auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Footballeurs nets d'impôts

L'exonération fiscale pour les joueurs professionnels, c'est une loi sur-mesure en France, ou des comptes off-shore pour les gunners d'Arsenal, permettant de "d'économiser" des millions d'impôt...


Maveric

12/04/2005 à 15h28

Je tiens à préciser que mon post était un troll délibéré. Il reste néanmoins que beaucoup de choses dans ce que j'ai dit sont vraies (sinon la myonnaise ne prend pas). Notamment je ne suis pas d'accord avec Rhonalpino. Et je croyais pourtant avoir insisté sur cette partie de la démonstration. Prenons le meilleur ouvrier de France. Disons qu'il est peintre en bâtiment. Mettons qu'il peigne 5 fois plus vite qu'un peintre lambda. Il serait illogique de le payer plus que 5 fois le peintre lambda. Donc plus que 5 fois le SMIC, donc plus que 5500€/mois. Prenons maintenant Ronaldinho et un footballeur lambda Rhonalpino. Ronaldinho est aussi fort que 5 Rhonalpino (et inversement). Malheureusement les lois du sport sont telles que l'on a pas le driot de mettre 5 Rhonalpino à la place d'un Ronaldinho. C'est en cela que Ronaldinho vaut plus que 5 Rhonalpino. Je ne suis pas d'accord non plus avec Dero qui avance que les footballeurs sont beaucoup payés parce qu'il y a beaucoup d'argent dans ce domaine. Ce n'est pas suffisant. Il y a énormément plus d'argent dans le domaine du bâtiment et pourtant les peintres (quand un exemple fonctionne, pourquoi en changer ?) gagnent un chouïa moins que les joueurs de foot. La première raison vient de ce que j'ai expliqué plus haut : la rareté d'un bon joueur. La seconde raison est qu'avoir un bon joueur est indispensable pour gagner. La troisième raison est que pour gagner beaucoup d'argent dans le monde du football, il faut d'abord gagner sur le terrain. Sinon, effectivement, je ne pense pas que le gouvernement ait fait beaucoup d'études pour déterminé s'ils y gagneraient fiscalement à exonérer une partie des revenus des footballeurs. Leurs motivations devait être autres. Enfin, je suis assez d'accord avec Thibs qui dit qu'il ne voit pas pourquoi les footballeurs n'auraient pas le droit aux mêmes avantages que les artistes. Sauf que je retournerais la question comme une chaussette. Pourquoi les artistes ont-il des exonérations d'impôts ? J'avoue ne pas trop savoir. La seule raison que j'entrevois est qu'ils ont des revenus très inégaux et donc qu'ils n'aient pas à payer 50% d'impots une année alors qu'ils savent déjà qu'ils n'auront rien l'année suivante. Ce qu'il leur faudrait dans ce cas, c'est un lissage des revenus, de manière à ce que les musiciens qui s'en foutent plein les fouilles tout le temps n'en bénéficient pas. En tout cas, vous n'aurez pas ma liberté de penser.

obinisti

12/04/2005 à 16h53

Ce qui m'agace dans ces discussions sur les exonérations d'impôts pour les footballeurs, c'est le côté : ils travaillent pendant peu de temps et sont donc obligés d'accumuler pour subvenir à leurs besoins toute leur vie durant. Alors, prenons mon exemple, à savoir un dirigeant d'entreprise, petite, qui galère pour se payer mais touche son petit pécule quand même. Donc, je compare : - un footballeur va travailler environ 7 ans, à 375 000 euros nets annuels (480 000 euros bruts), soit 2 625 000 euros sur 7 ans (17 220 000 francs pour ceux qui ont encore du mal avec les euros) - je vais travailler 40 ans pour 21 600 euros nets annuels (j'espère bien un jour gagner plus, mais bon pour l'instant, c'est ma rémunération), soit 864 000 euros (5 670 000 francs). Donc, en 7 ans, un footballeur gagne 3 fois ce que je vais gagner en 40, soit, au final, 17,3 fois mon revenu, toutes choses égales par ailleurs... Alors, que l'on veuille aider les pauvres footballeurs, ça m'emmerde grave ! Je préfèrerai que, pour ma part, on m'aide gagner plus. Et plus je gagne, plus je suis heureux de payer des impôts !!!

Alexis

12/04/2005 à 17h30

Le débat est intéressant tant il touche au pourquoi de la rémunération folle des joueurs. Je ne suis pas d'accord avec la loi sur leurs impôts et droits d'image. Mais je ne crie pas au scandale sur leurs salaires. Le foot (et le sport en général) intègre complètement la sphère économique. Plus besoin de le démontrer. Il fonctionne donc sur des objectifs de profit. La raison de leur salaire n'a donc rien à voir avec la durée de leur carrière (ils se servent de cet argument pour se justifier, mais pas pour expliquer). Tout dans le sport repose sur la notion de représentations collectives, liées à l'imaginaire de chacun d'entre nous (Si je retrouve des écrits là-dessus, je les balancerai). Et l'économie du sport n'échappe pas à la règle : chaussures, textiles, prix du "spectacle" (télé ou au stade), licences pour la pratique... et salaires des joueurs. Exemple : si j'achète une paire de pompe avec le "slash", je la paierais plus chère juste parce qu'elle "représente" une marque. Elle est socialement positivement connotée. Pour les joueurs, le raisonnement est le même. Le public s'identifie à des "héros" (aujourd'hui les sportifs). Ils sont disposés à payer pour le voir ou avoir le même maillot que lui, voir avec son nom dans le dos. Donc,on lui vend cela à un prix spéculatif, car reposant sur l'affectif, pas du concret. Résultat : comme tout entrepreneur, je suis président de club, je veux gagner du pognon : 1. il me faut des joueurs très talentueux (donc chers à la base par rapport aux communs des Graoullys...) pour gagner des titres afin que le public aime mon équipe et s'identifie à elle (on s'identifie pas à des loosers, en tout cas pas les masses consommatrices). 2. Il me faut des joueurs "vendeurs". Pour les avoir, je les paye chers. Comme un entrepreneur investit dans une machine chère pour un meilleur rendement à terme. Conclusion : le joueur touche énormément d'argent car il est en position de force face au président : il est celui par qui le public rêvera et achètera au guichet du club. Donc si il ne reçoit pas l'argent de ce qu'il peut potentiellement vendre, il ira ailleurs (offre, demande, concurrence tout ça quoi). Dernier exemple : Adidas. Ils étaient au bord du gouffre. Aujourd'hui : retour à la mode des produits "vraiss, "authentiques", à l'ancienne. Résultat : quand RLD reprend Adidas, il dirige les designers vers ce concept et redevient un leader incontesté du marché. De plus, regardez un peu le nombre de pompes "old style" vendues ces derniers temps... Bref, c'est un peu confus, alors je synthétise : l'économie du sport repose sur de l'imaginaire, et les joueurs sont les représentants de nos rêves les plus fous, ils sont donc payés en conséquence. Si demain le public se rend compte de quelques vérités sur le sport (n'est pas forcément bon pour la santé, n'est absolument pas garant des valeurs qu'on lui prête, les sportifs sont loin d'être des héros, etc...), alors je crois que les investisseurs seront moins pressé de sortir les gros chèques...

Jean-Luc Skywalker

12/04/2005 à 17h36

Que les footballers gagnent beaucoup est une chose, et comparer avec le salaire d'un employé de bureau lambda ne rime à rien. A ce moment là, si on veut bien gagner sa vie il suffit de faire footballeur professionnel ! Ce qui est aberrant, scandaleux et profondément injuste et injustifié, c'est qu'ils soient exonérés d'impôts.

thibs

12/04/2005 à 18h34

Obinisti, ce que tu oublies c'est que les footballeurs en D1 travaillent d'arrache-pied depuis qu'ils ont 12 ans, le tout en sacrifiant la majeure partie de leur jeunesse, et que ce sont les plus doués qui y arrivent. Donc si tu dois les comparer a une autre catégorie, prends plutot qqun qui aura fait l'ENA ou Polytechnique, et qui se retrouverait dans le conseil d'administration d'une des entreprises du CAC 40. En termes de travail et de réussite, ca serait plus juste. Après effectivement, il faut que leur imposition soit juste par rapport aux autres, artistes compris ;-)

loubet

12/04/2005 à 18h42

Est-ce qu'on est vraiment certains que les joueurs pros vont être exonérés de l'impot sur les revenus? Il me semble qu'on parle de la part (30%) qui correspond au droit à l'image qui serait exo des charges sociales. Peut on avoir le vrai texte de loi. ça éviterait de parler dans le vague.

anahuf

12/04/2005 à 19h28

>> loubet : "Au final, nos sportifs devraient échapper à tous les impôts qui pourraient être collectés sur les droits d'image sauf la CDG et la CRDS, et bien évidemment l'impôt sur le revenu" Au bout d'un moment, il faut relire l'article ;-)

Sage Francis

12/04/2005 à 19h33

N'empêche c'est dingue comme stratégie gouvernementale de penser une réforme fiscale (quelle qu'elle soit) sur les revenus des footballeurs quand on sait le peu de conscience politique qu'ils ont... Y a t'il milieu moins politisé que celui du football pro? Même pour défendre des valeurs fondamentales face à des faits concrets insultant une majorité d'entre eux (ex: racisme anti black de certains kops de supporters) il n'y a pas foule au portillon de la mobilisation exceptés quelques fabricants de bracelets de pacotille qui plus est Nikifiés (sacré thierry henry!!!). En favorisant cette population, notre gouvernement fait donc preuve une fois de plus d'une audace et d'un sens de la stratégie qu'il faut souligner en voulant ralier à sa cause les plus brillants représentants du degré zéro de l'engagement politique. Un sacré soutient en vue des échéances électorales à venir non? A moins qu'il s'agisse d'une entreprise d'implication civique d'une population trop souvent exclue des grands débats sociaux, les laissés pour compte des réformes sociales? Une démarche de conscientisation en somme... Zidane Président!!!!! ;-) Bon en attendant il faut aller bosser un jour ferié... les vieux attendent ... et comme je ne suis pas footballeur... en plus j'aime les vieux... en même temps les footballeurs ne sont (seront?) jamais vieux donc ils s'en foutent ..... (putain finalement c'est bien fait leur truc!!!)

axgtd

12/04/2005 à 21h40

En résumé : Le salaire des joueurs est "la résultante du marché" : les clubs générent beaucoup d'argent, n'ont que 11 salaires à verser (y a des remplaçants, je sais), les clubs se font une concurrence sévère entre eux pour avoir les meilleurs éléments (Zidane, Ronaldinho, Contout), résultat des enchères : des salaires mirobolants. Bon. Jusque là on n'y peut rien. Ensuite, l'Etat, par l'impôt, peut "lisser" les disparités de revenus. C'est le principe de l'impôt progressif, qui existe partout même au Royaume-Uni. Mais les Etats peuvent se livrer une concurrence pour retenir les meilleurs salariés grâce à une fiscalité avantageuse. C'est le cas partout pour les footballeurs, mais aussi pour les chefs d'entreprises (stock options), parfois pour les artistes. Ce jeu d'enchêres inversées (ou dumping fiscal) ne fonctionne que pour les gros salaires, parce qu'eux seuls ont le poids moral suffisant pour menacer de s'expatrier d'une manière crédible. Pour les Etats, trois solutions : - continuer à jouer jusqu'à (théoriquement) l'éxonération totale pour tout ce qui ressemble, de près ou de loin, à un emploi "stratégique". - arrêter les frais, quitte à perdre les meilleurs éléments (s'agissant des meilleurs footballeurs, quel préjudice, franchement ? Les meilleurs chercheurs sont déjà tous aux USA puisqu'on n'a plus assez d'argent provenant des impôts pour les retenir) (c'était ma parenthèse "gros bon sens" légèrement démago si vous voulez). - s'entendre entre eux, et harmoniser les fiscalités à la hausse pour mettre fin à ce jeu à somme nulle qui coûte tant. Impossible politiquement tant que l'Europe ne sera pas plus unie... Mais souhaitable économiquement. Je reprend mon souffle, il y a une suite.

axgtd

12/04/2005 à 21h56

Maintenant : pourquoi cette mesure est inopportune économiquement ? Une fois balayées les considérations morales (on fait de l'économique, pas de place pour l'éthique), le but de cette défiscalisation est d'augmenter, à prix d'argent, la compétitivité économique et, ipso facto, sportive des clubs. Bon. Admettons que ce soit un objectif politique légitime. Et bien je prétends que cette mesure n'aura pratiquement aucun effet. Pourquoi ? Parce qu'à l'étranger, le nombre de places disponibles pour nos footballeurs (ces fiscophobes candidats à l'exil) est limité. Le marché du travail, dans le foot est "inextensible". Ainsi, combien de clubs en Europe sont susceptibles de recruter Essien à des conditions avantageuses pour lui ? Cinq, six ? Et celui qui le recrutera devra se séparer d'un joueur, fort aussi, qui finira par aller en France avec un salaire réduit, faute de place dans les riches clubs moins fiscalisés. Au final, le niveau du championnat de France n'est réduit que de manière symbolique. Dans l'autre sens, subventionnez le foot en France, il n'en résultera qu'une augmentation infime du niveau (si l'OL recrute Ronaldinho, il devra lâcher Essien pour lui faire place). Ajoutez à cela que l'argent va affluer dans le foot français suite aux dépenses somptuaires de Canal. Le gouvernement souffle dans le sens du vent, ce qui est toujours contre-productif en économie (c'est payer pour obtenir un résultat qui serait arrivé de toute façons), et vous avez un bon résumé de la politique économique actuelle : non seulement le gouvernement fait une politique économique de droite (après tout, c'est un gouvernement de droite), mais en plus c'est une mauvaise politique économique de droite...

 

fennec

12/04/2005 à 22h34

Je crois que je deviens comme Coach Vahid aprés le départ de Fiorèse du PSG : ça me fait vomir... Enfin si cette exoneration d'impots se base uniquement sur le "droit d'image" (définition : bénéficier des revenus de l'exploitation de son image) c'est quand même une loi trés injuste et inégalitaire dans le milieu du football hexagonal. En effet un joueur comme Christanval qu'on n'a pas vu depuis des temps immémoriaux sur un terrain de football de ligue 1 ne pourrai prétendre à une telle mesure fiscale. Certains autres ne pourront prétendre qu'à l'Euro symbolique pour leurs prestations transparentes tels Ljubjoja (y'a pas trop de J?) et consorts du PSG. Enfin certains inattendus pourraient voir leurs revenus substantiellement augmenter grâce à un choix de carrière opportun et une médiatisation autant inattendu que cocasse tel un Bakayoko tout heureux d'ètre cité dans tous les numéros des Cahiers... Quoi qu'on en dise, il est acteur de ce formidable spectacle qu'est le football moderne, bien sûr dans un style si singulier et pou notre plus grand bonheur. Enfin un peu de justice sociale dans ce monde libéral:-)

Le forum

Paris est magique

aujourd'hui à 23h30 - Edji : Kyky Fenômenooooo !On a donc ce joueur avec notre maillot sur nos épaules...mais quel pied... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 23h21 - kelly : Est :1 : Celtics2 et suivants : balekOuest 1 : Clipps2 et suivants : balek, surtout des Rockets à... >>


La Ligue des champions

aujourd'hui à 23h20 - Lucho Gonzealaise : Miam, Geoffrey Garetier, tout heureux des résultats du soir parce qu'il aime que "la logique soit... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 22h47 - gurney : Ben dans la mesure où tu parles pas du défenseur qui couvre Aouar (qui reste statique au centre),... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 22h00 - Delamontagne est Belle : Les rumeurs évoquent un très court délais pour que Stéphan relance l'équipe, jusqu'au match de... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 21h54 - suppdebastille : "Toni fils brillantaujourd'hui à 20h51Ben oui, Balthazar. De la même façon que mes parents se... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 21h05 - Hydresec : J'essaierai d'obtenir un billet (enfin, deux) pour le samedi. Mais c'est loin d'être gagné. Deux... >>


Habitus baballe

aujourd'hui à 20h51 - Cush : (d'ailleurs, sur les Grandes Découvertes, j'en profite pour signaler un ouvrage collectif qui... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 20h21 - Plasil Politik : Bon faut que je vois si la sncf est prête à faire un geste elle aussi. >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 20h16 - Nicordio : D’accord avec zorro pour la compo, ça pourrait être intéressant >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)