auteur
Pierre Martini

Du même auteur

"Hors-jeu de position", un flou persistant

Bouteille - Pour revenir sur l'éternelle question du hors-jeu "passif", repassons par un article des Cahiers n°4…


El mallorquin

04/10/2004 à 02h15

Euh, oui, et donc? On va où? Dans le flou? Oui ben ça se voit sauf que ça transforme l'arbitrage et le foot en jeux de quiches toutes ces mauvaises règles mal énoncées mal respectées et mal sifflées. A la rigueur, il vaut en effet peut-être mieux supprimer le hors-jeu de position plutôt que d'avoir à gérer toutes les situations litigieuses que l'on voit aujourd'hui. Mais après on dira que sur cette action Fiorèse ne participe pas et ne gène personne (sauf les supporters) et que pour une fois que Marlet marque un but, on aurait pu lui accorder et qu'il faut réinventer le hors-jeu de position. En bref, j'ai mal à la tête ;-)

sebseb39

04/10/2004 à 03h23

On peu aussi supprimer le hors jeu... Je n'ai pas l'impression que l'introduction de cette circulaire de la FIFA a changé quoi que ce soit. Les arbitres ne savent toujours pas quoi faire, et cela dépend pas mal de la nationalité de l'arbitre. Mais il me semble que le problème de "l'activité" du joueur sur l'action n'est toujours pas déterminée, même par cette circulaire. Je remarque en tout cas que l'an dernier, en 8ème de finale de Champions, Monaco s'est qualifié grâce à un hors jeu grossier d'Adebayor, loin derrière la défense sur la frappe de Prso (je crois) et qui ne s'est effacé qu'au dernier moment, masquant le gardien et faisant donc action de jeu.

tititor

04/10/2004 à 08h12

Très bien, très bien l'article mais je me pose toujours la même question : est-ce qu'un joueur, 5 mètres hors jeu avant le début d'une action, et qui marque par la suite car un de ses coéquipiers l'a remis en jeu peut-il être considéré comme un hors jeu? (cf. van Nistelroy à l'Euro par exemple). Il "tire bien un avantage de sa position", non? C'est bien beau la fin du hors jeu de position, mais il y a quand même beaucoup de défenseurs qui ne se sentent pas aidés (voir volés).

garavou

04/10/2004 à 09h43

sebseb39 - lundi 4 octobre 2004 - 03h23 On peu aussi supprimer le hors jeu... oh oui.... pour retrouver comme en poussin l'attaquant qui campe dans les 6m adverse.... trop fort.... (bon a la rigueur on peut rajouter comme au basket, un temps max dans la raquette... euh... la surface de réparation...).... LOL... comment ca je dis n'importe quoi?? ah bon!

Pernam

04/10/2004 à 11h42

Ce qui me choque le plus dans cette règle du hors jeu, c'est que ca devient ingérable pour les défenseurs. Il faut qu'il joue le hors jeu, tout en sachant que le plouc d'attaquant qui est hors jeu peut quand meme marquer. A quoi cela servirait'il de jouer le hors jeu dès lors?

Foot-x

04/10/2004 à 11h53

Oui, l'article me laisse sur ma faim... Mais je vois que vous compter sur les Cdfistes pour poursuivre l'analyse (;-D) Donc j'y vais de mon avis (que je partage) : le hors jeu actif ou passif est essentiel au football. Je veux bien que le spectateur apprécie les buts mais il y en a aussi qui apprécie le côté tactique d'un match. La réflexion sur le "retour au match de poussins" est amusante et vraie. Certes on pourrait avior 15-3 (mais non chérie c'est pas du volley) mais franchement on se priverait d'un libéro qui a le sens du jeu (Lolo Président !!!) et d'une remontée en ligne du plus bel effet. Et sur les coups francs (toujours actif le hors jeu ?) si je vais me mettre dans la surface de réparation en sifflotant et sans regarder le but... je perturbe ou pas ? Non, vive le hors jeu tel qu'il est. Si l'on veut un foot sans règle compliquée avec des buts à gogo pour esprits "enbierrés" je me mets au criket. NB Après la suppression des hors jeu, interdisant au gardien d'utiliser ses mains (au nom de l'égalité) et agrandissons les cages de 2 bons mètres... comme ça le foot sera ludique, on dopera les joueurs avec des hormones pour chevaux (comment ça c'est déjà fait ??!), on leur greffera des poumons et le spectateur pourra jubiler dans son coin (et même condamner à mort un attaquant qui rate une reprise). Pfiou je m'enflamme mais rien que d'y penser je suis ivre de bonheur.

sebseb39

04/10/2004 à 12h51

tu comprends le cricket toi ? Alors au rayon coup franc, l'an dernier à l'introduction de la règle nouvelle, Bolton et peut-être une autre équipe avaient essayé d'en tirer avantage sur les coups francs excentrés : ils mettaient un mec sur chaque poteau du but adverse (donc bien hors jeu les deux) et ils remontaient au moment ou le coup franc était tiré. Apparemment ils se sont rendus compte que ça ne leur procurait aucun avantage.

Jon-Dahl Tomasson

04/10/2004 à 13h04

Non, pour Bolton, c'étaient NGotty et Laville qui n'étaient pas encore remontés se replacer lors du corner précédent qui avait eu lieu 5 minutes auparavant...

Loul

04/10/2004 à 14h01

Ce sujet est une de mes marottes et je n'ai pas pu m'empêcher de l'aborder sur le forum des cahiers (fil arbitrage) déjà par 2 fois. Du reste devant le choc de la nouvelle on m'avait limite caillasser la tête virtuellement tellement la nouvelle choque. Si je me permets d'intervenir c'est que je relève une petite inexactitude dans l'article. Très justement vous rappelez que "La Loi 11 stipule que "la position de hors-jeu d’un joueur ne doit être sanctionnée que si, au moment où le ballon est touché par un coéquipier ou est joué par l’un d’eux, le joueur prend, de l’avis de l’arbitre, une part active au jeu : en intervenant dans le jeu, ou en influençant un adversaire, ou en tirant avantage de cette position"" Or dans votre explication de la mort (relative) du hors-jeu vous limitez le fait de "prendre une part active au jeu" au simple fait d'"influencer un adversaire" en oubliant les 2 autres cas énoncés par la règle (intervenir dans le jeu et tirer un avantage d'une position de hors-jeu passive). J'ose inciter le lecteur pointilleux et curieux vers une analyse personnelle postée il y a quelques semaines sur le fil arbitrage que je me permets de reposter ci après.

Loul

04/10/2004 à 14h02

Réaction de Loul - mercredi 15 septembre 2004 - 14h06 Etudions la question rigoureusement. Tout d'abord un rappel des lois du jeu **************** Loi 11 HORS-JEU Position de hors-jeu : Etre en position de hors-jeu n’est pas une infraction en soi. Un joueur se trouve en position de hors-jeu quand : • il est plus près de la ligne de but adverse qu’à la fois le ballon et l’avant-dernier adversaire. Un joueur ne se trouve pas en position de hors-jeu quand : • il se trouve dans sa propre moitié de terrain ou, • il se trouve à la même hauteur que l’avant-dernier adversaire ou, • il se trouve à la même hauteur que les deux derniers adversaires. Infraction : La position de hors-jeu d’un joueur ne doit être sanctionnée que si, au moment où le ballon est touché par un coéquipier ou est joué par l’un d’entre eux, le joueur prend, de l’avis de l’arbitre, une part active au jeu : • en intervenant dans le jeu ou, • en influençant un adversaire ou, • en tirant un avantage de cette position. **************** J'aimerais tout d'abord insister sur le point suivant : " Etre en position de hors-jeu n’est pas une infraction en soi". C'est à mon sens fondamental dans l'esprit de la loi. Il est à noter d'ailleurs que ce point n'a pas changé avec la tolérance des "hors-jeu de position", il lui est bien antérieur. Pour ce qui concerne la partie infraction il faut reconnaître qu'en l'état elle est peu claire (intervient on dans le jeu sans toucher le ballon ?, influence t on un adversaire en proposant un appel à l'autre bout du terrain ?, tire t on avantage de sa position en faisant autre chose qu'en arrêtant de jouer ?). C'est pour cette raison que le Board (rappelons que c'est cet organisme qui définit les lois du jeu et que son avis prévaut sur tout autre) a décidé de préciser sa vision des choses : http://www.fifa.com/fr/media/index/0,1369,72505,00.html?articleid=72505 "[…] Voici comment interpréter la Loi : “en intervenant dans le jeu” -> JOUER OU TOUCHER un ballon passé ou touché par un coéquipier “en influençant un adversaire” -> EMPECHER un adversaire de jouer ou d’être en mesure de jouer le ballon, par exemple en entravant clairement la vision du jeu ou les mouvements du gardien de but. -> Faire un geste ou un mouvement en se trouvant sur la trajectoire du ballon pour TROMPER OU DESORIENTER UN ADVERSAIRE. “en tirant avantage de cette position” -> JOUER UN BALLON qui a rebondi sur un des montants verticaux ou sur la barre transversale en étant dans une position de hors-jeu. -> JOUER UN BALLON qui a rebondi sur un adversaire en étant dans une position de hors-jeu. […]" J'insiste sur le fait que cette vision des choses (qui prévaut sur tous les avis des plus éclairés puisque les lois du jeu c'est eux) est beaucoup plus restrictive que ce que beaucoup pensent. Pour en revenir à ta question Marco348, tu mets le point sur une question très pertinente amha. "Un joueur en position de hors-jeu qui ne fait pas action de jeu peut-il se remettre dans l'action de jeu ?" Le fait est que cela n'est nulle part précisé dans les lois du jeu. En fait cette notion de retour en jeu n'existe pas à proprement parler dans les lois du jeu. L'ambiguïté de la règle, lorsque l'on pousse l'analyse, porte sur la question de la temporalité de l'infraction. D'après les lois du jeu, on doit juger de la réalité de la prise de part active dans le jeu d'un joueur " au moment où le ballon est touché par un coéquipier ou est joué par l’un d’entre eux ". C'est clairement n'importe quoi. Prenons le cas du DEBUT de l'action que tu évoques hier. Drogba est hors jeu au moment de la passe en profondeur d'un de ses partenaires pour Kezman qui lui part devant les défenseurs. "Au moment" de la passe, à l'instant précis ou le joueur tape dans le ballon, comment peut on préjuger du comportement de Drogba ? Va-t-il courir, couper la trajectoire de la passe, voire toucher le ballon (dans ce cas il y aurait sans discussion aucune une position de hors-jeu sanctionnable)? On ne peut pas le savoir a priori au moment de la passe et il y a bien là une imprécision conceptuelle dans la loi. Alors dans ce flou très relatif comment fonctionne t on ? Et bien l'on peut raisonner par tranche de jeu et tout le débat porte bien sur le début et la fin de chacune de ces tranches :) (attention cela devient compliqué) Si l'on considère le paragraphe "infraction", on peut convenir qu'en tout état de cause une tranche de jeu se "termine" au moins lorsque le ballon est " touché par un coéquipier ou est joué par" un partenaire du/des joueur(s) originellement en position de hors-jeu. Pourquoi ? Considérons deux équipes A et B. S si une "tranche de jeu" posait question sur la réalité d'une infraction à la loi 11 par l'équipe A à un moment N-1 [en gros un mec de l'équipe A qui traîne derrière la défense de l'équipe B] et si aucune situation (au sens restrictif du board) ne constituait d'infraction au moment N où le ballon est rejoué/retouché par un joueur de la même équipe A on ne peut absolument plus considérer qu'elle pose de question au vu du paragraphe "infraction". On a certes bien vu que l'on devait étirer les moments en phase mais les "moments" ne peuvent se chevaucher. Une nouvelle touche de balle va engendrer un nouvel examen de la situation sur le terrain. Pour revenir au cas qui nous intéresse, au moment où Kezman prend possession du ballon il est très clair que Drogba n'a pas pris une part active au jeu au sens restrictif du board (relire ce paragraphe au besoin). Ce qui se passe par la suite ne peut plus être considéré comme "appartenant au moment" où la passe en profondeur sur Kezman a été adressée. Plaçons nous, maintenant, à la place du joueur en position de hors-jeu, ici Drogba. Au départ de la passe on sait que l'on ne peut pas prendre une "part active au jeu", sous peine d'être sanctionné. Quand est ce que l'on récupère le droit de le faire ? Objectivement lorsque la balle est touchée par Kezman et pour peu que l'on ne soit plus en position de hors-jeu tout est à nouveau permis. N'oublions pas qu'entre temps tout ce qui n'était pas interdit était permis et que donc Drogba aurait très bien se livrer à une violente course d'appel pour peu qu'il ne contrevienne pas aux règles définies restrictivement par le board (par exemple en faisant une course sur la trajectoire du ballon et en le laissant passer, ou bien en courrant se mettre à 10cm du gardien pour lui bloquer la vue). Si l'on a pu définir des cas où l'on pouvait mettre fin à des tranches de jeu de façon presque objective (car malgré une certaine rigueur dans l'approche je concède qu'il a fallut malgré tout mettre en œuvre une interprétation aussi peu subjective soit elle) et régler ainsi la question de la suite des actions étudiées dans ces cas on ne traite pour autant l'ensemble des cas envisageables dans le jeu. Qu'advient il si la fameuse passe en profondeur pour Kezman et ratée et le ballon contrôlé par un adversaire ? Quand est ce que Drogba pourra aller toucher le ballon ? Il faut de nouveau interroger la question de "moment" que l'on trouve dans la loi 11 mais je vous propose d'étudier en détail cette question ultérieurement et j'irai de nouveau de mon petit exposé mais arrêtons nous là pour le moment pour ne pas nous disperser (accessoirement je fatigue, Marco348 doit me croire mort et j'ai vraiment la dalle :-) ) . ********** P.S. vu le peu de réactions suscitées je ne m'étais pas cassé la tête à pousser plus loin la "nalyse"

 

FedorD

04/10/2004 à 17h18

********** oh oui.... pour retrouver comme en poussin l'attaquant qui campe dans les 6m adverse.... trop fort.... ********** Dans les multiples interprétations possibles, sans aucune influence sur le jeu, le campeur serait tout bonnement hors-jeu de position !!

Le forum

Aimons la Science

aujourd'hui à 00h21 - Portnaouac : Lors d'un précédent essai, il y a quelques mois, la re descente avait déjà été un peu brutale... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 00h01 - De Gaulle Volant : Jean Daniel Alves"Lenglet :"Je suis très observateur"" (lequipe.fr) >>


Observatoire du journalisme sportif

24/02/2020 à 23h49 - dugamaniac : Aujourd'hui dans l'Equipe papier, 5 pages sur le PSG-Bordeaux. Enfin sur le PSG puisqu'à part un... >>


Au tour du ballon ovale

24/02/2020 à 23h22 - L'amour Durix : Et Jordan Joseph, il devient quoi ?Je me souviens qu'il avait pas mal impressionné lors du premier... >>


Gerland à la détente

24/02/2020 à 23h13 - Gazier : Sinon, j'espère qu'ils ont Canal au club.Je viens de voir Liverpool, ça fait bizarre quand on est... >>


Foot et politique

24/02/2020 à 23h10 - Gazier : Ça fait 10 ans que j'habite dans mon village, mais mon grand père y a été élu après guerre,... >>


Scapulaire conditionné

24/02/2020 à 23h08 - serge le disait : Sos muy Grosa, Adli bitumaujourd'hui à 22h02Dans une optique de cooperation territoriale, nos... >>


Paris est magique

24/02/2020 à 22h55 - balashov22 : kellyaujourd'hui à 22h09Tu veux dire "jusqu'au retour contre Dortmund inclus" ? Parce qu'on vous... >>


CDF sound system

24/02/2020 à 22h24 - Hydresec : Elle est passée à Strasbourg avec Alcest et Klone il y a quelques semaines mais je ne sais pas ce... >>


Les jaunes, héros zen

24/02/2020 à 21h52 - serge le disait : Merci !D'abord je dois me faire la 2ème mt de om nantes (no joke) mais je vais mater avec plaisir. >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)