auteur
Etienne Melvec

Du même auteur

OPA sur l'équipe de France

La désignation du futur sélectionneur ne se limite malheureusement pas aux enjeux sportifs: le foot pro réclame la dépouille de la sélection nationale…

loual

06/07/2004 à 17h06

"lissaragay - mardi 6 juillet 2004 - 16h22 Loual... Je trouve assez obscures tes explications lorsque que tu esquives les différences objectives entre les fonctions d'entraîneur de club et de sélectionneur national (qui ne sont pas des différences totales évidemment)," Je ne dis pas quelles sont identiques. Je dis que pour faire le métier de sélectionneur la base est d'abord d'être un entraineur. Je ne vois pas comment faire jouer une équipe juste en sélectionnant les joueurs (tout le monde sait faire ça à quelques différences de choix près) et écrire leur place sur un tableau en leurs disant "aller les gars de la spontanéité, de la volonté, de la percussion, et c, ect.. "et lorsque tu exprimes ton admiration pour Eriksson," Où tu as vu que j'admirais Erikson??? Je dis qu'il a le minimum du bagage technique d'un entraîneur que ne possède pas Mister Bean avec un système de jeu auquel il est fidèle et une méthode pour le faire appliquer. Appelle ça de l'admiration si tu veux... "qui n'est pas allé plus loin que Santini dans la compétition" Les Danois non plus et pourtant c'est ceux dont j'ai préféré le jeu dans cet Euro. Je t'échange deux barils de Santini contre un du coach Danois. Après la victoire c'est encore une autre affaire. Mais vaut mieux avoir des bases collectives solides. Ca aide. "et dont j'ai effectivement trouvé les options tactiques assez ridicules compte tenu de son effectif." Je ne dirais pas ridicules je dirais très défensives. Je suis le premier à le regrêter mais ça n'a pas empêcher les Anglais de laisser une meilleure impression que les Frannçais. "Si c'est ça être un bon "entraîneur", avoir des schémas tactiques super finauds mais inefficaces..." Non.Etre un bon entraîneur c'est savoir faire jouer collectivement ses joueurs et ce le plus rapidement possible. C'est un peu la différence entre Fernandez et Hallilodzic. Il y en a un qui n'a jamais su trouver la bonne formule et l'autres, avec quasiment le même effectif qui les a fait pratiquer un football qui se tient avec plus de trois passes consécutives dans les pieds. Quand à l'éfficacité celà dépends aussi d'autres facteurs qui font la beauté de ce sport. Jouer bien est un avantage pour être éfficace. C'est mon avis. "Mais bon, venant de quelqu'un qui était terriblement déçu par le jeu des tchèques il y a quelques jours, je ne suis pas trop surpris." Parce que je suis attentif et que je parle de ce que je vois et pas des "on dit". Les Tchèques j'étais un des premier sur ce forum à vanter leurs qualités et ce depuis que je les avais vu battre l'EDF au Stade de France 2/0. J'avais même prédit qu'ils feraient un bon Euro. J'ai suffisament cassé les pieds à d'autres sur ce forum avec l'entraîneur Tchèque depuis ce temps pour m'entendre reprocher un manque de lucidité sur ce sujet. Mais si tu avais mieux regardé le match contre les Lettons tu aurais pu constater comme moi que les Tchèques ont beaucoup "balancé", crèé trop d'espaces entre leurs lignes et autres fautes tactiques qu'ils ne faisaient pas avant. Il n'y avait pas que moi pour être déçu il suffisait de regarder l'entraîneur Tchèque sur le banc.

houbahouba

06/07/2004 à 17h23

Entraîneur ou sélectionneur doivent s'appuyer sur des bases identiques, non ? 1. définir un ou plusieurs schémas tactiques pour que l'équipe soit organisée et structurée mais aussi (et surtout ?) victorieuse. 2. trouver les joueurs qui vont le mieux s'exprimer dans cette organisation de jeu. 3. faire adhérer les joueurs choisis à l'organisation. Peut-être que pour le sélectionneur la différence majeure réside dans le fait qu'il peut choisir presque chacun des joueurs qu'il veut intégrer à son schéma tactique, alors que l'entraîneur devra souvent trouver une organisation qui tire le meilleur profit d'un effectif qu'il a de moins en moins le loisir de choisir, les présidents ayant de plus en plus tendance à imposer des joueurs. L'entraîneur a besoin de plus d'expérience de terrain car il doit animer les séances au quotidien même s'il s'entoure d'un staff, et ce tout au long de la saison. Le sélectionneur, lui, peut déléguer, l'organisation pratique des entraînements à un staff expérimenté comme le faisait Platini avec Gérard Houiller. Stop !!! Inutile de rigoler à l'annonce de cet exemple car ce binôme a bien fonctionné pendant les qualifs de l'Euro 92 et Houiller a eu quelques titres en club (avant et après) : champion avec le PSG, Coupe de la Ligue en Angleterre et quelques autres bricoles pendant son passage à Liverpool, comme une Coupe de l'UEFA, non ? Donc pour résumer, selon moi, si l'expérience d'entraîneur de club est un atout pour devenir sélectionneur, éliminer un candidat sur ce seul critère me paraît un peu facile. Entre Tigana et Blanc, je choisi….Domenech pour mettre tout le monde d'accord. Wenger ça serait bien aussi, mais pour se l'offrir il faudrait que Simonet arrête les vins de luxe et que la FFF multiplie le prix des licences par 1000 !

El mallorquin

06/07/2004 à 17h34

Pierre Martini :"(quoiqu'un sélectionneur n'est pas tout à fait un entraîneur)" Loual (12h44) : "Ils ont de la boue dans les yeux les Cdf? Rehhagel vient de prouver exactement le contraire." Loual (17h06) : "Je ne dis pas que [les fonctions d'entraîneur de club et de sélectionneur national] sont identiques" Il faudrait savoir alors. Parce qu'exactement le contraire de "Un sélectionneur n'est pas tout à fait un entraîneur" c'est "un sélectionneur est tout à fait un entraîneur"…

loual

06/07/2004 à 17h48

"El mallorquin - mardi 6 juillet 2004 - 17h34 Pierre Martini :"(quoiqu'un sélectionneur n'est pas tout à fait un entraîneur)" Loual (12h44) : "Ils ont de la boue dans les yeux les Cdf? Rehhagel vient de prouver exactement le contraire." Loual (17h06) : "Je ne dis pas que [les fonctions d'entraîneur de club et de sélectionneur national] sont identiques" Il faudrait savoir alors. Parce qu'exactement le contraire de "Un sélectionneur n'est pas tout à fait un entraîneur" c'est "un sélectionneur est tout à fait un entraîneur"… On peut continer à jouer sur les mots mais ça lasse un peu. Quand je parle de Rehhagel qui a prouvé le contraire c'est pour dire que le sélectionneur est d'abord un entraîneur et c'est bien sur ses talents d'entraîneur qu'il a fait la différence. Prouve moi le contraire.

maxence

06/07/2004 à 17h55

L'exemple Platini/Houiller est amusant puisque si Houiller est un bon entraineur (il a quelques références quand même), il fut un sélectionneur catastrophique. Le désastre de France/Bulgarie reste dans nos mémoires avec un Houiller qui met tout sur le dos d'un joueur (Ginola).... alors que la gestion globale des joueurs avait été mauvaise (guerre interne PSG/OM). Un vrai exemple d'éducateur !! Platini (comme Santini d'ailleurs) fut l'exemple inverse : sélectionneur efficace pour trouver les bons joueurs et les motiver en phase que qualifs (Euro 92) mais entraîneur limité pour la phase finale. D'où les interrogations que posent aujourd'hui Platoche sur la distinction entre les 2 phases et sur les choix corméliens du sélectionneur avant une phase finale où il devrait peut-être ne pas prendre certains cadres qui ont "offert" la qualification. Pas simple donc !!!

El mallorquin

06/07/2004 à 17h56

Disons que pour éviter d'avoir à jouer sur les mots, il faut peut-être faire attention à la façon dont on les utilise, et éviter également d'être trop catégorique dans ses affirmations. Parce que moi, dans la phrase de Pierre Martini citée ci-dessus, je ne vois pas grand chose de différent par rapport à ce que tu dis dans la deuxième citation que je fais de toi. Si j'ai tout compris, tu admets qu'un entraineur et un sélectionneur, c'est pas exactement la même chose, et c'est ce que je crois lire dans l'article du jour également. Donc bon, la boue dans les yeux, je'ai du mal à saisir...

Jesper Olsen

06/07/2004 à 18h19

Les CDF : "OPA sur l'Equipe de France par Etienne Melvec". Mayo "Parce que moi, dans la phrase de Pierre Martini citée ci-dessus" T'as de la merde dans les yeux ou quoi Mayo ? :-)))

Jamel Attal

06/07/2004 à 18h22

Tu sais El Mallorquin, il faut surtout se féliciter de l'exploit ayant consisté, en quelques posts, à amener loual à un poil plus de nuances (et à des contradictions flagrantes). Prochaine étape sur le long chemin vers la modestie et le relativisme : l'insertion des locutions "à mon avis", "il me semble que", "selon moi", etc. :-))

NoNo93

06/07/2004 à 18h45

Jesper, peut être que c'est du double pseudo, et çà c'est pas beau sur internet, non c'est pas beau...

Moser

06/07/2004 à 19h05

Pas mal tout ça ! A moi : Tigana ? le choix de la rupture avec le clan des anciens, d'un groupe à bout de souffle et d'envie. L'animal a du caractère et des idées. Sera-t-il assez rassembleur ? Blanc ? C'est la continuité. Mais lui sait que pour scorer dans une grande compétition, il faut un esprit d'équipe, de l'humilité, du travail et des choix douloureux de sélection (héritage Jacquet) Choix difficile au delà de la petite guerre d'influence entre la ligue et la fédé... L'idéal aurait été Deschamps.

 

loual

06/07/2004 à 19h09

"El mallorquin - mardi 6 juillet 2004 - 17h56 Disons que pour éviter d'avoir à jouer sur les mots, il faut peut-être faire attention à la façon dont on les utilise, et éviter également d'être trop catégorique dans ses affirmations." Tu me fais marrer. Il n'y a que ça dans ce que j'ai dit et que tu as reconnu et éventuellement intéressé pour débattre? C'est un peu affligeant. Je vais désormais bien regarder tes posts et souligner toutes les erreurs de syntaxe et d'idée. On a pas fini de rigoler. "Parce que moi, dans la phrase de Pierre Martini citée ci-dessus, je ne vois pas grand chose de différent par rapport à ce que tu dis dans la deuxième citation que je fais de toi. Si j'ai tout compris, tu admets qu'un entraineur et un sélectionneur, c'est pas exactement la même chose, et c'est ce que je crois lire dans l'article du jour également. Donc bon, la boue dans les yeux, je'ai du mal à saisir..." Pierre Martini ne faisait que reprendre ce qu'a dit Santini quand il expliquait benoîtement que le métier de sélectionneur était différent de celui de sélectionneur. Je trouve ça nul, à coté de la plaque et surtout pas une bonne analyse des problèmes de l'EDF au moment de choisir un sélectionneur. D'ailleurs c'est quoi l'analyse des CdF sur la défaite? Qu'ils étaient fatigués, déprimés, pas motivés et chamailleurs. Tu peux faire un copié collé que tu gardes par devers toi pour la prochaine défaite de l'EDF. Là je suis catégorique. On pari?

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)