auteur
Euroniouzes, le journal de l'Euro

Revanches

Le tournoi s’achève comme il avait commencé : par un Portugal-Grèce prometteur et une passe d’armes entre l’Equipe et les Cahiers du foot. La boucle est presque bouclée.

rui.costa

06/07/2004 à 17h40

"... malgré ce qu'affirme le footixement correct"

Schmail Figo

07/07/2004 à 12h00

Je pense pas que lep hisyque soit en cause, de toute façon, le foot c'est énormément de facteurs, pour ce qui est des joueurs grecs, beaucoup évoluent hors de leur championnat, mais très peu sont titulaires, au niveau fraicheur, ça compte...Je pense que la différence s'est faite au niveau du mental, mettez vous à la place des grecs sur qui personne ne parierait un kopek (meme si ils jouait contre le variété) et qui se retrouvent premiers de leurs groupe devant l'Espagne (qu'ils avaient tapé à la maison sur leur score fétiche de 1-0), puis tapent le pays organisateur (donc favori) chez lui, au niveau de la confiance, c'est qd même qqch, surtout pour une équipe qu'on voyait perdre a tous ses matchs. L'EDF a été trop suffisante et n'a pas jugé correctement l'impact psychologique positif du parcours grec, ils n'ont pas estimé nécéssaire de corriger leur jeu après l'imméritée victoire contre l'angleterre (je dirais que l'angleterre a plus perdu que la France à gagné) du coup ils on tpayé cash... Pour ce qui est de la victoire des grecs dans cet euros elle est tout a fait méritée meme si je suis dégouté de voir que le foot défensif l'emporte sur l'offensif

Schmail Figo

07/07/2004 à 12h15

D'accord avec toi Rui, on ne peut pas juger la valeur d'un championnat simplement aux équipes qui le dominent, n'oubliez pas qu'en 2003 Boavista n'a été éliminé en coupe de l'Uefa qu'en 1/2 par le Celtic. Pour ce qui est de la comparaison entre Porto et Arsenal je pense aussi que ces deux clubs ont le meme parcours en championnat (Champions avant la fin etc etc) et si on regarde bien, les ligues majeures (Espagne, Italie, Angleterre) sont dominées par 2 ou 3 clubs (Real, Barça, Valence en esp, Arsenal, Manchester en Ang, Milan Ac, Juve, Roma en Italie). N'oublions pas que le Portugal est un des premiers pays formateur en Europe, et ses joueurs ne sortent pas seuleument de Benfica ou Porto...

el desdichado

08/07/2004 à 02h57

arf, Rui, tu t'énerves et même si ce que tu dis est sensé, il me semble que tu te trompes de débat. Pour ma part, je disais, et je maintiens, que la débauche d'efforts consentis en C1 ont sûrement été contre-balançés par le fait que leur championnat est, quoi qu'on en dise, moins exigeant que les 5 "grands". ça ne veut pas dire que le championnat portugais est mauvais...! Et puis, si tu m'énèrve je vais finir par dire qu'en cette année de JO d'Athène, les médecins du sport grecs ont du phosphorer à fond pour trouver les meilleurs produits, que l'équipe grecque à l'Euro aurait en quelque sorte servit de cobaye en pré-test et que cela a marché au-delà de toute espérence. Voilà la vraie explication de la fraîcheur grecque. D'ailleurs, ils auraient déjà prévu de baisser un peu les doses aux JO, de peur de voir kenteris courir le 200 en moins de 10s. En france, on peut plus se doper en paix, avec toutes ses affaires, ses flics et ses juges qui traînent dans tous les centres d'entrainement. Bilan: contre-perf sur contre-perf dans les grands championnats. Heureusement que Deschamps a arrêté, il déprimerait de plus pouvoir courir ses petits 56km par match ! Recyclons les talents, mettons Virenque à la tête des Bleus et la Coupe du monde 2006 est à nous ! Merde, c'est vrai, j'avais oublié, y'a pas de dopage dans le foot... mouarf !

NoNo93

08/07/2004 à 09h56

Si si y'a sans doute du dopage dans le foot, penser que les grecs ont plus de moyens sur ce plan là que les "grands" et leur championnats qui brassent des millions (d'où intérêt supérieur à gagner), je trouve çà... Euh... Marrant!!!! Mais bon quand une petite nation gagne c'est forcément à cause du dopage quand c'est une grande nation c'est que c'est normal elle a juste joué sur sa valeur :-)))

loual

08/07/2004 à 15h05

Rui Costa "Je vais répéter pour la 256ème fois ce que j'ai déjà dit sur l'écart entre les différents championnats. Le championnat portugais est bien sûr inférieur aux championnats "majeurs" pour des raisons évidentes (possibilités économiques et humaines) mais l'écart n'est pas si important que ce qu'affirme le footixement correct (malgré une méconnaissance totale du foot portugais). " C'est aussi ce que je pense. Un championnat avec des équipes comme Benfica et Porto ne peut être un championnat au rabais. Merci de tes précisions.

loual

08/07/2004 à 15h59

Je pensais aussi que, si la fatigue des équipes des autres championnats pouvait se justifier à la fin de la saison, je ne comprend pas pourqoi Marseille a pris la féssée contre Porto en début de saison. Logiquement en étant plus frais les marseillais auraient du faire la différence si l'enjeu physique est aussi important que ça. Non?

rui.costa

08/07/2004 à 17h46

Non mais c'est vrai, la justification par la fatigue permet d'éviter de dire que l'Espagne, la France, l'Angleterre, l'Italie et l'Allemagne ont tout simplement été nuls. A croire que la fatigue a eu aussi son effet pour la ligue des champions ;) Bientôt, pour les tours préliminaires de la LDC, on va encore expliquer l'élimination des équipes médiatiques par la fatigue... même si les stars n'ont pas dépassé les 1/4 de finale de l'euro ;)))) Pour les 4 premières sélections, on peut imputer la responsabilité des sélectionneurs (la frilosité d'Eriksson ou les aberrations de Saez, Santini et Trappatoni) et l'attitude de joueurs qui se croyaient déjà en demi-finale avant de disputer le 1er match. Dans le cas de l'Allemagne, je pense qu'il s'agit surtout d'un manque évident de talents même s'il est étrange que des joueurs de Stuttgart et de Leverkusen (période finale de Champion's league) plutôt performants en LDC, ne parviennent pas à confirmer en sélection. Pour revenir aux championnats, je ne pense pas qu'il y ait une grande disparité entre les clubs des pays majeurs et ceux des petits pays (je le répète pour ne pas parler uniquement du Portugal). Jouer des équipes scandinaves, russes, hollandaises, turques, tchèques, grecs ne constituent pas des promenades de santé. Ce sont des pays où on voit de bons joueurs de foot et qui parviennent à faire des performances dans les différentes sélections. Alors y a pas de quoi être étonné si un pays avec des institutions comme le Benfica, Porto et Sporting et avec un palmarès impressionnant dans les sélections de jeunes, parvient à "emmerder" les gros au foot. Et par rapport aux grecs, je ne comprenais jamais auparavant pourquoi un pays qui a toujours compté de bons joueurs de foot ne parvenaient à rien en sélection nationale. L'arrivée d'un coach rigoureux a suffit pour confirmer ce que je pensais du football grec mais dans des proportions que je n'aurais jamais imaginé.

loual

08/07/2004 à 18h17

"L'arrivée d'un coach rigoureux a suffit pour confirmer ce que je pensais du football grec mais dans des proportions que je n'aurais jamais imaginé." Ca démontre le niveau de certains entraîneurs de l'Euro et que la victoire des Grecs est avant tout une question d'organisation. Je pense que l'Italie devrait retrouver son lustre d'antan avec Lippi. Et le coach de Porto il ne veut pas devenir entraîneur du Portugal? Il a l'air plutôt bon lui. Autre question; qui était le coach de la très belle équipe du Portugal à l'Euro 84? Ca jouait en zone et en 4/3/3. Les Français s'en étaient bien tiré sur ce coup là.

 

rui.costa

12/07/2004 à 17h57

Loual, en 84, il y avait un collectif de 4 entraîneurs dont 3 qui représentaient les 3 grands clubs portugais. C'est incroyable mais totalement vrai ;)

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)