auteurs
Pierre Martini et Jamel Attal

Requiem pour Perrin

Concernant les entraîneurs, la culture du jetable l'emporte sur la construction à long terme. Avec son président finalement pas plus original ni plus courageux que ses confrères et après l'éviction de Perrin, où va l'OM?

NoNo93

19/01/2004 à 02h57

En tout cas vu les reportages sur l'OM de vendredi/samedi sur Canal et ailleurs, on dirait que la Commanderie est à nouveau ouvverte aux journalistes, je dis çà je dis rien hein Plum et CC ;-))))

Armel

19/01/2004 à 04h50

Tres bel article... Je trouve qu'il resume tres bien la situation, et le coup de la comparaison chiffree entre les deux saisons est bien pense. ;-) Merci beaucoup la redac'!

manuFoU

19/01/2004 à 08h13

le débat qui s'était apaisé dans le café marseillais va pouvoir repartir de plus belle ! ;-))) plutôt que de me lancer à nouveau dans un réquisitoire anti perrin, un mot pour faire remarquer que la comparaison chiffrée d'une année sur l'autre ne tient pas compte des différences de calendrier, et notamment du fait qu'à la trêve l'OM avait joué 10 matchs à domicile pour seulement 7 à l'extérieur... si l'on considère la sacro-saint référence de perrin, la fameuse moyenne anglaise, le bilan marseillais était donc moins bon ! :-)

ouais.super

19/01/2004 à 09h03

Petit bémol quand même : A la fin de l'article, vous sous-entendez que Bouchet aurait cédé à la pression des supporters et des médias, remettant ainsi en cause ses premières intentions de stabilité et de construction sur le long terme. Mais peut-être pourrait-on lui accorder d'avoir simplement constaté par lui-même que Perrin ne constituait pas le bon choix qui lui permettrait de bâtir un OM victorieux en 2 ou 3 ans. Peut-être avait-il sous-estimé les carences psychologiques de Perrin qui ont conduit les joueurs à se bloquer contre lui, interdisant tout espoir d'amélioration de la situation et qu'il n'a eu d'autre choix que de l'évincer, sans pour autant que ce soit un signe de faiblesse de sa part. Peut-être aussi que dans le même contexte, il aurait choisi de maintenir un autre entraineur contre vents et marées, comme Aulas, mais que cette fois-ci et pour des raisons particulières à "l'homme Perrin", il a fait le choix difficile de changer d'entraineur en milieu de saison, comme Aulas également...

JPDarky

19/01/2004 à 09h06

Bonjour a tous, J'ai lu l'article plus pour perrin que pour l'OM, etant son biographe officiel. Cependant, a ca n'a rien a voir, en lisant les paragraphes sur le pouvoir de la presse (ecrite en l'occurence je pense, je n'ai pas vu bcp de sujets televises reclamant la tete de perrin, mais je regarde pas tout non plus), je ne peux m'empecher de penser avec emotion aux debats enflammes suite a l'article "fermez vos gueules en chantant"... Grosso-modo, la voix de la raison, dont j'ai oublie le pseudo, desole, ce n'est pas de la condescendance, c'est juste qu'a mon age on est plus proche de l'alzheimer que de l'acne, mais il s'agissait d'un stephanois; expliquait que les supporters communement denommes utras ou residents de 'kop' n'avait pas de legitimite pour ne serait-ce qu'imaginer avoir l'espoir de pouvoir exercer un poids sur les decisions d'une equipe. Je me demande bien ce qu'on peut penser d'une presse toute-puissante (incarnee par le mal absolu dont je ne prononcerai pas le nom ici) qui fai tomber les tetes en detournant du droit chemin les presidents forges dans le titane. Au moins les ultras et cie paient leur abonnement, je crois qu'en l'espece ca leur donne au moins un +2 par rapport a la presse pour envisager l'espoir d'avoir eventuellement un jour, et pas d'utilisation prolongee sans avis medical, la possibilite hypothetique d'avoir un ou deux mots a chuchoter, voir meme sussurer, sur les destinees d'un club. Ca n'a presque rien a voir avec le sujet, meme si on peut y revenir par le biais du : ca me laisse quand meme toujours perplexe ce pouvoir tonitruant qu'on prete a la presse, j'y connais que dalle, donc disez moi si je me gourre, c'est bien la tewe qui donne pleins de pognon a la LFP ? Et pourtant la tewe, en majorite [je ne compte pas l'emission de rouston ou les debats faussement enflammes sur LCI], semble regarder tout ca de loin, preferant des revelations sur la marque de calbuth de lizarazou, ou le jus d'orange que boit Zinedine Zidane (pardon, Zizou) avant de partir a l'entrainement (ou je vous le rappele, dans le vestiaire, il met la chaussette avant la chaussure, parceque sinon, c'est l'bordel (je crois qu'on ne soulignera jamais assez l'implication de nos elites footalistiques dans l'education des jeunes)), que des polemiques, pourtant tres vendeuses si j'ai bien suivi. Donc plutot, qu'une reaction, il s'agit d'une question : chers amis, pourquoi, selon vous, les presidents se laissent plus influencer in fine par la presse ecrite qu'aux medias teles, alors que ce sont ces derniers qui pourraient, s'ils le voulaient, faire des chantages merdiques, en raison du poids de leur contribution tout ca ? Enfin, foin d'ironie ou de quoi que ce soit, je remarque qu'il ne fait pas bon etre un entraineur soutenu par les CDF, qu'on soit selectionneur de l'EDF (Lemerre), ou entraineur d'une equipe au passe glorieux (Perrin), on a une facheuse tendance a reussir a se faire jarter. A l'inverse du journal satanique evoque plus haut, qu , semble-t-il, a effectivement ce pouvoir de provoquer les licenciements. D'ailleurs, je me demande si, par hasard, le pelerinage d'un certain personnage de l'Etat a la redaction du-dit journal, n'etait pas en fait une basse manoeuvre pour tenter d'amadouer cette redaction, parcequ'on ne sait jamais, quelques editos fielleux auraient eventuellement pu provoquer sa destitution malgre le soutien sans faille de son president. Houla, j'ai comme un vertige la. JPD

CHR$

19/01/2004 à 09h45

NoNo > tu n'as pas dû tout lire au Café Marseillais (ce qui est compréhensible), parce que si cc est réjoui par l'éviction de Perrin, il cache bien sa joie. Sinon, la rédac', comme pour OL Coiffure dans chaque numéro papier, vous avez décidé de mettre Aulas dans chaque article du site ? Parce que trouver le moyen d'aller le chercher pour un article sur l'éviction d'entraîneur, ça n'a pas dû être facile, non ?

Jack MalFaizant

19/01/2004 à 10h16

Moi je voudrais juste réagir à une des réponses qui fait écho à l'article et qui me permettra d'écrire ce que j'ai pensé des papiers dans l'équipe d'hier... "Peut-être avait-il sous-estimé les carences psychologiques de Perrin qui ont conduit les joueurs à se bloquer contre lui, interdisant tout espoir d'amélioration de la situation et qu'il n'a eu d'autre choix que de l'évincer, sans pour autant que ce soit un signe de faiblesse de sa part." Voilà tout est dit, les mots sont lachés : Perrin avait des "carences psychologiques"... Plum' a très bien fait ressortir ça d'ailleurs en recueillant les larmes discrètes de deux joueurs... c'était d'ailleurs presque risible de lire que Perrin paraissait plus supportable pour celui qui avait connu Vahid (Ecker) que pour celui qui avait connu Perrin de Troyes (Celestini). Perrin qui réussit à maintenir Troyes en L1 avec des effectifs fait de broc et de broc serait doté de tares psycho incompatibles avec l'effectif marseillais ? Il ne saurait donc pas sublimer les stars de l'OM, les choyer, les chouchouter... mais, au fait, desquelles parlerait-on ? D'un défenseur central viré du 10è du championnat d'espagne ? D'un attaquant muté de guingamp ? D'un faux ailier ou d'un gardien éjecté d'Albion pour abvoir un peu de temps de jeu ? Aujourd'hui, on piétine ce qu'hier était adoré... c'est assez comique dans le fond. Alors, oui, Perrin n'a pas le meilleur des bilans du monde. Mais quel entraineur l'a ? Le problème c'est lapalisse qui le dit, l'OM c'est l'OM et ce qu'il est possible au Mans, à Guingamp, Lille ou Lens ne l'est ni à Marseille, ni à Paris (ça fait peut-être mal aux 2 ennemis récents, mais il y a bien une similitude). Bah, ouais, parce que Le Graet défendant Marchand c'est une brève dans l'équipe, Puel qui ne fait aucun résultat probant toujours à la barre de Lille ça ne se lit même pas dans les interviews d'après match. En revanche, 2 défaites de l'OM, 1 mois et demi difficile à Paris (cf début de saison), ça fait vendre du torchon et ça donne quelque chose à écrire de croustillant. En plus, cette année, c'est pas de bol, le champion risque d'être Monaco, pas beaucoup de supp', Deschamps tient la route et a viré les footeur de zone, bref, le Rocher, ça tient en une demi page, ils jouent bien, ils sont beau, ils vont sauver le monde. Pas de quoi tenir la saison avec ça... alors que Perrin, c'était franchement un bon feuilleton qui commence au café du commerce pour finir dans les poubelles de la commanderie.

Terrence Germain

19/01/2004 à 10h27

ça m'embête mais je suis d'accord et pas d'accord avec l'article D'accord parce que vous avez bien montré comment Bouchet a compris que Perrin était le fusible avant que lui même ne soit menacé par RLD. Après autant de défaites et un climat probablement malsain au sein du club (cf les articles de l'Equipe jeudi sur les coulisses du grand Ohaime), il est probable qu'il ait senti le vent du boulet siffler très fort sur sa tête et a donc choisi de trancher dans le vif rapide. Ces déclarations hasardeuses avant la trêve et cette conf de presse organisée à la va que je te pousse me confortent dans cette opinion. Pas d'accord parce qu'il y a un truc hyper important que vous n'avez pas vu, mais c'est normal vous êtes trop vierges...C'est le pognon tout simplement. Si la somme annoncée par les médias est probablement sur évaluée, elle a du entrer en ligne de compte dans ce déroulement cahotique des évenements. Rappelez vous que Perrin est présent au directoire de la SASP, ce qui doit saler drôlement l'addition. On ne peut s'empêcher de penser alors que le fric a perturbé les relations qu'auraient du avoir les deux hommes, Bouchet réalisant qu'il avait peut-être donné trop à Perrin...Par ailleurs, je ne comprend pas votre dédain des aspects psychologiques car enfin aujourd'hui qu'est ce qui différencie les plus grands clubs en Europe ? Le match Juve-Real en 1/2 de la C1, diriez vous que les italiens étaient plus doués techniquement ? Qu'est ce qui différencie le Bordeaux de Pavon de celui de Baup, les joueurs n'ayant pas changé ? Les réactions d'un footeux, quand il est en bande, sont encore plus connes que celles d'un supporter, ne l'oubliez pas ! Il fallait donc changer les trucs et à moins de leur couper les couilles à tous, je vois pas ce qu'il fallait faire...

nfl

19/01/2004 à 10h28

En vrac: - Bravo pour cet article, très intéressant. J'apprécie en particulier la leçon que vous tirez de cette gestion déplorable par rapport aux carences des "grands" clubs français en coupe d'Europe. - A la lecture des excellents posts de JPD et de Piem, je voudrais renchérir en disant que finalement cette énième "affaire" à l'OM me dégoûte définitivement du traitement de l'actualité footeuse par les 3 larrons de la presse écrite que sont l'Equipe, le Parisien et la Provence. C'est gerbant de voir à quel point ils se jettent sur le moindre dysfonctionnement pour faire monter les ventes sans se soucier une seconde de garder un minimum de mesure. - CHR$ je comprends pas ton message: cet article est on ne peut plus flatteur pour JMA, il souligne combien les lyonnais doivent se réjouir de la politique de stabilité et de gestion de long terme qu'il a mise en place avec succès. Je parie même que si l'OL ne finit pas dans les 3 premiers du championnat (ce qui n'arrivera pas ;-)), nous n'aurons droit à aucune crise et que l'Equipe se fatiguera de tenter d'n provoquer une après 2 ou 3 éditos assassins.

NoNo93

19/01/2004 à 10h48

CHR$, Je n'ai pas du tout lu le café des petits marseillais, pas eu le temps de récupérer mon retard ici... Mais j'en ai entendu parler et je connais la position de CC par ailleurs... En fait t'as mal compris mon message (ou je me suis mal exprimé ;-))) J'ai été frappé samedi en voyant les reportages en direct de la commanderie etc. ce qui m'a fait penser qu'à peine Perrin partie les portes pour les journalistes s'étaient vite rouvertes (costard man me paraissant plus fan du huis clos et les images de là bas s'étant fait rares le contraste juste après son éviction m'a sauté aux yeux) Mon propos étaient donc de demander confirmation à des gens qui peuvent savoir, j'ai pas du tout dit (ou pensé) qu'ils s'en réjouissaient ou avaient poussé pour çà, bref si çà faisait partie du changement ou si c'est juste que j'ai loupé les reportages avant et que j'ai une fausse impression...

 

betomar

19/01/2004 à 11h04

CHR$, tu oublies de préciser que si la rédac évoque une fois de plus Aulas, c'est cette fois pour le féliciter du bout du clavier! Au sujet de Perrin ce qui me met un peu mal à l'aise c'est qu'il a finalement eu la malchance d'avoir de bons résultats la saison dernière, du coup tout le monde est déçu cette saison. S'il avait commencé par une saison moyenne comme cette année, il n'y aurait pas eu de problème....

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)