auteur
La rédaction

Du même auteur

> article suivant

La boîte à chants

> article précédent

Boulet de canon en solo

> article précédent

Revue de stress #28

Ballon d'Eau Fraîche 14/15 : les candidats

Le Ballon de Plomb n’est plus, mais son alter ego vivifiant est bel et bien toujours en vie. Et il faudra trouver un successeur à Janot, Ducourtioux, Le Lan et Perrin parmi les dix candidats de cette édition.

Partager

 

Nous avons remisé le Ballon de Plomb à la cave, mais le Ballon d'Eau fraîche coule encore de source, et voici l'heure d'élire son cinquième lauréat. Si sa période de référence a changé – il s'ajuste désormais sur le calendrier de la saison, pour plus de logique sportive –, il conserve les mêmes critères: la fidélité à son club, la lucidité sur son niveau et son environnement, le sens du collectif et le fair-play.

 

Pour résumer l'esprit de ce trophée, ressortons la définition canonique des précédentes éditions: "À la fois anti-Ballon de Plomb et anti-Ballon d'Or, le Ballon d'Eau fraîche récompense un de ces joueurs qui nous font encore aimer le football, au moins parce que nous arrivons encore à nous reconnaître en eux. Porteurs d'un peu de légèreté, de fidélité et de bonne mentalité, ils font du bien à un sport en mal de personnalités positives et à un pays fâché avec ses footballeurs."

 

Il ne faut pas prendre le Ballon d’Eau fraîche pour ce qu’il n’est pas: un jugement de la valeur humaine d’une personne, un exercice de psychanalyse sur la personnalité de joueurs dont on ne sait finalement pas grand-chose en dehors des terrains, ou une leçon donnée sur ce que devrait être le footballeur idéal. Mais, plus simplement, un hommage aux antistars sans lesquels notre sport préféré serait incomplet.

 

On assumera donc, une nouvelle fois, le côté "bons sentiments" de cette élection récompensant ceux qui sont en adéquation avec une certaine idée que l’on se fait du foot: valeurs collectives, respect de l’arbitre, attachement à un club (tant pis si la fidélité ne résulte pas toujours d'un choix). Le Ballon d’Eau fraîche nous engage d’abord nous, supporters ou observateurs.

 

Avec la distorsion exercée par le prisme médiatique, il y a sans doute des oubliés dans cette liste, comme il y a des candidats pour lesquels il y aurait peut-être des choses à redire. Nul n’est parfait, et on ne prétend pas que le lauréat du trophée le sera. Mais nous sommes sûrs qu'il sera digne de ses prédécesseurs.

 

 

 

 

Les 10 candidats

Claudio Beauvue (EA de Guingamp) > sa candidature
Franck Béria (Lille OSC) > sa candidature
Jonathan Brison (AS Saint-Étienne) > sa candidature
Souleymane Camara (Montpellier HSC) > sa candidature
Zoumana Camara (Paris SG) > sa candidature
Romain Danzé (Stade rennais) > sa candidature
Cheick Diabaté (Girondins de Bordeaux) > sa candidature
Jérémy Morel (Olympique de Marseille) > sa candidature
Nicolas Seube (SM Caen) > sa candidature
Pantxi Sirieix (Toulouse FC) > sa candidature

 

LE BUREAU DE VOTE

 

 

Parmi les dix candidats, un historique: Nicolas Seube. Le Caennais était déjà là lors de la première édition, en 2010, et avait fini deuxième en 2011. Il était ensuite tombé sous le coup de l’inéligibilité après la relégation du Stade Malherbe en Ligue 2.

 

Cette année sera-t-elle enfin la bonne pour Romain Danzé? Le Raymond Poulidor de l’eau fraîche reste sur deux places de dauphin. Il est l’un des deux rescapés de la dernière édition, avec l’incontournable Parisien Zoumana Camara. Sept petits nouveaux solliciteront vos votes pour la première fois, soyez gentils avec eux. On notera une belle variété, entre joueurs de “petits” clubs familiaux (Guingamp, Caen), éléments de grosses écuries (Paris, Marseille) et de formations intermédiaires (Lille, Rennes, Saint-Étienne, Bordeaux, Toulouse, Montpellier). La preuve que l’eau fraîche peut couler partout.

 

Saluons par ailleurs de glorieux anciens qui ne seront jamais sacrés: Omar Daf (trois nominations), retraité depuis 2013, et Cédric Hengbart (trois nominations), qui évolue désormais en DH à Mondeville, le club de ses débuts.

 


Les conditions d'éligibilité
Avoir figuré dans un effectif de Ligue 1 au moins une demi-saison cette année.

 

Les quatre critères d'élection
La fidélité à son club, la lucidité sur son niveau et son environnement, le sens du collectif et le fair-play.

 

Le vote
Sur le site des Cahiers du foot du 11 au 17 mai.

 

Le palmarès
2010 : Jérémie Janot
2011 : David Ducourtioux
2012 : Arnaud Le Lan
2013 : Loïc Perrin

 

Partager

Le Ballon d'Eau fraîche


La rédaction
2017-07-31

Sirieix roi

Ballon d'Eau Fraîche 2016/17 – les résultats. C'est à sa troisième tentative que Pantxi Sirieix est enfin sacré, tout au bout de sa carrière. Une victoire aussi logique que méritée, à laquelle seul Cheick Diabaté aura résisté.


La rédaction
2017-07-19

Ballon d'Eau fraîche 2016/17 : le vote

Toutes les présentations des candidats ayant été publiées (lecture obligatoire), c'est le moment de voter pour la lauréat de la saison. Le bureau de vote est ouvert jusqu'au 30 juillet.


J. L. et syle
2017-07-18

Ballon d'Eau fraîche 2016/17, les candidats : Pantxi Sirieix et Florian Thauvin

Deux revenants pour clore les portraits des candidats… Sirieix qui revient pour la troisième fois, et Thauvin qui revient d'aussi loin que son "triomphe" au dernier Ballon de Plomb de l'histoire. 


>> tous les épisodes du thème "Le Ballon d'Eau fraîche"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)