auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Pourquoi le PSG est déjà champion

Une Balle dans le pied – L'extrême richesse économique et sportive du Paris Saint-Germain laisse peu de doutes sur l'issue du championnat, et sur le nouvel ordre de la Ligue 1...

Partager

 

Dimanche soir, le FC Sochaux a battu le Paris Saint-Germain au terme d'un joli match qui a pris, dans les médias et au travers de l'enthousiasme local et général, des allures de tour de Coupe de coupe de France: le "petit Poucet" sochalien venait de terrasser "l'ogre" parisien. Il n'en fallait pas pour inverser la tendance de la semaine passée (le PSG allait sans doute être champion) et relancer le discours journalistique de la "crise" ainsi que le procès récurrent de l'entraîneur Carlo Ancelotti.
 

SANS CONCURRENCE ?
 

Il est vrai qu'avec quatre défaites, le PSG fait moins bien que les leaders des quatre grands championnats européens (La Juventus et Manchester United en comptent trois, Barcelone et le Bayern une seule) et exhibe quelques faiblesses persistantes, laissant l'espoir que l'armada qatarie soit déjouée par quelque outsider bénéficiant de conjonctions aussi favorables que celles qui avaient permis à Montpellier, la saison passée, de retarder l'ère parisienne annoncée. Le problème est d'abord qu'à ce stade avancé de l'exercice en cours, aucun rival ne paraît crédible. Certes, Lyon et Marseille sont respectivement à seulement trois et cinq points du leader, mais l'OL s'est affaibli sportivement au mercato d'hiver, tandis que l'OM ne présente que la dixième attaque et la septième défense de la Ligue 1. En termes de régularité et de qualité de jeu, ces deux formations sont très loin du MHSC 2011/12. Le PSG compte pour sa part 51 points, un de moins qu'après la 25e journée l'an passé. (...)


Lire la suite de l'article :


Partager

Le foot français


Christophe Zemmour
2018-04-19

OM-Leipzig : jeudi d’avril, jeudi sur le fil

La victoire de Marseille face au Rasenballsport en quart de finale retour de C3 (5-2) a fait vibrer bon nombre de téléspectateurs un peu partout en France. Au Vélodrome, tout était décuplé. Récit, de l'intérieur, d'une soirée qui fera date.


Richard N
2018-03-27

Un samedi soir à Angoulême

Perdue dans la cinquième division du foot français, l'équipe d’Angoulême abandonne peu à peu l’idée d’une montée en National 2. Cela n’empêche pas le visiteur d’imaginer le glorieux passé du club.


Richard N
2018-03-19

N’Doye 2008, quand Carquefou tomba l’OM

Un jour un but – En marquant le seul but de son équipe face à l’OM le 18 mars 2008, Idrissa N'Doye signe l’un des exploits les plus retentissants de l’histoire de la Coupe du France.


>> tous les épisodes du thème "Le foot français"

Sur le fil

RT @Peminonzio: Entre autres mérites, Henri Michel a figuré sur la plus belle photo #footetmusique de l'histoire https://t.co/hgaRweeLyH

RT @DelayeJerome: #2 Semaine spéciale RB Salzbourg : On a discuté avec Average, rappeur autrichien et supporter de l’Olympique de Marseille…

RT @LiberoLyon: Tous les maillots de l'histoire de l'OL sur une seule page (même les moches) https://t.co/4KHqBXrkXO création @AC_aurelien…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Sans Pellegrino

"Southampton : Pellegrino limogé." (lequipe.fr)

PAOK-47

"Grèce : un président de club armé sur le terrain." (libé.fr)
Avec des crampons de 9 mm.

Les sept samovars

"Sept supporters à Moscou." (lequipe.fr)

L'Astori continue

"Le contrat de Davide Astori a bien été prolongé par la Fiorentina, malgré son décès." (lequipe.fr)

L'abeille cool

“LOSC : Maia reste confiant.” (madeinfoot.com)