auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> article suivant

Revue de stress #7

Pourquoi le PSG est déjà champion

Une Balle dans le pied – L'extrême richesse économique et sportive du Paris Saint-Germain laisse peu de doutes sur l'issue du championnat, et sur le nouvel ordre de la Ligue 1...

Partager

 

Dimanche soir, le FC Sochaux a battu le Paris Saint-Germain au terme d'un joli match qui a pris, dans les médias et au travers de l'enthousiasme local et général, des allures de tour de Coupe de coupe de France: le "petit Poucet" sochalien venait de terrasser "l'ogre" parisien. Il n'en fallait pas pour inverser la tendance de la semaine passée (le PSG allait sans doute être champion) et relancer le discours journalistique de la "crise" ainsi que le procès récurrent de l'entraîneur Carlo Ancelotti.
 

SANS CONCURRENCE ?
 

Il est vrai qu'avec quatre défaites, le PSG fait moins bien que les leaders des quatre grands championnats européens (La Juventus et Manchester United en comptent trois, Barcelone et le Bayern une seule) et exhibe quelques faiblesses persistantes, laissant l'espoir que l'armada qatarie soit déjouée par quelque outsider bénéficiant de conjonctions aussi favorables que celles qui avaient permis à Montpellier, la saison passée, de retarder l'ère parisienne annoncée. Le problème est d'abord qu'à ce stade avancé de l'exercice en cours, aucun rival ne paraît crédible. Certes, Lyon et Marseille sont respectivement à seulement trois et cinq points du leader, mais l'OL s'est affaibli sportivement au mercato d'hiver, tandis que l'OM ne présente que la dixième attaque et la septième défense de la Ligue 1. En termes de régularité et de qualité de jeu, ces deux formations sont très loin du MHSC 2011/12. Le PSG compte pour sa part 51 points, un de moins qu'après la 25e journée l'an passé. (...)


Lire la suite de l'article :


Partager

Le foot français


Florent Basly
2014-10-17

Kurzawa : le coupable était presque parfait

Alors que leur mission était de ramener un bête 0-0 de Suède, les Espoirs ont eu un comportement que même Raymond Domenech a trouvé utile de condamner. Ce qui a suivi est un énième révélateur des hystéries franco-footballistiques.


Jérôme Latta
2014-10-16

Le football, objet du délire d'Éric Zemmour

Une Balle dans le piedLe Suicide français d'Éric Zemmour est une fiction paranoïaque dans laquelle il fait jouer au football un rôle de premier plan, des Verts de 76 aux Bleus de 2010 en passant par Séville 82, Bernard Tapie 93 et Bosman 95.


Nicolas P.
2014-09-12

Luzenac, le petit poussé dehors

Prolongé de recours en recours, le feuilleton du Luzenac AP s’achève sur un épilogue tragique, celui de sa dégringolade très loin de la Ligue 2. Les belles épopées villageoises, c'est seulement pour la Coupe de France. 


>> tous les épisodes du thème "Le foot français"

Sur le fil

RT @eddy_fleck: Si un jour on se fait envahir par des extraterrestres, Anne-Laure Bonnet est la mieux placée pour la traduction.

Article et graphiques du Guardian sur les premiers buteurs de chaque nation en Premier League. http://t.co/kDpTCJrmdE http://t.co/VNlq6QDapn

Si vous ratez le Gif de Blanc qui ne comprend pas les consignes de Lavezzi, vous ratez votre vendredi: http://t.co/tDpM8sUeQH

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Mein Camphre

"Allemagne : c'est grave docteur ?" (lequipe.fr)

FA show

“La FA veut réduire le nombre d'étrangers.” (lequipe.fr)

Dunga, une file

"La révolution Dunga est en marche." (lequipe.fr)

La bique enculée ?

"Non, l'Etat islamique ne sodomise pas de chèvres." (libé.fr)

Adolf Fitness

"La moustache douteuse de José Enrique." (lequipe.fr)