auteur
Le journalisme sportif en 12 leçons

> article suivant

Ode à Bruce

> article précédent

La Gazette, numéro 43

> article précédent

La Coupe du monde en morceaux

Leçon 2 : recopier la dépêche AFP

L'Académie de journalisme sportif des Cahiers du football poursuit sa mission éducative, avec la deuxième session du "Journalisme sportif en 12 leçons". Un programme qui permettra à tous d'exercer sans peine une des professions les plus exaltantes de notre époque.
Partager
Il est une dimension du journalisme de presse écrite que le grand public ignore souvent, car souvent le public est un grand enfant qui croit que l'information naît dans les (feuilles de) choux. Alors que les initiés savent qu'elle jaillit d'abord des dépêches d'agence dans les salles de rédaction. Une pratique traditionnelle consiste donc à recopier la dépêche d'agence sans faire de faute et en la modifiant un tout petit peu. Important : il n'est pas nécessaire de citer l'agence (votre journal paye l'agence, c'est bien assez). Cette leçon apparemment assez facile contient des enseignements essentiels.

Nous avons choisi un exemple anodin, qui vous permettra de jouer au jeu des 7 différences:

AFP, Paris, 3 déc. 1999La Fédération française de football (FFF) et son président Claude Simonet risquent de bouleverser les instances de l'arbitrage en envisageant de créer, en son sein, un département arbitrage consacré uniquement à ce sujet.
Ce projet a été présenté vendredi à Paris par M. Simonet à l'issue du Bureau du Conseil Fédéral. Ce département spécial a été proposé par le Conseil supérieur de l'arbitrage (CSA) composé de trois membres. Ils avaient été mis en place en juin dernier par le président de la FFF pour dresser un bilan de l'arbitrage et faire des perspectives pour l'an 2000.
Ce département, s'il est créé, viendrait bouleverser le monde de l'arbitrage dirigé par l'actuelle Commission centrale d'arbitrage (CCA) et présidée par l'inamovible Michel Vautrot. Il apparaît en effet qu'il diminuerait, comme le souhaitent la FFF et la Ligue nationale de football depuis longtemps, le pouvoir de Vautrot puisque ce dernier ne serait plus seul aux commandes.
Interrogé par l'AFP, Michel Vautrot a indiqué n'avoir "pas été informé" de ce projet, mais il a reconnu qu'il était "dans l'air du temps". "officiellement, je ne sais rien. Je ne connais pas le projet" dit le patron de l'arbitrage français.
Ce département serait divisé en trois secteurs. Le premier, le CSA, serait chargé de la politique de l'arbitrage, le deuxième serait formé avec la CCA et aurait en charge tous les aspects techniques, tandis que le troisième s'occuperait des problèmes administratifs.
Le projet prévoit également la division de la CCA en cinq sections. La première serait tournée vers l'arbitrage des championnats professionnels, la deuxième concernerait l'élite de l'arbitrage des championnats non pro et la troisième aurait en charge l'arbitrage du football de masse. Enfin, la quatrième section serait chargée, pour sa part, des lois du jeu et la cinquième sera utilisée pour le recrutement et la formation des hommes en noir. Cette dernière section paraît particulièrement importante en raison du déficit chronique de directeurs de jeu dont souffre le football français. La professionnalisation de l'arbitrage entre déjà dans le cadre des suggestions du CSA. "Mais c'est très difficile. Plusieurs ministères sont concernés" a souligné Claude Simonet, indiquant que réaliser une semi-professionnalisation constituerait déjà "une belle réussite".
L'ensemble du projet, qui n'aborde pas l'amélioration de l'arbitrage sur les terrains, pourrait être avalisé fin janvier lors d'un Conseil fédéral.

L'Equipe, 4déc 1999Projet de création d'un département arbitrage.
La FFF envisage de créer en son sein un département consacré uniquement à l'arbitrage. Cette création a été proposée par le Conseil supérieur de l'arbitrage (CSA) composé de trois membres et mis en place en juin dernier par le président de la FFF pour dresser un bilan de l'arbitrage et faire des propositions pour l'an 2000.
Ce projet a été présenté vendredi à Paris par M. Simonet à l'issue du Bureau du Conseil Fédéral. Ce département viendrait bouleverser le monde de l'arbitrage dirigé par l'actuelle Commission centrale d'arbitrage (CCA) présidée par Michel Vautrot.
Il apparaît en effet qu'il diminuerait, comme le souhaitent la FFF et la LNF depuis longtemps, le pouvoir de Vautrot puisque ce dernier ne serait plus seul aux commandes.
La professionnalisation de l'arbitrage d'élite entre déjà dans le cadre des suggestions du CSA. "Mais c'est très difficile. Plusieurs ministères sont concernés" a souligné Claude Simonet, indiquant que réaliser une semi-professionnalisation constituerait déjà "une belle réussite".
L'ensemble du projet, qui n'aborde pas l'amélioration de l'arbitrage sur les terrains, pourrait être avalisé fin janvier lors d'un Conseil fédéral.
————————

Ne pensez pas que l'exercice ne consiste qu'à paraphraser : les différences sont marginales mais pas moins significatives. L'"inamovible Michel Vautrot" est diminué en "Michel Vautrot", afin d'éviter un incident diplomatique. Ce dernier n'est plus "interrogé par l'AFP". Enfin, le paragraphe le plus explicatif a disparu : il est important que le journaliste en garde sous le coude, afin d'en savoir toujours plus que le lecteur.
De fait, il n'y a pas de scandale, les journaux ont toujours eu une partie de leur contenu qui leur était fourni par les agences, comme aujourd'hui la plupart des sites web. Ce n'est pas trop grave, dans la mesure où les journalistes de l'AFP sont parmi les meilleurs de la profession.
Travaux pratiques : exercez-vous en prenant une dépêche d'agence, réduisez-la d'un tiers en suivant scrupuleusement (façon de parler) la méthode observée dans l'exemple.

Dans une prochaine leçon, nous aborderons une tâche beaucoup plus difficile : la retranscription de l'interview de footballeur.

—————————————————————
Le journalisme sportif en 12 leçons
Leçon 1 : les transferts
Leçon 2 : recopier la dépêche AFP
Leçon 3 : l'interview minée
Leçons 4&5 : l'autopromotion et l'éloge du patron.
Leçon 6 : titres et légendes.
Leçon 7 : pomper les articles des Cahiers
Leçon 8 : interviewer un footballeur
Leçon 9 : le consultant télé

Partager

> sur le même thème

Leçon 1 : les transferts

Le journalisme sportif en 12 leçons


Le journalisme sportif en 12 leçons
2011-08-08

Leçon 12 : dire tout et son contraire

Avec seulement neuf ans de retard, l'ultime leçon de notre Académie paraît enfin. C'est un professionnel du Parisien qui s'en est chargé.


Le journalisme sportif en (au moins) 12 leçons
2002-12-09

Leçon 11 : virer un entraîneur

L'Académie des Cahiers du football reprend du service avec un enseignement qui profite de l'actualité pour exposer les secrets d'une des plus hautes ambitions de certains journaux et journalistes...


Le journalisme sportif en 12 leçons
2002-06-25

Leçon 10 : le racolage

La démagogie est une arme précieuse pour le journaliste sportif qui tient à répondre aux impératifs commerciaux de son employeur. En football, les occasions abondent. Pour cette leçon, nous nous sommes référés un quotidien régional et parisien à la fois qui est devenu maître en la matière.


>> tous les épisodes du thème "Le journalisme sportif en 12 leçons"

Sur le fil

RT @Annie_Gasnier: L’Arabie saoudite, nouvelle Mecque du football globalisé https://t.co/fd21JhBBqZ

RT @FootballMuseum: #OnThisDay in 1927, fans tuned in to hear the first ever football radio broadcast: a Division One fixture between @Arse…

RT @LiberoLyon: Il n’encense pas Bruno Genesio après la victoire dans le Derby, sa carte de presse lui est retirée https://t.co/J6h2sAhkNR…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

In barry we trust

aujourd'hui à 01h00 - Gouffran direct : Bonds est le seul dopé avec Pete Rose, comme les Pats sont les seuls tricheurs de NFL. >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 00h48 - Hok : Je serais assez étonné quand même. On a encore jamais vu un binational aux portes de l'équipe... >>


Les jaunes, héros zen

aujourd'hui à 00h44 - Yul rit cramé : C'est complètement dingue ces témoignages, comme s'il avait senti le danger, mais alors, le... >>


Tu sais ce qu'il te dit Casimir ?!

aujourd'hui à 00h39 - Hok : Votre équipe a été épatante ce soir, notamment les deux joueurs cités par Isaias, mais pas mal... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 00h30 - Flo Riant Sans Son : Non, mais vendredi, je ne suis même pas sûr qu'on doive le jouer ce match. Je ne sais pas si je... >>


Scapulaire conditionné

22/01/2019 à 23h27 - Yul rit cramé : Il déclarait suite à sa signature il me semble :"Il y aura un deuxieme Sala en Premier League"... >>


Coupe de France

22/01/2019 à 23h27 - PCarnehan : Je viens de voir ça. Cette fois, Thierry Henry risque de se faire moins prolixe.A son crédit,... >>


CDF sound system

22/01/2019 à 22h34 - Pascal Amateur : Des contorsionnistes classiques. >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

22/01/2019 à 22h24 - De Gaulle Volant : Sala manque >>


EAG, les paysans sont de retour

22/01/2019 à 22h20 - De Gaulle Volant : Comme le PSG, nous avons fait respecter la hiérarchie.Au bout des prolongations, oui, mais Reims,... >>


Les brèves

L'hutu sportif

"Le houblon rwandais derrière Arsenal." (lequipe.fr)

Un p'tit jaune, Wayne ?

"Rooney arrêté pour ivresse publique." (lequipe.fr)

L'origine du Mondial féminin

"Ada Hegerberg, Ballon d'Or féminin : 'Il y aura toujours des cons'." (lequipe.fr)

Saint Gland

"La cinglante réponse de Franck Ribéry à ses détracteurs." (lequipe.fr)

Et on baise à 13?

"Neymar et 'ses' 26 femmes : la photo polémique." (elle.fr)