auteur
Alex Lagazette

Du même auteur

> article suivant

Conférence de tiki taka

La Gazette de la Ligue 1 : 13e journée

Partager

 

Les résultats de la journée
Stade Brestois 3 - 0 SC Bastia
Olympique Lyonnais 3 - 0 Stade de Reims
FC Lorient 2 - 0 Lille OSC
Girondins Bordeaux FC 1 - 0 Olympique Marseille
OGC Nice 1 - 0 Toulouse FC
Valenciennes FC 1 - 1 Montpellier HSC
Evian Thonon Gaillard FC 2 - 2 AS Saint-Etienne
ES Troyes AC 3 - 3 AS Nancy Lorraine
Ajaccio AC 0 - 1 FC Sochaux
Paris SG 1 - 2 Stade Rennais

 

 

 

Le Classement en relief

Ça se densifie en haut du CER, derrière un nouveau leader. Et en bas, ils sontnombreux à se masser juste au-dessus de la ligne de flottaison. Les deux formations corses y parviennent, mais chez les clubs de l'Est, seuls Sochaux et Reims s'en sortent pour le moment.

 

 

Retrouvez tous les classements en relief et le générateur de classement.

 

 

 

 

Les gestes


L'Alessandrinade de Romain Alessandrini, le JPP rennais.

 

La temporisation en pivot de Le Tallec, qui attend Pujol et le sert d'un extérieur du pied parfaitement dosé pour un but tout en maîtrise.

 

Le gymkhana de Réveillère, entre les plots rémois.

 

Après un premier arrêt déjà pas évident, la manchette en arrière d'Agassa qui sort miraculeusement le shoot de Lisandro. Pas de bol, ça fait quand même 3-0.

 

L'enchaînement contrôle de la poitrine-volée impeccable de Nivet. "Sur un pas", aurait dit Christian Jeanpierre.

 

Le coup de botte de Puygrenier et sa tête décroisée sur la barre: on tient le meilleur attaquant nancéen de la saison.

 

Le record du monde de saut à la perche sans perche de Lamine Sané.

 

 

 

Les antigestes


La Harlem Globe Trotter du Rémois Krychowiak, qui remet un centre sur la barre transversale afin de faire une magnifique remise pour Bafé Gomis en prenant toute la défense et son gardien à revers...

 

Le combo air Gregorini-glissade de Landry Bonnefoi.

 

Le découpage en règle de Ben Basat par François Marque.

 

Les tacles dignes de sauteurs en longueur de Costil et Saihi, qui prouvent s'il en était besoin que l'on peut se faire expulser "en jouant le ballon".

 

 

 


"Dis Jérémy, tu fais quoi pendant le prochain rassemblement de l'équipe de France?
- Je vais voir Sardou au Zénith de Saint-Nazaire, tu veux venir?
- C'est gentil mais j'peux pas, j'ai un concours canin dans l'Yonne."

 

 


 


L'équipe type mystère

Quel point commun lie les membres de cette équipe mêlant jeunesse et expérience?

 

 

[Réponse de la dernière fois: tous les joueurs ont un homonyme à l'Assemblée nationale]

 

 

 

 

 

Les minutes


La minute “teaser de slasher movie” de Pierre Ménès
“Là côté PSG on est très au-delà de la honte. 70 min à 11 contre 10. 40 à 11 contre 9. 1 pt en 3 matches. Rien à ajouter. Ca va saigner au CFC" (twitter). Vu que Novaes ne jouait pas ce week-end, Pierre Ménès retrouvait sa cible préférée.

 


La minute sous lexomil de René Girard

“On n’aura pas de résultats tant qu’on aura des joueurs qui feront des bêtises et qui se prendront des cartons rouges idiots” (BeinSport). Tiens, il vient enfin de comprendre pour sa quatrième saison que ce n’était pas le complot arbitral qui était à l’origine du mauvais classement de son club au challenge du fair-play...

 

La minute “Ils ne passeront pas leurs vacances ensemble”
“Au lendemain du match France/Serbie en septembre 2008, Pierre Ménès tacle très violemment Jean-Michel Larqué alors consultant TF1 et RMC. Dans son blog, il dénonce: «Le double discours de Jean-Michel Larqué, qui découpe le sélectionneur en rondelles sur RMC, mais redevient doux comme un agneau dès qu'il prend l'antenne sur TF1». Le chroniqueur ne décolère pas: «Peut-être qu'il a des consignes pour ne pas dire trop de mal du sélectionneur dans son commentaire. Mais je ne supporte plus cette façon de déclarer tout et son contraire en dix minutes chrono, dès qu'il change de micro. Il a perdu toute crédibilité à mes yeux».” (wikipedia). Jean-Mimi qui vient d’être recruté par Canal+... Le groupe va bien vivre.

 

 

 


"Allez, mon Jimmy. Tu vas bien finir par y arriver. Alors, il est dans quelle main, le ballon? Hein ? Oukélé lababal? Hein? Allez, cherche, mon Jimmy, cherche!"

 

 

 

 

Ancelotti devance la crise


Au coup de sifflet final de PSG-Rennes, on s'amusait par avance de revoir le diagnostic de la "crise" (enrichi du label "de novembre") refleurir dans les gros titres, mais Carlo Ancelotti a pris de court tout le monde en validant lui-même le verdict en conférence de presse. Les spécialistes de la communication de crise sont partagés sur la pertinence de cette stratégie (lire l'article de Pierre Godon), mais on penchera plutôt du côté de ceux qui y voient une manœuvre maîtrisée.

 

Vers l'extérieur, cette reconnaissance coupe l'herbe sous le pied des crisophiles en confisquant leur hochet, les contraignant presque à instruire la question de façon équilibrée. "Alors, crise ou pas crise?", interroge L'Équipe ce lundi. En interne, Ancelotti envoie un message à ses joueurs et donne des signes de fermeté à ses dirigeants. Le mot est trop fort pour une équipe qui conserve toutes ses chances d'être championne, mais il sonne l'alarme avant que la situation ne se dégrade. Embauché pour sa capacité à gérer les ego et les enjeux, l'entraîneur a conservé l'initiative pour ne pas être si vite emporté par les événements: à ce stade, le risque est encore calculé.

 

 

 


Règle n°1 : toujours se soulager Lavezzi avant d'entrer sur le terrain.

 

 

 

 

Les observations en vrac


Artur Jorge n'aurait jamais toléré un mur aussi mal monté au Parc des Princes.

 

Avant, au PSG, on remplaçait Fournier par Lacombe et on espérait qu’Everton et Souza renforceraient l’équipe au mercato. Maintenant, c’est Mourinho qui pourrait remplacer Ancelotti et Cristiano Ronaldo qui serait annoncé en renfort au mercato. La crise de novembre, édition Deluxe.

 

Cruelle victoire pour Antonetti, obligé de renoncer à de super excuses pour une défaite.

 

Maintenant, Leonardo sait qu'un arbitre ne plie pas un match avec un carton rouge donné dans les premières minutes de jeu.

 

Après Aubameyang et le masque de Spiderman en hommage à Janot, Touré avec un masque Naruto en hommage à Aubameyang. Ça risque de finir à Sochaux avec un masque oui-oui en hommage à Pedretti, cette histoire.

 

Comme un symbole, Meaux et Sablé-sur-Sarthe se sont qualifiés pour le huitième tour de Coupe de France ce week-end. D’ici à ce qu’une main facétieuse les opposent au prochain tour....

 

Avec l'arrivée de Jean-Michel Larqué sur Canal+, la grille du soir va être claire: Guignols la semaine, vieux du Muppets le dimanche.

 

En crise au même moment, des leaders qui jouent chacun individuellement en refusant le jeu collectif, une incapacité à exploiter les failles du camp adverse, une équipe débordée sur sa droite comme sur sa gauche... Après l’UMPS, découvrez l’UMPSG.

 

En fait, les restrictions budgétaires de Margarita, c'était juste pour redonner une dimension régionale à l'OM.

 

Après Hervé Mathoux, Pascal Praud et Guillaume Priou, c'est Jean-Michel Larqué qui rejoint le groupe Canal. Vincent Hardy, ne désespère pas, ton téléphone va finir par sonner.

 

 

 


En l'absence de Laurent Paganelli, l'AG des Petits Blonds Inutiles Plantés au Bord du Terrain n'a malheureusement pas atteint son quorum.

 

 

 

Le message de Bob-Loulou


"Le couloir de Chaban entre la pelouse et le vestiaire est définitivement pire que le chemin à emprunter pour monter me rejoindre. Et des joueurs ont dû s'y perdre dimanche, sinon comment expliquer être passé en moins d'un an d'un 1/4 de finale de Ligue des Champions à un effectif de FSGT? J'ai pourtant bien aimé la rentrée d'Apruzesse, même si, à sa couleur, j'ai cru par moments qu'il allait venir voir la fin du match ici.
A jeudi pour de nouvelles aventures!"

 

"Bordeaux-OM: Chat noir, Chaban" sur Marseille vu du ciel.

 

 

 

 

 

Les stats futiles


23 points en 13 matches pour le PSG, c'est 7 de moins qu'au même stade la saison dernière. Antoine, cache ce rictus stp.

 

Furlan résume: "Etre mené 3-1 à la pause face à une équipe de Nancy spécialiste de la défense, ça se présentait effectivement mal."  Le terme de spécialiste est de plus en plus galvaudé dans le football.

 

32 buts encaissés par Bastia en 13 matches, même le Strasbourg de 2000/01 n'arrive plus à suivre (30), il faut maintenant remonter jusqu'en 1978 pour retrouver une équipe aussi perméable à ce stade de la saison: Nice avait encaissé 35 buts et s’était sauvé.

 

Après 260 matches et dix ans de carrière en L1 depuis le 9 novembre 2002, c'est fait, Marc Planus vient de gagner son premier duel à la course.

 

Les saisons se suivent et ne se ressemblent pas... Après la 13e journée l'année dernière, il y a avait 13 points entre le leader (le PSG avec 30 points) et le dixième (Saint-Etienne) au classement là où il n'y en a que 7 cette année. Ceci dit, il y a une constante: Lyon et Paris étaient déjà dans les cinq premiers.

 

Sans le changement de gardien de but titulaire, le banc bastiais aurait affiché zéro match en Ligue 1. Là, ça fait 12 tous joueurs confondus (les 12 de Novaes depuis le début de saison).

 

 

 


Double déception pour François Fillon, qui s'est fait piquer non seulement le secrétariat général de l'UMP, mais aussi le titre de son autobiographie.

 

 

 

Le coin fraîcheur


Julien Féret à la mi-temps de Paris-Rennes qui esquive magistralement les questions insistantes d'Olivier Tallaron sur l’arbitre: “Ce n’est pas contre l’arbitrage que je joue mais contre un adversaire” (Canal+).

 

On ne sait pas si c'est dû au plan magique Leproux, mais une partie du public parisien a applaudi la sortie des Rennais après leur prestation héroïque.

 

Francis Gillot qui arbore une belle écharpe à l’effigie des Ultramarines, groupe de supporters fêtant ses vingt-cinq ans un soir de Bordeaux-Marseille.

 

Eric Carrière reprenant Ménès après une démonstration peu convaincante sur la nature de son métier, qui consisterait à tailler forcément un entraîneur qui se retrouve en position de relégable après six journées avec un effectif comme celui de Rennes. “Non, moi je ne trouve pas ça normal de juger si vite un entraîneur”. Ne lâche pas le morceau, Éric.

 

David Ducourtioux, nouveau secrétaire de l'UNFP, le syndicat des joueurs, fait honneur à son Ballon d'Eau fraiche dans cette interviewde lequipe.fr.

 

Bonus Eric Carrière : "C'était une action très litigieuse, très difficile à arbitrer. Très difficile à commenter aussi." 

 

Christophe Galtier parle de Steed Malbranque: “Je l’avais reçu dans mon bureau, à l’Etrat. Je me souviens lui avoir dit: “Steed, ne fais pas ça. Tu es trop jeune pour arrêter.” Parfois on est déjà vieux à trente ans. Mais lui, non. Comme Laurent Battles n’était pas au bout quand il avait trente quatre ans. J’avais peur qu’il regrette de dire stop. Finalement, un an après, il signe à l’OL et ça ne me pose aucun problème. Honnêtement, je n’ai aucune amertume. Je suis même content de le revoir sur un terrain.

 

 

 

 

 

Le code de la déroute


Kevin Kohler révèle les directives et les consignes internes du PSG dans son dernier épisode en date.

 

 

 

 

La rétrogazette


1984/85 (19/10/1984) : Le Paris Saint-Germain s’incline 4-1 à Sochaux. Soirée de cauchemar pour le gardien Dominique Baratelli dont c’est le 593e match de championnat. Il jouera une ultime rencontre cinq jours plus tard, le tragicomique PSG-Videoton en Coupe d’Europe, qui mettra définitivement fin à sa carrière.



1990/91 (20/10/1990) : À Bonal, Sochaux, qui n’avait pas inscrit le moindre but depuis sept rencontres, bat  le leader du championnat, l’Olympique Marseille (2-1).



2009/10 (08/11/2009) : Lyon et Marseille se séparent sur le score de 5-5 à Gerland. C’est le cinquième 5-5 de l’histoire du championnat. Le précédent datait de la saison 1957/58.

 

 

 


Mariage pour tous : mis à part quelques ennuis avec les huissiers, le fils caché de Roger Rocher et de Claude Bez peut témoigner d'une enfance heureuse.

 

 

 

 

Le championnat à l’envers


Le grand sommet du championnat à l’envers, Troyes-Nancy, a débouché sur un match extrêmement décevant sur le plan du jeu et des occasions. Troyes pensait bien avoir fait le plus difficile en encaissant trois buts, mais Nancy est revenu de justesse au score (3-3).
Du coup, rien ne bouge vraiment car ETGFC a loupé l’occasion de reprendre un point au duo de tête, face à Saint-Etienne (2-2). Tout juste notera-t-on la belle performance bastiaise au Finistère: Brest concède trois points et recule à la neuvième place, tandis que les Corses sont au pied du podium.

 

Dans les profondeurs du championnat, Lyon est retombé à la dernière place et Bordeaux était victime, comme chaque année, de la malédiction de Lescure face à l’OM. Cette spirale semble d’autant plus difficile à briser que le club phocéen a dévoilé, à la dernière minute, un renfort de classe mondiale rentré en cours de match: Fabrice Apruzesse, en quelques minutes stupéfiantes, a surpris toute la France avant de la soulever de joie.

 

 

 

 

 

La bonne enseigne

À l'heure où les sorties nocturnes sont sévèrement réprimées par la justice footballistique, saluons cet établissement de Groningue aux Pays-Bas, où l'attaquant du Real Madrid pourra être sûr de toujours trouver une table réservée. (merci à Mucho Gonzalez)

 

 

Merci à AKK, rends tes sets, Alain Delon? Non Alain Deroin., animasana, Cebrik Jécluse, Delacotte&match, Elmander mon cher Larsson, Fugazi, gironflon, Gouffran direct, hnrh2, I want my Mionnet back, lemeu, Lucho Gonzealaise, Mik Mortsllak, Ousmane au ski, Pan Bagnat, Parkduprince, prime, sansai, Zénon Zadkine, pour leurs contributions. Les lucarnes sont en partie issues du Diaporama des lecteurs. Les auteurs sont Tonton Danijel, Rabbi Jacob et Panda.

 

Partager

Le championnat de France


Raphaël Cosmidis
2015-04-07

L'AS Monaco, un futur irrésolu

Les Monégasques, qui affrontent ce soir Montpellier, réalisent une saison au-delà des attentes, refusant la réalité: celle d’un club qui ne sait plus vraiment ce qu’il veut accomplir. Où se situe son ambition et quelle est sa marge de manoeuvre?


La rédaction
2015-04-06

OM-PSG : Balèze, Blaise

Matchbox – L'invincibilité du PSG face à l'OM s'est prolongée d'un neuvième match, grâce à un beau succès (2-3) dans un choc qui a tenu toutes ses promesses. . La nalyseLes observationsVu du forum


Julien Momont
2015-04-06

OM-PSG : les gars

L'entrejeu parisien a dominé les débats, mais André-Pierre Gignac et Dimitri Payet ont presque suffi pour faire espérer la victoire à l'OM, dans un match marqué par quelques erreurs individuelles déterminantes.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Sur le fil

"Tant qu’on gagne, il faut être beau joueur." Jean-Michel Aulas.

RT @PierreGodon: Faites entrer l'accusé @tonyvairelles , inquiété pour un tweet sur Frédéric Thiriez http://t.co/FXXaY6LVdw

Les Cahiers du football, au centre de tout. (via @adrilovilla) http://t.co/XwDF2SDBM9 https://t.co/JZJaVOvhJV

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Dans le haut du panier

aujourd'hui à 05h59 - Roch Da : Match des Dubs /Pels: La facilite de penetration dans la raquette, c'est le point marquant et... >>


Le Palet des Glaces

aujourd'hui à 05h28 - Zigmunt l empereur : - Victoire des Pens à NY, un peu surprenant, avec 7 inferiorites numeriques pour les pingouins... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 03h12 - Mallardeaufraiche : Bien vu résidence, Gouffran, comme on dit dans le pub "vu j'avais pas vu". L'apéro qui s'est... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 02h44 - Oook : J'ai les meme yeux d'amour que kelly visiblement. >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 02h13 - Charterhouse11 : Un ami supporter stéphanois m'a fait découvrir l'instagram de Yoann Mollo. Je vis un rêve... >>


Les Princes de Louis II

aujourd'hui à 01h19 - Baroque Obama : Parfois, on se demande s'ils saisissent la valeur d'une qualif' régulière en Champions parce que... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 01h07 - De Gaulle Volant : Ravio Si José dire "Arsène Wenger: «On était un peu mou»" (lequipe.fr) >>


Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 00h36 - sansai : le Bleu aujourd'hui à 00h01 Où est Jacko ? C'est maintenant qu'on a besoin de... >>


Marinette et ses copines

18/04/2015 à 23h53 - impoli gone : En même temps, comme tu le disais il y a un mois, Wolfsburg galère en championnat et a peiné en... >>


Tu sais ce qu'il te dit Casimir ?!

18/04/2015 à 23h47 - Metzallica : Joli baroud. Par contre si on prend 4 points sur les 6 derniers matchs ce sera beau. Dommage... >>


Les brèves

Petit poupont

"David Luiz défendu par sa maman." (lequipe.fr)

Landreau, pause

"Mickaël Landreau retourne sur les bancs de l'école." (ouest-france.fr)

Et les séquelles de la vessie ?

"Pascal Dupraz veut 'soulager' les arbitres." (lequipe.fr)

Le parfum de l'Europe

"Denoueix : "Si tu ouvres ton axe, tu es foutu." (lequipe.fr)

Le journal du barde

"Thiriez, dur à décrypter." (lequipe.fr)