> déconnerie

L'Appel du 18 juin

> article précédent

Lacan des loges

Lizarazu torse poil : le décryptage

Bixente Lizarazu darde ses tétons dans un vestiaire au profit d'une marque de sous-vêtements : analysons cette image.

Partager 
Partager sur Facebook
Twitter Mail

Il faudrait mener des recherches expliquant pourquoi les marques de sous-vêtements masculins ont une prédilection pour les footballeurs de petite taille: après Valbuena, c'est en effet Bixente Lizarazu qui prête son nom (et surtout son physique) à une obscure marque spécialisée – obscure mais appartenant au puissant lobby qui a imposé la mode des pantalons taille basse et nous a infligé d'ignobles plongées involontaires dans de velus sillons fessiers quand les types se baissent, et surtout qui a permis aux fabricants de faire sortir leur nom de l'intimité de leurs clients – le consommateur étant suffisamment idiot pour payer au lieu de se faire payer afin de faire de la pub aux marques.

Lizarazu, qui serait chaque mois en couverture du magazine Nombrilisme et Exhibitionnisme s'il existait, était le mannequin tout indiqué pour une telle campagne – dont le visuel a répondu à toutes les attentes, mais qu'il est tout de même utile de décrypter soigneusement. Portons toutefois au crédit du consultant de TF1 et L'Équipe qu'il est parvenu pour l'occasion à défroncer le double sillon habituellement creusé entre ses sourcils (lire "Fronce 98"), sans que l'on sache s'il s'agit de l'effet du botox ou d'exercices de méditation transcendantale.
 

[cliquez sur l'image pour l'agrandir]








Partager 
Partager sur Facebook
Twitter Mail

Déconneries


2014-03-05

Maillot extérieur de l'équipe de France : le décryptage express

L'équipementier des Bleus a présenté sa dernière production. Une resucée des précédentes, qui continue à ressembler plus à un polo de minigolf qu'à un maillot de football. On a traduit le message du visuel officiel.


L'Atelier
2014-02-28

Le bûcher des thauvanités

Florian Thauvin a déclaré "Il n’y a plus de valeurs au PSG. Ils ne parlent plus que d’argent". À quelles déclarations faut-il désormais d'attendre?


Jean-Patrick Sacdefiel
2014-01-11

Comme le Chenez au milieu de la figure

On peine à expliquer ce phénomène, mais la retraite de Bernard Chenez a fait sortir Jean-Patrick Sacdefiel de la sienne. Notre bilieux chroniqueur s'est invité au pot de départ du dessinateur.



>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Sur le fil

Il n’y a pas qu’au Qatar que l’on construit des stades dans le désert RT @bvannetzel: Le chantier du @GrandStade_Lyon http://t.co/1Q1OFm9pMr

RT @footalitaire: Le but - somptueux ! - d'Olivier Giroud contre West Ham est l'occasion parfaite pour une double #footballégorie : http://…

Toujours au top du victimisme RT @corcostegui: Nicolas Anelka, ce génie du web https://t.co/dXGJpgqaAE

Les Cahiers sur Twitter