> article précédent

Irresponsables

15 minutes pour survivre

Les arbitres et leur syndicat ont décidé de réagir au traitement dont ils sont l'objet cette saison en retardant de quinze minutes les coups d'envoi des matches de ce week-end.
Partager
Ce week-end, les matches de la 26e journée du championnat de Ligue commenceront avec quinze minutes de retard: c'est ainsi que les arbitres et leur syndicat SAFE ont décidé "d'alerter tous les acteurs du football (joueurs, dirigeants, médias, instances fédérales et professionnelles) sur l’impérieuse nécessité de revenir à un climat apaisé et respectueux des arbitres".

Ils déplorent notamment, dans leur communiqué, qu'en dépit de la multiplication des convocations devant le Conseil national de l'éthique cette saison, les auteurs de déclarations vengeresses contre les arbitres n'ont écopé que de sanctions avec sursis.

Devant la dégradation constante de l'environnement des arbitres, devant l'imbécillité et l'indignité qui président aux "débats" sur l'arbitrage, devant l'incapacité des acteurs du football professionnel à se départir de comportements aussi infantiles qu'antisportifs (lire "Irresponsables"), devant l'invraisemblable impunité dont bénéficient les auteurs de dérapages physiques et verbaux, devant les risques graves que cette attitude fait encourir au football (et, un jour, à l'intégrité physique des arbitres), nous ne pouvons qu'encourager cette démarche en espérant – même si nous en doutons – qu'elle favorisera la "prise de conscience générale" souhaitée par le SAFE.


Extraits du communiqué du SAFE

"S’ils sont prêts à reconnaître leurs erreurs, les arbitres n’en demeurent pas moins des hommes dignes de respect. Leur mission est de veiller au bon déroulement des rencontres et de garantir l’équité et la justice sportives. Sans leur présence (même si, pour le journal L’Equipe, voir l’édition du 25 février 2011, ils sont les «panaris» du football), nul ne peut envisager la tenue effective d’un championnat régulier. (...)
Quant aux instances chargées de véhiculer un message éducatif et pacificateur, elles ne font que conforter ceux qui par leurs agissements nuisent gravement à l’image de notre sport et àl’image des arbitres. Ce climat général qui entoure le football et notamment les arbitres (attaques de dirigeants, menaces, impunité des fautifs, etc.) se dégrade au point de devenir incompatible avec l’indispensable sérénité des débats sportifs.
Face aux attaques sans cesse répétées et impunies et avant que de graves incidents ne se produisent, le SAFE dit stop! et appelle au respect! Respect des hommes, respect de la fonction respect de l’image du football, respect des engagements institutionnels. (...)"
Partager

Les règles et l'arbitrage


Jérôme Latta
2019-11-18

Polémique sur le genre : le VAR ou la VAR ?

Une Balle dans le pied – Comme si les débats sur l’arbitrage vidéo n’étaient pas assez virulents, des désaccords sur son lexique s’y sont ajoutés.


Jacques Blociszewski
2019-06-20

L'arbitrage vidéo, produit de la désinformation

L'adoption de la VAR est le résultat d'une mobilisation constante à laquelle certains médias spécialisés ont contribué en empêchant tout débat contradictoire.


Jérôme Latta
2019-03-11

Des mains à couper

Une Balle dans le pied – L'arbitrage vidéo conduisant à sanctionner toutes les mains dans la surface, on en vient à envisager de supprimer la notion d'intentionnalité…

 


>> tous les épisodes du thème "Les règles et l'arbitrage"