auteur
Kevin Quigagne

Du même auteur

> article suivant

Libres arbitres

> article précédent

Le prix de l'Euro

Fulham en peine - 1879-1986

Un siècle de ventre mou dans un stade mythique – En 1996, Fulham était dernier de 4e division anglaise et jouait devant 2.500 spectateurs dans un stade sur le point d’être rasé. Ce soir, le club dispute une demi-finale de coupe d’Europe.
Partager
1879 – 1949 : les soixante-dix peu glorieuses

Fulham FC (surnommé les Cottagers - ou les Whites) est le plus vieux club professionnel londonien, fondé par des religieux en 1879. Le football vit des débuts chaotiques, et comme tant d’autres clubs, son existence est nomadique. Fulham comptera neuf domiciles en quinze ans avant de trouver le bon: Craven Cottage. En 1894, le club rachète un vaste terrain sur les bords de la Tamise dans le quartier de Fulham (ouest de Londres), là où une imposante chaumière vient de brûler (d’où le nom de "Cottagers", aux résonances si incongrûment champêtres au beau milieu de Londres).
Pour construire Craven Cottage, le club fait naturellement appel au plus célèbre des architectes de stades: l’Écossais Archibald Leitch, l’inventeur du "stade à l’anglaise" (à son palmarès: Highbury, Anfield, Old Trafford, Ibrox Park). Le Pavilion Building situé dans un virage (qui évoque un pavillon de cricket), est un monument historique classé d’où sortent les joueurs pour rentrer sur le terrain. Le stade compte aujourd’hui 25.700 places.

fulham_craven1.jpg

Fulham s’engage d’abord dans les championnats locaux, comme la London League et ses équipes aux noms historiques ou évocateurs, tels le Thames Ironworks FC (qui deviendra West Ham), le Leavesden Mental Hospital, ou même le Crouch End Vampire FC. L’absence de publicité fait que nombre de clubs créés autour des années 1870 choisissent des noms originaux. Il s’agissait de se faire remarquer, et les clubs créés plus tard joueront la carte identitaire de la territorialité: City, Town, County, etc. Fulham devient professionnel en 1898, et évolue alors dans les Leagues régionales.
1907 est l'année de la montée en Division Two. Hormis quatre saisons en D3 (de 1928 à 1932), ils resteront en D2 jusqu’à l’après-guerre.

fulham_craven2.jpg


1949 – 1968: les "Glory Years"… et Johnny Haynes

Fulham passe douze saisons sur dix-neuf en Division One dans ces années-là, sans jamais parvenir à fracturer le Top 10. En 1949, pour la première fois de son histoire, le club accède à l’élite, enfin. Et retombe illico en D2 en 1952… Néanmoins, en cette saison 1952-1953, un jeune joueur prometteur de dix-sept ans fait ses grands débuts: Johnny Haynes. Cet "inside forward" (inter – milieu offensif) deviendra l’un des plus grands joueurs anglais de tous les temps. Surnommé "The Maestro", il sera sélectionné 56 fois en équipe nationale (dont 22 fois comme capitaine), pour 18 buts. Pelé disait de lui qu’il était "le meilleur passeur qu’il ait jamais vu". 657 matches pour Fulham, 158 buts. Seules des séquelles aux genoux, à la suite d'un accident de moto, l’empêcheront de participer à la Coupe du monde 1966 sur le sol anglais.

fulham_haynes1.jpg

En 1961, Fulham refuse même une offre de 80.000 livres du AC Milan pour lui, une  somme faramineuse pour l’époque (le record étant de 152.000 livres pour Luis Suarez, du Barça à l’Inter, ce même été 1961). Haynes est un précurseur, souvent considéré comme le Beckham de l’époque. Il est le premier joueur à avoir eu un agent et l’un des premiers à avoir fait de la publicité. Et il est le premier Anglais à profiter pleinement de l’abolition du salary cap en 1961: il passe la barre des 100 livres par semaine avant tout le monde (et quintuple ainsi son salaire).



1968 – 1986: les années molles... avec Bobby Moore et George Best

1968. Fulham descend en D2. L’ascenseur D2-D3 se met en route. Pas grand-chose à se mettre sous la dent durant ces années, si ce n’est une finale de FA Cup en 1975 (défaite contre West Ham). Deux recrues viennent cependant perturber cette monotonie. Bobby Moore tout d’abord, de 1974 à 1977. Le capitaine des champions du monde 1966 arrive à Fulham en provenance de West Ham (646 matches en 16 ans avec les Hammers). Moore n’est plus le jeune homme fringant et dominateur des années 60, il a connu beaucoup de pépins depuis 1970. Il disputera tout de même 124 matches sous le maillot de Fulham.

fulham_best.jpg

L’autre recrue fracassante de ces années 70 est George Best. Un Best post-Manchester United, carrière en pente douce, gosier en pente raide. Le "Fifth Beatle" revient des Los Angeles Aztecs (co-financés par Elton John) pour faire une pige à Fulham. Et n'y fait pas que de la figuration: il dispute 47 matches en tout (en un peu plus d’une saison). Malgré l’anonymat de la D2, Best déclarera plus tard avoir vécu l’une des meilleures années de sa vie à Fulham – la présence à Fulham de Rodney Marsh, fêtard invétéré, expliquant peut-être cela (1).

Saison 1977/1978. Best, Moore et Rodney Marsh partis (tous les trois aux Etats-Unis), pendant trois ans le club vacille pour finalement retomber en D3 en 1980. Afin de diversifier ses activités (dettes obligent), Fulham fonde un club de rugby à 13, le Fulham Rugby League (les rubgymen quitteront Craven Cottage en 1984). Ce "produit dérivé" estampillé Fulham FC deviendra plus tard le Harlequins Rubgy League et joue aujourd'hui parmi l'élite anglaise du rugby à 13.

1981/1982. Plusieurs joueurs de qualité arrivent au club, dont Ray Lewington et Ray Houghton (qui portera le maillot irlandais à 73 reprises). Quelques jeunes prometteurs complètent l'effectif, dont Tony Gale et Paul Parker (qui deviendra international anglais en 89 et sera du Mondial en Italie). Les Cottagers remontent en deuxième division. L’équipe est performante et rate de peu la montée en D1 à la fin de la saison 82-83. Cependant, les difficultés financières menacent la survie du club, et graduellement, les meilleurs joueurs sont vendus...


Deuxième partie : Fulham conquérante – 1986-2010

(1) En Californie, Best a monté un bar avec un compagnon de déroute, le "Bestie’s Beach Club", qu'ils avaient prévu de le rénover eux-mêmes. Le début des travaux tardant, un jour, alors que son associé lui demandait quand il comptait commencer la rénovation, Best, ivre, prit un tabouret et le jeta sur un énorme miroir en braillant: "Je déclare la rénovation commencée".
Partager

> sur le même thème

Fulham conquérante - 1986-2010

Le football d'ailleurs


Jérôme Duval
2020-03-04

Le football chilien, entre répression et rébellion

Supporters et joueurs se sont engagés dans le soulèvement insurrectionnel chilien, soutenant la contestation, et faisant face à la répression dans les stades et les rues. 


Matthieu Richard
2020-02-21

Une semaine de foot en Israël et Palestine

Trois stades, deux villes, plusieurs atmosphères. De Tel-Aviv à Jérusalem-Est, récit d'un visiteur en tribune. 


Guy Pichard
2020-02-08

Retour de flamme

Il y a un an, l'incendie du centre d'entraînement de Flamengo provoquait la mort de dix jeunes. Depuis, le club a connu une année sportive exceptionnelle… et laissé les familles des victimes à l'abandon. 


>> tous les épisodes du thème "Le football d'ailleurs"

Le forum

Les jaunes, héros zen

aujourd'hui à 16h48 - Manx Martin : Jolies banderoles (garanties sans sodomie) :... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 16h41 - Gérard Scolaire : Full Metal Caennaisaujourd'hui à 15h01Sur ameli j'ai trouvé :"Si le test est positif, le patient... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 16h39 - Run : Comment tu connais les elements dont ils disposaient ?Y'en a du monde du Gald qui sont dans tous... >>


La L1, saison 2020/2021

aujourd'hui à 16h19 - Tonton Danijel : Dommage pour eux, je ne sais pas si c'est le maillot domicile ou juste une édition "coupe... >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 16h15 - Label Deschamps : Sinon sur 2700 ratings tu peux trouver toutes les parties des joueurs classés au dessus de 2700,... >>


Choucroute et bierstub: l'indigeste menu du RCS

aujourd'hui à 15h51 - tes fessées : Alors que l'effectif est l'un des plus stables de L1, il y a un manque d'automatismes dans cette... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 15h48 - Johnny Ringo : Spoiler HEAT-CELTICSSpoiler HEAT-CELTICSSpoiler HEAT-CELTICSSpoiler HEAT-CELTICSJe crois que tout... >>


Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 15h40 - Christ en Gourcuff : Toujours ce même manque d’intensité... et là on vient de vendanger deux belles situations >>


Foot et politique

aujourd'hui à 15h13 - Manx Martin : Ce qui est décrit dans Society ce sont des pratiques sectaires ultra marginales. >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 15h08 - tes fessées : Ils ont aussi un souci au centre. Etonnant de se faire transpercer autant à ce niveau de... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)