> article précédent

Passer la ligne verte

> article précédent

Irlande-France : les gars

Ballon de Plomb, les candidats / 2

Trois "K" et deux "P" bouclent la liste des postulants au BdP 2009. Les avez-vous déjà identifiés?
Partager
Kader Keita
 
Favori déçu de l'édition 2008, Kader Keita en est également le seul rescapé. Chouchouté par Puel, chahuté par le public, ce footballeur monté à l'envers (il a éclaté au Qatar avant de venir en Europe) paiera longtemps le prix supposé de son transfert (arrivé en pack avec Bodmer de Lille, difficile de définir exactement quelle part il a représenté dans les 25 millions d'euros du total), ainsi que son image de "joueur capable de faire gagner des matches à lui tout seul". Parfois si maladroit qu'on le confondrait presque avec Piquionne, AKK n'arrivera jamais à rebondir sur le tremplin que devait constituer l'Olympique lyonnais.
 
Transféré à Galatasaray, il règle ses comptes, y compris avec l'entraîneur qui a tout fait pour l'imposer: "Les dirigeants ne m'ont pas aidé. L"entraîneur non plus, ce qui fait que j'étais seul dans mon coin. Le comportement du président, des dirigeants, de l'entraîneur ne m'ont pas fait plaisir. De toute façon, quand je n'étais pas là, j'étais en vacances. Il y avait toujours des trucs écrits sur moi dans les journaux. Kader Keita veut partir, etc. Ils racontaient ce qu'ils voulaient. Les supporters le faisaient également. Quand on prend un joueur, on essaie de le protéger. J'ai subi des agressions à Lyon".
Trois cartons jaunes en neuf matches plus tard dans le championnat turc, Keita continue sa quête du but qui ne sert à rien: il en a marqué quatre depuis le début de la saison, lors de matches gagnés cinq ou six à zéro par Galatasaray et la Côte d'Ivoire.
 
L'atout
L'OL fera tout pour conserver au moins un titre cette année.
 
La faiblesse
Il a été tellement oubliable qu'on l'a déjà oublié.
 
Le slogan de campagne
"Si je gagne, Aulas sera plus énervé que moi".
 

keita_ballon_de_plomb.jpg
Dépité, Kader Keita constate que même lorsqu'il fait l'effort de se démarquer, ses coéquipiers ne daignent toujours pas lui donner la balle.
 
 
Mateja Kezman
 
Arrivé avec un nom qui inspirait la crainte, Mateja Kezman n'a suscité que les quolibets. Mis sur la touche par un type débarquant de Ligue 2, l'ex-buteur prolifique du PSV a multiplié les matches sans saveur et les ratages, essayant de se rattraper par de grandes déclarations d'amour au PSG dans la presse. 3 buts en 21 matches de championnat, un maillot jeté au sol de rage après un remplacement et un prêt au Zénit qui ressemble à une délivrance pour le PSG comme pour le joueur… Mateja a tout pour lui, notamment une des déclarations de l'année: "Même Kaka ou Messi, dans ma position, n’auraient pas fait mieux. C’est ce que je dis au coach".
 
L’atout
Comportement de diva, déclarations hypocrites, niveau plus que suspect… Mateja a tellement d'atouts qu'il pourrait en distribuer à ses concurrents. Et si le Ballon de Plomb roule moins vite qu'un ballon normal, il le prendra avec gratitude.
 
La faiblesse
Après les précédents Llacer, Fiorèse et Mendy, il est temps de comprendre que le fait de jouer au PSG est tellement handicapant que cette appartenance devrait être considérée comme une circonstance atténuante.
 
Slogan de campagne
"Et encore, vous ne m'avez vu qu'à 20% de mes possibilités".
 

kezman_ballon_de_plomb.jpg
22h42, l'heure est grave. C'est la fin de l'aventure parisienne pour Mateja Kezman, qui rejoint Saint-Pétersbourg dans la plus grande discrétion.
 
 
Ivan Klasnic
 
Six petits buts pour vingt-huit matches en L1. Pour un attaquant d’outre-rein, ce n'est pas si mal. Pour celui d’outre-Rhin qui martyrisait les défenses adverses avec Brême, ça fait cher le but – surtout à deux millions d’euros annuels pour être au final deuxième meilleur buteur du club après Bagayoko.
Après cinq matches de L2, l'ancien Brêmois a rejoint cet été le prestigieux club anglais de Bolton… dont les rumeurs le donnent déjà partant. Criant facilement son mal-être quand il n’est pas titularisé. Il a bien fait comprendre que dix-neuf titularisations en vingt-huit matches de L1 (dont seulement trois joués en intégralité) ne sont pas assez pour un joueur de sa classe. Évidemment, la L2 ne le mérite pas… et le public nantais non plus, comme son bras d’honneur après son but contre Clermont le montre. Klasnic? Nicht klasse. Pas terrible l’Ivan.
N’oublions pas qu’avec Babovic et les précédents prétendants (André, Bamogo, Barthez, Cubilier, Delhommeau, Douglao, Gravgaard, Vahirua, Viveros), il forme le onze de plomb nantais de la décennie, dont il est le seul – avec Barthez – à posséder une stature vraiment internationale.
 
L’atout
Un rendement faible, une carrière évoluant à la Ailton, des propos mettant en cause tout le monde (partenaires, entraîneurs, médecins…) sauf Lui. Tout y est.
 
La faiblesse
Ses buts en L1 ont rapporté huit points au club, et il a inscrit les deux buts du succès 2-1 sur Lyon. Et en plus, il pourrait revenir à Nantes si le club remonte, pour une deuxième candidature au BdP.
 
Slogan de campagne
"Je ne suis pas venu ici pour m’asseoir sur le banc ni jouer en L2. Je suis venu pour gagner le Ballon de Plomb".
 

klasnic_ballon_de_plomb.jpg
Zack Morris n'a toujours pas réussi à emballer Kelly Kapowski. Maintenant, il vit sous un pont avec Screech.
 
 
Luigi Pieroni
 
Sa biographie Wikipedia débute par "Pieroni commence sa carrière professionnelle au Standard de Liège où il n'a pas la confiance de l'entraîneur". Voilà qui pose le personnage. Pourtant, la grande frite d'1m87 pour 84 kg est arrivée en France chez l'éleveur de champions Guy Roux précédée d'une flatteuse réputation. Las, ce ne sera pas sa deuxième saison à Auxerre, en 2006, correcte à 12 buts, qui fera oublier une carrière française en dents-de-scie. De toutes petites dents, et celles du bas.
 
Ayant participé à la première relégation de Nantes, il rentre "au pays" et enchaîne avec celle de Lens. Il a joué douze matches par saison depuis quatre ans, dans cinq clubs, et commence tout juste à sédentariser, par défaut, à Valenciennes... où le grand espoir du Ballon de Plomb, Mamadou Samassa, le devance dans l'équipe. Boulogne-sur-Mer envisage un temps de le recruter, mais préfère finalement engager… Matt Moussilou, le lauréat 2007.
Discret dans nos médias, il n'hésite pourtant pas à dénigrer en wallon notre championnat, nos coaches, nos clubs, sans remise en cause personnelle. C'est courageux ça, Luigi, mais il te reste Boulogne, et après, ouste, une fois. Et pas deux. On peut une nouvelle fois l'affirmer: pour la L1, le buteur Jupiler, c'est vraiment de la petite bière.
 
L’atout


Son prénom vaut à lui seul un ballon de plombier, ou bien d'être surnommé Super Mariole.
 
La faiblesse

Il avait marqué 28 buts avec Mouscron, dont il a probablement été le meilleur joueur de tous les temps.
 
Slogan de campagne
"Non, vraiment, après tout ce que j'ai montré, je ne comprends pas que Mbokani ou Jovanovic n'ait pas encore réussi à se faire transférer"
 
 
 
Diego Placente
 
Seul joueur capable de perdre un combat aérien face à Matthieu Valbuena et de se faire prendre de vitesse par Mateja Kezman, aligné huit fois seulement en championnat en un peu plus d’un an, il ne joue désormais que les matches de Coupe, de CFA ou contre Saint-Étienne. Symbole ultime de la lose: de toutes les finales qu’il a jouées, la seule qu’il a remportée était en Coupe de la Ligue contre une équipe de semi-amateurs alcooliques.
 
En matière de choix de carrière, qui peut se vanter d’avoir évolué dans une équipe capable de passer à côté d'un triplé historique en une semaine (Bayer Lervekusen), avant de rejoindre une formation en tête de la Liga qu’il quittera un an plus tard à sa descente en deuxième division (Celta Vigo)? Réponse: un défenseur qui débarque pour jouer titulaire chez le vice-champion de France mais finit quelques semaines plus tard troisième choix derrière un vétéran de trente-cinq ans et un gamin de vingt-deux printemps.
Jamais de déclaration tapageuse dans la presse, aucun sentiment de révolte sur le terrain: même de ce point de vue-là, Diego Placente est insignifiant. Alors que quelques coups de gueule auraient pu en faire le Gazza de Buenos Aires, ou une bonne dépression le transformer en Deisler de la Pampa, il réussit à n’être que le David Ducourtioux argentin.
 
L’atout
Le nain de Dieu a un prénom en or, mais des semelles de plomb.
 
La faiblesse
Il a été champion de France avec les Girondins en une seule saison, ce que Zidane n’est jamais parvenu à réaliser en quatre.
 
Slogan de campagne
"Diego, libre dans sa tête, derrière sa fenêtre, déjà mort peut-être".
 
placente_ballon_de_plomb.jpg
Avec une précision étonnante, Laurent Blanc décocha sa fléchette tranquillisante dans la nuque de Diego Placente. Les Girondins étaient sauvés.

Les candidats, première partie
candidats1_ballon_de_plomb.jpg

 
Ils ont été cités, mais pas sélectionnés
Alonzo, Ben Arfa, Ben Frej, Bourillon, Calvé, Djibril Cissé, Curbelo, Feghouli, Gigliotti, Jemmali, Leko, Maoulida, Matsui, M'Bami, Mensah, Meriem, Mirallas, Moreira, Niculae, Obertan, Oliech, Diego Perez, Perquis, Rothen, Sablé, Samassa, Simic, Tavlaridis, Thomert, Traoré, Vitakic, Viviani, Ziani.

votez_ballon_de_plomb.jpg
Partager

> sur le même thème

Ballon de Plomb, les candidats / 1

Le Ballon de Plomb


La rédaction
2015-01-19

Et le Ballon de Plomb est…

… annulé. Après onze ans d'existence chahutée, le diagnostic est tombé, fatal. Voici les raisons pour lesquelles nous préférons arrêter de décerner un trophée que nous ne reconnaissions plus vraiment. 


2014-01-13

Thauvin 2013, un bras de fer pour un Ballon de plomb

Le vainqueur de cette année remporte avec une avance record un trophée que ses agents, mais aussi les dirigeants marseillais et lillois, doivent porter avec lui.


Zénon Zadkine
2014-01-03

Ballon de Plomb 2013, les candidats : Florian Marange

Un transfert désastreux, des déclarations plombesques: candidat inattendu, l'ex-Bordelais s'est mis dans la peau d'un favori.


>> tous les épisodes du thème "Le Ballon de Plomb"


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)