> article précédent

Euro : notre palmarès à nous / 2

Spirale de la déclaration de l'année

Ouvrons l'élection des Spirales des Cahiers 2007/2008 avec celle qui sera probablement la plus prestigieuse d'entre elles. Votez pour la sortie de l'année!
Partager
Alors que le prix de l’humour politique fête ses vingt ans, il était plus que temps de décerner à la clique footballistique une récompense comparable. Entre révélations amusantes, bluffs ridicules, énervements surjoués, il n’a pas été facile de réduire la sélection des phrases les plus marquantes de la saison 2007/08.

À force de voir des dizaines de micros se présenter devant eux, il est assez naturel que certains acteurs du foot finissent par sortir des énormités. La plupart, cependant, semblent être des déclarations très réfléchies, de la part personnes ayant définitivement abandonné toute crainte du ridicule.
Certains subissent les affres de la communication, comme Coupet ou Landreau dont les mots prennent un sens comique une fois sortis de leur contexte. D’autres tentent de s’en servir, comme Jean-Michel Aulas, cité trois fois, et qui semble croire sincèrement que sa méthode Coué est efficace. Raymond Domenech, Louis Nicollin ou Frank Jurietti émargent, eux, dans la catégorie de ceux qui se contrebalancent de la manière dont on prendra leur propos.
Il fallait, enfin, saluer l’arrivée de Charles Villeneuve au PSG. Il annonce de nombreux fous rires dans les mois à venir.

> Votez pour la déclaration de l'année !


Jean-Michel Aulas
[À propos des droits télé de la Ligue 1]
"On veut 900 millions d'euros par an, le minimum c'est 750 millions d'euros".


Louis Nicollin
[Suite à la condamnation de Courbis dans le procès des transferts de l'OM]
"Je m'en bas les couilles complet, s'il me fait monter en première division, hein. Bien sûr, s'il vendait de la drogue ou violait les petites filles, ça m'emmerderait. Ça, j'accepterais pas. Mais pour des conneries pareilles".


Gregory Coupet
[à propos du tir de McFadden qui a battu Landreau lors de France-Ecosse]
"Je me suis souvent demandé si je l'aurais arrêté, et j'espère que je l'aurais fait. Je pense que je l'aurais arrêté".


Jean-Michel Aulas
[Suite à quelques articles critiques sur l’OL]
"Malheureusement, moi je ne peux pas écrire dans L'Équipe le jour du match. C'est inadmissible. On s'en souviendra".


aulas_couloir.jpg"Allo chérie, c'est moi. Tu peux regarder sur le bureau, j'ai laissé le brouillon de ma réaction à chaud de ce soir. J'ai mis quoi après 'erreurs d'arbitrage', 'inadmissibles' ou 'à répétition'? Les deux? OK, bon je vois une caméra de Canal là, à tout à l'heure, bisou".

Robert Herbin
[Après qu'on lui a refusé l'entrée à l'Etrat, centre d'entraînement de Saint Etienne]
"Je ne suis jamais allé en Birmanie, mais on dirait que L’Étrat commence à y ressembler…"


Jean-Michel Aulas
"Abidal a été remplacé par Grosso. On aime beaucoup Éric, mais on pense que Grosso sera plus constant et commettra moins d'erreurs défensives".


Kaka
[Après la mort d'un supporter tué par un policier en Italie]
"Au final, ce sont les joueurs qui sont punis. Ils annulent le match, le championnat est suspendu, nous ne savons pas quand nous allons jouer mais nous devons continuer de nous entraîner et rester disponibles [...] Ce qui s'est passé est triste [...] et j'ai été une victime directe puisque les supporters ont interrompu la rencontre (à Bergame) et que nous n'avons pas joué".


Frank Jurietti
"Caen n'a pas existé dans les vingt premières minutes. Et après dans le dernier quart d'heure, ils se prenaient tous pour Maradona. Je voudrais souligner le manque de respect de cette équipe de Caen, qui a cherché sur chaque ballon à faire des petits ponts ou des sombreros. Ils nous ont pris pour des cons, et je les attends au match retour".


jurietti_claque.jpg
"Tu vois ces cinq doigts ? Chacun représente une seconde de la carrière internationale de Franck Jurietti. Franck Jurietti va maintenant te les imprimer sur le visage. Ensuite, tu connaîtras la vérité".


Bernard Lions
[Au milieu d’une interview de Kaka sur le Ballon d'Or le jour de la remise, dans L'Équipe]
"Auriez-vous pu le décrocher si, plutôt que de rester à Milan, vous aviez été prêté au PSG?"


Ibrahim Ba
"Oui, c'est vrai, j'ai eu une relation avec la femme de Gullit. Je crois qu'il ne l'a pas bien pris..."


Guy Roux
"On m'a installé dans une énorme maison de 15 pièces, j'ai commencé par me barricader et me faire un F4. Tout était high-tech. Pour cuisiner un oeuf, il fallait un CAP. Je ne m'y sentais pas bien. Mais surtout, l'équipe n'était pas bonne. Mes joueurs étaient affreusement mauvais de la tête. Ils en voulaient bien moins que mes petits gars d'Auxerre".


culnuls.jpg
Le transfert de Fred âprement négocié, Alain Cayzac, Sébastien Bazin et William Butler peuvent quitter le yacht de Jean-Michel Aulas avec ce sentiment de réussite que seuls connaissent les vrais winners.



Alain Cayzac
[En réponse à Luis Fernandez qui, dans France Football, lui demande "La gestion d'un club comme le Paris-SG est-elle à ce point usante qu'elle vous fasse perdre votre lucidité? Quand allez-vous parvenir à ouvrir les yeux?"]
"J'ai manqué une fois de lucidité, c'est quand je t'ai fait revenir au club une deuxième fois. Parce que c'est moi qui avais à l'époque conseillé à Laurent Perpère et à Pierre Lescure de te reprendre quand Philippe Bergeroo a quitté le club".


Raymond Domenech
[À propos de 100% Foot]
"Cela m'épate qu'il y ait 600 000 personnes pour regarder ça à 1h du matin. Pour moi il n'y a rien dedans. Ce n'est que du vent. Et en plus, ils n'ont même pas le droit de diffuser des images des rencontres".


Michael Landreau
"Je veux être réincarné en Bob l'éponge".


landreau_poteau.jpg
Mickaël Landreau et Grégory Bourillon en plein échauffement.


Christophe Dugarry
[Lors de St-Etienne-PSG]
"Paris a eu deux occasions, ils mettent un but c'est du 100%".


Éric Poulat
[En réponse à Franck Dumas qui lui avait conseillé de "prendre sa retraite"]
"Si M. Dumas veut prendre ma place, je n’y vois pas d’inconvénient, mais je pense qu’il y aurait des émeutes à chaque match. De mon côté, si je prenais la sienne, ça ne serait pas pire puisque Caen est déjà dernier".


 
antonetti_poings.jpgEt soudain, les testicules de M. Poulat remontèrent définitivement à l'intérieur de son corps.


Charles Villeneuve
"L'instinct, les sens, je laisse ça aux femmes. Moi, je ne suis pas une gonzesse".


Jean-Michel Larqué
[À propos des sifflets au Stade de France lors de France-Maroc]
"Ce sont les mêmes qui vous disent, s’ils sont pris en flagrant délit, qu’on ne les respecte pas".


Denis Balbir
[Finale de la Coupe de France]
"Les arbitres donneurs de leçons depuis le début de la saison sont les premiers responsables des erreurs commises par les joueurs".


> Votez pour la déclaration de l'année !
Partager

> déconnerie

L'analyse en carton

> Dossier


2009-06-30

Spirale de la déclaration, le vainqueur

3664 électeurs se sont prononcés pour désigner la déclaration de la saison. Qui est aussi la déclaration la plus grave de la saison.


2009-06-23

Spirale de la déclaration, les recalées

Elles n'avaient pas passé le cut de la pré-sélection, mais méritent d'être consignées pour la postérité. 


2009-01-04

Les minutes d'olweb.fr

Pour en finir avec 2008 – Extraordinaire moulin à communiqués plus officiels que ceux du Comité central sous Brejnev, le site de l'OL est resté au taquet toute l'année.


>> tous les épisodes du thème ""

Sur le fil

RT @ma2thieud: Analyse intéressante des @cahiersdufoot de la redistribution des "indemnisations" aux clubs par la @fifa après la #CoupeDuMo…

RT @jeromelatta: ⤵️ https://t.co/GgJCsWAPu0

RT @lemonde_sport: Jeu vidéo : à la rencontre des « scouts », les petites mains des simulations de football https://t.co/HmrCTrznCB

Les Cahiers sur Twitter