> article suivant

Dégagement en pleine tête

> article précédent

Peter Crouch : Grandeur nature

Comment lire L'Équipe à la plage

Après le fameux "Comment lire L'Équipe dans le métro?", les Cahiers du football poursuivent leur œuvre d’utilité publique. Marchant sur les traces de Martine, voici un manuel détaillé pour jouir au mieux de vos vacances.

Partager

La lecture estivale de L'Équipe est un rituel immuable. A l’étranger, c’est le seul lien que l’on tient à conserver avec le pays, y compris lorsqu’on ne l’achète jamais pendant l’année. Sur la plage, outre que la possession de L'Équipe confère aux hommes une certaine classe virile, elle garantit aussi, en tant que journal grand format, une excellente vision périphérique en toute discrétion.


1. Maintenir le journal à plat sur la serviette

Le premier ennemi du lecteur de L'Équipe en vacances est le Mistral (ou tout autre zéphyr régional) qui vous empêchera de tenir votre journal dans votre posture habituelle, sous peine de souffrir mille maux: transformation des doubles pages en cerfs-volants, replis intempestifs dans le visage, jets de sable dans les yeux, etc.
Deux mains et deux pieds ne suffisant pas à maintenir les quatre extrémités de votre journal, vous vous munirez au minimum de quatre objets lourds et peu volumineux. Le galet est une valeur sûre, ainsi que le flacon de crème solaire, l’espadrille, la brosse à cheveux ou le crabe mort. Sont inopérants : le bob, les lunettes de soleil, le tuba et le chien.

Notre conseil : si vous avez du mal à mettre un poids sur le côté, pensez à la façon dont Pierre Blayau a licencié Laurent Fournier.
La technique alternative : ensabler la page où se trouvent les articles désirés et dégager ceux-ci les uns après les autres. En utilisant pelle et râteaux, les jeunes pères peuvent utiliser cet exercice ludique pour former leur progéniture à la sous-culture sportive.


lequipe_maree.jpg2. Tourner les pages

C’est le moment le plus périlleux, puisqu'un seul faux mouvement peut ruiner tous les efforts du point 1.
Placez votre avant-bras gauche au centre de la double page et décalez vos lests de manière à pouvoir soulever la page de droite. Votre bras gauche préviendra tout envol intempestif dans le cas ou le vent profiterait de ce moment pour s’engouffrer sous la page de gauche. Attention: replacez vos lests à droite avant de terminer le mouvement en glissant la page tournée sous les lests de gauche.

Notre conseil : entraînez-vous pendant l’année avec un DVD des clips de France Gall afin d'étudier sa merveilleuse gestuelle bras-coude.
La technique alternative : laissez s'envoler les pages déjà lues, les unes après les autres, en les perforant en pointillés avec une fourchette en plastique.


3. Protéger l'intégrité matérielle du journal

Avant d’entamer la lecture, prenez bien garde à être propre et sec. Après le vent, les chichis sont vos pires ennemis. En effet, tout corps gras entrant en contact avec le papier rendra celui-ci transparent et fera apparaître l'article figurant verso, plus celui de la page suivante, y compris après le séchage. Les tentatives de rattrapage seront vouées à l'échec et a une déchirure du papier. En outre, la Loi de Murphy veut que la tâche fasse goutte d'huile pile sur l’article concernant la rumeur de transfert vers votre club favori d’un grand attaquant jouant en Serie A. Du coup, vous ne saurez plus s’il s’agit de Crespo ou de Bakayozzi.

Notre conseil : procurez-vous un sac ou un étui plastique dans lequel vous pourrez ranger soigneusement l'exemplaire du jour avant et après usage (en vente dans la boutique de lequipe.fr).
La technique alternative : munissez-vous d'un ordinateur portable pour consulter L'Équipe en PDF. Attention, l'ordinateur craint l'eau, le sable, le gras, le sel, le sucre et les voleurs.


Conseils particuliers
• Assurez-vous de la première personne se situant sous le vent par rapport à vous, c'est-à-dire de l'endroit où il faudra venir rechercher votre journal s'il s'envole. Évitez l'Anglais en chaussettes dans ses sandales, mais aussi la Danoise topless enduite de crème bronzante (cf. point 3.). Ou alors, faites un choix.
• Ne mangez pas d’eskimo en lisant L'Équipe! Le mélange encre/glace à la vanille est particulièrement indigeste, notamment lorsqu’il s’agit d’un article d’Hervé Penot.
• Ne JAMAIS prêter son exemplaire à une personne n'ayant pas suivi cette formation.


Les prochains épisodes

• Comment lire L'Équipe en marchant.
• Comment lire L'Équipe dans des toilettes publiques.
• Comment lire L'Équipe lors d'un déjeuner chez ses beaux-parents.
• Comment lire L'Équipe en faisant l’amour.
• Comment lire L'Équipe discrétos chez le marchand de journaux sans payer.
• Comment lire L'Équipe au bureau.
• Comment lire L'Équipe.

 

Partager

> sur le même thème

24 heures dans la vie de l'OM

> Dossier

Déconneries

Déconneries


Jean-Patrick Sacdefiel
2016-07-02

L'Euro, ce dîner de cons

Jean-Patrick Sacdefiel est sorti de sa retraite pour cingler d'un verbe vengeur un Euro boursouflé qui a invité n'importe qui et dans lequel le football est devenu facultatif. 


Nadine Zamorano
2016-06-24

Le cahier de vacances de l'Euro

En attendant que les huitièmes de finale commencent enfin, voici quelques jeux pour passer le temps en s'amusant. 


2016-06-08

Super Victor, logo de l'Euro : les décryptages

Rappel - Notre cellule sémiologie avait livré les clés de la mascotte de l'Euro 2016 et de son logo officiel. Une révision s'impose pour ne rien manquer des symboles mobilisés par les experts de la com.


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Sur le fil

Nombreux passages en mode Bielsa 2014 dans les rédactions sportives. https://t.co/i5uh3Wbz2C #Transfert #Autolargue

Spectaculaire hausse des jugements définitifs ce soir (+256%). #ASMPSG

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Taupe là !

"Evra touché à la main." (lequipe.fr)

Fuchs off

"Fuchs prend sa retraite internationale." (lequipe.fr)

Gaaaaaaaaule !

"Le foot coincé dans sa 'masculinité'." (libé.fr)

Le maçon faible

“Löw : ‘Améliorer la finition’." (lequipe.fr)

L'hippique du dimanche

“Koscielny : ‘Je me bride peut être un peu’." (lequipe.fr)