> déconnerie

L'Appel du 18 juin

> article suivant

Revue de stress #6

> article précédent

Peter Crouch : Grandeur nature

Comment lire L'Équipe à la plage

Après le fameux "Comment lire L'Équipe dans le métro?", les Cahiers du football poursuivent leur œuvre d’utilité publique. Marchant sur les traces de Martine, voici un manuel détaillé pour jouir au mieux de vos vacances.

Partager

La lecture estivale de L'Équipe est un rituel immuable. A l’étranger, c’est le seul lien que l’on tient à conserver avec le pays, y compris lorsqu’on ne l’achète jamais pendant l’année. Sur la plage, outre que la possession de L'Équipe confère aux hommes une certaine classe virile, elle garantit aussi, en tant que journal grand format, une excellente vision périphérique en toute discrétion.


1. Maintenir le journal à plat sur la serviette

Le premier ennemi du lecteur de L'Équipe en vacances est le Mistral (ou tout autre zéphyr régional) qui vous empêchera de tenir votre journal dans votre posture habituelle, sous peine de souffrir mille maux: transformation des doubles pages en cerfs-volants, replis intempestifs dans le visage, jets de sable dans les yeux, etc.
Deux mains et deux pieds ne suffisant pas à maintenir les quatre extrémités de votre journal, vous vous munirez au minimum de quatre objets lourds et peu volumineux. Le galet est une valeur sûre, ainsi que le flacon de crème solaire, l’espadrille, la brosse à cheveux ou le crabe mort. Sont inopérants : le bob, les lunettes de soleil, le tuba et le chien.

Notre conseil : si vous avez du mal à mettre un poids sur le côté, pensez à la façon dont Pierre Blayau a licencié Laurent Fournier.
La technique alternative : ensabler la page où se trouvent les articles désirés et dégager ceux-ci les uns après les autres. En utilisant pelle et râteaux, les jeunes pères peuvent utiliser cet exercice ludique pour former leur progéniture à la sous-culture sportive.


lequipe_maree.jpg2. Tourner les pages

C’est le moment le plus périlleux, puisqu'un seul faux mouvement peut ruiner tous les efforts du point 1.
Placez votre avant-bras gauche au centre de la double page et décalez vos lests de manière à pouvoir soulever la page de droite. Votre bras gauche préviendra tout envol intempestif dans le cas ou le vent profiterait de ce moment pour s’engouffrer sous la page de gauche. Attention: replacez vos lests à droite avant de terminer le mouvement en glissant la page tournée sous les lests de gauche.

Notre conseil : entraînez-vous pendant l’année avec un DVD des clips de France Gall afin d'étudier sa merveilleuse gestuelle bras-coude.
La technique alternative : laissez s'envoler les pages déjà lues, les unes après les autres, en les perforant en pointillés avec une fourchette en plastique.


3. Protéger l'intégrité matérielle du journal

Avant d’entamer la lecture, prenez bien garde à être propre et sec. Après le vent, les chichis sont vos pires ennemis. En effet, tout corps gras entrant en contact avec le papier rendra celui-ci transparent et fera apparaître l'article figurant verso, plus celui de la page suivante, y compris après le séchage. Les tentatives de rattrapage seront vouées à l'échec et a une déchirure du papier. En outre, la Loi de Murphy veut que la tâche fasse goutte d'huile pile sur l’article concernant la rumeur de transfert vers votre club favori d’un grand attaquant jouant en Serie A. Du coup, vous ne saurez plus s’il s’agit de Crespo ou de Bakayozzi.

Notre conseil : procurez-vous un sac ou un étui plastique dans lequel vous pourrez ranger soigneusement l'exemplaire du jour avant et après usage (en vente dans la boutique de lequipe.fr).
La technique alternative : munissez-vous d'un ordinateur portable pour consulter L'Équipe en PDF. Attention, l'ordinateur craint l'eau, le sable, le gras, le sel, le sucre et les voleurs.


Conseils particuliers
• Assurez-vous de la première personne se situant sous le vent par rapport à vous, c'est-à-dire de l'endroit où il faudra venir rechercher votre journal s'il s'envole. Évitez l'Anglais en chaussettes dans ses sandales, mais aussi la Danoise topless enduite de crème bronzante (cf. point 3.). Ou alors, faites un choix.
• Ne mangez pas d’eskimo en lisant L'Équipe! Le mélange encre/glace à la vanille est particulièrement indigeste, notamment lorsqu’il s’agit d’un article d’Hervé Penot.
• Ne JAMAIS prêter son exemplaire à une personne n'ayant pas suivi cette formation.


Les prochains épisodes

• Comment lire L'Équipe en marchant.
• Comment lire L'Équipe dans des toilettes publiques.
• Comment lire L'Équipe lors d'un déjeuner chez ses beaux-parents.
• Comment lire L'Équipe en faisant l’amour.
• Comment lire L'Équipe discrétos chez le marchand de journaux sans payer.
• Comment lire L'Équipe au bureau.
• Comment lire L'Équipe.

 

Partager

> déconnerie

France liste

> sur le même thème

24 heures dans la vie de l'OM

> Dossier

Déconneries

Déconneries


Moravcik dans les prés
2014-10-23

United Passions : on a marché dans la bouse

Il ne faut surtout pas voir United Passions, le film à la gloire de la FIFA financé par la FIFA, bide international et navet intersidéral. Mais quand on le raconte, on découvre un chef-d'œuvre comique. 


L'Atelier et La rédaction
2014-09-04

36 points communs entre le foot et le porno

Depuis longtemps caractérisé par l'obsession de la mettre au fond ou les passions sodomites des supporters, le football n'a cessé de se rapprocher de l'industrie du X. Les preuves. Bonus: le crossover entraîneurs-réalisateurs.


inamoto
2014-08-14

Le guide de survie du supporter rennais

La vie n'étant pas simple pour l'amoureux du SRFC, nous mettons à sa disposition sept techniques de résistance à un destin toujours aussi contrariant, saison après saison.


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Sur le fil

RT @FourFourTwo: PHOTO Liverpool fans make their feelings known about ticket prices at Anfield during the game against Hull... #LFC http://…

Révisez le Clasico : en 1936, la parade légendaire de Ricardo Zamora. http://t.co/L80lfsH3OV http://t.co/IBv0E4oVhQ

Immanquablement, cette lucarne devait susciter des légendes à la hauteur. http://t.co/fMMEWQHyqY http://t.co/85fv7oOlKq

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Paris est magique

aujourd'hui à 17h57 - PCarnehan : Ça ne m'arrange pas ce 1-0 à la mi-temps. J'aurais préféré un franc 3-0 pour zapper sans... >>


Premier League et foot anglais

aujourd'hui à 17h53 - Wallemme Six Yeah : Encore un match vraiment pas joli joli de la bande à Arsene... Mais comme à Sunderland c'est Noel... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 17h51 - Anglachel : Pour bien se marrer j'aurais aimé que Chapron fasse retirer le penalty (au moins un joueur... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 17h42 - mbfcs2 : Canal est en clair ce week-end sur ma box. Du coup je peux regarder le PSG-Bordeaux, et bon,... >>


Fussball chez nos cousins germains

aujourd'hui à 17h41 - Lucho Gonzealaise : Le Hertha renoue enfin avec le succès, toujours avec cette capacité à marquer pas mal de but.... >>


Marinette et ses copines

aujourd'hui à 17h41 - CHR$ : Sinon, la nouvelle du jour, plus que la victoire des Bleues, c'est le titre du PSG. Si Amandine... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 17h08 - olerouge : l'homme de la pampa aujourd'hui à 16h37 >>Ca me semble être une lecture pour le moins naïve... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 16h53 - Tonton Danijel : Grosse, grosse perf de Toulon en Ulster, sur une pelouse où il est normalement difficile de... >>


Dijonnais en paix

aujourd'hui à 16h33 - Maniche Nails : Ce fut un beau classico ! Félicitations à vous (oui je vouvoie Didier Feco) qui étiez venus... >>


Parties de campagne, bières, et football...

aujourd'hui à 16h13 - Vieux pré : A moins d'une quadruple inscription nocturne et avinée, tu risques de ne pas rater grand chose. >>


Les brèves

Mein Camphre

"Allemagne : c'est grave docteur ?" (lequipe.fr)

FA show

“La FA veut réduire le nombre d'étrangers.” (lequipe.fr)

Dunga, une file

"La révolution Dunga est en marche." (lequipe.fr)

La bique enculée ?

"Non, l'Etat islamique ne sodomise pas de chèvres." (libé.fr)

Adolf Fitness

"La moustache douteuse de José Enrique." (lequipe.fr)