> article suivant

Revue de stress #153

> article précédent

G7 du football : les Pays-Bas

Youri Djorkaeff

La mascotte officielle des Cahiers est toujours là pour les faire rager. Un joueur toutefois très apprécié de Jean-Patrick Sacdefiel...
Partager
Youri plus fort que Djorkaeff
Tout à été dit sur les Cahiers du foot à propos du Snake, de son mythe de "buteur décisif", de son incroyable capacité à gérer ses relations presse, de son invisibilité sur un terrain, de son statut de 9,5 qui fait de lui ni un 9, ni un 10, mais bien un 0,5… Aussi ne sera-t-il pas nécessaire d'en rajouter beaucoup à son lourd dossier.

Cela serait bien inutile. Aujourd'hui, Djorkaeff fait partie des 23 Français sélectionnés, alors que même ses fans n'auraient pas misé sur cette présence il y a un an. Ils sont eux-mêmes gênés de le voir sur la liste. Le pire est qu'on n'est même pas sûr qu'il soit cantonné au rôle de joker que nous lui consentirions volontiers pour limiter son temps de jeu. Que voulez-vous, il est trop fort. Il plait aux journalistes, qui lui tressent des lauriers, reconnaissants de tenir un si bon client avec ses déclarations fracassantes sur lui-même. Il maîtrise parfaitement ses plans de promotion, qui lui font par exemple obtenir une couverture médiatique invraisemblable pour un transfert à Bolton. Il sait profiter de ses buts, aussi rares soient-ils devenus, pour entretenir son image de tueur, quand il ne tue en fait que la concurrence et accessoirement le jeu lorsqu'il fait littéralement le vide au milieu du terrain.

Comment alors faire contre mauvaise fortune bon cœur? En se disant que Djorkaeff va bien réussir à parachever sa carrière d'international avec un ou deux coups d'éclat, comme il l'avait fait à l'Euro 2000. Qu'au sein du groupe, il est peut-être un camarade remarquable. Qu'il ne jouera pas beaucoup. Mais ce dernier point est loin d'être assuré, car si en quatre ans l'aura du joueur s'est considérablement rétrécie, il semble toujours bénéficier d'une priorité dans l'esprit d'un sélectionneur qui a certes réduit son temps de jeu mais qui l'a par exemple titularisé en finale de l'Euro, et qui semble continuer à voir en lui à la fois un substitut occasionnel de Zidane et une option pour le flanc droit. La double peine, en quelque sorte.


Son geste technique
Aller s'enfermer entre trois défenseurs quand il y a deux solutions évidentes de passes décisives pour des partenaires démarqués.

Son point fort
La capacité à apparaître sur les photos au moment de la remise de la coupe.

Son point faible
La capacité à disparaître au cours des matches.

Son objectif personnel
Obliger les Cahiers du foot à s'excuser.


Le point de vue de Jean-Patrick Sacdefiel (1)
Ah, enfin un artiste, un vrai, qui préfère rater un exploit impossible que réussir un geste facile! Un créateur dans la lignée d'Andy Warhol, qui a compris que sa vie est plus importante que son œuvre, qu'il vaut mieux inventer une légende que recopier la réalité. Un génie des temps modernes, qui bluffe le tout-venant pour mieux ravir les vrais esthètes, qui impose contre toute rationalité sa propre mythologie, sa propre vision du football. Les bigots du "collectif" et de l'humilité l'accusent d'égoïsme, mais comment pourrait-il partager son talent dans une équipe qui se donne pour maître un singe savant? Youri, tu es trop grand pour eux.

(1) La rédaction des Cahiers du football décline toute responsabilité envers les propos de notre atrabilaire consultant, qui souffre d'un aigrissement général l'ayant conduit à une haine maladive envers les Bleus (voir sa légendaire première contribution).


Dans nos archives
Djorkaeff par la fenêtre, mai 2000.
Djorkaeff, le mystificateur, avril 2000.
Youri or not Youri, juin 1998.
Djorkaeff en voie de cantonisation, mars 1998.

Partager

La Coupe du monde 2002


2010-06-11

10 raisons de ne pas gagner la Coupe du monde

Soyons lucides: il va falloir se préparer à cette éventualité. Alors autant voir déjà le bon côté de la chose.


Etienne Melvec
2002-10-21

Une inquiétante Coupe du monde

Le volet technique et tactique du rapport de la FIFA produit beaucoup de banalités, dont émergent pourtant des indices très significatifs de l'évolution du jeu: sens des buts, tendances tactiques, évolutions des rôles.... Et à l'arrivée, difficile de nier que la qualité du jeu a été très décevante.


Julie Grémillon
2002-10-21

L'organisation était presque parfaite

La FIFA a publié son rapport sur le Mondial 2002, sécuritaire et parfaitement organisé, complète réussite pour les pays hôtes et les acteurs économiques. Le tableau presque idyllique d'un sport sans dopage, qui ravit les sponsors, mais dans lequel les journalistes sèchent les matches et les joueurs sont en pièces détachées…


>> tous les épisodes du thème "La Coupe du monde 2002"

Sur le fil

Les gilets oranges ont bien bloqué la France.

RT @CKuchly: Après un match comme ça, il n'y a plus de patriotisme. On se lève, on applaudit, et on part s'acheter un maillot de Frenkie de…

Les Football Leaks 3 révèleront que la France et les Pays-Bas s'étaient arrangés pour reléguer l’Allemagne.

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Toujours Bleus

aujourd'hui à 00h17 - La Metz Est Dite : "Tonton Danijelaujourd'hui à 00h09Ben ce qui me plairait surtout c'est la composition du plateau.... >>


Ligue des nations

aujourd'hui à 00h10 - Rolfes Reus : Quelques jolis buts entre la Slovaquie et l'Ukraine, notamment celui du 3-1. >>


Gerland à la détente

16/11/2018 à 23h40 - asunada : Pour le coup, Koeman était aussi l'entraîneur du Everton en perdition rencontré l'an dernier.... >>


Espoirs, des bleus et des verts

16/11/2018 à 23h17 - Rolfes Reus : Je ne vous remercie pas, ça parle de Bocaly, Aït-Fana, Yanga Mbiwa... tous plus ou moins disparus... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

16/11/2018 à 23h14 - Di Meco : Gilles Favard est jaune... ou gris, je ne sais pas si ma télé est bien réglée. >>


L'empire d'essence

16/11/2018 à 23h11 - La Metz Est Dite : Le seul avantage de la règle, c'est de voir des mecs moyens venir jouer les premiers rôles avant... >>


Observatoire du journalisme sportif

16/11/2018 à 22h58 - Rolfes Reus : C'est super cohérent au contraire, peut-être que s'il y avait plus de femmes dans les métiers de... >>


Oranje, Ô desespoir !

16/11/2018 à 22h37 - Mevatlav Ekraspeck : Bon, ça marche pas... Désolé pour le dérangement... >>


Foot et politique

16/11/2018 à 21h53 - Mevatlav Ekraspeck : ... et demain matin tu révèles au Gilets Jaunes qu’en fait c’est une manifestation en... >>


In barry we trust

16/11/2018 à 21h25 - poiuyt : De toutes façons les packers ne savent jouer que contre les bears, donc bon... >>


Les brèves

Chapecoense 2

"Foot - L1 : Inattendu sommet." (lequipe.fr)

Futur taulier

"Neymar risque jusqu'à 6 ans de prison." (ouest-france.fr)

Ruddy Bukkake

"Arbitrage : ‘J'en ai pris plein la tronche’." (lequipe.fr)

Droit au mur

“OM : Une attaque sans tête.” (lequipe.fr)

Mou Walk

"Le car de MU encore bloqué, Mourinho finit à pied." (lequipe.fr)