auteur
Jamel Attal

Du même auteur

> article précédent

Anelka entre chien et loup

> article précédent

La promotion commence déjà

Christanval, programmé et protégé?

Philippe Christanval est-il le jeune lauréat du jeu Adidas "gagne ta place dans les 22", et y a-t-il donc des places réservées par les sponsors au sein même des sélections nationales? Pourtant, qu'est ce qui justifie les lauriers aussi définitivement tressés à cet espoir un peu trop méthodiquement programmé?

Partager

Partons pour un tour de polémique, puisque de débat raisonné il ne peut y avoir vraiment: comment en effet évaluer le niveau actuel de Christanval, n'étant ni abonné ni même accrédité au stade Louis II. L'interrogation découle en effet de l'impression très subjective de n'avoir jamais vu ce joueur réaliser un grand match (parmi ceux qui furent retransmis) ou démontrer un exceptionnel niveau technique. Pourtant, retenu parmi les 12 de Tignes, le défenseur se voit offrir une intégration tout en douceur chez les Bleus, intégration qui lui semble promise et incontestée depuis toujours.


Passé par les sélections espoirs, sorte d'ENA du football, le Monégasque bénéficie certainement de ce crédit de départ. Sa saison chez le champion de France suffit également à imposer un minimum de respect, mais ces éléments peuvent-ils justifier un tel engouement médiatique, ces prophéties sur son grandiose avenir en bleu, cette insistance à le présenter comme incontournable dans un futur proche, et ce depuis plusieurs années? Car il y a quand même quelque ironie à être couronné meilleur espoir (aux oscars du football) au bout de la troisième tentative…


Cette fois, c'est L'Equipe magazine qui lui consacre un nouvel article de 5 pages, à l'occasion du tournage d'une publicité pour Adidas. Avec la nouvelle mise en page, on croit d'abord à un publi-reportage, mais non, le texte explique la stratégie d'investissement de la marque auprès des jeunes professionnels, faisant presque l'éloge de sa stratégie d'accompagnement. Le choix s'explique ainsi: "Nous avons consulté un bon nombre de techniciens. Ils étaient unanimes. Pour eux, il était le successeur désigné de Laurent Blanc". Etonnantes certitudes quand on voit le nombre de grands espoirs déçu et oubliés années après années.


Quant au joueur, il développe très tôt une carrière médiatique parallèle à sa carrière sportive, et son sponsor est là pour lui donner confiance: "L'important pour l'instant, c'est que l'on puisse te voir aux côtés de Zidane, Blanc, Barthez ou Desailly, que l'on s'habitue à ta présence. Si tu es là, c'est que tu le mérites, que tu es bon. Que tu as ta place dans cette galerie de champions", lui déclare son nouveau mentor, le coach média que lui a assigné la marque. Ce Pygmalion commercial ("professeur en science des sports", c'est-à-dire marabout) lui forge une "image valorisée". Le directeur du marketing explique qu'une "campagne de publicité peut et doit apporter aux joueurs un surplus de popularité, donc une valeur marchande valorisée". Parlons-nous tous de la même valeur?
Avec son discours plein d'assurance, cette étrange entreprise de fabrication de carrière sous l'égide des sponsors opère très loin des réalités sportives, et montre cette capacité des industries à "faire" des joueurs, à les former aux activités auxquelles elles ont le plus intérêt, et surtout à les imposer comme des évidences (et corollairement comme des produits, voire des jouets qui cassent parfois comme Ronaldo).


Un tel phénomène d'imposition artificielle via les médias est assez inquiétant, ne serait-ce qu'en raison du danger encouru par les joueurs eux-mêmes, qui pourraient vite confondre notoriété et reconnaissance sportive. Il inquiète aussi parce qu'il semble porter ses fruits: les journalistes, voire les techniciens nationaux, semblent accorder leur confiance à un footballeur en partie sur la foi de sa cote publicitaire et de l'opinion commune. D'autres comme Déhu ou Rabésandratana devraient peut-être signer chez Adidas pour mieux faire valoir leurs chances…

Les joueurs sous contrat avec Adidas touchent une "prime de promotion" en cas sélection en équipe de France, laquelle a reconduit un partenariat de longue durée avec la marque. Philippe Christanval fera peut-être une carrière exemplaire, c'est tout ce qu'on lui souhaite. Tant que les Bleus ne sont pas coachés par le directeur du marketing…

Partager

> déconnerie

Tabloïd, numéro 5

> sur le même thème

L'amour en héritage

> du même auteur

Luxe sonore

> Dossier

Les Bleus

Les Bleus


2018-10-12

La chatte à 2-2

Un vilain match, une belle remontée labellisée Mbappé. France-Islande: l'édito • la nalyse • Kylian Solo • les gars • vu du forum. 


2018-09-10

Une olive dans l'orange

Dominatrice puis secouée, l'équipe de France est passée au-dessus des Pays-Bas sans les survoler. L'édito • Les observations • La nalyse • Les gars • Vu du forum 


2018-09-07

Les Bleus azurent à l’Allianz

Pour sa reprise, l'équipe de France a rapporté de Munich un 0-0 entre deux eaux. Neuer a montré sa satisfaction, Areola peut afficher la sienne.  


>> tous les épisodes du thème "Les Bleus"

Sur le fil

RT @MouradAerts: Retour sur les débats autour du prix des places pour OM/PSG. "Deux vélodromes vont bientôt cohabiter au sein de la même en…

Parmi "les titres auxquels vous avez échappé" de notre CR de #FRALL, un joli "Löw on l’emportera". Le reste est im… https://t.co/gIZnSmk6Wn

RT @tomwfootball: There are over a billion active accounts on Instagram. I think Lassana Diarra’s might be the worst https://t.co/YUZE7wpjlh

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 19h54 - Luis Caroll : ParisHiltonaujourd'hui à 18h44Et maintenant Mélenchon singe l'accent méridional d'une... >>


Les jaunes, héros zen

aujourd'hui à 19h53 - JauneLierre : Thierry henry qui cite Suaudeau et Denoueix comme références, ça fait plaisir. On se console... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 19h46 - Run : On serait plutot vers un retour debut 2019 pour Umtiti. Ca laisse 2 matchs pour essayer. Ce qui... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 19h27 - Lucho Gonzealaise : Perso, toute personne qui pourra fermer sa bouche à Embiid et son trashtalk à deux balles, je... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 18h54 - ESD.3 : Françoise Jallet-Mauriceaujourd'hui à 14h14Lucho Gonzealaiseaujourd'hui à 13h19Françoise... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 18h29 - Pascal Amateur : Mais qu'est-ce que c'est que ces étrangers qui se mangent des pains pour les Français ?! >>


Bréviaire

aujourd'hui à 17h22 - Pascal Amateur : Avoir le cœur sur la main "Henry : 'C'était le choix du cœur'." (lequipe.fr) >>


Parties de campagne, bières, et football...

aujourd'hui à 16h55 - Sidney le grand Govou : 2Bal 2Nainggolan16/10/2018 à 12h15Ce fil est parfois triste à lire (j'exagère un tantinet): voir... >>


Déclarama

aujourd'hui à 16h38 - El Mata Mord : Dani >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 14h04 - gurney : Jeanroucas16/10/2018 à 08h24Je parlais de manière très pragmatique. C'est bien le tacle de TS... >>


Les brèves

Le cachemire serre

"PSG, un maillot à 60 M€ ?" (sports.fr)

Anthony pire qu'Ince

"Anthony Lopes (Lyon) : ‘Je n'ai pas envie qu'on dise que j'étais taré complet’." (lequipe.fr)

Javier AppStore

“Neymar, coach sur... mobile.” (lequipe.fr)

Match à huis cloclos

"Le MHSC foudroie Nîmes dans un derby électrique. " (madeinfoot.com)

Cocktail de drogues

"Maradona conseille à Messi d'arrêter la sélection." (lequipe.fr)