auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> article suivant

Revue de stress #163

> article précédent

La Gazette de la L1 : 7e journée

Une Delta Farce pour verrouiller la L1

Une Balle dans le pied – Derrière l'apparemment bonne idée d'une Ligue 1 à dix-huit clubs, le "projet Delta" de Frédéric Thiriez défend une réforme cynique et inégalitaire du football français.

Partager

 

Étrangement, alors que cela faisait plusieurs semaines que le président de la Ligue Frédéric Thiriez avait effectué une tournée des médias pour faire la promotion de son "projet Delta", ce dernier n'a fait réagir qu'après sa présence en une de L'Équipe qui l'a présenté comme... "confidentiel". L'ironie est qu'il y a deux ans et demi, un article de Une Balle dans le pied anticipait assez précisément – sur un mode ironique mais quelque peu prophétique – la teneur de ce programme: "Comment «fermer» la Ligue 1, en six mesures". Et aujourd'hui, même s'il ressemble plus à une façon de tester le milieu du football qu'à une réalité imminente, le projet résume parfaitement les progrès fulgurants d'une certaine vision du football.
 

PLUS RICHES À DIX-HUIT ?
 

La mesure la plus "visible" de ce programme est aussi la plus publicitaire: prise en soi, elle peut même être relativement séduisante. Réduire à dix-huit les clubs participant au championnat de France permettrait en effet, en premier lieu, d'alléger le calendrier, en supprimant notamment les journées placées en milieu de semaine. À la fois au bénéfice de la santé des joueurs, mais aussi dans l'idée d'une revalorisation qualitative: d'une manière générale, la multiplication des matches dans toutes les compétitions a tendu à banaliser un spectacle footballistique qui sature les antennes – là où une économie de la rareté en faisait, jadis, toute la valeur (ah, l'attente de deux semaines entre deux matches de Coupe d'Europe par aller-retour...). On peut aussi en attendre, même si c'est plus incertain, une qualité sportive plus concentrée, contribuant à la qualité du spectacle et tirant l'élite vers le haut, voire plus d'intensité.
 

Le problème est que la réduction à dix-huit clubs est défendue pour de tout autres raisons que celles-ci et, surtout, que cette mesure est accompagnée d'autres qui lui donnent son véritable sens.
(...)


Lire l'article :


 

Partager

Le bizness


2018-12-08

Les bénéfices de la Coupe du monde ruissellent (sur les gros clubs)

Une Balle dans le pied – La FIFA va distribuer 209 millions de dollars aux clubs ayant mis leurs joueurs à disposition des sélections, suivant l'éternel principe de l'enrichissement des plus riches.


Jérôme Latta
2018-11-05

Super Ligue, la fin du super bluff ?

Le chantage des clubs riches auprès de l'UEFA repose depuis vingt ans sur la menace d'une ligue privée. Le projet d'une "European Super League", révélé par les Football Leaks, semble plus concret que jamais. 


Jérôme Latta
2018-10-10

Cartons et course en tête, le grand "spectacle" des grosses équipes

Une Balle dans le pied – Entre porno SM et corrida, le grand show des 5-0, est-ce encore du sport? Et quand les clubs riches survolent de plus en plus leur championnat, quel spectacle reste-t-il?


>> tous les épisodes du thème "Le bizness"

Sur le fil

RT @Horsjeu: Ça va vous en boucher un coin, mais le replay du Radjo Horsjeu d'hier avec @jeromelatta des @cahiersdufoot est déjà en ligne s…

RT @johanncrochet: Depuis plusieurs jours, @vbachelier est en Argentine, récolte des témoignages, écrit des bons papiers et relate les obsè…

RT @RemiBelot: Top interview. https://t.co/FVgF0z14CC

Les Cahiers sur Twitter