auteur
Toni Turek

 

Überfan des footballs d’Allemagne et d’Autriche, passés et présents. Taulier de la Ventre Mou's League.


Du même auteur

> article précédent

Carte postale d'Afrique du sud

> article précédent

Tapas décisives

Un, deux, trois, viva Germania

Matchbox – Allemagne-Uruguay: 3-2. Pour sa cinquième (!) petite finale, l'Allemagne a pris le dessus sur l'Uruguay au bout d'un très joli match.
Partager
Nelson Mandela Bay Stadium, Port Elizabeth.
Buts: Müller (18e), Jansen (56e), Khedira (82e) / Cavani (28e), Forlan (51e)
Arbitre: Benito Armando Archundia Tellez (Mexique)

Allemagne: Butt – Boateng, Mertesacker, Friedrich, Aogo – Khedira, Schweinsteiger – Müller, Özil (Tasci, 91e), Jansen (Kroos, 81e) – Cacau (Kiessling, 73e)
Uruguay: Muslera - Fucile, Lugano, Godin, Caceres - Arevalo Rios - Maxi Pereira, Perez (Gargano, 77e) – Forlan – Cavani (Abreu, 89e), Suarez

matchbox_all_uru_3.jpg

La nalyse

Quelques retours sont enregistrés pour cette finale de consolation entre ces deux pays dont les couronnes mondiales sentent la naphtaline: Müller, Suarez et Fucile ont purgé leur suspension, Lugano revient de blessure. Des forfaits aussi: Gomez, Lahm et Podolski sont grippés, Wiese et Klose blessés – de quoi obliger Löw à fortement remanier son onze.

Le retour gagnant de Müller
Si les Uruguayens affichaient la volonté de finir sur le podium et d'ainsi renouer avec leur glorieux passé, il y avait un gros point d’interrogation sur l’intérêt des Allemands à disputer cette rencontre. Avec plusieurs titulaires sur le flanc, un jour de récupération en moins, une défaite dure à encaisser en demi et le fait que le premier match joué à Port Elizabeth s’était mal fini (0-1), l’envie pouvait faire effectivement défaut… Heureusement, un but de Müller annulé pour hors-jeu (3e) puis une tête de Friedrich sur la transversale (10e) ont vite montré que la Mannschaft, même affaiblie, n’était pas là pour faire de la figuration. Au troisième coup, il est 1-0: un coup franc schweinsteigerien à trente mètres mal repoussé par Muslera arrive à Müller, qui en profite pour marquer son cinquième but.
Côté technique, les mauvaises passes se multiplient, mais côté émotion, on est servi. Le 2-0 est à la portée des Allemands, avec Jansen et Khedira qui alertent Muslera. Mais ce sont les Uruguayens qui font le pressing, et à ce jeu l’Allemagne se fait vite lessiver: Perez s’impose royalement au milieu en prenant la balle à Schweinsteiger, les latéraux allemands sont largués, et le trois contre deux qui s’ensuit est conclu victorieusement par Cavani. Revenus à égalité, les Sud-Américains cherchent le KO, mais Suarez vise trop à gauche (42e), Forlan se montre trop gourmand en tentant un corner direct, et devant Suarez et Cavani, Butt sauve ses cages (48e). Pas pour longtemps: à la réception d’un centre d’Arevalo, un Forlan démarqué effectue une superbe reprise dont le rebond passe à côté de Mertesacker et laisse le portier allemand tétanisé.

matchbox_all_uru_2.jpg

Retournement de tendance
Les avancées allemandes dans le camp uruguayen existent mais sont un peu désordonnées. Les hommes de Löw ont la chance de recoller vite au score, grâce à un centre de Boateng converti en but par Jansen de la tête. La médaille à chercher n’est peut-être qu’en bronze, mais à 2-2, les deux équipes font preuve d’une volonté de fer et se livrent alors complètement. L’Uruguay baisse un peu le pied, la Mannschaft retrouve enfin sa capacité à créer le danger, et après quelques escarmouches, la délivrance arrive: sur un corner d’Özil, Khedira place une tête gagnante qui débloque son compteur de buts et plombe la Celeste. Kiessling gâche un ballon de 4-2 (88e), ce qui vaut quelques sueurs froides lors du dernier coup franc de Forlan (92e), mais la barre transversale permet à l’Allemagne de rester devant au score.

3-2: de l’action, des buts, des retournements de situation, pas de brutalités. Que demander de mieux pour un match souvent décrié comme "sans enjeu"? Il est regrettable qu’il y ait dû avoir un vainqueur, car cet Uruguay-là méritait tout aussi bien que l’Allemagne la médaille de bronze. Mais si les deux perdants des demi-finales avaient été bronzés d’office, on n’aurait pas eu droit à un tel match…



Les gars

Butt a bénéficié de la "tradition" allemande, qui veut que la petite finale soit disputée par un gardien remplaçant. Il n’a pas bénéficié pour autant de la mansuétude des attaquants uruguayens, qui l’ont beaucoup sollicité. Pour sa première titularisation (qui intervient dix ans après sa première sélection!), il n’a pas été exceptionnel, mais il a su maintenir son équipe à flot.

Mertesacker et Friedrich ont fait leur boulot, même s’ils ont été piégés sur la combinaison ayant conduit au but de Cavani; un second but dans le tournoi aurait été une belle récompense pour le nouveau "Loup" de Wolfsburg qui a confirmé s’il en était besoin qu’il était le patron de la défense. On ne peut pas en dire autant des deux latéraux. Boateng a aligné le bon (son centre pour Jansen) et le moins bon (le champ libre laissé à Cavani), mais au moins il semble se montrer plus à l’aise à droite. Pour Aogo, l’apprentissage semble aussi dur que pour ses prédécesseurs dans le couloir gauche.

Devant la défense, Schweinsteiger et Khedira ont été efficaces offensivement: promu capitaine en l’absence de Lahm, le Bavarois a provoqué l’ouverture du score tandis que le milieu de Stuttgart a fait basculer définitivement la marque en faveur de la Mannschaft en fin de match. Müller a inscrit son cinquième but du tournoi, ce qui devrait lui permettre d’obtenir le titre de meilleur jeune de la compétition. Grâce au retour de Müller, Özil a été plus en vue cette fois, il a sonné la charge en deuxième période, et c’est son corner qui a amené le but du 3-2. Jansen a certes eu le mérite d’inscrire le but égalisateur à 2-2, mais il est quand même apparu assez brouillon.
Seul en pointe, Cacau a vécu une mauvaise soirée: trop imprécis dans ses passes et ses contrôles, offrant peu de solutions, jamais en position vraiment dangereuse… Klose a manqué. L’entrée en jeu de Kiessling aurait pu payer, mais le joueur de Leverkusen a manqué une tête et une reprise qui auraient évité les frayeurs des derniers instants.


Chez les Uruguayens, Forlan est évidemment l’homme du match. Mobilisant un défenseur allemand sur le but de Cavani, superbe buteur du 2-1, le meilleur attaquant sud-américain du tournoi a juste manqué l’occasion d’égaliser à 3-3 sur son dernier coup franc. Pour autant, il a posé avec ses compères Suarez et Cavani d’énormes problèmes à la défense allemande, en particulier aux deux latéraux plusieurs fois pris à revers. Dommage que la ligne arrière sud-américaine n’ait pas été au même niveau…

matchbox_all_uru_1.jpg


Le joueur à suivre

Diego Forlan. Don Diego a tout pour plaire: un physique, une élégance, un style de jeu, des buts. Comme quoi il n’y a pas que les Brésiliens et les Argentins qui savent jouer au foot.


Le joueur à ne pas suivre

Le gardien uruguayen Fernando Muslera: s’il a été le héros qui a arrêté des tirs au but ghanéens, c’est son jumeau maléfique qui a été présent pour la petite finale. Le portier de la Lazio est responsable sur les deux premiers buts, et il n’a pas été rassurant sur les ballons aériens, c’est le moins que l’on puisse dire!

 
Le joueur qu’on ne suivra plus en Coupe du monde

Le gardien allemand Hans-Jörg Butt: en 2014, il aura 40 ans. L’Allemagne a un vivier de bons gardiens assez fourni, et contrairement à l’Angleterre n’en est pas réduite à compter sur un papy quadragénaire pour protéger ses cages. Espérons donc que vous en avez bien profité, car il est vraiment peu vraisemblable que vous le revoyez!



Le geste

La reprise de volée signée Forlan qui donne l’avantage à son pays. Tellement belle que le gardien allemand l’a regardée passer. Ç’aurait presque été un crime de l’empêcher d’entrer dans les filets.



Les observations en vrac

• Dites, on peut la rejouer avec Müller, la demi-finale?
• On a enfin trouvé un moyen de moins entendre les vuvuzelas: il suffit que Luis Suarez ait la balle et que les supporters le conspuent.
• Il a fallu quatre minutes à Dennis Aogo pour prendre son premier carton jaune en Coupe du monde. Promis, il tâchera d’être plus rapide à la prochaine.
• Pourquoi personne n’a posé la question à Paul le poulpe de savoir si Klose marquerait son quinzième but?
• Quatre Diego et même pas un sergent Garcia. Tout se perd.
• Au fait, si NI veut dire "non identifié", que peut vouloir dire JABULA?
• Si Kiessling et Gomez viennent à prendre la place de Klose, les défenses adverses vont être tranquilles.



Le match de TF1

• Jean-Michel Larqué: "Les apparences sont trompeuses". Pour confondre Müller et Boateng, et ensuite la cuisse et le dos de Mertesacker, il a surtout dû se tromper de lunettes, le Jean-Michel.
• Christian Jeanpierre, en parlant de Fucile: "Lui, c’est le spécialiste des OVNIs dans la surface". Si l’Objet Volant n’est pas identifié comme un ballon de foot, ils jouent avec quoi en Uruguay?
• Finalement, les commentateurs prononcent vachement mieux le nom de Schweinsteiger sur France 2 et France 3 que sur TF1.
• Christian Jeanpierre, en fin de match: "Qu’est-ce que ça fait du bien de voir des équipes comme ça à 2000%". 2000% seulement?
• Si les noms polonais et ukrainiens sont aussi bien prononcés que les noms allemands, ça promet pour 2012!
• Dire qu’il aurait pu y avoir Hitzlsperger dans le groupe allemand.
• Christian Jeanpierre, toujours: "Les Uruguayens ont un corazon énorme". Ach, vous pouvez traduisieren?



Vu du forum

=>> Thierry en rit - samedi 10 juillet 2010 - 20:48
Fucile c'est un peu Justin Long.


=>> Troglodyt - samedi 10 juillet 2010 - 21:03
CSC de Chouaillestaïgueur.
=>> Troglodyt - samedi 10 juillet 2010 - 21:09
Il y a du M'Bami dans ce Schweinsteiger.


=>> Tonton Danijel - samedi 10 juillet 2010 - 21:46
Paul le poulpe peut se faire un sang d'encre...
=>> Metzallica - samedi 10 juillet 2010 - 21:51
Le poulpe est blagueur. Ou alors il bosse pour les sites de paris en ligne.
=>> Full Metal Caennais - samedi 10 juillet 2010 - 22:07
En même temps il a la pression le poulpe. S’il se plante dans son pronostic on le bouffe. Je pense qu'il relit quatre fois L'Équipe avant de faire son choix. Alors que bon, si tu réponds au pif sur le plateau de cote & match, la punition ultime c'est de te mettre à coté de Louise Ekland.
=>> Tonton Danijel - samedi 10 juillet 2010 - 22:17
D'après le live de 20 minutes, Paul le poulpe a hésité, au début sur la boîte allemande, puis sur la boîte uruguayenne, mais tout en gardant un tentacule dans la boîte allemande... On demande Charles Biétry pour savoir si l'esprit du poulpe avait anticipé un tel scénario.
=>> Metzallica - samedi 10 juillet 2010 - 22:27
Et on finit sur une barre. Au fond de son aquarium Paul rétracte ses tentacules télékinétiques et va se coucher.
=>> Tonton Danijel - samedi 10 juillet 2010 - 22:28
J'annonce le transfert du siècle: Paul le poulpe chez Unibet. Il fera pas pire que Pierrot le chacal.
=>> manuFoU - samedi 10 juillet 2010 - 22:31
J'espère que ce satané poulpe rejoindra vite l'anonymat, et s'il pouvait emporter les vuvuzelas avec lui il nous rendrait service.


=>> Pedro me fit le show sans gain - samedi 10 juillet 2010 - 22:03
Cela fait des années que je me dis "Oh, les Cahiers du Foot sont quand même un peu durs avec JML; il n'est pas si insupportable que ça ..." Mais, là, le voir se défouler sur le gardien uruguayen juste pour faire oublier qu'il avait dézingué le buteur allemand 10 secondes avant son but, cela fait quand même beaucoup...


=>> Naze Evoluton Soccer - samedi 10 juillet 2010 - 22:28
Tiens, Forlan a eu envie de voir s'il pouvait taper au même endroit que Friedrich en première mi-temps. Bah oui, il pouvait...
Partager

> sur le même thème

Carte postale d'Afrique du sud

La Coupe du monde 2010


Christophe Kuchly
2014-03-31

Coupe du monde 2010, refaisons l'histoire

Uchronie – Imaginons ce qui se serait passé si le cours du Mondial sud-africain n'avait pas été infléchi par… le clash Anelka-Domenech, la main de Suarez et le penalty de Cardozo. 


Jérôme Latta
2010-09-27

Feuilles mortes

Samedi, L'Équipe Mag a livré des extraits d'un livre des éditions L'Équipe sur la une à scandale de L'Équipe. Ou quand l'autopromo rejoint l'autojustification.


Jérôme Latta
2010-08-09

Anelka d'espèce

Premier rebelle de Knysna et dernier en date à avoir chargé Domenech, Nicolas Anelka a surtout témoigné contre lui-même.


>> tous les épisodes du thème "La Coupe du monde 2010"

Le forum

Paris est magique

aujourd'hui à 07h41 - Ibracadabra : Depuis le match nul au Parc face à Strasbourg en avril dernier, on a un bilan en matches officiels... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 07h24 - Joswiak bat le SCO : Bravo à vous les grands frères. C'est marrant comme votre début de saison ressemble au notre de... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 03h22 - ULF : @lyesSi tu galères...Ma chère et tendre est une machine de guerre en PAO, et devrait te plier ça... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 02h41 - impoli gone : C'est donc la finale de la WICC en Caroline et Lyon Féminines a du mal face aux locales.0-0, des... >>


Habitus baballe

aujourd'hui à 01h13 - Matu-Verratti-Vieira-Touré-Clément-Cearà : Il y a quelque chose de très juste tout de même. Le monde de la recherche est probablement le... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 00h08 - Yul rit cramé : Vada, à 23 ans, qui part en d2 espagnole pour 750 000€, même pas un bourillon. Quel échec.Je... >>


Lost horizons

18/08/2019 à 23h43 - Gouffran direct : Shah va de soi. >>


Foot et politique

18/08/2019 à 23h11 - Jeune Mavuba Vaincu : Je n'étais pas là quand l'achat de l'Alaska a été négocié, et pour cause, c'était en 1867,... >>


La L1, saison 2019/2020

18/08/2019 à 23h02 - djay-Guevara : RMC annonce que la crise couve! Moi je dis qu’ils ont fait exprès de perdre pour que Neymar... >>


Changer l'arbitrage

18/08/2019 à 22h52 - Yul rit cramé : Je n'avais pas lu celle là, elle est comique. >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)