auteurs
Laurent Bischoff et Nico Paul

> déconnerie

2011 en 11 images

> article suivant

Shankly, une utopie socialiste

> article précédent

On efface tout et on recommence

> article précédent

Se sortir les Suédois

Un bon cru et des cui-cui

Matchbox. Bordeaux–Nantes : 2-0. Les Girondins restent offensifs... et dépendants des coups de pieds arrêtés.
Partager
Bordeaux–Nantes : 2-0.
Cavenaghi (5e sp.), Fernando (86e)



La nalyse

Laurent Blanc est un mec sympathique. Déjà, il a une bonne tête, même si la touillette qu’il mâchonne laisse à penser que, de temps en temps, il regarde passer les trains (en fait de train, c’est Obertan). C’est aussi lui qui avait permis à Franck Lebœuf, avec la complicité de Slaven Bilic, de jouer une finale de Coupe du monde en 1998. Si ce n’est pas une preuve de générosité...
Depuis sa prise de fonction en tant qu’entraîneur des Girondins, le "Président" s’évertue également à cultiver la sympathie: sa première saison aux Girondins avait été marquée par une rupture progressive avec la frilosité de son prédécesseur Ricardo. Le coach marine et blanc avait ainsi entériné progressivement une organisation offensive efficace, son équipe terminant la deuxième partie du championnat en boulet de canon.

blanc_gourcuff.jpgPasses indécisives
Si les deux premiers matches de championnat des Girondins se sont inscrits dans la continuité des mois précédents, la rencontre contre Nantes a permis à Blanc d’ajouter une pierre à son édifice, en proposant pour la première fois de la saison un schéma tactique avec cinq joueurs purement offensifs – le Brésilien Fernando faisant les frais de ce remaniement. Wendel à gauche, Gouffran à droite et Gourcuff dans l’axe, Cavenaghi et Bellion devant. Voilà qui promettait un joli spectacle.

Et si l’on dit habituellement que les promesses n’engagent que ceux qui y croient, les onze Bordelais avaient probablement foi en leur technicien: les premières minutes de la rencontre s’avéraient totalement à l’avantage de Girondins monopolisant le ballon et se créant plusieurs occasions franches. Gourcuff se montrait précieux dans la conservation du ballon, mais c’est Gouffran, en demi-teinte au Parc la semaine précédente, qui créait le danger. Il délivrait ainsi deux caviars à ses coéquipiers dans la première demi-heure, Bellion côté droit et Gourcuff côté gauche transformant ces offrandes en passes indécisives au prix de deux frappes non-cadrées.
Ces premières minutes voyaient également Cavenaghi, également bien servi en profondeur et dans la surface, armer une volée en pivot trop molle, tandis que Bellion, suite à un contre, envoyait une belle mine vers le petit filet de Heurtebis, qui détournait le ballon en corner…

Pléthore d’occasions, donc, mais pas de but sur ces jolis mouvements bordelais: paradoxalement, cette première demi-heure ultramarine dans le jeu ne se soldait que un par un "maigre" 1-0 pour les locaux, la seule concrétisation aquitaine survenant après une grossière erreur défensive nantaise, qui offrait un penalty à Cavenaghi.

Et les Nantais? Ils reprenaient de la plume du canari à l’approche du dernier quart d’heure, à la faveur de contres plutôt joliment menés. Las, les courses des milieux jaunes trouvaient trop rarement les deux attaquants, Klasnic et Keseru semblant encore en phase de rodage. Plutôt séduisants passée une entame difficile, les Nantais voyaient donc leurs tentatives de contres annihilées à l’approche des buts d’un Ramé pourtant bien peu inspiré hier soir. Outre un crochet manqué dans un face à face avec le buteur croate, le capitaine girondin se montrait fébrile sur deux trajectoires aériennes bizarrement appréciées, et une sortie les pieds en avant, non sanctionnées…


Wendel en spécialiste
Il fallait finalement attendre les dix dernières minutes pour voir les Girondins reprendre à nouveau leur bâton de pèlerins du beau jeu. Idéalement servi par Wendel, Fernando, rentré quelques minutes auparavant, reprenait d’une subtile volée croisée un corner de son compatriote. Le spécialiste maison des coups de pieds arrêtées s’illustrait également dans le temps additionnel par une lourde frappe boxée par le portier nantais, puis par un face à face manqué avec le même adversaire.

Pour les Girondins, le match s’achevait donc sur un bilan plutôt positif en terme de qualité de jeu, malgré une date de vendange visiblement avancée de quelques jours cette saison. Mais les jolis mouvements du quintet bordelais, qui n’a pas toujours joué juste, ont laissé entrevoir un beau potentiel. Et peut-être rappelé aux supporters nantais à quoi ressemble ce jeu qu'on appelle le football.



Le geste

• Le crochet de dégagement de Gouffran qui s'ouvre un angle de passe pour décaler parfaitement Gourcuff dans l'espace. Mis dans les meilleures dispositions pour tirer, l’ancien Milanais n'a  malheureusement pas eu l'occasion de côtoyer Chevtchenko à Milanello.



Les anti gestes

• La passe en retrait de Gravgaard qui, déséquilibré par son brassard de capitaine, adresse une passe trop molle à Heurtebis, lequel renverse Beillon plus violemment qu'un autocar marseillais.
• Le dribble court de Ramé sur Keserü qui a rappelé aux supporters le Bernard Lama de la grande époque. A Lescure, le portier parisien, pour un dribble mal négocié, s’était fait chiper le ballon par Dugarry et railler par le public bordelais après le but inscrit par ce dernier.



Les observations en vrac


• Concernant le panneau de pub pour un Sexy Center au bord du terrain, ils n'en font pas un peu trop pour l'arrivée de Gourcuff?
• Qui se dévoue pour trouver un moyen mnémotechnique permettant à Olivier Rouyer de prononcer "Fernando", et non "Fernandao" quand il parle du milieu de terrain bordelais? Recommandations pour éviter de confondre Dudka et Douchka appréciées.
• Selon Canal +, le ballon est rentré à 11km/h sur le deuxième but bordelais : le comité de défense des statistiques inutiles tient à remercier la chaîne cryptée et son engagement hebdomadaire pour une information dispensable.



Les titres auxquels vous avez echappé

• En Fernando(s) majeur(s)
• L’amour de l’Atlantique
• Nouveau crash pour les Canaris
Partager

> sur le même thème

L1 :: la Gazette :: Journée 2

Le championnat de France


Jérôme Latta
2021-01-12

La Ligue 1 est-elle « le championnat le plus déséquilibré au monde » ?

Une Balle dans le pied – C'est ainsi qu'André Villas-Boas a qualifié le championnat de France, mais est-ce fondé, et est-ce spécifique à la L1 ? Petite étude. 


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard Coudrais
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Le forum

Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 17h55 - Raspou : Le dragon tout court a l'inconvénient que tu notes Classico: jouer 2...d6 empêche de jouer d5 en... >>


La L1, saison 2020/2021

aujourd'hui à 17h53 - Marius T : Canal vient d’assigner la LFP.Quel monde merveilleux !!! >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 17h34 - dugamaniac : Ben voilà. C'est cool ça.Ça va être beaucoup plus agréable d’échanger les liens d’études... >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 17h34 - Lionel Joserien : Grenier qui lui m'a semblé très souvent fort agressif avec les arbitres (mais pas plus que... >>


In barry we trust

aujourd'hui à 17h27 - Vel Coyote : Green Bay a le meilleur % de conversion sur third down de toute la ligue, en saison régulière et... >>


L2, National, CFA... le championnat des petits

aujourd'hui à 17h17 - I want my Mionnet back : Le nouvel entraineur du CSSA sera donc Olivier Saragaglia. Des avis, notamment des Grenoblois du... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 17h12 - Sens de la dérision : Et puis punir quelqu'un de ne pas fouler la pelouse d'un si vilain stade... >>


Le fil de l'eau

aujourd'hui à 17h10 - Santiago Padchili : la zone de calme annule l'avantage de Burton car pas de décollage ... donc si Dalin arrive à... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 16h44 - L'amour Durix : Classicoaujourd'hui à 16h26Trickyaujourd'hui à 13h41Logique réductionniste classique, donc : le... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 16h06 - balashov22 : C'est bien ce que je dis magnus, faut pas que ce soit trop gros, rester un minimum crédible est... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)