auteur
Thibault Lécuyer

Du même auteur

> déconnerie

Tabloïd, numéro 3

> article précédent

Top of the popes

> article précédent

Dépassés à l'orange

Turquie sonne le glas

Matchbox : Turquie-Rép. tchèque, 3-2. Quelle démonstration de la part des joueurs tchèques. En appliquant un pressing... 
Partager
Buts : (Turan 75e, Nihat 87e, 89e) (Koller 34e, Plasil 62e)


La nalyse

Quelle démonstration de la part des joueurs tchèques! En appliquant un pressing ultra organisé en premier et deuxième rideau, les joueurs de Brückner n’ont pas seulement simplifié à l’extrême les tâches défensives de Rozenhal et Ujfalusi. Ils ont réduit les Turcs à de simples sparring partners condamnés à colmater des brèches ouvertes par Koller.

koller_suisse.jpgEn l’absence de Rosicky, les Tchèques semblent s’en être entièrement remis à leur géant (qui mesurait 2m04 en début de match, et 2m03 à la fin, selon Christian Jeanpierre). Impressionnant dans son rôle de pivot, il a joué la partition d’un meneur de jeu. Conservant le ballon, temporisant au bon moment, et distribuant le jeu. Il finira le match avec le plus grand nombre de passes réussies (trente-et-une, pour seulement six ratées) de son équipe. Un exploit pour un attaquant de pointe. Assigné au marquage de l’ancien Monégasque, le pauvre Servet a vite été mis dans le bain. Surclassé et déboussolé par les successions de transversales que les quatre latéraux adverses se balancent avant de choisir d’en déposer une sur le cran rasé de son opposant direct. Le but de la 34e minute est d’une logique implacable, suite à un merveilleux renversement de jeu.


Par où t’es revenu, on t’a pas vu sortir du match
On a cru que les Turcs étaient trop limités techniquement pour lutter. En réalité, la leçon d’équilibre offensif / défensif demandait une grosse débauche physique et une concentration de tous les instants. Soulagés d’avoir ouvert le score, les Tchèques laissaient progressivement leurs adversaires revenir dans un match dont ils avaient été sortis sans ménagement. Prenant trop de risques pour revenir, les hommes de Terim encaissèrent le break au plus fort de leur domination, le poteau de Volkan les sauvant du 3-0 à la 71e.
Sur le moment, il était difficile d’y voir le tournant du match. Pourtant, quatre minutes plus tard, Altintop initiait un bijou de une-deux à l’entrée de la surface avant de mettre en retrait pour Turan, qui marquait sans se mettre un doigt sur la bouche avec un air pensif.

C’est l’instant où le match a basculé dans l’irrationnel. Le corps d’un des trois meilleurs gardiens du monde fut possédé par le spectre de Jean Castaneda, et après Turan face aux Suisses, c’est Nihat qui se chargea de faire le Kostadinov de service.
Dans la plus grande confusion, Volkan reçut un carton rouge pour avoir bousculé Koller, dans le seul but d’exhiber sa musculature une fois son maillot enlevé, et de tirer un soupir d’envie aux téléspectatrices avant de retourner sur sa planète.


Les observations en vrac


• 4’39. Le duplex saute et les voix de Christian Jeanpierre et Jean-Michel Larqué nous parviennent soudain comme dans un téléphone. Pendant trente secondes, on se sent transporté vingt-deux ans en arrière et le match semble joué sur une pelouse mexicaine.
• Dans un match à cinq buts, le Samba de Janeiro diffusé à fond par la sono à chaque fois que les filets tremblent devient parfaitement insupportable.
• La Suisse éliminée, la Turquie peut maintenant se considérer comme l’hôte de la compétition.
• A la place de Thierry Henry, on se ferait du souci, Christian Jeanpierre a l’air complètement love de Jan Koller.



Les gestes

• Le relais trouvé par Jankulowski sur le côté gauche au niveau de la ligne médiane, pour un rush le long de la touche, avant de balancer une transversale parfaite à l’opposé du terrain sur Sionko qui centre en première intention.
• Le ciseau latéral de l’extérieur du pied de Nihat, capté un peu facilement par Cech.
• La sortie kamikaze de Volkan sur un centre tendu de Jankulovski, dans les pieds de Sionko. A montrer dans toutes les écoles de gardien de la région lyonnaise.



Le match de TF1

Le Ricky Martin du pauvre
"Et une, et deux, et trois, il a essayé de résister". (Jean-Michel Larqué)

Hey Mr Sandman
"C'est terrible de voir un gardien de classe mondiale se désagréger". (Christian Jeanpierre)

Jardinamouk
"Koller dans la surface, avec un p'tit râteau". (Christian Jeanpierre)

Le jeu dans un mouchoir
"Et Servet, qui se jette". (Christian Jeanpierre)

Clone pompé d’où?
"C'est un Emre qui a remplacé un autre Emre, on a presque l'impression qu'il n'y a pas eu de changement". (Jean-Michel Larqué)

La haine de pas être sur Facebook
"Je crois qu'il a perdu ses coéquipiers de vue". (Jean-Michel Larqué)

La grenaille dans l’environnement
"Ils ont des trous dans leur équipe". (Arsène Wenger)

Tchèque your booty
"Le Tchèque Kadlec va rentrer, le Tchèque Kadlec va rentrer du côté Tchèque". (Christian Jeanpierre)

Le comment du parce que
"Voilà la raison du pourquoi". (Christian Jeanpierre)

Le crétin uninominal à deux tours
"Il déséquilibre avec la première, il ratatine avec la deuxième". (Jean-Michel Larqué)

Jeopardy
"C'est formidable quand on n'est pas Tchèque". (Jean-Michel Larqué) Que ressent-on lorsqu’on participe à son premier film pour adulte?

Le slip trop serré
"Il peut se mettre la panique dans son trio arbitral". (Jean-Michel Larqué)
Partager

> sur le même thème

Paquet Fado

> Dossier

L'Euro 2008

L'Euro 2008


2008-07-04

Euro : notre palmarès à nous / 2

Des hauts et des bas, des débats bas, des buts et des déboires: deuxième partie de notre  sélection exclusive.


2008-07-03

Euro : notre palmarès à nous / 1

Notre comité d'experts a épinglé les gagnants et les perdants sur son tableau d'honneur. Première partie.


Antoine Faye et Laurent Bischoff
2008-06-30

Toque Final

L’Europe parle espagnol. Quarante-quatre ans après un sacre européen presque anecdotique, la Selección a vaincu ses fantômes en franchissant l’obstacle des quarts, et lavé la douloureuse défaite de 1984...


>> tous les épisodes du thème "L'Euro 2008"


Le forum

Gerland à la détente

aujourd'hui à 14h36 - CHR$ : La décision de la FFF est bien entendue directement provoquée par la une de L'Équipe. Sans cette... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 14h33 - Toni fils brillant : "Je veux dire, à quel moment tu commences à formuler l'hypothèse inverse ?"Je suppose que la... >>


Ligue Europe, la coupe de l'UEFA

aujourd'hui à 14h23 - OPeg : Oui, cette saison peut piquer un peu.Mais au-delà de l'indice UEFA, voir Rennes et Saint-Etienne... >>


Le fil prono

aujourd'hui à 14h14 - Seven Giggs of Rhye : NFL Week 15Jets@Ravens 13-34Quelle équipe sera pénalisée par 80 yards et plus ? RedskinsCombien... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 13h26 - syle : C'est pas exactement mon meilleur souvenir de football.Se faire mettre une branlée par la pire... >>


La Ligue des champions

aujourd'hui à 13h06 - Milan de solitude : Un autre exploit de Bergame est de se qualifier en huitième pour ce qui est, détrompez-moi si... >>


La L1, saison 2019/2020

aujourd'hui à 12h00 - Toni fils brillant : Ça existe un fil amienois ?Initiative zéro déchets du club :À lire ici.https://miniurl.be/r-2obw >>


CDF sound system

aujourd'hui à 11h59 - Zizou Krist : Pour ma part c'était pas un oubli, juste que je pensais qu'on ne votait pas pour sa propre... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 11h45 - manuFoU : Demande à Christ (ou à Gurney), moi je suis plus un littéraire. >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 11h38 - A la gloire de Coco Michel : Kiev, Astana et Jablonec. La coupe Intertoto je connais déjà. >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)