> déconnerie

Tabloïd, numéro 3

> article suivant

Anelka, trop bien compris

> article précédent

Sénégal : la fiche

Turquie : la fiche

Comment a fait la Turquie pour se retrouver dans le dernier octuor de la Coupe du monde, et a-t-elle d'autres vertus que de la chance et un bon gardien?
Partager
Parmi les huit derniers qualifiés de cette Coupe du Monde, la Turquie est sans doute le pays qui a eu le parcours le moins ardu: Hakan Sükür et ses coéquipiers n’ont gagné qu’à deux reprises, contre les faibles Chinois et les modestes Japonais. La Turquie a également été auteur d’un nul peu glorieux contre le Costa Rica et d’une courte et contestée défaite contre un Brésil qui les a quand même baladés pendant presque tout le match. Bref, si l’on doit leur reconnaître le sérieux d’un parcours au moins respectueux de l’adversaire, il faut également admettre que les conditions de la compétition les ont placés dans un contexte très favorable. Malgré les bons matches d’Hasan Sas ou d’Emre, la méforme de Hakan Sükür est inquiétante pour les Turcs, qui ne pourront pas éternellement compter sur les exploits de leur gardien. Mais ce ne serait pas la première fois qu’une équipe visiblement moins talentueuse qu’une autre se qualifie pour le tour suivant, dans cette Coupe du Monde qui se plaît à chahuter les hiérarchies.


Le point fort
Les coups bas en douce.

Le point faible
Les coups bas sous les yeux de l’arbitre.

Le style de jeu
Les Turcs s’appuient sur leur hargne légendaire (et parfois sur celle de leurs supporters) pour impressionner l’adversaire et lui faire baisser pavillon… Ce qui fonctionne généralement très bien à domicile mais moins dans les compétitions internationales auxquelles ils ne participent d’ailleurs que très rarement.

La stratégie secrète
La stratégie secrète des Turcs est la seule qui soit vraiment secrète.

Les grandes questions
Personne n’a eu l’idée d’offrir du lait démaquillant à Rüstü ?
Rencontreront-ils un jour un aussi bon comédien que Rivaldo ?
Les joueurs de Parme ont-ils définitivement perdu la recette de la potion magique ?

Pourquoi la Turquie est une équipe surprise
Parce qu’elle a eu de la chance.

Partager

La Coupe du monde 2002


2010-06-11

10 raisons de ne pas gagner la Coupe du monde

Soyons lucides: il va falloir se préparer à cette éventualité. Alors autant voir déjà le bon côté de la chose.


Etienne Melvec
2002-10-21

Une inquiétante Coupe du monde

Le volet technique et tactique du rapport de la FIFA produit beaucoup de banalités, dont émergent pourtant des indices très significatifs de l'évolution du jeu: sens des buts, tendances tactiques, évolutions des rôles.... Et à l'arrivée, difficile de nier que la qualité du jeu a été très décevante.


Julie Grémillon
2002-10-21

L'organisation était presque parfaite

La FIFA a publié son rapport sur le Mondial 2002, sécuritaire et parfaitement organisé, complète réussite pour les pays hôtes et les acteurs économiques. Le tableau presque idyllique d'un sport sans dopage, qui ravit les sponsors, mais dans lequel les journalistes sèchent les matches et les joueurs sont en pièces détachées…


>> tous les épisodes du thème "La Coupe du monde 2002"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)