auteur
Adoa de Formosa

Du même auteur

> article précédent

In bed with le PSG : J. P.

Top 10 : les fourberies

Entre simple malice, ruse et esprit anti-sportif, les coups tordus du football ont connu des réussites diverses...

Partager


10. Le corner à l’azérie

Le France-Azerbaïdjan du 6 Septembre 1995 n’est pas seulement à retenir pour le 10-0 record de l’équipe de France ou la Madjer de Frank Lebœuf. C’est aussi le jour où la France découvre le corner azéri: tiré à ras-de-terre en retrait, un, deux, trois joueurs laissent passer le ballon entre leurs jambes avant qu’un quatrième ne le frappe.
 

Les corners à l’azérie (on vous conseille cette vidéo).
Variante : la chenille nantaise (à 2’00)

 

 

 

 

9. Le coup franc sous le mur

Certains essaient de contourner le mur, mais quelques malins ont pensé à passer dessous. Popularisé par Rivaldo à sa grande époque à Barcelone, le geste est revenu à la mode récemment grâce au soutien de quelques une des plus grandes stars du football. Pirlo (Juventus), Ronaldinho (Flamengo), Messi (Argentine):

 

 

 

 

 

8. Le "hors-jeu total" sur coup franc

Exercice défensif de haute voltige, le "hors-jeu total" consiste à voir toute la défense se projeter vers l’avant au moment où le tireur s’apprête à tirer.
 

Les Pays-Bas contre l'Australie (match amical, 2006).
Reprise : Sienne contre l’Inter.

 

 

 

 

7. L'intrus dans le mur

Lors du choc des huitièmes de finale de la Coupe du monde 1998 contre l’Angleterre, les Argentins remettent au goût du jour un classique des coups francs: feinte de frappe de Veron qui se transforme en passe pour Zanetti caché dans le mur. Rusé, élégant, efficace, le football argentin résumé en trois touches de balles.

 


Variante : Brolin et Mild (Suède, Coupe du monde 1994) http://minilien.fr/a0m4it

 

 

 

 

6. La Rudi voleur

En souvenir de Rudi Völler, Daniel Agger a remis au goût du jour la ruse du renard allemand en volant le ballon des mains du gardien. Hélas pour Agger, la règle a changé entre-temps et le but sera refusé.
 

D. Agger vs Anzhi Makhachkala
Variante: Henry vs Blackburn.

 

 

 

 

5. Le coup franc rapido

"Toujours un joueur devant le ballon les gars !" En février 2007, le LOSC reçoit Manchester United à Félix-Bollaert en match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions 2006/07. À la 83e, alors que le score est de 0-0 et tandis que Tony Silva place son mur, Giggs tire et marque. Manque de fair-play ou naïveté, les Lillois pourront toujours faire appel, c’est Manchester qui se qualifiera.
 

Variante: T. Henry (Arsenal) vs Chelsea.

 

 

 

 

4. Le coup franc monégasque

En 2000, l’AS Monaco propose une nouvelle feinte sur coup franc signée du duo Gallardo-Simone: Gallardo s’élance pour tirer, le mur avançant, Gallardo stoppe sa course soudainement et lève le bras pour se plaindre auprès l’arbitre… tout en décalant pour Simone qui tire alors que la plupart des joueurs se sont déconcentrés. Une fourberie qui n’a jamais fait mouche, si bien que seuls les quelques réguliers du Stade Louis-II en ont eu connaissance.
 

Variante Israélienne : la feinte de dispute.
Contre-exemple mulhousien.

 

 

 

 

3. Le penalty à deux

Lors de son retour à l’Ajax d’Amsterdam, Cruyff invente une petite fantaisie, tout à fait réglementaire, en exécutant un penalty à deux. Attention, tout échec plongera ses auteurs dans un ridicule achevé.

 

 

Contre-exemple : Henry-Pirès (Arsenal).

 

 

 

 

2. Le bluff du gardien de but

Une ruse inventée dans la discrétion du stade Louis II par Fabien Barthez. L’attaquant lancé en profondeur se présente seul face à Barthez, mais ce dernier semble s’arrêter de jouer en levant le bras pour signaler un hors-jeu… L’attaquant se déconcentre et Barthez se jette dans ses pieds pour récupérer le ballon. Le gardien des Bleus l'avait tentée de nouveau à Manchester contre West Ham, mais Di Canio ne s'y était pas laissé prendre. Ce bluff gagnant ne sera jamais popularisé, et c’est peut-être aussi bien comme ça.

 

 

 

 

 

 

1. Le corner à la Spalletti

Contre le Milan AC, l’AS Roma de Spaletti dévoile sur un corner une feinte des plus sournoises. Le joueur qui effectue la mise en jeu pousse le ballon et s’éloigne, si bien que personne ne s’aperçoit que le corner est tiré. Un deuxième joueur vient alors chercher le ballon nonchalamment et se dirige vers le but. La feinte marche principalement sur l’incrédulité de la défense qui ne comprend rien à la situation. Hélas pour un Spaletti fou de rage, l’arbitre lui aussi est pris par la feinte et arrête l'action…

 

 

Reprise à succès en Chine.
Reprise encore ratée par Bâle.
Reprise super ratée par Robben (Coupe du monde 2010)

 

 

 

Les fourberies auxquelles vous avez échappé
- L'écran à la catalane.
- La touche dans le dos du coéquipier.
- Le gardien qui défait ses lacets exprès.
- La Panenka.
- etc.

 

Partager

> sur le même thème

Top 10 : les attaques de feu

> Dossier

Tops 10

Tops 10


Les Dé-Managers
2015-04-01

Top 15 : les espoirs de Ligue 1

Le championnat de France regorge de jeunes talents. Quelles sont les qualités qui peuvent les mener vers le très haut niveau et jusqu'où peuvent-ils aller? Revue d'effectif.


Julien Momont
2015-03-05

Top 10 : les footeux taclés par le fisc

Champions du monde 98, légende du foot, Australien à forte tête ou arrière-gauche survitaminé de l'OM: devant le fisc, on est (presque) tous égaux.


Roy compte tout et Alain Paie rien
2015-02-02

Top 10 : les stars de l'ESTAC

Gomis, Matuidi, Niang ou Loko, mais aussi Rothen, Benachour, Ziani ou Fiorèse: tous sont passés à Troyes, avec plus ou moins de bonheur pour la suite de leur carrière.


>> tous les épisodes du thème "Tops 10"

Sur le fil

L’attitude des Argentins sur l’action du but, c’est juste impossible.

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 03h27 - Gouffran direct : J'ai écouté RMC pour la 1ère fois depuis bien longtemps...Leboeuf, Dugachis et Pires ça ne... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 02h59 - Hal 9000 : En effet Classico, j'ai cette même impression, genre on subit sans trop se faire peur, et on... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 02h08 - Milan de solitude : Berpachiche"Un gros chèque pour Berchiche ?" (football365.fr) >>


Paris est magique

aujourd'hui à 01h34 - Classico : Mais pourquoi vendre Guedes qui serait un joueur de rotation parfait au PSG ? Il est déjà... >>


Dans le haut du panier

21/06/2018 à 23h59 - le_merlu_frisé : Petit extrait :No. 332002: With Kenny and Chuck making fun of the influx of foreign players, Stern... >>


World Cup, the road to Doha

21/06/2018 à 23h38 - Jean Luc Etourdi : La Metz Est Diteaujourd'hui à 23h34Le lien entre coupes de cheveux et jeu pratiqué va me faire le... >>


Coupe du monde 2018 : le groupe D

21/06/2018 à 23h11 - Koller et Thil : La Metz Est Diteaujourd'hui à 22h26La Croatie, c'est un peu comme l'Uruguay, ça paie pas de mine... >>


Foot et politique

21/06/2018 à 23h02 - Coach Potato : Et à lui, on lui dit rien!J'ose à peine imaginer ce que j'aurais ramassé à la place d'Espinas.... >>


Coupe du monde 2018 : le groupe C

21/06/2018 à 22h43 - lyes : A choisir il vaut mieux tout sauf la Croatie non ? L'Islande c'est béton et pénible mais tout à... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

21/06/2018 à 21h49 - Kurby Bocanda Barcelona : Paire a eu des balles de match finalement, chuis vert, c'est de saison >>


Les brèves

Pepe honni

"Reina, gardien de Naples, dénoncé pour ses liens avec la mafia italienne." (20minutes.fr)

Mendycité

"Mendy : ‘J’ai la dalle’.” (lequipe.fr)

Pas Metz que un club

"Metz : Un groupe amoindri." (lequipe.fr)

DSKudetto

“Maurizio Sarri : ‘On a perdu le titre dans un hôtel’.” (lequipe.fr)

Mousse à mazout

"Sarr : ‘Il ne faut pas nous enflammer’." (sofoot.com)