> article suivant

Double jeu à la française

> article précédent

Les Bleus sans plan B ?

Thierry Henry

A gauche ou dans l'axe, la flèche d'Arsenal devrait offrir du spectacle et donner du fil à retordre aux défenseurs. A condition qu'il lui reste du carburant au terme de sa longue saison…

Partager

 

Combats d'avant-garde


Champion du monde à 20 ans neuf mois après sa première sélection, la carrière de Thierry Henry n'a pas attendu des années pour fréquenter les sommets. Après les crises monégasques et une mauvaise passe à la Juve, il a pu compter sur Arsène Wenger pour le remettre sur les rails et même opérer un radical changement d'identité. Meilleur buteur du championnat anglais en jouant dans l'axe de l'attaque d'Arsenal, Thierry Henry est fréquemment contraint avec les Tricolores de se déporter sur la gauche, à un ancien poste qui n'est plus celui de sa prédilection.

 

Voilà, toutes les discussions autour du Gunner se limitent à ce dilemme tactique, car pour le reste, il fait l'unanimité. Il a complété sa vitesse et sa technique en mouvement par un vrai sens du but, acquis une certaine régularité, survécu aux disettes et inscrit des lignes à son palmarès. A statistiques comparables, Trezeguet apparaît cependant comme le plus tueur des deux, ayant réussi à s'imposer dans le championnat le plus difficile pour les attaquants. Lemerre aime voir Henry dans l'axe, mais il sait aussi ce que le Turinois peut faire dans la surface et n'ignore pas qu'Henry n'est pas vilain dans ce couloir gauche. Dans l'esprit du sélectionneur, qui répugne à placer les deux joueurs en pointe, ils ne pourront être associés que dans ce dispositif, qui présente l'avantage de n'exclure aucun d'entre eux. Car dans le rôle d'avant-centre, sauf révolution, ce sera soit l'un, soit l'autre.

 

Après la pénurie, la sélection doit gérer la pléthore dans le domaine offensif. Si la rivalité entre les deux amis ne dégénère pas, cela devrait nous valoir quelques étincelles. Thierry Henry est l'un des attaquants les plus attendus de la compétition. Dans l'axe ou à gauche.

 


Son point fort
La vitesse de pointe.

 

Son point faible
Sa façon prétentieuse de célébrer ses buts.

 

Son geste technique
La frappe enroulée du droit qui va dans le petit filet.

 

Son objectif personnel
Toucher le maximum de drapeaux de corner.


Le point de vue de Jean-Patrick Sacdefiel (1)
Dans une équipe qui ressemble à un bestiaire, voici le lièvre. Henry est le plus beau spécimen de ce type d'attaquants qui prolifèrent dans le football actuel. La formation française possède en effet de nombreux élevages qui produisent de tels joueurs, comme Anelka, Govou, Sakho, Cissé et autre Robert. L'avantage est que leur bagage tactique peut se limiter au minimum, c'est-à-dire à l'apprentissage de la règle du hors-jeu. "Tu cours comme un dératé et à l'arrivée tu cadres ta frappe" : le degré zéro de la science offensive. Henry excelle dans ce registre surtout parce qu'il joue en Premier League, où se trouvent les défenseurs centraux les plus lents de la terre. En Coupe du monde, devant des dispositifs resserrés, il retombera inévitablement dans l'impuissance et l'anonymat.

 

(1) La rédaction des Cahiers du football décline toute responsabilité envers les propos de notre atrabilaire consultant, qui souffre d'un aigrissement général l'ayant conduit à une haine maladive envers les Bleus (voir sa légendaire première contribution).

Partager

La Coupe du monde 2002


2010-06-11

10 raisons de ne pas gagner la Coupe du monde

Soyons lucides: il va falloir se préparer à cette éventualité. Alors autant voir déjà le bon côté de la chose.


Etienne Melvec
2002-10-21

Une inquiétante Coupe du monde

Le volet technique et tactique du rapport de la FIFA produit beaucoup de banalités, dont émergent pourtant des indices très significatifs de l'évolution du jeu: sens des buts, tendances tactiques, évolutions des rôles.... Et à l'arrivée, difficile de nier que la qualité du jeu a été très décevante.


Julie Grémillon
2002-10-21

L'organisation était presque parfaite

La FIFA a publié son rapport sur le Mondial 2002, sécuritaire et parfaitement organisé, complète réussite pour les pays hôtes et les acteurs économiques. Le tableau presque idyllique d'un sport sans dopage, qui ravit les sponsors, mais dans lequel les journalistes sèchent les matches et les joueurs sont en pièces détachées…


>> tous les épisodes du thème "La Coupe du monde 2002"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)