auteur
Hannibal Lecteur et la rédac

Du même auteur

> déconnerie

Dopé au cannabis !

> article suivant

Drôle de fair-play

> article suivant

Sous la Coupe de Memphis

> article précédent

Nicollin dans le texte

> article précédent

Do you speak Loulou?

Stade rennais 2003-2004 : la fiche

Les ténors du ventre mou ont aussi droit à leur fiche, au risque de faire voir rouge à des supporters rennais qui voient déjà tout en noir.

Partager

 

Le scénario idéal

Après un début de saison mitigé, la machine rennaise se met en route. Intraitables en défense, les rouges et noirs remportent dix-neuf victoires sur le score de 1-0. Le club termine troisième du championnat dans un stade flambant neuf, et remporte la Coupe de France après avoir battu Nantes 5-0 à la Beaujoire en demi-finale. Piquionne remplace in extremis Anelka sur la liste des sélectionnés pour l’Euro, et Lucas fait désormais floquer son maillot Lucasinho. Au sommet de Paris, Jacques Chirac conditionne le soutien de la France au projet de Blair, Aznar et Berlusconi d’envahir l’Iran à l’obtention d’une place au G14 pour son "ami de 30 ans" François Pinault. Fort d’une ambition retrouvée, le club fait revenir Silvestre, Dabo, Wiltord et Nonda pour disputer la Ligue des champions. Après quelques jours au club, les nouvelles recrues déclarent: "On a eu de bonnes sensations sur le dance-floor toute la semaine. On est content de jouer à nouveau aux côtés de Bébert [NDLR : gérant d’un fameux bar de nuit de la Rue St-Michel]. Mais attention à ne pas s’enflammer, rien n’est jamais fait aux fléchettes".

 

Le scénario catastrophe

Désireux de ressembler davantage à son modèle (le PSG) Rennes encaisse des buts de la part de tous ses anciens joueurs: Maoulida, Batlles, E. Cissé, Le Pen et même Nonda (d’une reprise de la béquille) trouvent ainsi le chemin des filets contre l’équipe de Bölöni. Minée par une inefficacité chronique en attaque, Rennes s’enfonce lentement dans les profondeurs du classement. En janvier, le club dispute un premier tour de Coupe de France a priori anodin face aux volleyeurs de Rennes, futurs champions de France, venus pour s’amuser: ayant entendu à travers la cloison du vestiaire l’entraîneur adverse Vejlko Basic lors de son briefing ("Il faut faire attention pertes balles, et important garder grrrrrrande concentration", les joueurs croient au retour d’Halilhodzic, perdent tous leurs moyens et s’inclinent 15-14 sur un smash fatal.

 

Fin février, François Pinault est interrogé dans l’affaire des emplois fictifs du RPR à propos de l’activité d’un certain Georgui Ivanov l’année précédente, et est mis en examen. Interrogé sur TF1, Jacques Chirac répond: "Je n’ai jamais vu ce monsieur Pano dont vous me parlez". Raymond Kéruzoré est rappelé au poste de coach, mais Rennes ne se ressaisit pas et joue sa survie contre Montpellier à la dernière journée. La tribune en construction s’écroule avant le match (cinquante spectateurs factices tués, une centaine blessés) et le club est relégué administrativement en L2 par la Ligue. Les Ultras, auxquels Philippe Bergeroo avait donné un double des clés, découvrent en pénétrant dans le centre d'entraînement un énorme stock de bouteilles de Whisky dans les casiers des joueurs. Le club est repris par Jean-Claude Darmon, qui déclare: "Mon goût pour l’humanitaire devait tôt ou tard me conduire à m’intéresser au Stade rennais".

 

 

L’action de jeu typique

Le schéma tactique rennais est très complexe. Sur la touche, on note l'arrivage permanent de recrues montpelliéraines, transformées en joueurs de banc, puis en joueurs de CFA. Sur le terrain, tandis que Cech attend des nouvelles de son agent en vue d'un transfert en Angleterre, les attaquants improvisent: Vairelles tente une pénétration en force et en contres favorables, Lucas cherche sa vraie place, Monterrubio attend un penalty à tirer et Frei, qui en a marre, rentre en Suisse. On note l'absence de Piquionne, parti renforcer Guingamp au mercato.

 

 

La stratégie secrète du coach
Faire en sorte que les journalistes fassent moins de fautes à son nom et son prénom qu’à ceux d’Halilhodzic.

 

L’objectif sportif officieux
Se sauver de la relégation avant la 34e journée.

 

L’objectif marketing inavouable
Vendre pour 21 millions d’euros de maillots floqués "Lucas".

 

Le point fort
Les défenseurs sont en acier.

 

Le point faible
Les spectateurs sont en carton.

 

Le calembour foireux
Avec un maillot rouge et noir, de nombreux impairs et des banqueroutes, pourquoi Rennes n’a-t-il pas encore Casino comme sponsor maillot?

 

Le Stade Rennais 2003-2004 en questions
Frédéric Piquionne comprendra-t-il enfin qu’il a le droit de marquer des buts de raccroc?
Christophe Bouchet osera-t-il hurler contre les avantages fiscaux iniques des clubs de football bretons, qui ne payent pas de taxe d’autoroute?
Jeunechamp remplacera-t-il Rool dans le rôle du Cyril tacleur fou?
Un grand tournoi de Playstation sera-t-il organisé au Sofitel de Villeurbanne la veille de Lyon-Rennes par Diatta et Réveillère?
Cech sera-t-il tellement bon cette saison que Manchester voudra l’engager comme 4e gardien?
La coupe de cheveux "Tony Vairelles" fera-t-elle fureur dans les salons de coiffure du centre-ville?
Le stade en reconstruction permanente, c’est une métaphore de la gestion du club?
La Route-de-Lorient, c'est une métaphore d'une inexorable descente en L2?
Est-ce pour ne pas être aussi antipathique que Bouchet et Aulas que Pinault tient à ne remporter aucun titre?

Partager

> sur le même thème

Do you speak Loulou?

> Dossier

Déconneries

Déconneries


Christophe Kuchly
2018-06-26

Le match dont vous êtes le héros

L'Espagne et le Portugal, qualifiés dans le groupe B, seront au rendez-vous des huitièmes de finale du Mondial. À moins que…? Bienvenue dans un monde imaginaire dans lequel vous êtes l'arbitre et où chaque décision peut changer le cours de l'histoire.


Christophe Zemmour
2018-06-25

Messi, tel Son Goku

Un prodige que l’on attend sur le toit du monde mais qui peine à décrocher le titre suprême, tout en vivant dans l’ombre d’un prédécesseur génial et farceur: voilà une histoire que l’on a déjà entendue quelque part...


2018-06-17

[JDD #7] Irrésistibles

Le Journal de Didier – Conspiration tactique, incident avec Clément d'Antibes, start-up de Rami… Récit des derniers jours des Bleus à Clairefontaine. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Sur le fil

Il ne fallait pas croire qu’un match de foot féminin échapperait au plan pipe sur les patrons de Canal+ en tribune.

RT @DamienDole: N'empêche, je veux bien entendre tous les trolls que vous voulez sur la nouvelle tifoseria parisienne et le @Co_Ultras_Pari…

La Revue de stress ne coupe pas les cheveux en quatre. Le meilleur et le pire de la semaine: https://t.co/PlgGHKzL9q https://t.co/GLJa6jdsTf

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Chapecoense 2

"Foot - L1 : Inattendu sommet." (lequipe.fr)

Futur taulier

"Neymar risque jusqu'à 6 ans de prison." (ouest-france.fr)

Ruddy Bukkake

"Arbitrage : ‘J'en ai pris plein la tronche’." (lequipe.fr)

Droit au mur

“OM : Une attaque sans tête.” (lequipe.fr)

Mou Walk

"Le car de MU encore bloqué, Mourinho finit à pied." (lequipe.fr)