auteur
Andy Greeves

> article suivant

Trente-cinq

> article précédent

Palerme, la fin des années roses

Spirit of 1882

Invité : When Saturday Comes – Après avoir soutenu en masse les équipes de jeunes, un groupe de supporters de Tottenham a fait son entrée à White Hart Lane. Des Ultras qui ne disent pas leur nom?

Partager


Un nouvel article de
When Saturday Comes traduit sur les Cahiers du football, issu du numéro de juin. Titre original: Vocal Register. Traduction: Toto le zéro.


* * *



Une frange de supporters particulièrement fervents et braillards de Tottenham Hotspur s’est révélée au grand public à une occasion des plus improbables: le déplacement de leur équipe des moins de 18 ans pour un match de FA Youth Cup contre Charlton Athletic en février 2012. "Nous avions eu l’idée de faire un truc du style flashmob en nous rendant à l’improviste à un match de l’équipe des jeunes et en les encourageant comme l’équipe première", raconte Gary Flavell, l’un des membres fondateurs du "Spurs' 1882 Movement", plus connu sous son pseudo en ligne de "Flav". Depuis, le groupe s’est significativement renforcé en termes d’effectifs et de notoriété, leur hashtag #1882THFC apparaissant régulièrement sur Twitter.
 

"On avait annoncé les détails [du voyage vers Charlton] sur notre podcast. Il n’existait que depuis quelques mois quand on a organisé le déplacement vers The Valley [stade de Charlton], alors je craignais qu’il y ait peu ou pas de réaction." Mais ce sont finalement près de 250 fans des Spurs qui se sont retrouvés à l'adresse d'un pub du Sud de Londres, lieu de rassemblement convenu avant le départ, et plus du double a assisté au match depuis les tribunes.
 

 


Photos www.1882.org.uk

Quatre-vingt dix minutes de chants

Initialement baptisé les Spurs Ultras à sa fondation, le groupe a opté pour l'appellation Mouvement de 1882 (l’année de fondation du club) quelques mois plus tard, en raison des connotations considérées comme négatives du nom original. Le Mouvement a progressivement obtenu le soutien d’autres supporteurs et, ce qui peut paraître plus surprenant, du club lui-même.
 

Une fois le contact avec la direction des Spurs établi, la première exhibition du Spurs' 1882 Movement à White Hart Lane a eu lieu cette saison contre l’équipe des jeunes de Barcelone lors des NextGen Series. Campés dans les deux blocs qui leur avaient été alloués dans la tribune Ouest "Affaires", traditionnellement calme, les joyeux drilles ont su créer une ambiance assez dingue, faite de quatre-vingt dix minutes de chants et de slogans ininterrompus. Le Mouvement étant encore relativement inconnu, surtout pour la majorité des supporters des Spurs, ils ont été nombreux, en cette soirée dans l’enceinte, à partager la stupéfaction des jeunes joueurs devant une animation aussi fervente qu'inattendue.
 

"Le Mouvement n’a pas vraiment d’objectifs, à proprement parler, selon Gary Flavell. Il s’agit simplement de créer une ambiance dans laquelle les jeunes joueurs de notre club aimeraient jouer et, pour nous, de passer une soirée à nous amuser. J’ai l’impression que le football souffre d’un problème généralisé de manque d’ambiance et aussi d'une recrudescence des sifflets ou d'un esprit négatif. Cela ne concerne pas seulement Tottenham, mais tous les aspects du jeu moderne dans notre pays. Il y a eu de la tension au stade cette saison et, en fin de compte, cela ne profite pas à l’équipe. Ce serait formidable si White Hart Lane devenait un chaudron assourdissant où les adversaires auraient peur de jouer. Je n’ai rien à faire des 'fans' qui viennent aux rencontres pour se plaindre et s’en prendre aux joueurs. Ils diront 'J’ai payé ma place, j’ai le droit de critiquer si je veux', mais selon moi c’est contre-productif."
 


Esprit positif

Le nouveau groupe de supporters continue d’officier lors de rencontres improbables telles que les matches des jeunes et de la réserve du club. Outre la participation de plus de six-cents fans au déplacement à Charlton, le Mouvement a obtenu le bloc 10 de la tribune Ouest lors du match à domicile contre Bolton en février. Mais s’il s’agissait là encore d’un match de FA Youth Cup, cette saison aura néanmoins également assisté à leurs débuts pour les matches de l’équipe première.
 

Ils ont en effet été près de 450 tassés dans la tribune Est haute contre Maribor en Ligue Europa, déterminés à faire l’ambiance quoi qu’il se passe sur le terrain. Le 1882 Movement pu également participer à une manche du troisième tour de la FA Cup contre Coventry City et à une autre rencontre de Ligue Europa contre le Panathinaïkos. "Nous espérons assister à davantage de matches de l’équipe première, même s’il faut souligner que nous ne voulons aucune 'zone de chant' officielle dans White Hart Lane, précise Gary Flavell. Cette idée m’horripile."
 

Le rendez-vous le plus impatiemment attendu du groupe a été la rencontre de Premier League des U21 entre les Spurs et Arsenal, fin avril au stade Underhill du Barnet FC: plus de mille adhérents, la plus grosse affluence du Mouvement, ont passé les tourniquets de l’enceinte pour assister à la victoire 2 à 1 de leur club fétiche. Juste avant le match, Gary Flavell avait déclaré: "Du point de vue des fans, c’est peut-être l’une des dernières fois que nous aurons le droit de nous tenir debout dans une tribune sans que l’on nous demande de nous asseoir toutes les deux minutes."
 

www.1882.org.uk

 

 

 

 

Soignez votre anglais et votre culture foot : abonnez-vous à When Saturday Comes.

 

 

Partager

When Saturday Comes


Geoff Pearson
2019-01-30

Supporters : la police britannique mise sur le dialogue et la prévention

When Saturday Comes – Les violences baissent au Royaume-Uni, mais les moyens aussi. Les forces de l'ordre expérimentent avec succès des méthodes qui privilégient une gestion intelligente. 


Simon Hart
2019-01-03

Away to Hell

When Saturday Comes – Les controverses sur les maillots hérétiques ne datent pas d'hier, mais le phénomène a pris des proportions extrêmes en Premier League. 


Jon Spurling
2018-12-06

Des supporters aux abonnés absents

When Saturday Comes – En laissant des sièges vides dans des stades de Premier League affichant "complet", les abonnés à la saison exercent leur droit de boycotter certains matches, mais d’autres ne peuvent en profiter.


>> tous les épisodes de la série "When Saturday Comes"


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)