> article suivant

Libres arbitres

> article précédent

Spirales ascendantes

> article précédent

L1 :: la Gazette :: Journée 3

Spirales descendantes

Ils ont marqué la saison... pour le pire plutôt que  pour le meilleur. Seconde partie des résultats des Spirales des Cahiers 2007/2008.
Partager

spirales2008_inutile.jpg


Faut-il vraiment commenter cette véritable consécration? Phénomène éphémère, mais à jamais gravé dans l'imaginaire des fans, France 2 Foot fait le doublé. C'est la partie "débat" qui gagne la Spirale du truc inutile d'une courte tête, ayant réussi en une saison à créer un nouvel étalon de médiocrité. Pour tous les autres talk-shows de foot, actuels et à venir, il y aura une consolation: "Ça ne peut pas être pire que Carlier, Lucas et Courbis".
La médaille d'argent doit beaucoup aux mérites de Patrick Montel et Daniel Lauclair, dont l'expertise en athlétisme et en courses de chevaux n'aura pas convaincus les footeux du dimanche.

Des deux utilités du service des sports de Canal+, c'est Laurent Weil l'emporte face à Marcel Desailly, ce qui compense leur probable différence de salaire. Si, comme les bandes-annonces semblent le présager, la chaîne cryptée l'utilise un peu plus cette saison, on ne serait pas surpris que le vainqueur 2009 ait un prénom qui commence par un Z.

La réaction de Patrick Montel
"Oui, nous sommes bien évidemment déçus. Mais on connaît bien des athlètes français qui se seraient satisfaits d'une médaille, fut-elle d'argent".




spirales2008_pire_mo.jpg


C’est ce qui s’appelle un plébiscite: l’équipe de France recueille à elle seule plus de 75% des suffrages de la Spirale du pire moment de la saison. Alain Duhamel peut tirer les conclusions qu’il veut de ce scrutin, on y verra pour notre part la manifestation d’un chagrin d’amour éprouvé pour l'équipe qui fait battre nos cœurs plus que toute autre. On sait par la force de l’habitude qu’il n’est pas de séparation définitive envisageable avec elle. Tôt ou tard, la Reconquista partira à l’abordage de la Spirale du meilleur moment de la saison.

Un but venu d’ailleurs encaissé lors d’un match au Parc sans saveur ni odeur, qui ressuscite le spectre une élimination prématurée face à l’Ecosse, emmène le gruppetto – la déflagration du passage de Liverpool au Vélodrome et les larmes de Frei n’ayant pas ému outre mesure.
L’ovni Fabrice David s’intercale avec 15,3% de votes recensés, laissant imaginer que 84,7% d’âmes peu charitables étaient pliés en quatre devant leur poste de télévision au soir d’Allemagne-Turquie. Reste à constater qu’une élimination sèche au terme d’un embryon de match face à l’Italie est moins mal vécue qu’une entrée dans la compétition face à la Roumanie qui, pour avoir été ennuyeuse au possible n’était pas rédhibitoire. C’est dire si l’ennui est le pire ennemi du football…

La réaction de Raymond Domenech
"Oui, on le savait".




spirales2008_ennui.jpg


Who else? En créant la Spirale de l'ennui il y a un an, nous n'imaginions pas qu'un candidat pourrait bénéficier d'un tel lobbying médiatique. À force de répéter qu'on s'ennuyait devant les matches de l'équipe de France, certains ont fini par le croire. Avec 46,6%, le vainqueur de la Spirale de l'ennui et de la frilosité est statistiquement le plus indiscutable de l'élection.
On s'autorisera à penser que si un France-Pays-Bas ou un France-Italie  est ce qui se fait de plus ennuyeux en foot, c'est qu'on n'a pas vraiment de problèmes de spectacle.  D'ailleurs, Raymond Domenech est très loin de son charismatique prédécesseur. Ricardo avait enlevé le trophée avec 69% de votes en sa faveur. Non Raymond, ça ne veut pas dire qu'il faut essayer de le dépasser l'an prochain.

La Grèce s'est retrouvée "à sa place" lors de l'Euro 2008, mais 25% de votants semblent avoir voulu mettre un taquet derrière la tête de Rehhagel pour ce qu'il leur a fait subir il y a quatre ans. Le petit score de Piturca est un peu injuste avec Domenech. Il laisse penser que le sélectionneur français est plus responsable que lui de la purge de juin dernier. Cette saison, Claude Puel a l'occasion de montrer qu'il peut faire mieux que 7,5%. Parti sur des bases très hautes (aucun but encaissé en quatre matches), et si Lyon gagnait la C1 en emmerdant tout le monde?

La réaction de Raymond Domenech
"Comment vous dire?... On le savait aussi".




spirales2008_regression.jpg


Au palmarès des Spirales de la régression et de la progression, il y a déjà trois Marseillais sur quatre vainqueurs (Nasri 2007, Mandanda et Ziani 2008). Est-ce à dire que cette élection est truquée? Qui sait? Peut-être l'air du Vieux-Port incite-t-il les joueurs à jouer au jouer au yo-yo avec leur carrière. La régression de Karim Ziani concerne sûrement autant son niveau, que les attentes placées en lui. On ne nous fera pas croire que 30% des votants avaient vu plus d'un match de Sochaux au cours de la saison 2006/07.

Le classement qui suit semble plutôt juste. L'ex-otage a touché le fond, mais s'est encore mieux recasé que Florence Aubenas, mais deux de ses poursuivants – Frau et Luyindula – pourront lui expliquer que le poste de remplaçant en attaque chez le multi-champion n'est pas forcément la garantie de faire rebondir sa carrière. Avec 1,3%, David Bellion 2008 est le seul candidat pour lequel on ait moins voté que David Bellion 2007.

La réaction de Frédéric Piquionne
"J'ai brisé mes chaînes sur le rocher monégasque, et je rejoins le club de la liberté d'entreprendre. C'est une émancipation, pas une régression".




spirales2008_inequitable.jpg


Il aura donc fallu toutes ces années d’exaspération sur tous les sujets de la planète football, et une action en justice de Denis Balbir, pour que Jean-Patrick Sacdefiel se découvre des fans. La nouvelle de sa popularité naissante au travers de cette Spirale de l’action pour un foot moins équitable ne l'enchantera guère, tant rester en marge de l'époque et de ses avanies est une ligne de conduite pour lui.

En queue de classement, la pseudo réforme de la Ligue des champions, accouchée par Platoche aux forceps, ne recueille que 7,4% des suffrages, en dépit de la forte attente qu’elle déçoit. Plus télégénique, le tacle de Chris Taylor reste à la traîne par rapport au cynisme de l’arrêt Webster et la vraie fausse création du F.A.P. Tandis que la nomination de l’ex-ennemi préféré de l’équipe de France à la tête de la DTN n’aura pas choqué grand monde, finalement.

La réaction de Jean-Patrick Sacdefiel
"Si Guy Carlier m'avait consacré une de ses chroniques à l'eau de Javel auxquelles un moralisme de bedeau tient lieu de sens de l'humour et les remontées acides de traits d'esprit, je vous assure que je n'aurais pas porté plainte".
Partager

> sur le même thème

Spirales ascendantes

> Dossier


2009-06-30

Spirale de la déclaration, le vainqueur

3664 électeurs se sont prononcés pour désigner la déclaration de la saison. Qui est aussi la déclaration la plus grave de la saison.


2009-06-23

Spirale de la déclaration, les recalées

Elles n'avaient pas passé le cut de la pré-sélection, mais méritent d'être consignées pour la postérité. 


2009-01-04

Les minutes d'olweb.fr

Pour en finir avec 2008 – Extraordinaire moulin à communiqués plus officiels que ceux du Comité central sous Brejnev, le site de l'OL est resté au taquet toute l'année.


>> tous les épisodes du thème ""