auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> article suivant

Revue de stress #157

> article précédent

Paris et la tentation de Saint-Denis

> article précédent

Le complexe de City

Faudra-t-il sauver le Parc des Princes ?

Une balle dans le pied - Le Parc voit de nouveau se présenter l'éventualité de sa disparition... Envisageons de classer monument historique ce patrimoine majeur du football français.

Partager

La délocalisation définitive du Paris Saint-Germain au Stade de France n'existe pour le moment qu'à l'état de rumeur, mais l'hypothèse est crédible compte tenu des objectifs stratégiques des nouveaux propriétaires du club et de circonstances particulièrement favorables, comme les deux saisons de toute façon programmées à Saint-Denis en raison des travaux de rénovation prévus pour l'Euro 2016 (lire "Paris et la tentation de Saint-Denis"). Afin de combler les désirs de grandeur des dirigeants, le scénario – nettement moins probable – d'une démolition du Parc des Princes et d'une reconstruction sur le même site a même été avancé récemment...

 

PREMIÈRE CONDAMNATION

Que l'on accorde davantage de crédit aux petites phrases glissées par les dirigeants parisiens ou aux démentis officiels, l'éventualité d'une disparition par destruction ou par abandon de l'enceinte de la porte de Saint-Cloud reprend la consistance d'une menace. Car ce n'est pas la première fois qu'il en va ainsi – constat plutôt étonnant pour un équipement relativement récent (quarante ans) et qui était en avance sur son temps avec sa forme elliptique, l'intégration des projecteurs dans la tranche du toit ou la courbe supérieure des tribunes que reprennent la plupart des "arenas" citées aujourd'hui en exemples.

Dans le contexte de la préparation de la Coupe du monde 1998, le Parc avait déjà semblé condamné par l'érection du Stade de France: tout le monde s'attendait en effet à ce que le PSG de Canal+ y évolue, le groupe de médias ayant même planché sur la création à Saint-Denis d'un complexe audiovisuel comprenant des studios de télévision et de cinéma. À l'époque, Michel Platini déclare: "Si le Parc des Princes est détruit pour faciliter l'exploitation du Grand Stade, cela ne me dérangera pas du tout" (L'Équipe Magazine, novembre1993).

(...)
Lire la suite :

 

Partager
>> aucune réaction

> déconnerie

Pizza Munegu

> sur le même thème

Paris et la tentation de Saint-Denis

Les stades et les supporters


Jon Spurling
2018-12-06

Des supporters aux abonnés absents

When Saturday Comes – En laissant des sièges vides dans des stades de Premier League affichant "complet", les abonnés à la saison exercent leur droit de boycotter certains matches, mais d’autres ne peuvent en profiter.


Pierre Barthélemy
2018-09-25

Interdictions de déplacement : l’impasse

Les incidents de OL-OM démontrent le caractère abusif et inefficace des interdictions de déplacement des supporters: un détournement de la législation, liberticide et qui crée bien plus de problèmes qu'il n'en règle.


Sytchev Lallana
2018-07-19

Partir en Russie chercher une étoile

L'histoire d'un groupe de supporters partis suivre les deux derniers matches des Bleus. Un doux mélange de chambrage, de football, de rencontres et de jets de bière.


>> tous les épisodes du thème "Les stades et les supporters"

Sur le fil

Trop mdr les vannes footballistiques à base de viol (non). https://t.co/OdZvcKzCEH

Tout est annulé, sauf la Revue de stress ! Images, vidéos, infographies, jeux, souvenirs, liens précieux: https://t.co/MLeKrw64xV

RT @ma2thieud: Les derniers résultats européens de nos clubs limitent un peu la casse au #ClassementUEFA. #ChampionsLeague #EuropaLeague ht…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Happy Neuer

Neuer : 'Finir l'année sur une bonne note'." (lequipe.fr)
Et en avant la Munich !

Malcolm Leaks

"Quand Malcolm enfile le maillot de l'OM." (lequipe.fr)

Emile Louis-II

"Les ‘combines’ de Monaco pour attirer les joueurs mineurs." (lequipe.fr)

Je crois keupon

"Laurent Blanc n'a esquivé aucun sujet. Même ceux qui fâchent..." (lequipe.fr)

Michel derche accueillant

"C'est devenu Montpellier Eros." (France Football)