auteur
Brice Tollemer (avec Pierre Martini)

Du même auteur

> article précédent

Just Wanadoo it

> article précédent

Bleu blanc nul

Quel gardien pour (l'après) 2006 ?

Alors que la rivalité Barthez-Coupet monopolise l'attention, Mickaël Landreau aura-t-il les moyens de résister à la concurrence d'un Sébastien Frey pour prétendre à un rôle de titulaire après le Mondial 2006?
Partager
Être troisième gardien, c’est comme être président du Sénat : vous ne servez pas à grand-chose, mais si une énorme catastrophe se produit, vous accédez à la responsabilité suprême, le temps de s’organiser pour trouver un nouveau titulaire. Cependant, en ce qui concerne les Bleus, la situation diffère quelque peu. En effet, Mickaël Landreau semble assis dans un fauteuil. Lorsque la Coupe du monde se terminera et que les qualifications pour l’Euro 2008 débuteront, Fabien Barthez aura trente-cinq ans et Grégory Coupet trente-quatre. Quel que soit leur niveau de jeu ou leur état de forme, il faudra bien penser à mettre en place un joueur dit "incontournable" pour les futures échéances internationales… En évitant de se tromper, car on change pas de gardien comme de chemise.

Mickaël Landreau, né en 1979, se trouvera donc dans la force de l’âge, et ne devrait théoriquement pas souffrir d'une concurrence directe. À trente-trois ans révolus, Lionel Letizi et Ulrich Ramé, ses anciens rivaux, seront eux aussi passés de l'autre côté de la montagne, tandis que la génération des Pelé, Itandje ou Gavanon (millésimes 82 ou 83) aura encore bien du chemin à parcourir. Vice-champion d’Europe avec les Espoirs de Domenech en 2002, numéro 3 (ou plutôt, numéro 23) officiel depuis l’ère Santini, ses trois sélections avec les A ont été bien honorées (1). Mais disposera-t-il d'une véritable légitimité?


Landreau vert, mais pas tout-terrain
On ne reviendra pas sur sa Panenka du Stade de France, ni sur sa rébellion lors de la crise qu’a connue le FC Nantes la saison dernière. En revanche, on peut s'interroger sur son niveau réel depuis deux saisons. Gardien d’une équipe moribonde qui se débat désormais – au mieux – dans le ventre mou de la Ligue 1, Landreau ne semble pas avoir des gants de fer, ni un moral d’acier. Les lobs dont il est la victime récurrente ne concourent à rassurer les foules sur son aptitude à être à terme le-titulaire-indiscutable-de-l’équipe-de-France. Il pâtit, en outre, de la très faible mobilité professionnelle des bons gardiens français, qui les scotche sur leur ligne de but en dépit des fréquentes rumeurs estivales sur leurs transferts imminents vers des cieux plus défiscalisés. Tout le monde n'ayant pas la chance de garder les cages de l'OL, la précocité de Landreau semble s'être transformée en stagnation durable, d'autant que son départ de Loire-Atlantique est devenu une éventualité presque aussi improbable que l'obtention d'un titre par Rolland Courbis.
Privé, de surcroît, d'expériences européennes récentes, les années qui passent le rapprochent d'un statut de gardien moyen du championnat de France. En regard de ses prestations, un Jérémie Janot apparaît plus flamboyant, un Ulrich Ramé plus régulier... Mais le plus sérieux de ses concurrents ne se trouverait-il pas en Italie?


Frey débouche
Sébastien Frey évolue au sein du Calcio depuis 1998, où il a déjà disputé plus de deux cents matches et où ses qualités sont reconnues. Arrivé à l’Inter de Milan après avoir été formé à l’AS Cannes, il est aujourd’hui, à vingt-cinq ans, titulaire à la Fiorentina, actuellement troisième du championnat.  Mais son attitude en Espoirs ne fut pas des plus heureuses: acceptant mal d’être la doublure de... Mickaël Landreau, Frey, par sa désinvolture, exaspéra grandement Raymond Domenech – au point de ne plus être appelé. Ainsi, avec la nomination de ce dernier à la tête des A, le rêve de perspectives tricolores s’envola... jusqu’au mois de novembre 2004, lorsque le sélectionneur le convoqua pour un match amical contre la Pologne, en deuxième gardien derrière Landreau. Preuve que la fameuse liste noire de Domenech est surtout une vue de l'esprit, et qu'elle résulte plutôt de l’impossibilité réglementaire de jouer à vingt sur le terrain.
Quoi qu’il en soit, l’avenir international de Frey semble un peu moins obscur qu’auparavant. Pour parvenir à ses fins, il devra encore surmonter son relatif anonymat de ce côté-ci des Alpes, et domestiquer une intelligence qui lui vaut de produire des interviewes régulièrement accablantes.

En définitive, comme avec la plupart des autres postes, c’est souvent par un "accident" extérieur que la concurrence entre gardiens peut véritablement s’exercer. La suspension de Bernard Lama en 1998, pour cause de fumette intempestive, avait permis à Barthez de s’imposer – de même que sa propre absence de six mois a crédibilisé la candidature de Grégory Coupet. Mickaël Landreau dispose de quelques atouts dans cette course à la succession, mais le fait qu’il fasse partie du mobilier de Clairefontaine ne lui offre aucune garantie. En résumé, c'est une toute nouvelle carrière qu'il doit aujourd'hui entamer…


(1) Contre le Mexique en 2001, contre la Nouvelle-Zélande en 2003, et enfin contre la Pologne en 2004.

Partager

> sur le même thème

Liza rasant

Le jeu, les joueurs, les entraîneurs


Clément Le Foll
2019-09-10

Une jeunesse à toute vitesse

Déracinement, responsabilités précoces, sacrifices, incertitudes… Les futurs pros vivent une singulière jeunesse. Plusieurs ont accepté de nous la raconter.


Christophe Zemmour & Richard N
2019-06-24

Adios Niño

Passe en retraite – L'attaquant espagnol Fernando Torres a annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière. Une aventure qui venait d’avoir dix-huit ans et qui restera empreinte d’une infinie douceur.


Christophe Zemmour
2019-05-14

Reds ahead redemption

La saison de Premier League s’est achevée sur une note frustrante pour Liverpool, dauphin de City malgré 97 points. Il ne faut pourtant pas oublier à quel point cette campagne fut brillante et qu’elle ne marque peut-être qu’une étape.


>> tous les épisodes du thème "Le jeu, les joueurs, les entraîneurs"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)