auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Quatrième remplacement : l’abus de tactique nuit-il au football ?

Une Balle dans le pied – La possibilité d'un quatrième remplacement durant la prolongation poursuit une évolution qui donne toujours plus d'importance au "coaching"… Au détriment de l'imprévisibilité du jeu et à l'avantage des plus gros effectifs?

Partager

 

Annoncée par la FIFA en même temps que l’adoption de l’arbitrage assisté de la vidéo pour la Coupe du monde 2018, la possibilité d’effectuer un quatrième remplacement durant les prolongations a été accueillie dans une remarquable indifférence.

 

La motivation la plus apparente de cette évolution est la préservation du spectacle au cours des prolongations. Ces dernières n’ont jamais fait l’unanimité car si elles réservent quelques inoubliables drames, elles sombrent souvent dans l’ennui et la crispation avec des équipes exténuées et craignant de se découvrir. Bientôt, près de la moitié des joueurs de champ n’auront pas quatre-vingt-dix minutes dans les jambes au coup d’envoi de la prolongation.

 

Cette mesure s’inscrit aussi dans un processus ancien, qui mérite pourtant d’être interrogé, tant il a changé la fonction des remplacements et tant il témoigne d’évolutions majeures.

 

À l’origine, le remplacement pallie une absurdité : la blessure définitive d’un joueur condamnait son équipe à jouer en infériorité numérique. Impossible de ne pas convoquer le souvenir de Robert Jonquet, victime d’une fracture tibia-péroné lors de la demi-finale de la Coupe du monde 1958 contre le Brésil, qu’il avait poursuivie en clopinant sur le côté gauche, grevant les chances françaises.(…) 

 

 

LIRE L'ARTICLE


Partager

Les règles et l'arbitrage


Jérôme Latta
2020-01-23

Faut-il mettre les arbitres sur écoute ?

Minichro – Bon sens et bons sentiments: diffuser les explications des arbitres permettrait de mieux comprendre leurs décisions. 


Gilles Juan
2020-01-14

Quelle sanction pour les "sacrifices" à la Valverde ?

En annihilant une occasion au prix de son expulsion, Federico Valverde nous pose un problème d'éthique quant à la punition qu'appelle ce genre de geste. 


Jérôme Latta
2020-01-03

One inch fails : la Premier League dans le piège du hors-jeu selon la VAR

Une Balle dans le pied – L’adoption de l’arbitrage vidéo a plongé le championnat anglais dans un puits de polémiques sur la gestion centimétrique des hors-jeu. 


>> tous les épisodes du thème "Les règles et l'arbitrage"