> article précédent

TOUTES À POIL SINON RIEN

> article précédent

THERE'S ONLY ONE BOHEMKA

Qu'est-il arrivé à Yoann Gourcuff?

Nouvelle victime de la photographie de mode, la vedette girondine s'est retrouvée en fâcheuses postures dans L'Équipe Sport & Style. Heureusement, nous pouvons tout expliquer.
Partager
En tant que beau gosse certifié, Yoann Gourcuff a décidément beaucoup d'atouts dans sa poche pour faire carrière – en durant plus longtemps, sur le plan sportif, qu'une Laure Manaudou également pipolisée avec laquelle on lui a prêté une liaison. Certes, il n'a pas encore cette science du froncement de sourcil et du regard ténébreux façon Bixente Lizarazu seul face aux éléments (lire "Fronce 98"), mais le potentiel est là. En atteste la série de photos de l'attaquant girondin, signées Bruce Weber, spécialiste du torse masculin épilé, et parue dans le dernier numéro de L'Équipe "Sport & Style".

gourcuff_weber0.jpg

Le supplément du quotidien sportif, catalogue de conso-journalisme dans lequel les montres coûtent de 2.300 à 28.200 euros et où les valises sont estampillées Berluti (5.400 euros), constituait évidemment l'écrin idoine pour accueillir ces images mettant en scène un Gourcuff à la fois familier (il joue au football avec des gamines et avec des beaux gars comme lui) et inaccessible (on se croirait dans une résidence d'Omar Bongo). Habillé alternativement en Louis Vuitton et en Adidas, le joueur y est beau comme un sac à main et athlétique comme un sac de sport.

Mais bien sûr, certaines images peuvent dérouter le novice par leur mise en scène audacieuse, alors que de telles licences sont monnaie courante dans les magazines de mode. N'étant nous-mêmes pas spécialistes, nous avons directement demandé au modèle comment il s'était retrouvé dans certaines positions qui pourraient apparaître embarrassantes faute d'explications. Saurez-vous identifier ses réponses parmi celles que nous avons inventées?


* * *


gourcuff_weber4.jpg

1. "Invité à l'ambassade du Mozambique en compagnie de personnalités du football, j'ai entendu Thierry Roland s'exclamer 'Hin hin, et ce qu'il y a bien avec les Africains, c'est que tu peux tous les appeler Mamadou Cissé, t'as une chance sur deux d'avoir bon'. De honte, j'ai essayé de me cacher sous une table".
2. "J’ai tenté d’accrocher une assiette en faïence bretonne au mur comme chez papa mais c’était vraiment trop laid, je me suis évanoui".
3. "J'étais en train de prendre l'apéro avec Mathieu Bastareaud quand il s'est levé brusquement et a percuté la table basse, me projetant violemment contre le mur. Là, je viens de reprendre conscience et j'attends l'arrivée de la police néo-zélandaise".
-----------------


gourcuff_weber1.jpg

1. "Ils m'ont dit: 'C’est ça ou le nouveau maillot extérieur de l’Olympique lyonnais'. Alors je suis resté comme ça".
2. "Voilà, j'arrive donc à la soirée déguisée Sammy Traore".
3. "C'est quand j'ai vu entrer ce nain en costume rouge que j'ai compris que j'étais dans un film de David Lynch".
-----------------


gourcuff_weber5.jpg

1. "C'est une idée du directeur artistique: la tête sur le billot, la main sur Estelle: un hommage discret à Raymond Domenech".
2. "Une force irrépressible s’est emparée de moi à ce moment-là. Je devais obéir à cette voix qui me conseillait : 'À partir de là, je crois que bon, vaut mieux que tu restes à Bordeaux'".
3. "Ils m'ont demandé de coller mon oreille contre le ballon. En reconnaissant la voix de Jean-Michel Larqué, j'ai compris pourquoi ils m'avaient dit que j'allais entendre l'amer".
-----------------


gourcuff_weber2.jpg

1. "J'étais dans le carré VIP au Festival des Vieilles Charrues. Juste après avoir embrassé une ex-copine de Richard Gasquet, je me suis senti bizarre et il a fallu que je me mette à l'écart. En rouvrant les yeux, je me suis demandé pourquoi ils démontaient déjà la scène".
2. "Lors de cette promenade en forêt de Brocéliande, je me suis assoupi et j’ai fait un cauchemar horrible. On était avec les Bleus et on devait passer par les barrages pour aller à la Coupe du monde. Il y avait Escudé en défense. Flippant".
3.  "Au départ, c'était une photo avec Makelele. On était assis côte-à-côte, mais il a eu une érection subite en voyant passer un top-model".
-----------------


gourcuff_weber3.jpg

1. "Là, c'était pendant le tournage d'un reportage de Stade 2: Francis Maroto a voulu symboliser l'idée que les joueurs comme moi s'appuient sur des porteurs d'eau".
2. "On est à Clairefontaine, et je regarde Franck Ribéry, mort de rire, qui vient de me coller avec de la super-glue".
3. "Au départ, on devait faire la photo avec le Manneken Piss, mais l'assistant s'est trompé de statue".
-----------------
Partager

> sur le même thème

"L'OL, c'est comme Meetic"

> Dossier

Déconneries

Déconneries


Gilles Juan
2019-09-09

Le Blanc est-il encore supérieur au Noir ?

Il faut parfois savoir trancher les polémiques et mettre un terme aux mauvais procès. Défense de Pierre Ménès et Lilian Thuram (dans cet ordre décroissant). 


Richard N et Christophe Zemmour
2019-08-26

Retour vers le footoir [2]

Uchronies - Biff Tannen a mis la main sur votre collection de France Football et a décidé de changer vos meilleurs souvenirs en cauchemars… Seconde partie de nos uchronies: les victoires en défaites.


Richard N et Christophe Zemmour
2019-08-20

Retour vers le footoir [1]

Uchronies - Embarquez dans la DeLorean, poussez les gaz jusqu’à atteindre 88 miles à l’heure et réécrivez l’histoire de quelques rencontres du passé. Première partie: les défaites en victoires. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)