auteur
Papa Cammayo

Du même auteur

> article précédent

Top 11 : les disparus du 31 mai 2002

> article précédent

Europe : un football à deux étages

PSG : le scénario qatarstrophe

Et si les repreneurs du PSG étaient de la même catégorie que ceux du Stade français ou que Jack Kachkar?
Partager
"Le Stade Français victime d’une escroquerie: Bernard Laporte a porté plainte lundi auprès de la sous-direction des affaires économiques de la direction de la police judiciaire parisienne pour escroquerie contre la FACEM..."

[Texte initialement posté par Papa Cammayo sur le fil Paris est magique].

* * *

Mercredi 22 juin, Paris - devant le siège de la LFP.

9h00. Une Mercedes noire stationne en double file, bloquant toute la circulation de la rue Renoix Décotas.

9h03. Après trois minutes d’avertisseur sonore ininterrompu, une vitre électrique se baisse à l’arrière du véhicule. Au bout d’un poignet serti d’une Glashütte Original, une main tend un auguste majeur en direction du fond de la rue.

9h04. L’homme s’exclame: "Mais qu’est ce qu’il fout cet empaffé, on a rendez-vous dans quinze minutes avec la DNCG, il va nous mettre à la bourre, le con! J’aurais dû garder Villeneuve, tiens: le sens de la communication d’un directeur de centrale nucléaire japonaise, mais au moins il savait se pointer à l’heure."

bazin_leproux_qatarstrophe.jpg

9h06. Quelques mètres plus loin, un scooter Peugeot Kisbee gris foncé se gare.

9h07. L’homme descend de la Mercedes et se dirige d’un pas de Berluti décidé vers le scooter.

9h08. Trois conducteurs fous de rage, dont un marseillais chauve et en jogging – soi-disant à Paris pour affaires – viennent taper à la vitre de la voiture.

9h08. Arrivé près du conducteur du deux-roues qui ôte son casque semi-intégral gris clair, l’homme de la berline dit:
"– Et ben c’est pas trop tôt Romain! On présente dans dix minutes et à 10h30 j’ai un conf’ call pour le rachat des magasins But. Mais qu’est ce que tu foutais?
– Bonjour M. Bazin. J’ai dû passer au siège du PSG pour prendre l’enveloppe des transferts Colony Capital de l’année. Ça peut servir pour la DNCG.
– Ouais bof! Et y a combien?
– Il reste environ la moitié de ce qu’il y avait, j’ai dû refaire le plein sur le périph’ en venant.
– Bon, de toute façon, on s’en fout, c’est le prince machin qui joue la banque maintenant. Il est où, d’ailleurs?
– Les avocats du prince Tamin Bin Hamad Al Thani nous rejoindront directement là-haut, monsieur. Sinon, M. Bazin..."
– "Mmh?"
– "Mon prénom, c’est Robin, pas Romain.
– "Excuse-moi Rupin, mais tais-toi un peu, je finalise la reprise des magasins La Foire Fouille sur mon Blackberry."

9h10. Les deux hommes se dirigent vers l’entrée du bâtiment. Pendant ce temps, le chauffeur de la Mercedes gît agonisant sur le trottoir, tandis qu’un homme à l’accent méridional lui parle respect et organes reproducteurs.

9h11. "Voyez, M. Bazin, avec toute cette violence à Paris, on se dit que j’ai rudement bien fait avec mon projet de pacification du Parc des Princes.
– Ouais enfin, tu sais, entre nous Rotin, moi je m’en fous un peu que les sauvages des virages pètent les mosaïques des chiottes tous les week-end. Tant qu’ils n’accèdent pas aux loges... En plus, dans le contrat de sous-location que je vais faire signer au Prince Turbin, l’entretien des parties communes sera à la charge du locataire.
– Il y avait eu deux morts quand même, M. Bazin.
– C’est surtout qu’avec leur conneries ils ont failli nous faire fuir le prince Aladin. J’ai eu beau lui expliquer que le Parc était une terre d'accueil des musulmans, suffisait de compter le nombre de kebabs en arrivant sur Auteuil, il était à ça de repartir au pays. Qu’est ce qu’il fout d’ailleurs, Tarin et son chaudron magique?"

9h12. Robin Leproux et Sébastien Bazin montent dans l'ascenseur. Les portes se ferment.

9h13. Les portes se rouvrent. Robin Lepoux descend de l’ascenseur et prend les escaliers pour se rendre au septième étage tandis que Sébastien Bazin finalise, dans le plus grand secret, le rachat des magasins Félix Potin par téléphone.

9h19. Robin Leproux rejoint Sébastien Bazin sur le palier du septième. Ce dernier exulte, il a une sorte de pli nerveux à la commissure des lèvres: la transaction s’est bien passée, pour quelques dizaines de millions d’euros seulement. Euphorique, Sébastien se fend d’un: "Alors Rondin, wouh iz ze boss?"

9h20. L’euphorie est retombée.

"– Mais qu’est ce qu’il fout ton prince Tapin là, on va devoir rentrer?"
– Je ne sais pas monsieur, je suis comme vous, je n’ai parlé avec lui et ses conseillers que par Twitter. Vous savez, avec tous ces problèmes d’Internet dans les pays arabes...
– Dis donc Rabbin, rassure-moi, il va pas nous faire une Néné ton prince, et disparaître complètement après nous avoir allumés pendant six mois?
– Mais non M. Bazin, il n’y a pas de risque. Il a promis de venir avec 600 millions d’euros, Eto’o, Berbatov et Varane.
– C’est quoi Varane?
– Un bachelier lensois de dix-huit ans.
– Un Ch’ti de dix-huit ans avec plus que le certificat d’études? Mais tu te fous de moi Rouquin, ça pue l’arnaque à plein nez!"

9h22. Une mobylette jaune avec un top-case arborant un lapin s’arrête en face de l’immeuble. Un homme basané avec une fine moustache en descend. De la salle de réunion où Robin compte sur la table les restes de l’enveloppe de transfert devant les membres médusés de la DNCG pendant que Sébastien jette des regards angoissés par la fenêtre, un cri retentit soudain: "C’est lui Rouquin, c’est lui. C’est le prince Al Machin!"

9h23. L’homme à la fine moustache entre dans un Speed Rabbit.

10h00. Robin Leproux et Sébastien Bazin portent plainte pour escroquerie contre "X-avec plein de noms compliqués derrière" dans les locaux de la sous-direction des affaires économiques de la direction de la police judiciaire parisienne. Lassé du football, Sébastien envoie un message à sa secrétaire pour qu’elle annule le conf call de rachat des magasins But.


Le Diaporama spécial Bazin-Leproux

diaporama_leproux_bazin.jpg
Partager

> sur le même thème

Le PSG du futur

> Dossier

Déconneries

Déconneries


Gilles Juan
2019-09-09

Le Blanc est-il encore supérieur au Noir ?

Il faut parfois savoir trancher les polémiques et mettre un terme aux mauvais procès. Défense de Pierre Ménès et Lilian Thuram (dans cet ordre décroissant). 


Richard N et Christophe Zemmour
2019-08-26

Retour vers le footoir [2]

Uchronies - Biff Tannen a mis la main sur votre collection de France Football et a décidé de changer vos meilleurs souvenirs en cauchemars… Seconde partie de nos uchronies: les victoires en défaites.


Richard N et Christophe Zemmour
2019-08-20

Retour vers le footoir [1]

Uchronies - Embarquez dans la DeLorean, poussez les gaz jusqu’à atteindre 88 miles à l’heure et réécrivez l’histoire de quelques rencontres du passé. Première partie: les défaites en victoires. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)