auteur
Pr Ravio, docteur en anthropologie coloniale

Du même auteur

> article suivant

Revue de stress #157

> article précédent

Ayew Technology

> article précédent

Diesel Eagles

Peuples de la terre : le groupe E

Mes connaissances du monde – Michel Leeb pour le Cameroun, Mickael Dudikoff pour le Japon: c'est quand même autre chose que Pascal Boniface.
Partager
groupe_e_danemark.jpgLe Danemark
(avec la collaboration de Kevin, plagiste au Touquet)

Le Danemark est un pays scandinave, situé en Europe du Nord.
Les conditions de vie y sont terribles. Quand la neige ne tombe pas, il pleut. Et, pendant l’hiver, qui dure de septembre à mi-juin, la nuit tombe vers 14h30. Pour vous rendre compte, le Danemark, c’est un peu comme Sochaux mais en pays, sans le jaune et le bleu (sinon, ce serait la Suède, vous suivez?).
Pour égayer leur quotidien climatiquement sinistré, les Danois ont pris très tôt l’habitude de faire de grands voyages organisés vers les régions méridionales de l’Europe. Dès avant l’an mil, les tours opérateurs de l’époque affrétèrent de grands navires de bois, les drakkars, pour acheminer les nombreux touristes (on notera que depuis quelques années, les drakkars ont été progressivement remplacés par des cars, l’invention des sacs de couchage permettant de voyager s’en s’encombrer de draps).

Au tout début, les commerçants des pays visités se sont montrés quelque peu réticents devant l’afflux de cette nouvelle clientèle turbulente et exclusivement masculine, à l’affut de tout ce qui portait une robe, de la bergère ingénue au moine trappiste, pour des raisons différentes évidemment... jusqu’au moment où les mères de familles prudentes décidèrent d’interdire à leurs filles de sortir, mesure certes efficace mais qui compliqua sensiblement la vie des moines trappistes. Cependant, ces voyageurs ont été de mieux en mieux acceptés, notamment par les stations balnéaires de la Manche et de la Mer du Nord, trop heureuses d’accueillir des estivants heureux de se baigner dans une eau qui flirte péniblement avec les huit degrés au mois d’août. En outre, les Danoises accompagnent désormais leurs compatriotes, donc tout le monde est content, et pas seulement les moines trappistes...

Voici donc un pays uni, où il fait bon vivre et qui s’apprête à suivre les Danish Dynamites, dont la victoire finale ne fait, pour leurs supporters, aucun doute.



groupe_e_paysbas.jpgLes Pays-Bas
(avec Le fumeur de Van Ostade, précurseur)

Les Pays-Bas sont un pays d’Europe qui donne sur la Mer du Nord, sur laquelle a été gagnée une partie du territoire: les polders. D’ailleurs, les Néerlandais, qui comme leur nom ne l’indique pas sont les habitants des Pays-Bas, aiment aller passer leur week-end au bord de la mer: c’est ce qu’on appelle là-bas prendre un polder.
Le problème, et les Néerlandais qui ne sont pas les derniers des imbéciles l’ont compris, c’est qu’un jour ou l’autre, depuis que ce salaud de Nicolas Hulot a inventé le réchauffement climatique et la montée des océans, les digues qui protègent les polders vont rompre et la mer va envahir le pays tout entier. Les Néerlandais réfléchissent donc depuis des lustres sur une délocalisation massive de leur nation et cherchent un endroit susceptible de les accueillir. Le souci, c’est que depuis l’expérience malheureuse de la Palestine et les problèmes de voisinage qui vont avec – face auxquels même Julien Courbet s’est avéré impuissant –, pas grand monde n’est chaud pour les accueillir. Y a bien les Mongols qui ont proposé le désert de Gobi, mais va faire pousser des tulipes dans un coin pareil.

Devant tant d’obstacles, les Néerlandais ont même pensé un temps construire un énorme vaisseau spatial pour partir à la recherche d’une planète où habiter. Mais comme ils ne sont pas Américains, ils se sont très vite rendus compte de l’incohérence d’une telle entreprise. Ne voyant pas comment résoudre leur problème, ils ont légalisé le cannabis, et depuis, ils attendent tranquillement l’apocalypse en se droguant.

Voici donc un pays uni, où il fait bon vivre et qui s’apprête à suivre les Oranje, dont la victoire finale ne fait, pour leurs supporters, aucun doute.



groupe_e_cameroun.jpgLe Cameroun
(avec la collaboration de Michel Leeb, prof de philo défroqué)

Le Cameroun est un pays d’Afrique équatoriale. Et nous profitons de l’occasion qui nous est donnée pour battre en brèche quelques idées reçues qui ont la vie dure.
Grâce aux bienfaits de la colonisation française, le Cameroun est sorti de la sauvagerie. On ne trouve aujourd’hui dans le pays pratiquement plus de cannibales, de réducteurs de têtes ou de fans d’Eddy Mitchell, à part dans le Nord Est, mais ça c’est naturellement un héritage de l’aménagement du territoire à la française. En outre, les Camerounais ont désormais la décence de mettre un short lorsqu’ils chassent le lion devant les caméras de télévision, parce que les pagnes, c’est joli, ça fait couleur locale, mais ça cache pas grand-chose.

Certains sont même devenus extrêmement cultivés voire universitaires et comme ils adorent briller en société, ils se lancent dans de longs discours, rigoureusement construits et richement argumentés. Ce qui est rigolo, c’est qu’ils ne peuvent s’empêcher de ponctuer régulièrement leurs propos de force "Là dis donc!", "Oh, oui, oui!" et "Présentement" en roulant des yeux, ce qui fait le bonheur des petits et des grands. Evidemment, quand ils utilisent des proverbes bantous ou des métaphores à base de zèbres et de girafes, ça la fout un peu mal à la tribune de l’ONU, mais bon, nous, les civilisés, avons suffisamment d’éducation pour faire comme si on avait rien remarqué, et puis, ça va tellement bien avec les peintures de guerres et les os dans le nez.

Voici donc un pays uni, où il fait bon vivre et qui s’apprête à suivre les Lions Indomptables, dont la victoire finale ne fait, pour leurs supporters, aucun doute.



groupe_e_japon.jpgLe Japon
(avec la collaboration de de Mickael Dudikoff, ninja blanc)

Le Japon est un archipel asiatique qui ne se gêne pas pour se donner le titre d’Empire. Rien que ça. Faudrait leur dire, aux Japonais, que quand tu as perdu toutes tes possessions outre-mer et que tu te retrouves comme un couillon avec tes quatre îles et ton saké, tu as au moins le bon sens de te rebaptiser royaume ou grand-duché (n’allons pas jusqu’à principauté, il y a des limites à l’humiliation).
Et avec ça, les Japonais, ils te parlent d’honneur sans arrêt. Ils se réfèrent encore à leur soi-disant riche passé médiéval au sujet duquel on ne sait pas si tout ce qu’ils racontent avec leurs shoguns et leurs samouraïs est vrai, vu qu’on ne comprend rien à ce qu’ils écrivent. Ce qui les conduit à régler tout ce qui va pas à coup de sabre: et vas-y que je te coupe un petit doigt, et vas-y que je me fais hara-kiri. Même pendant la guerre 39-45, ils avaient des sabres, les Japonais. On a vu ce que ça a donné devant la bombe atomique.
 
Notons que les relations diplomatiques avec le gouvernement français viennent de se détériorer suite à l’affaire dite "du ninja de Charenton". L’individu, résidant en région parisienne, appréhendé au volant de son véhicule par la police municipale, présentait un danger manifeste pour les usagers de la route du fait de son visage ostensiblement masqué et le ton est monté. Six petits doigts municipaux coupés et une moustache brigadière taillée en pointe plus tard, les autorités françaises ont décidé de sévir et d’expulser l’individu.

Voici donc un pays uni, où il fait bon vivre et qui s’apprête à suivre les Samouraïs Bleus Japonais, dont la victoire finale ne fait, pour leurs supporters, aucun doute.
Partager

> sur le même thème

Peuples de la terre : le groupe D

> Dossier

Déconneries

Déconneries


Christophe Kuchly
2018-06-26

Le match dont vous êtes le héros

L'Espagne et le Portugal, qualifiés dans le groupe B, seront au rendez-vous des huitièmes de finale du Mondial. À moins que…? Bienvenue dans un monde imaginaire dans lequel vous êtes l'arbitre et où chaque décision peut changer le cours de l'histoire.


Christophe Zemmour
2018-06-25

Messi, tel Son Goku

Un prodige que l’on attend sur le toit du monde mais qui peine à décrocher le titre suprême, tout en vivant dans l’ombre d’un prédécesseur génial et farceur: voilà une histoire que l’on a déjà entendue quelque part...


2018-06-17

[JDD #7] Irrésistibles

Le Journal de Didier – Conspiration tactique, incident avec Clément d'Antibes, start-up de Rami… Récit des derniers jours des Bleus à Clairefontaine. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Sur le fil

RT @Ploukyroiduciel: @cahiersdufoot je crois que le problème du révélateur se pose partout dans le monde https://t.co/48lzM9AB74

H-12 https://t.co/AyeIa8MLZe

RT @banquetteNE: Dans le dernier épisode de Banquette, @Romain_Molina évoque au micro d’@AbdallahSoidri les oligarques russes qui se paient…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Happy Neuer

Neuer : 'Finir l'année sur une bonne note'." (lequipe.fr)
Et en avant la Munich !

Malcolm Leaks

"Quand Malcolm enfile le maillot de l'OM." (lequipe.fr)

Emile Louis-II

"Les ‘combines’ de Monaco pour attirer les joueurs mineurs." (lequipe.fr)

Je crois keupon

"Laurent Blanc n'a esquivé aucun sujet. Même ceux qui fâchent..." (lequipe.fr)

Michel derche accueillant

"C'est devenu Montpellier Eros." (France Football)