auteur
Pr Ravio, docteur en anthropologie coloniale

Du même auteur

> déconnerie

Ronaldo Maccione

> article précédent

Ayew Technology

> article précédent

Diesel Eagles

Peuples de la terre : le groupe D

Mes connaissances du monde – L'Allemagne par Thierry Roland et le Ghana par Marcel Desailly font leur entrée dans notre guide des nations, avec la Serbie et l'Australie .
Partager
groupe_c_allemagne.jpgL'Allemagne
(avec la collaboration de Thierry Roland, germanophile amateur)

L’Allemagne est un pays d’Europe qui ne s’est pas toujours bien entendu avec la France. Il faut dire que nos manières un peu frustes dérangent un tantinet outre-Rhin, surtout quand on fait du bruit après vingt deux heures, ce qui ne favorise pas les relations de bon voisinage. À l’inverse du Français braillard et chahuteur, l’Allemand est raffiné et cultivé et déteste se fâcher sans raison. Donc, quand son voisin joue de l’accordéon un peu fort et qu’il n’arrive plus à apprécier la grande musique de Ludwig Van Beethoven, Johann Sebastian Bach ou Rammstein dans des conditions acoustiques satisfaisantes, plutôt que d’appeler la police, l’Allemand préfère aller le lui dire lui-même. Ce qui est classe, il faut le reconnaitre. Bon, il arrive qu’il s’éternise un petit peu avant de rentrer chez lui, genre quatre ou cinq ans, mais il est si discret qu’on le remarque à peine, et puis, il est si poli avec les enfants.

Il faut cependant noter une certaine évolution dans l’attitude générale des Allemands. Depuis qu’ils ne choisissent plus leurs dirigeants parmi les fin-de-races dégénérés ou les immigrés névrosés et semi-moustachus, ils sont devenus beaucoup moins collet monté, tout en gardant leur bonne éducation séculaire. S’ils viennent en France, c’est désormais pour jouir de vacances bien méritées sur la Côte d’Azur après une année passée à travailler consciencieusement pour une usine modèle qui fait des voitures de qualité, des produits chimiques ou des machines-outils. On les reconnait sans peine, puisqu’ils portent des chaussettes avec leurs sandales à semelle en liège, ne râlent pas quand on leur sert du surgelé dans les restos en front de mer et sont très polis avec les enfants.

Voici donc un pays uni, où il fait bon vivre et qui s’apprête à suivre la Nationalmannshaft, dont la victoire finale ne fait, pour ses supporters, aucun doute.



groupe_c_ghana.jpgLe Ghana
(avec la collaboration de Marcel Desailly, marceldesailliste)

Le Ghana est un pays d’Afrique occidentale. C’est, en quelque sorte, le berceau de l’humanité. Bien sûr, certains scientifiques situent l’apparition des premiers êtres humains en Afrique australe mais le propos n’est pas de pinailler pour quelques milliers de kilomètres ou quelques dizaines de millions d’années. Le fait est que l’être humain idéal est originaire du Ghana.
Le Ghanéen possède des proportions parfaites et une musculature aussi impressionnante qu’harmonieusement répartie. Saviez-vous que Léonard de Vinci avait pris un Ghanéen pour modèle au moment de dessiner son célèbre Homme de Vitruve? Bien sûr, deux parties du corps, dont la tête, ont été retouchées par le Maître pour correspondre aux standards édictés par la bonne société de l’Europe renaissante, et accessoirement ne pas la complexer.

Le Ghana a aussi vu naitre quelques uns des plus brillants esprits contemporains, bien que cela se sache peu, en raison de la légendaire discrétion nationale. Le conseiller de campagne de Barack Obama? Ghanéen. Le chef d’équipe du Professeur Montagné? Ghanéen. L’entraîneur de Bobby Fischer? Ghanéen. Le concepteur de la Vel Satis? Français. C’était un piège.
Et bien sûr, il existe des Ghanéens, encore plus exceptionnels que les autres qui excellent dans quelque domaine qu’ils abordent, que ce soit, par exemple, en terme de football au poste de demi défensif ou de défenseur central, dans les affaires en anticipant le développement de la téléphonie mobile, dans l’humanitaire en tant qu’ambassadeur de l’UNICEF ou dans l’édition avec une biographie vendue à plus de 80.000 exemplaires la première année, toujours disponible chez Stock. Mais nous ne citerons personne, modestie ghanéenne oblige.

Voici donc un pays uni, où il fait bon vivre et qui s’apprête à suivre les Black Stars, dont la victoire finale ne fait, pour leurs supporters, aucun doute.



groupe_c_australie.jpgL’Australie
(avec la collaboration de l’Australien de Dim, piège à meufs, parking à vélo)

L’Australie est un pays d’Océanie, peuplé à l’origine par les aborigènes au sujet desquels seuls ceux qui parlent mal pensent qu’ils vivent dans les arbres. L’Australie s’est longtemps cachée des Européens. À raison, d’ailleurs, puisque dès qu’ils ont eu les moyens de s’y rendre régulièrement, ces derniers n’ont eu de cesse de s’en servir comme d’un vulgaire dépotoir. L’Histoire a retenu que les Anglais y ont refourgué leurs bagnards dès le XVIIe siècle et que Tito y a chassé le surplus d’oustachis que l’Argentine ne pouvait accueillir.

Ce qui est beaucoup plus grave, mais que les historiens semblent ignorer et qui accréditerait la théorie du complot, c’est l’envoi systématique en Australie par les scénaristes d’AB Productions des personnages devenus impopulaires dans la série Hélène et les garçons et qu’on ne peut pas tuer parce que la mort, ça n’existe pas dans les sitcom de TF1. Ce coup-ci, le gouvernement australien n’a pas laissé passer et a prié la France de récupérer tout ce beau monde et les Hélène, Laly et autre Cricri d’amour ont dû terminer leur carrière à Saint-Martin, dans les Antilles françaises – ce qui n'est pas sympa sympa pour les gens du coin, mais il faut bien que certains prennent sur eux, pour une fois que c’est pas le Nord Pas-de-Calais qui se récupère les cas sociaux.
Mais les Australiens ne sont pas des gens rancuniers, ils ne nous en veulent pas et peut être même qu’un jour ils accepteront de récupérer Tina Arena.

Voici donc un pays uni, où il fait bon vivre et qui s’apprête à suivre les Socceroos, dont la victoire finale ne fait, pour leurs supporters, aucun doute.



groupe_c_serbie.jpgLa Serbie
(avec la collaboration de Gérard Bourgoin, industriel à Auxerre)

La Serbie est une autocratie parlementaire bicéphale monothéiste à suffrage censitaire indirect semi-proportionnel dont la constitution s’inspire librement du règlement municipal de Levallois-Perret. En bref, c’est un sacré bordel.
Il faut dire que les Serbes sont des gens particulièrement indisciplinés, à l’esprit civique rarement développé. Les agents du Trésor public, notamment, rencontrent d’énormes difficultés pour récupérer l’impôt, les contribuables réfractaires se référant systématiquement à la devise nationale: Noël aux Balkans, pas cotisants.
Au premier abord, la structure économique du pays est très simple : il y a ceux qui élèvent des poules et ceux qui les volent. En fait, les seconds opéraient traditionnellement à l’étranger, en Europe de l’Ouest. Mais, depuis l’avènement de la méthode "De l’amélioration de l’élevage des poules entre quatre murs de béton pour optimiser les marges sur le dos des consommateurs", le business s’est carrément effondré pour les pauvres voleurs de poules serbes, sauf pour ceux qui ont les moyens de racheter des voitures bélier en deuxième main aux braqueurs de DAB.

Les voleurs de poules sont donc revenus au pays, mettant en péril un modèle économique ancestral. En effet, les éleveurs de poules qui voient leur gagne-pain menacé, se convertissent en voleurs de poules en réaction. Ce qui crée un cercle vicieux qui compromet gravement les perspectives économiques à moyen et long termes. Heureusement, les experts de la chancellerie agricole et industrielle tablent sur le développement rapide d’une activité diversifiée à fort potentiel et haute valeur ajoutée, directement issue des nouvelles technologies: le rempaillage de chaises.

Voici donc un pays uni, où il fait bon vivre et qui s’apprête à suivre les Beli Orlovi, dont la victoire finale ne fait, pour leurs supporters, aucun doute.
Partager

> sur le même thème

Peuples de la terre : le groupe E

> Dossier

Déconneries

Déconneries


Gilles Juan
2019-09-09

Le Blanc est-il encore supérieur au Noir ?

Il faut parfois savoir trancher les polémiques et mettre un terme aux mauvais procès. Défense de Pierre Ménès et Lilian Thuram (dans cet ordre décroissant). 


Richard N et Christophe Zemmour
2019-08-26

Retour vers le footoir [2]

Uchronies - Biff Tannen a mis la main sur votre collection de France Football et a décidé de changer vos meilleurs souvenirs en cauchemars… Seconde partie de nos uchronies: les victoires en défaites.


Richard N et Christophe Zemmour
2019-08-20

Retour vers le footoir [1]

Uchronies - Embarquez dans la DeLorean, poussez les gaz jusqu’à atteindre 88 miles à l’heure et réécrivez l’histoire de quelques rencontres du passé. Première partie: les défaites en victoires. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)