auteur
Brice Tollemer

Du même auteur

> article suivant

Club ou "institution" ?

> article précédent

Les Cahiers, numéro 42

> article précédent

Nice-Valenciennes sans arbitre

Passer à l'Euro

Avant de regagner la Suisse, l’équipe de France aura disputé une sorte de Copa America contre l’Équateur, le Paraguay et la Colombie. L’occasion de revenir sur les quatre dernières préparations à l’Euro…
Partager
euro_logo1992.jpg1992 (Suède)
Sélectionneur Michel Platini, élimination au premier tour

Suisse-France : 2-1
France-Pays-Bas : 1-1

Sortis victorieux de toutes leurs rencontres qualificatives, les Bleus de Jean-Pierre Papin et d’Eric Cantona n’ont toujours pas remporté le moindre match au cours de cette année 1992. Le 27 mai, à Lausanne, ils prennent l’avantage contre la Suisse dès la 20e minute par le Montpelliérain Fabrice Divert. Mais la suite ne sera pas du même tonneau, puisque Christophe Bonvin réalise un doublé pour les Helvètes. Le 5 juin, à Lens contre les Pays-Bas, après avoir encore ouvert le score par Jean-Pierre Papin, l’équipe de France se fait rejoindre peu de temps après et finit la rencontre sur ce score de parité sans n’avoir rien montré de bien remarquable. Et les Tricolores continueront sur dans cette indigente lignée lors de l’Euro suédois…



euro_logo1996.jpg1996 (Angleterre)
Sélectionneur Aimé Jacquet, élimination en demi-finale

France-Finlande : 2-0
Allemagne-France : 0-1
France-Arménie : 2-0

Après le traumatisme cataclysmique du 17 novembre 1993, c’est Aimé Jacquet qui a été chargé de panser les plaies, de reconstruire un groupe et de qualifier la France pour l’Euro 96, véritable tremplin en vue de “sa” Coupe du monde. Le 29 mai, les Bleus disposent facilement de la Finlande au stade de la Meinau, grâce à deux buts des Nantais Pedros et Loko. Trois jours plus tard, de l’autre côté du Rhin, ils battent les futurs champions d’Europe allemands d’un but de Laurent Blanc en tout début de rencontre. Enfin, le 5 juin à Villeneuve-d’Ascq, Angloma et Madar donnent la victoire à la France face à l’Arménie. Aucun but encaissé durant ces trois rencontres, la méthode Jacquet fonctionne à plein régime…



euro_logo2000.jpg2000 (Belgique et Pays-Bas)
Sélectionneur Roger Lemerre, victoire

Croatie-France : 0-2
Japon-France : 2-2
Maroc-France : 1-5

La France marche sur l’eau. Tout auréolés de leur titre de champion du monde, Zidane, Deschamps, Blanc et les autres débutent leur préparation à l’Euro par une facile victoire le 28 mai en Croatie, grâce notamment à un but de David Trezeguet.  Une semaine plus tard, ils s’envolent pour le Maroc et, dans le cadre du tournoi Hassan II, éliminent le Japon aux tirs au but. En finale, ils atomisent le Maroc 5 à 1, avec cinq buteurs différents (Henry, Djorkaeff, Dugarry, Anelka, Wiltord), preuve de l’esprit offensif qui règne alors parmi les Bleus.



euro_logo2004.jpg2004 (Portugal)
Sélectionneur Jacques Santini, élimination en quart de finale

France-Brésil : 0-0
France-Andorre : 4-0
France-Ukraine : 1-0

En cette année 2004, la période pré-Euro est tronquée par plusieurs imprévus. Tout d’abord par cette rencontre entre les deux derniers champions du monde, organisée pour le centenaire de la FIFA, qui oblige le sélectionneur à faire évoluer des joueurs non-retenus pour l’Euro, dans la liste dévoilée deux jours auparavant. Car, à la même époque, deux clubs français disputent des finales européennes, Monaco contre le FC Porto en Ligue des champions et Marseille contre Valence en Coupe de l’UEFA. Néanmoins, contre Andorre à Montpellier (avec notamment un doublé de Sylvain Wiltord et un but de Steve Marlet) et contre l’Ukraine au Stade de France (grâce à Zidane à la 87e), les Bleus remportent leurs deux dernières rencontres de préparation, en portant à onze le nombre de matches consécutifs sans prendre le moindre but. Une série en trompe-l’œil quand on pense aux errements défensifs qui vont, entre autres, caractériser l’Euro portugais.
Partager

> sur le même thème

Équateur gate

> Dossier

Les Bleus

Les Bleus


Mevatlav Ekraspeck
2020-06-11

1986-1990 : les années noires des Bleus

[Épisode 1/3] Quand l'ère Platini s'achève, l'équipe de France plonge dans un tunnel de quatre années ratées. De nombreux joueurs y laisseront leur peau d'internationaux. 


Mevatlav Ekraspeck
2020-06-11

1986-1990 : années noires, losers bleus

[Épisode 2/3] Trop tendres, éphémères ou poissards, ils ont eu leur(mal)chance en équipe de France au mauvais moment. Et ils ne sont pas ressortis de la lessiveuse. 


Mevatlav Ekraspeck
2020-06-11

1986-1990 : années noires, génération perdue

[Épisode 3/3] Ils devaient prendre la relève de la génération Platini. Certains ne s'en relèveront pas, d'autres connaîtront de beaux jours, et deux seront champions du monde… 


>> tous les épisodes du thème "Les Bleus"

Le forum

Gerland à la détente

aujourd'hui à 01h12 - Charterhouse11 : (et je dis ça sans vouloir prétendre que Terrier est un grand footballeur hein. Mais disons que... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 01h05 - Roger Cénisse : cachaco03/07/2020 à 22h51beltramaxiaujourd'hui à 22h42Je parlais du fait que le "réservoir" de... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 00h38 - Run : La reclamation de RB est rejetee par les stewards du GP. Le DAS est legal a tout point de vue. >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 00h29 - Jah fête et aime dorer Anne : Je me rappelle qu'à cet Euro, Nesta avait été intraitable, même face aux attaquants français... >>


Café : "Au petit Marseillais"

03/07/2020 à 23h16 - kelly : Tenez, Molina vient de sortir une vidéo où il explique l'amortissement, en prenant l'exemple de... >>


CdF Omnisport

03/07/2020 à 23h04 - Dan Lédan : Et moi dégoute pour l image du REC..mon pauvre papa doit se retourner 12 fois dans son urne.. >>


Scapulaire conditionné

03/07/2020 à 22h36 - Le déjeuner sur Hleb : Y a aussi Pochettino en ancien Gigi libre (désolé) >>


Qui veut gagner des quignons ?

03/07/2020 à 21h56 - Dan Lédan : Dr N'Gog ? >>


La revue des Cahiers du football : saison 2 !

03/07/2020 à 20h08 - Raymundo Menech : Je me disais aussi. Toutes mes excuses pour avoir douter. En guise de contrition je réciterai deux... >>


In barry we trust

03/07/2020 à 18h48 - Metzallica : Et demain les pipe-lines qui passent dans les réserves du Dakota seront déviées. Ah non. >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)