auteur
Richard N

 

Pionnier du foot sur le Web avec Kick'n'Rush, historien pour les Cahiers et Footichiste pour son compte.


Du même auteur

> article suivant

Revue de stress #174

> article suivant

Nouvelle ère à Budapest

> article précédent

Revue de stress #82

Munaron 1983, le caillou de Bollaert

Un jour un but – Le 23 novembre 1983, le Racing Club de Lens inscrit un but miraculeux à la dernière minute d'un match aller de Coupe UEFA contre Anderlecht. Grâce à un caillou.

Partager

 

Même le but d'Erwin Vandenbergh, inscrit à la 87e minute n'aurait rien changé. Ce Lens-Anderlecht du 23 novembre 1983, huitième de finale aller de la Coupe de l'UEFA, sera jeté dans la corbeille des matches à oublier. L'enthousiasme des hommes de Gérard Houllier s'est heurté à l'expérience d'un monument du foot européen, qui a tranquillement attendu son heure pour porter l'estocade et rendre Bollaert à l'évidence.

 


Source des photos.

 

 

Pièces à conviction

C'est sur ce score de 0-1 que l'on atteint la 90e minute. L'arbitre écossais, Mister Syme, tarde à siffler la fin et les joueurs semblent s'impatienter. Un ultime ballon lensois envoyé dans le camp belge provoque une succession d'actions complètement décousues. Un défenseur d'Anderlecht tente de contrôler mais il est bousculé par un partenaire. Le ballon est récupéré par Philippe Piette, qui se rue vers l'axe, mais son tir est contré par son partenaire Tlokinski, puis un défenseur belge dégage sur un coéquipier. Finalement, Kenneth Brylle prend la décision qui s'impose: on calme le jeu et on assure une belle passe à ras de terre vers le gardien. Le ballon roule sur la pelouse, Morten Olsen le laisse passer entre ses jambes et Jacky Munaron s'apprête à le contrôler tranquillement du pied droit.

 

Mais le gardien belge rate son contrôle. Le ballon s'échappe inexplicablement et franchit la ligne de but. Contre toute attente, Lens a égalisé. C'est la stupeur à Bollaert, qui se réveille soudainement. On voit alors Munaron ramasser quelque chose sur la pelouse puis courir vers l'arbitre pour lui montrer. Mais l'homme en noir ne l'écoute pas. Il valide le but et siffle aussitôt la fin du match. Alors que ses coéquipiers entrent aux vestiaires, Munaron revient dans sa surface et ramasse à peu près tout ce qu'il y trouve: des cailloux, des canettes, des briquets. Il prend la direction des vestiaires les gants chargés de pièces à conviction et manifeste sa colère à tous les micros qui se tendent.

 

 

Pas de réclamation

Dans la tribune située derrière la cage, des heurts entre forces de l'ordre et supporters belges ajoutent un peu de confusion. À la télévision, les images assez violentes alternent avec les ralentis de l'action litigieuse. Les commentateurs parviennent à distinguer un caillou qui vient frapper le ballon au moment où le gardien belge négocie son contrôle. Avec cette égalisation miraculeuse, Le RC Lens reste invaincu en Coupe de l'UEFA. Les plus acharnés voient même ce match nul comme un bon présage: dans les deux tours précédents, les Sang et Or se sont qualifiés après avoir tenu leur adversaire en échec à l'aller. Curieusement d'ailleurs, les Lensois n'ont affronté durant cette aventure que des clubs belges: La Gantoise au premier tour (1-1 à Gand, 2-1 à Bollaert), Antwerp au deuxième (2-2 à Bollaert et 3-2 à Anvers) et enfin Anderlecht, le tenant de cette Coupe de l'UEFA.

 

 

Il semble que la colère de Munaron se soit calmée dès qu'il a quitté la pelouse de Bollaert. Certes, le but qu'il a encaissé est bien l'incidence de l'irruption d'un corps étranger, mais le caillou incriminé provient de toute évidence de la tribune occupée en majorité par des supporters d'Anderlecht. La réclamation se serait sans doute retournée contre le club bruxellois. La morale, finalement, restera sauve. Au match retour au Parc Astrid, Anderlecht parviendra à arracher une courte victoire (1-0), suffisante pour poursuivre son chemin, qui l'emmènera de nouveau jusqu'en finale. Le caillou de Jacky Munaron, s'il demeure le but le plus célèbre de l'histoire européenne du Racing Club de Lens, n'est qu'un simple gag dans celle du RCS Anderlecht.

 

 

 

Partager

> déconnerie

Arbitres vendus

> du même auteur

Touré 1985, buteur céleste

> Dossier

Histoire FC

Un jour, un but


Christophe Zemmour et Richard N
2019-05-06

Iniesta 2009, fucking grace

Un jour, un but – Le 6 mai 2009, au bout du bout de Chelsea-Barcelone, demi-finale retour de la C1, Andrés Iniesta trouve la lucarne de Petr Cech. Un but colossal et fondamental pour le club, pour lui et pour l’histoire récente du football.


Richard N
2019-05-01

Bellamy 2007, le swing de Barcelone

Un jour un but – Le 21 février 2007, l’attaquant gallois Craig Bellamy s’approprie un Barcelone-Liverpool de Ligue des Champions avec un but qu’il célèbre d’un étrange geste de golfeur.


Richard N
2019-04-16

Rep 1973, l’étoile rouge de l’Ajax

Un jour un but – Le 30 mai 1973 à Belgrade, le jeune Johnny Rep marque contre la Juventus le seul but d’une finale qui donne à un Ajax tout de rouge vêtu sa troisième Coupe des champions consécutive.


>> tous les épisodes de la série "Un jour, un but"

Sur le fil

Alexandre Ruiz pointing fingers at things, a collection. https://t.co/GxkD6WxkZ2

Ivan Ergić, footballeur et "dernier marxiste" - https://t.co/YsxXFwAQbH

RT @BilelGhazi: Le message du KVN contre la réforme des coupes européennes #OLSMC @lequipe https://t.co/yguyWRHJuF

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Paris est magique

aujourd'hui à 01h19 - lemon : Bah oui, ça nous a bien réussi de vendre un mec de club avec un état d’esprit irréprochable... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 01h06 - Milan de solitude : Trickyaujourd'hui à 00h17---L'horrible Théophile Gautier ? >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 01h02 - patrice : Golf - USPGAParfaitement résumé Mr Mata Mord... Koepka qui a donc bien fait de massacrer le... >>


Tu sais ce qu'il te dit Casimir ?!

aujourd'hui à 00h27 - Tricky : Metzallica19/05/2019 à 16h19Ivan Balliu———Très très classe, je trouve.J’aime bien ce... >>


Cacamiseta 2019

aujourd'hui à 00h27 - Utaka Souley : J'imagine la séance de brainstorming sous mélange LSD / cocaïne / white spirit / Destop qui a... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 00h06 - Aristofan : Jeune Mavuba Vaincu17/05/2019 à 15h37______________________A mon avis, il y a beaucoup mieux à... >>


Santiago Bernabeu

19/05/2019 à 23h46 - Hok : Et ce serait sympa du coup de nous solder Benzema, pour un retour au bercail. >>


Dans le haut du panier

19/05/2019 à 23h29 - fabraf : Tu as trouvé sur ce week-end ? Franchement je n’ai pas vu la différence avec la NBA : des tirs... >>


Gerland à la détente

19/05/2019 à 23h26 - Hok : Et nous apprennent qu'il s'est marié !Alors, Charlize ou pas Charlize ? >>


Aimons la Science

19/05/2019 à 23h23 - Utaka Souley : @SocRaïtesSur les 2CV et les 4L, le chauffage était fait en dérivant l'air du circuit de... >>


Les brèves

Alliance Arena

"Quand un arbitre assistant demande sa collègue en mariage." (lequipe.fr)

Prendre les shots les uns après les autres

"Hugo Lloris, le mister penalties de Tottenham." (lequipe.fr)

Milieu de tableau

"Rembrandt s'invite sur le ballon du Championnat des Pays-Bas." (lequipe.fr)

Trafic de coquines

“Football : la Colombie rattrapée par le mouvement ‘Me too’.” (ouest-france.fr)

Veuvage

"Pepe cherche à trouver la solution en solitaire." (lequipe.fr)