auteur
Gilles Juan

 

Footballeur du dimanche et philosophe de comptoir. @Gilles_Juan


Du même auteur

> article précédent

Parade de la neige

> article précédent

Le Stade rennais et au-delà

Merci Paris

En défiant les probabilités avec une deuxième élimination, le PSG s'est fait du mal, mais il a fait du bien au football.  

Partager

 

On m'accusera d'être anti PSG pour écrire un truc comme ça, mais c'est faux et ce n'est pas la question: je pense sincèrement qu'il faut remercier Paris. Le remercier d'avoir servi une cause plus noble que le football français: le football tout court.

 

À l'ère où le goût bien légitime pour la statistique se fourvoie (coucou Geoffroy Garétier) trop souvent dans l'idée que les chiffres puissent être "prédictifs", le PSG n'a pas fait que déjouer les pronostics, il a contrarié pour toujours le plus assuré d'entre eux, une deuxième fois, dans un nouveau cas de figure plus certain encore que l'autre (retour à domicile).

 

 

 

 


Tout est (presque) possible

Quelle œuvre de pédagogie! On ne peut pas mieux expliquer que 100% de réussite dans le passé (à se qualifier après un 4-0 ou un 0-2 à l'aller en Ligue des champions [1]) ne signifie pas 100% de chance de réussite à l'avenir. En prime, le PSG a ridiculisé Pierre Ménès qui avait insulté, dans une vidéo méprisante et sponsorisée, les "blaireaux de France" qui parlaient remontada. Merci.

 

Épistémologie mise à part, on doit observer que le PSG (pas le Barça ou Manchester, non, le PSG), grâce à la qualité de son effectif, aux promesses de son jeu lors des matches aller, à l'envie qu'il a d'aller au bout, et à la crédibilité de la perspective, a su donner le plus grand retentissement à son désastre. Et servir de modèle. Ainsi, une chose a définitivement changé. Une chose amorcée il y a deux ans, conclue cette semaine. L'idée que tout est possible.

 

Surtout entre clubs aux budgets équivalents, bien sûr. Mais l'idée que rien n'est jamais joué dans le football quand les équipes jouent dans la même cour – ce poncif éculé, cet argument pour défendre la singularité de ce sport – a regagné sa consistance et sa noblesse. Si seulement davantage d'équipes pouvaient jouer dans la même cour… Combien chaque match retour serait palpitant!

 

 


La loi du détail

Oh bien sûr, il y en a eu d'autres, auparavant, des remontadas. Mais en ayant connu les deux nuances du pire, et de manière si rapprochée, alors qu'il pouvait être le vainqueur final du tournoi, le PSG a fait passer les renversements du statut d'exception à celui de possibilité. Le PSG est l'allégorie de cette éventualité, il a porté à son plus haut niveau de crédibilité l'idée qu'une qualification se joue en 180 minutes. Toutes les équipes vont pouvoir y croire.

 

Par les circonstances du match retour, il a même réussi à redonner du sens à la plus fade des répliques, la plus creuse des remarques, la plus facile des analyses – et pourtant, la plus essentielle, la plus vraie, la plus caractéristique du sport de haut niveau, ainsi que le PSG, et lui seul, l'a rappelé: un match, ça se joue à des détails.

 

Bien sûr, on n'oublie pas que Manchester a miraculeusement bénéficié des détails, et obtenu plus de buts que d'occasions créées, mais comme la dernière doit tout à la VAR et rien à l'esprit du match en particulier ni du jeu en général, on se prend même à rêver plus grand: et si l'on devait remercier aussi le PSG d'avoir contribué à la fin de la VAR?

 

[1] Si on ne se contente pas de la Ligue des champions et que l'on va chercher l'ensemble des doubles confrontations dans toutes les Coupes d'Europe depuis 1980, c'est arrivé 11 fois sur 377 précédents: Manchester avait 3% de "chances" de qualification.

 

Partager

> déconnerie

Le Facebook du PSG

> sur le même thème

Le Stade rennais et au-delà

> du même auteur

Le désastre à la télé

Les coupes européennes


Richard N
2019-05-30

Francis 1979, un million le but

Un jour un but – Le 30 mai 1979, Trevor Francis marque le seul but de la plus improbable des finales de la Coupe des clubs champions qui voit la victoire de Nottingham Forest sur Malmö FF.


Christophe Zemmour et Richard N
2019-05-06

Iniesta 2009, fucking grace

Un jour, un but – Le 6 mai 2009, au bout du bout de Chelsea-Barcelone, demi-finale retour de la C1, Andrés Iniesta trouve la lucarne de Petr Cech. Un but colossal et fondamental pour le club, pour lui et pour l’histoire récente du football.


Richard N
2019-04-16

United-Barca 1991, la marque Hughes

Barcelone et Manchester United se sont souvent croisés en coupe d’Europe. Notamment le 15 mai 1991 à Rotterdam, pour une finale de Coupe des vainqueurs de coupes dont un joueur, Mark Hughes, avait fait une affaire personnelle.


>> tous les épisodes du thème "Les coupes européennes"

Sur le fil

RT @jeromelatta: "Neymar n'est pas un trop grand joueur pour le PSG, il est un trop gros problème pour lui" - https://t.co/1DKCj2Scwu

RT @LucarneOpposee: 📰#LOmag n°7 spécial compétitions continentales La #CopaAmerica de sa naissance à nos jours, les épopées 🇹🇳🇧🇯 à la #CAN…

RT @Le_Corner_: Le Corner souffle sa première bougie ! 🕯 Dur de savoir comment vous remercier, mais merci infiniment à tous ceux qui ont l…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

CdF Omnisport

aujourd'hui à 15h58 - Christ en Gourcuff : fabrafaujourd'hui à 15h44___Je vais tenter une réponse que bien d'autres ici pourront compléter... >>


Premier League et foot anglais

aujourd'hui à 15h54 - leo : Le Bayern a mis 80 millions sur Lucas Hernandez et la Juventus 85 sur De Ligt, c'est le prix du... >>


L2, National, CFA... le championnat des petits

aujourd'hui à 15h47 - greenflo : 1 - Lorient2 - Caen3 - Le havre4 - Auxerre5 - Troyes6 - Lens7 - Le Mans8 - Guingamp9 - Paris10 -... >>


Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 15h41 - Hydresec : Oui, mais justement, lui c'est une exception: ils avaient perdu ses pouvoirs avant d'intégrer... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 15h24 - Brian Hainaut : Di Meco21/07/2019 à 11h18Non mais je viens de le réécouter, il est très bien ce morceau, j'aime... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 15h14 - khwezi : ("-Jim, you called Jesus the Mayor of Auschwitz !- I don't want to worship a thin-skinned god who... >>


Présentons-nous...

aujourd'hui à 15h07 - Cheerman : Ha oui belle faute pour commencer, c'est une bonne entrée en matière.. Surement dû à... >>


Festival de CAN

aujourd'hui à 15h01 - Tonton Danijel : Leur dernière production m'a fait recracher le café:"Andy Delort retenu en Algérie pour... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 15h00 - valdo : Les meilleurs sont bien présents ici. Place aux autres joueurs et joueuses :Fiona Ferro gagne son... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 14h56 - Gilles et jeune : Ah. Dans le monde du travail, penser en rupture peut être penser les conditions de création de... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)