auteur
Jamel Attal

Du même auteur

> article suivant

Revue de stress #171

> article précédent

Platoche décroche

Maurice, une saison peut en cacher une autre

Biétry est-il en train de commettre sa première erreur en laissant partir Florian Maurice, dont la saison présumée ratée et une absence au Mondial ne compromet pas forcément l'avenir?
Partager
Avant qu’il ne sorte de l’actualité du jeu, sinon de celle des transferts, c’est le moment de commenter un peu l’absence de Florian Maurice de la liste des 28 et de réévaluer le bilan d’une saison que beaucoup qualifient de ratée. Sa réaction, relatée d’abord dans l’Equipe, avait pu sembler amère, par le jeu fameux des extraits de déclaration tronqués ; il faisait allusion, comme d’autres, à la présence de joueurs dont le mérite avait été estimé par sur la foi des trois derniers exercices. La présélection de Dugarry offre en effet des motifs variés de polémique quant à la cohérence des choix du sélectionneur. Mais son sourire devant les caméras, et le fait qu’il reconnaisse que sa fin de parcours avait été laborieuse témoignent plutôt de l’humilité qu’on lui connaît sur le terrain.
Quelques mises au point s’imposent tout de même. L’ex-Lyonnais a inscrit quinze buts cette saison toutes compétitions confondues, participant significativement au parcours de sa formation dans les coupes, même s’il est tout aussi significatif qu’il n’en fut pas à la conclusion.

Un point plaide en sa faveur : les sifflets d’un Parc des Princes aussi obtus qu’un commentateur sportif, qui confinent à l’ingratitude aussi bien qu’à l’aveuglement. A l’heure où Marco Simone est couronné d’un oscar mérité, il faudrait quand-même rendre à son partenaire l’hommage du travail de sape offensif qu’il a accompli sans relâche, ne renonçant jamais cette saison, ne cédant pas au découragement, mettant son abnégation au service de l’équipe malgré les critiques et un manque de réussite personnelle. A l’époque de stars très économes d’elles-mêmes, on peut saluer ce type de caractère.

D’autre part, il ne peut être tenu responsable de l’inconsistance managériale et hivernale du PSG, qui est justement incapable d’amener des joueurs comme Maurice vers l’épanouissement, même s’il en ont les moyens. Ceux qui l’ont suivi régulièrement savent que la déveine l’a accablé, le privant de la consolation de réussir au moins un des gestes magnifiques qu’il tenta ; il a certes gâché des occasions, mais il n’a pas cessé de s’en procurer ou d’en procurer aux autres (n'évoquons que cette transversale parfaite pour la tête de Rai en finale de Coupe de France). Enfin, on peut noter que Gava - qui finit très loin au classement des passes décisives - ne l’a jamais trouvé comme il le trouvait à Lyon (peut-être à cause de sa position excentrée dans le milieu de terrain parisien) ; Simone s’est lui aussi plaint du peu de munitions dont les attaquants bénéficiaient, leurs appels n’aboutissant souvent pas par suite d’encombrement.

En laissant filer Maurice à l’OM, Charles Biétry risque de commettre sa première erreur, et peut-être pas la moindre. Il va d’abord réaliser une moins-value sur le transfert, sans laisser sa chance à un joueur jeune, dont le potentiel n’a pas subitement disparu et qui peut très compréhensiblement faire une saison de transition en demi-teinte. Dans le club de Rai, on devrait pourtant savoir qu’il faut faire confiance aux recrues au delà de la première année. Un récupérateur-relanceur comme Guy Roux ne s’y est pas trompé, se mettant un moment sur les rangs. Une réelle observation de la saison de l’avant-centre laisse à penser que la prochaine lui pêrmettra de flamber à nouveau. Connaissant les ironies de la fortune que collectionne le PSG, on peut même parier qu’avec l’OM il marquera des buts cuisants dans les confrontations avec son ancien club (comme Gravelaine ou Pouget au Parc). Pour Maurice comme pour les autres, il y aura une vie après le Mondial.

Partager
>> aucune réaction

Le jeu, les joueurs, les entraîneurs


Sean Cole
2019-03-28

Ashley Cole, la mauvaise réputation

When Saturday Comes – Malgré plus de cent sélections en équipe d'Angleterre et une vitrine pleine de trophées, l'arrière gauche, injustement mésestimé, n'a jamais pu se débarrasser de son image de mercenaire.


Philippe Rodier
2019-03-25

Antoine Griezmann, le triomphe de l’intelligence

C’est une vielle tradition française: pour remporter une grande compétition internationale, il faut d’abord un homme providentiel. En 2016, il s’agissait d’Antoine Griezmann, alors nouvelle coqueluche du public français. Qu’en est-il aujourd’hui?


Christophe Kuchly
2019-03-19

Le journal du jeu #13 : marche arrière sévillane, fuite en avant pour Sassuolo

Adama Traoré bat-il Sead Kolasinac au bras de fer? • Séville: gonfler le bloc • Sassuolo: le risque permanent


>> tous les épisodes du thème "Le jeu, les joueurs, les entraîneurs"

Sur le fil

Votre exemplaire de la Revue de stress est disponible à l'accueil: https://t.co/NbNn2XhFbS https://t.co/PjWTd2lnl4

RT @RemiBelot: "On ne pourra jamais faire mieux que Van Halen pour une entrée des joueurs sur un terrain de foot. C'est le morceau parfait"…

RT @kivolanov: Petit thread sur les disques sortis sur l'O.M ( ou par des joueurs évoluant au club).

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Dans le haut du panier

aujourd'hui à 11h57 - L'amour Durix : coach_mimiaujourd'hui à 11h2421 personnes sur 49.32%, on a connu pire.----------Par contre en... >>


Le Palet des Glaces

aujourd'hui à 10h39 - L oeil était dans la tombe : Il n'y avait que 2 matchs cette nuit mais cette saison de NHL restera dans les annales. C'est en... >>


Festival de CAN

aujourd'hui à 10h38 - Mix Diskerud : On l'a chanté : https://www.youtube.com/watch?v=VBpgFAjzuVwEt lui-même a chanté :... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 10h24 - maDoudou Makhosa-Cisse : Même pas, puisque c'est à Villeneuve d'Ascq qu'il l'avait perdue !Mais la légende eût été... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 10h05 - Yul rit cramé : N'importe quoi, c'est quoi cette théorie comme quoi les hauts de page seraient prévisible.Tout le... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 09h52 - De Gaulle Volant : Contre son décan"Tousart : "Du mieux dans les attitudes"" (lequipe.fr) >>


L2, National, CFA... le championnat des petits

aujourd'hui à 09h14 - suppdebastille : Je doute beaucoup que le vel de Creil soit homologué pour la L2.Gamin, j'y ai vu plusieurs matchs... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 08h35 - Pascal Amateur : Le catholicisme de Bernanos, comme celui de Bloy et à la différence de Barbey d'Aurevilly,... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 07h37 - Hok : J'ai trouvé qu'il y avait une baisse physique de notre côté sur la fin. Enfin surtout une baisse... >>


MLS, c'est l'Amérique

aujourd'hui à 04h03 - Gouffran direct : Pozuelo a décidé de ne marquer "que" des bijoux.50 mètres à la course et lucarne... >>


Les brèves

Bjeurk

"Un maillot collector contre l'Islande." (lequipe.fr)

Décision de Lacour Martial

"La justice refuse le prénom Griezmann Mbappé." (lequipe.fr)

Gastrique Bertrand

"Comment le PSG a digéré ses éliminations." (lequipe.fr)

Flop chef

“L1-Gourvennec : ‘On n’a pas mis les ingrédients’.” (l’équipe.fr)

Ravons plus grand

“De l’ecstasy dans le drapeau du PSG.” (ouest-france.fr)