> article suivant

Ode à la deuxième division

> article précédent

Lescure, tour de stade

> article précédent

Pharmacie Football Club

Ligue 1 : le feuilleton, épisode dix

Les gros poissons frétillent dans le haut du panier: c'est un peu l'impression donnée par une 12e journée qui n'a pas mis que Paris en vedette. Tout est dans le feuilleton, le feuilleton est dans tout.
Partager
La morale générale Écrasée par le poids médiatique du choc PSG-OM, cette journée a pourtant livré d'autres enseignements que le retour du PSG en tête du championnat, et la faiblesse chronique de l'OM à l'extérieur. Ainsi, ce dixième épisode voit Lyon, vainqueur pour la deuxième fois consécutivement hors de ses bases, se replacer dans le quatuor de tête. En s'imposant à Ajaccio après Rennes, le champion de France en titre prend des points précieux, et, sans faire de bruit, démontre son potentiel. C'est en effet une "équipe bis", composé de Vairelles, Delmotte ou encore Luyindula qui ramène trois précieux points de Corse. C'est souvent à cette capacité de faire le plein chez les "petits" que se juge la capacité d'une équipe à jouer le titre. La bonne opération, outre celle des hommes de Fernandez, revient donc aux Gones, qui bénéficient également des matches nuls obtenus ou concédés par ses concurrents directs, comme Monaco, Lens, Nice ou Bordeaux. Les ambitions des Lyonnais en championnat sont quelque peu occultées, à la fois par une entame difficile et par leurs belles prestations en Ligue des champions, mais avec son effectif, ses assurances et donc son banc, l'Olympique lyonnais est encore le plus crédible candidat à sa propre succession. Sur les derniers matches, outre l'OL et le PSG, qui restent donc sur une série positive, l'AS Monaco est néanmoins l'équipe dont la série d'invincibilité est la plus impressionnante. Invaincus depuis le 31 août et une défaite 1-0 à Lens, Giuly et ses coéquipiers viennent de jouer sept matches sans en perdre un seul, malgré des déplacements à Lyon (victoire 3-1), Auxerre ou Bordeaux. Leurs trois dernières parties, qui se sont soldées par des résultats nuls, les empêchent néanmoins de se positionner en zone européenne. Le 31 août est également une date charnière pour les Troyens : c'est celle de leur dernière victoire en championnat. S'ils n'ont pas perdu ce week-end, ils restent néanmoins englués dans les tréfonds du classement. La réception de Guingamp et Bastia à domicile devrait marquer un tournant de la saison pour les joueurs de l'Aube. En cas de défaite(s), l'avenir pourrait s'obscurcir pour le club (et son entraîneur). Les observations en vrac Domergue a laissé Fauconnier, meilleur buteur du Havre, sur le banc. Fernandez fait des émules? Daniel Ljuboja a bien regardé Lens-La Corogne, mais il n'a pas encore le talent de Roy Makaay. Ça y est, Florian Maurice s'est blessé. Bruno Basto est en passe de devenir le remplaçant le plus titulaire de France. Juste une remarque : dans l'équipe bis de l'OL, il y a Edmilson. Encore un effort, et Nicolas Penneteau passera devant Gaël Givet au concours de la plus belle coupe de cheveu d'adolescent en crise. On a retrouvé Cyril Rool.

À Strasbourg, il y a plus de jardiniers sur la pelouse que de spectateurs dans les tribunes.
La star Un coup franc dans le petit filet, un penalty transformé avec sang-froid, une grande influence sur le jeu de son équipe. Pas de doute, le meilleur joueur de Ligue 1 est bien Franck Silvestre. Le poète Avec Yahia, le tacle au niveau du genou, ce n'est pas une figure de style… Le dommage collatéral C'est Bonnevay qui se trouve sur un siège éjectable et c'est Mézy qui saute. Le convalescent acariâtre À peine sorti de l'hôpital, Louis Nicollin envoie son entraîneur en repos forcé. La surprise Ogbeche est aligné dans le onze de départ parisien au dernier moment. Fernandez, le dernier coach de France à être persuadé que ce genre de facéties peut influencer le résultat d'un match. La lapalissade Bertrand Marchand (L'Equipe) : "Je suis convaincu que le scénario aurait été différent si nous avions marqué en premier". Le vœu Ronaldinho (L'Equipe) : "Mon souhait c'est qu'en partant, je laisse un titre à ce club". Un titre qui ne soit pas encore celui de club le plus ridicule de l'hexagone? La question Redoublement de passes, talonnades : combien de coups de fouet faudra-t-il aux Rennais pour qu'ils arrivent à marquer un aussi joli but que celui de Fadiga? Le commentaire moyennement intéressant Pascal Praud (TF1) : "Dans le vestiaire, tous les Rennais étaient d'accord pour dire qu'il n'y avait pas hors-jeu". Le jeu idiot

D'après vous, qui est cet anonyme pâlot qui traîne le samedi soir dans les couloirs des stades de la L1? 1- Le prof de danse de Luis Fernandez.
2- Le majordome de Jean-Michel Aulas.
3- Le président de l'ESTAC.
Partager

> sur le même thème

Paris-Marseille, l'affiche cuisine

Le championnat de France


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard Coudrais
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Le forum

Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 14h05 - Danishos Dynamitos : Respect aux arbitres de connaître toutes ces règles et leur application au poil de cul... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 14h00 - Tricky : (Un autre élément, Gord, c’est aussi la crainte de ce qui pourrait arriver à l’avenir, genre... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 13h59 - Aulas tique : Hé, si les turques retiennent les parisiens en otage pour les priver de vache Kiri et que le PSG... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

aujourd'hui à 13h38 - Jean-Noël Perrin : Je suis peut-être à côté de la plaque, mais j'ai tendance à beaucoup plus relativiser que toi... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 12h32 - Alain Delon? Non Alain Deroin. : Pas de problème. Mais pensez à voter islandais tout de même. >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 12h24 - Özil paradisiaque : C’est pas mal les top10 très précis et des fois un peu décalé. Ça permet souvent... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 12h15 - SuperColleter : Henry qui cause on dirait Leon Black dans Curb your Enthusiasm !Merci pour le lien. >>


Bréviaire

aujourd'hui à 10h48 - Pascal Amateur : Gree, zou ! accueil glacial "Les climatiseurs du chinois Gree font froid dans le dos." (lemonde.fr) >>


Manger (autre chose que) la feuille

aujourd'hui à 09h19 - IBelieveIcanFly : Merci pour l'idée de recette, testé hier soir et validée par mon épouse et moi même : on a... >>


In barry we trust

aujourd'hui à 00h04 - jeannolfanclub : Les Jets ont totalisé 4 yards hier en deuxième mi-temps contre les Bills. 4 putains de yards... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)