auteur
Pierre Martini

Du même auteur

> article suivant

Les fantômes de Cathkin Park

> article précédent

La Gazette, numéro 95

> article précédent

La relance de Christanval

Les paradoxes lyonnais

Paul Le Guen a des problèmes de riche, mais ils risquent de compliquer sa saison autour d'un entrejeu plutôt encombré, écartelé par les oppositions générationnelles et l'alternative de la technique ou du physique. Quels choix faire pour que son milieu fasse la loi?
Partager
Faux départ Il faut évidemment se garder de tirer des conclusions hâtives d'une première journée (on attendra la troisième pour vous donner comme l'an dernier le nom du futur champion), mais le démarrage raté de l'OL soulève déjà quelques paradoxes intéressants, et désigne peut-être les problèmes que Paul Le Guen devra résoudre en priorité pour réussir sa saison de confirmation. Le trophée des champions avait pourtant offert aux Lyonnais un premier titre, et surtout les assurances apparentes d'une puissance et d'une qualité de jeu remarquables avant même le début de la saison: un jeu de passe huilé et un impact physique qui semblait déjà récompenser le recrutement, avec notamment l'association d'Essien et Diarra pour former un redoutable duo axial. Si les toutes premières minutes du match à Lille parurent confirmer cette impression avec de jolis mouvement et de bons appuis, la suite et la fin ont au contraire réveillé une série de doutes. D'abord celui qui concerne une attaque au sein de laquelle Anderson n'a pas été remplacé. Pourtant, cette lacune présumée ne semble pas si rédhibitoire, et elle fait surtout écho à des échecs répétés sur le marché des transferts, pas encore sur les terrains, plus dommageables pour le moment à l'amour propre du président lyonnais qu'à son équipe. Luyindula a d'immenses qualités, et l'absence de Govou fut probablement plus pénalisante que celle du glorieux Brésilien vendredi soir. Rappelons que ces deux joueurs ont rapporté de Corée une préparation perturbée pour le premier et une sévère entorse pour le second… Du pétrole mais pas d'idées? En fait, les interrogations les plus vives touchent un milieu de terrain pléthorique, dans lequel le rôle de Carrière et Dhorasoo est assez incertain compte tenu de la préférence présumée de Le Guen pour sa jeune garde noire, accolée à l'expérimenté Violeau. On peut en effet considérer que l'affrontement de Grimonprez-Jooris présentait le type même de l'équation que devra résoudre l'OL match après match, face à des équipes regroupées, parfaitement organisées et enclines à saisir la moindre occasion pour ensuite fermer encore plus les portes. "On était mieux contre Auxerre la semaine précédente, mais Auxerre avait plus joué" remarquait l'entraîneur rhodanien à l'issue du match (L'Équipe). Champion en titre et favori, Lyon devra prendre le jeu en main et créer des différences significatives, dans les duels comme au travers d'un minimum de maîtrise tactique. Or, il est permis de se demander si la fougue d'Essien et de Diarra présente les meilleures garanties dans ce dernier domaine, tant on a été frappé par le manque d'idées de l'entrejeu olympien face aux Lillois, particulièrement criante dans l'incapacité à utiliser les ailes, à créer des décalages ou simplement à donner dans la profondeur des ballons exploitables à leurs collègues offensifs. Un manque que les entrées en jeu de Dhorasoo et Carrière ont d'autant mieux souligné, surtout après avoir constaté que seul Edmilson était capable de délivrer des ouvertures dignes de ce nom. Certes, les deux poids plume n'ont pas le capital athlétique de leurs jeunes concurrents, mais ils ont une vista et une vision (une Vistavision en quelque sorte) à même de redonner des couleurs à l'animation (en Technicolor si l'on veut). Et à moins que Juninho et Malouda ne parviennent à prendre plus de responsabilités, ces deux vrais créateurs pourraient bien faire à leur avantage évoluer la rude concurrence entre les demis … Psychologie du banc C'est là l'autre défi, hors du terrain, auquel est confronté le management de Le Guen. Il ne peut décemment se plaindre de la richesse d'un effectif aussi riche, mais au-delà de la diversité des options tactiques, c'est la gestion des hommes qui risque de se révéler problématique, et l'ambiance pourrait s'en ressentir dans un groupe déjà perturbé par le faux départ de Coupet. Blessé par les sifflets d'une partie du public lyonnais la saison dernière, Carrière n'a pas pu exploiter de bon de sortie vers la Real Sociedad de son ancien entraîneur à Nantes. Déjà snobé par le sélectionneur national, ce créateur largement sous-estimé en France pourrait en avoir marre d'être exemplaire. Encore plus ignoré par Santini, Vikash Dhorasoo n'acceptera pas facilement d'être relégué sur le banc lyonnais. Il a d'ailleurs eu quelques commentaires acides dans le Journal du dimanche: "C'est très étrange d'avoir été le meilleur Lyonnais de la saison dernière, l'un des meilleurs joueurs du championnat même, selon certains spécialistes, et de passer maintenant derrière tout le monde (…) Ce n'est pas grave, c'est l'énième saison qui commence étrangement pour moi". Répondant à la question de savoir s'il manque un remplaçant pour Anderson, il glisse "Peut-être faut-il commencer par donner de bons ballons à Peguy"… Les difficultés qui transparaissent de ce tout début de saison ne sont pas insurmontables. Le Guen ayant justement de nombreuses possibilités en batterie, les solutions seront vraisemblablement plus managériales que purement tactiques. Les sollicitations multiples de la Ligue des champions lui permettront peut-être de régler naturellement cette abondance de biens avec le turnover qui s'imposera alors— même s'il doit surmonter sa répugnance à faire évoluer plusieurs équipes plutôt qu'un onze type. Il y a plus à plaindre que lui parmi les entraîneurs de L1…
Partager

> sur le même thème

La relance de Christanval

> du même auteur

Le retour des zombies

Le jeu, les joueurs, les entraîneurs


Stéphane Pinguet
2020-11-24

Lettre ouverte à Laurent Blanc

L'attente n'a que trop duré, l'ex-entraîneur du PSG doit retrouver un banc et mettre fin au gâchis d'une inactivité prolongée et aux doutes sur ses qualités de coach. 


Ismael Monzón
2020-11-20

«J'étais un fan de foot qui joue au ballon»

Entretien – Homme d'un seul club, comme Raúl ou Totti, Alessandro del Piero incarne la Juventus. Mais il a aussi écrit sa propre légende. 


Richard Coudrais
2020-11-16

Fatty Foulke, des buts et des tartes

Les joueurs d’exception – William Henry Foulke (1874-1916) fut l’une des premières grandes vedettes du foot anglais. Le gardien de Sheffield United brillait par son talent et son embonpoint. 


>> tous les épisodes du thème "Le jeu, les joueurs, les entraîneurs"

Le forum

Dans le haut du panier

aujourd'hui à 02h12 - Label Deschamps : Oui, à la relecture on est assez d'accord sur Clarkson en effet. Par contre Favors est un gros... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 01h42 - kelly : Divulgâchage Mandalorian *** Divulgâchage Mandalorian *** Divulgâchage Mandalorian ***... >>


Le fil prono

aujourd'hui à 01h36 - Westham : Coty Week 12 suiteChargers@BillsTitans@ColtsPanthers@Vikings... >>


Smells like Argentine spirit

aujourd'hui à 01h28 - José-Mickaël : Je découvre la chanson sur Maradona dont vous parliez plus haut (ici ou dans une autre section... >>


Choucroute et bierstub: l'indigeste menu du RCS

27/11/2020 à 23h59 - Hydresec : On n'a pas le même maillot, mais on a la même déprime. >>


Marinette et ses copines

27/11/2020 à 23h54 - CHR$ : Je les ai trouvées tellement conformes à ce que je pense d'elles que ça ressemble surtout à du... >>


Foot et politique

27/11/2020 à 23h39 - Mevatlav Ekraspeck : https://tinyurl.com/yyhosz9nUn article de Libé qui résume objectivement les tenants et les... >>


Manette football club

27/11/2020 à 23h16 - Jah fête et aime dorer Anne : ----------Spoiler Bloodborne----------------------Spoiler Bloodborne----------------------Spoiler... >>


Sport et santé

27/11/2020 à 22h15 - JeanLoupGarou : Et c'est donc un abandon après une dizaine d'heures.On en saura plus demain, mais il semblait... >>


Bréviaire

27/11/2020 à 21h58 - Pascal Amateur : Les femmes, toujours une affaire de sous "Interview : 'Le football féminin est encore considéré... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)