> article précédent

Lens : la CAN à bistouille

> article précédent

Perrin en la demeure...

Les Cahiers, numéro 3

Bande-annonce du troisième opus du journal de foot et d'eau fraîche: lauréat du Ballon de Plomb, moments forts, morceaux choisis…
Partager
Ballon de Plomb : c'est Francis ! Francis Llacer est donc, pour l'éternité, le Ballon de Plomb 2003. Après une lutte d'abord très serrée avec son confrère de couloir Cyril Rool, le Parisien s'est très nettement détaché pour devenir le lauréat incontesté de notre désormais mythique trophée. Il reçoit donc l'hommage qu'il mérite dès la page 4: bilan et détail des votes, lettre du président de son fan-club, Bio dégradable, déclarations amères des finalistes malheureux, chanson… Le tout assorti d'un plaidoyer pour les latéraux, mal-aimés du football, et de Prix spéciaux décernés par la rédaction.

Palmarès 2003 et prévisions astrologiques 2004 En guise de passage initiatique de 2003 vers 2004, le palmarès définitif de l'année écoulée (une nouvelle façon de reléguer les "bilans" de nos confrères au rang de fastidieuses commémorations) accompagne les prévisions astrologiques exclusives de Fernand Astre, notre médium maison. Extrait : Supporters / santé. Attention : de graves problèmes neuro-auditifs sont à prévoir entre le mois d'avril et début juillet, avec la diffusion sur les ondes des chants officiels de soutien à l'équipe de France. Fin juin, une conjonction planétaire qui se reproduit tous les quatre ans pourrait entraîner une tension supplémentaire pour les compagnons de Francis Lalanne. Collision Sacdefiel / Hardy Jean-Patrick Sacdefiel s'est piqué de faire le portrait de l'animateur de télévision le plus insupportable de l'histoire du football, dans le but de s'attirer vos bonnes grâces, enfin, pas tout à fait (il y a un piège). "Vincent Hardy ! Ô Vincent Hardy, preuve irréfutable que l'évolution humaine s'est inversée un soir de Ligue des champions et que nous revenons doucement à l'état de primate, fut-il épilé et doué de parole ! En attendant, Hardy offre un magnifique concentré de notre humanité déclinante, et c'est pour cette raison qu'en esthète de la dégénérescence, je ne peux le détester complètement : il me fascine par sa faculté à adopter, avec un naturel confondant, deux attitudes a priori opposées, mais que notre époque (enfin, votre époque) commande (…)"

Le monde enchanté du Real Madrid Démasqué en "une", le Real se déshabille en page centrale, sous le plus grand chapiteau du monde. Entre fascination et saturation, nous nous penchons sur les contradictions d'un club qui associe les stars du produit dérivé et les jeunes de son centre de formation, une légende savamment cultivée et des méthodes très contemporaines… L'occasion de confronter son modèle économique et son modèle sportif: un économiste et un technicien livrent leur éclairage sur les atouts et les failles du club madrilène. C'est le premier, Frédéric Bolotny, qui nous a déclaré, inspirant notre "une": "Le modèle du Real ou de Manchester, c'est le modèle Disney, c'est celui de l'entertainment. On assoit une image avec une activité qui n'est pas nécessairement la plus rentable en elle-même, le football, pour exploiter commercialement cette image et cette notoriété grâce aux synergies entre les "marques" que sont les joueurs comme Ronaldo ou Zidane". Invité surprise, Juan-Pablo Sacdefielez — le cousin catalan de Jean-Patrick Sacdefiel —, livre son sentiment, forcément objectif et mesuré, sur cette usine à rêves. "OM-PSG, les meilleurs ennemis" Nous avons interrogé Jean-François Pérès, auteur d'un ouvrage salutaire sur la fabrication de la rivalité entre l'OM et le PSG. Publié il y a quelques semaines, il devrait contribuer au désamorçage d'un antagonisme qui a durablement pourri l'atmosphère du foot français… "En poussant nos recherches, nous nous sommes rendu compte que cette rivalité exacerbée était en réalité née avec Tapie. Il nous l'a d'ailleurs confirmé. En 1989, les deux équipes jouent le titre sur un match : c'est le premier exemple palpable de tensions entre les deux clubs. Tapie va se servir de ce qui s'est passé cette année-là pour faire des rencontres entre l'OM et le PSG une espèce de "clasico" à la française. Il en avait besoin parce que Marseille dominait trop le football français et qu'il fallait une opposition plus rude pour préparer la coupe d'Europe. Du côté de Canal+, l'ambition était de créer un club capable de rivaliser avec l'OM pour rendre le championnat plus passionnant (…)"

Sommaire-adjoint : tribunes, Balbir, rubriques… En "Tribune", Jamel doute profondément que les clubs de foot soient "des entreprises comme les autres", Jordy Weissmuller s'énerve contre le franco-nombrilisme, un lecteur nous explique pourquoi il faut envahir le Portugal en juin prochain, un invité donne les vraies raisons d'aimer ou de détester le foot, et les forumistes débordent. Etienne Melvec se penche sur Denis Balbir, le prodige vocal de Canal+ et vous invite à vous mesurer à lui, chronomètre et porte-voix en main. Prévenez vos voisins. N'oublions pas toutes les rubriques qui font des Cahiers le meilleur antidépresseur qui soit pour tous les amateurs de football dont les équipes préférées périclitent : Dessins, Action typique, sondage idiot, faux jumeaux réinterprétés, Niouzes or ze World, Revue de stress, Albert Lombre, Vignette Kebab, Mots du foot, Foot expliqué à ma femme, Encyclopédie alternative du football, Listings, Définitions du mois, Photo, Coup de crayon… À vous de jouer Pour consommer sans modération ces plats de résistance et tout ce que ce menu n'a pas dévoilé, prenez le chemin de vos marchands de journaux, dont la liste est inchangée. Ceux qui refusent de sortir de chez eux peuvent commander en ligne le N°3 et ses prédécesseurs sur journaux.fr, et bien sûr, s'abonner en se maudissant de ne pas l'avoir fait plus tôt. Rappel : quelques conseils de base > Les "Relay" sont particulièrement bien approvisionnés. > N'importe quel marchand de journaux peut vous commander les Cahiers dans des délais réduits, en lui précisant qu'ils sont distribués par les MLP. > N'hésitez pas à réclamer ce numéro 3 à votre marchand de journaux, même s'il n'apparaît pas en rayon : certains détaillants, probablement en vacances sur Mars lors des dernières semaines, ne connaissent pas le titre et s'obstinent à le laisser dormir dans la remise, plutôt qu'à le faire bronzer sous les sunlights à proximité de son "confrère" France football. > Le bouche-à-oreille, outre ses effets érogènes, aura le double avantage de faire de vous un leader d'opinion et d'étendre la sphère d'influence des Cahiers du football. > Refusez fermement de prêter votre exemplaire, envoyez vos victimes alléchées acheter le leur. Les phrases clés du bouclage > "Essaie de mettre Cécile Siméone sous Djibril Cissé". > "Je vais faire la recherche à 'foufoune' directement". > "Affiche la double page, juste pour te faire chier". > "C'est beau comme du Gérard Ernault".
Partager

> sur le même thème

Les Cahiers, numéro 2

Les Cahiers du foot


lemon
2019-11-27

"C’est pas Charlie au pays des soviets ici"

Rebondissement dans la campagne pour la "saison 2" de la revue des Cahiers du football, avec la prise de position inattendue du président Emmanuel Macron. 


La rédaction
2019-11-20

La revue, numéro très spécial

On n'a pas idée de ce qu'est la revue des Cahiers avant de l'avoir eue dans les mains. Alors on vous a concocté un "numéro 1-2-3", 170 pages de synthèse à lire en ligne, avant de souscrire à la saison 2!

 


La rédaction
2019-10-22

La revue des Cahiers du foot : saison 2 !

On ne s'arrête pas là ! Les trois premiers épisodes de la revue des Cahiers veulent leur suite. Pour trois nouveaux numéros et en profiter au meilleur prix, pour obtenir les meilleurs goodies, soucrivez


>> tous les épisodes du thème "Les Cahiers du foot"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)