auteur
Eugène Santa

Du même auteur

Les Bleus sur le Web (3) : Desailly

Il fallait au grand Marcel a un site qui lui ressemble, un site classe qui respecte les vraies valeurs et les produits de luxe. Notre envoyé spécial a tout essayé, sauf la question payante.

Partager

 

Présentation…
L'adresse du site : www.marcel-desailly.com
Dès l'intro, le ton est donné : sur fond sombre, un portrait de Marcel Desailly apparaît en gros sur l'écran. Passée cette introduction, la page d'accueil offre au visiteur une nouvelle ration — un peu indigeste — de photos du défenseur: Marcel avec les Bleus, Marcel en costard, Marcel à Chelsea, Marcel sur fond noir, Marcel sur fond beige…
Graphiquement, le style est sobre et plutôt réussi (mis à part une grosse pub pour une marque de rasoirs): pas grand-chose à voir avec les couleurs quelque peu criardes du site de son collègue basque de l'aile gauche (voir le site de Lizarazu).


Le rubriquage est on ne peut plus classique : un journal, dans lequel Marcel raconte ses aventures, un Forum (totalement désert), un espace dédié à sa carrière et à son palmarès… Une touche originale cependant : la rubrique "Fan d'honneur", dans laquelle un inconditionnel du joueur lui pose une question. Si celle-ci est présente chez nombre de sportifs maqués avec Athleteline.com (à peu près tous les joueurs de l'Equipe de France, en fait), elle se distingue chez Marcel par le contenu: le Grand Black des Blues ne s'embarrasse pas avec la langue de bois. À un supporter lui faisant une requête, Marcel répond ainsi sans scrupules: "ça va être difficile pour moi de t'aider. J'ai déjà beaucoup trop de choses à faire. À bientôt et merci"… De rien!

 

 

La curiosité
La curiosité du site de Marcel Desailly, c'est la présence d'une chronique gérée par sa femme, Virginie. En même temps, on ne peut pas dire que celle-ci soit particulièrement fournie: censée être alimentée assez régulièrement, elle n'a pas été mise à jour depuis la première, qui date du 3 janvier dernier… Une sorte de métaphore de la place laissée aux femmes de joueurs dans le milieu du foot ?

 

Le sondage idiot
Comme tous les sondages idiots, le sondage idiot du site de Marcel Desailly reprend les présupposés de base du supporter de foot lambda. Il entretient aussi un état de fait médiatique en proposant des réponses cousues de fil blanc, qu'il serait presque possible d'imaginer sans avoir à les lire.
Exemple : à la question "Au côté de quel joueur préférez-vous voir jouer Marcel en équipe de France?", les réponses proposées sont Frank Lebœuf, Mikaël Silvestre et Philippe Christanval. Ou l'on voit que la solution Thuram n'est pas envisagée, et que celles de jeunes espoirs (Mexes) ou des valeurs sûres du championnat (Cygan) sont également omises…

 

Les liens
Marcel Desailly n'a rien d'un beauf et il le prouve : les liens collent aux passions qu'il développe dans une autre rubrique du site, à savoir les belles bagnoles, les belles montres et les grands vins… Aston Martin, Breitling, Château Haut-brion: le trio magique de Marcel le Magnifique. Dans la série grand sportif au palmarès en béton et au portefeuille blindé, un lien renvoie également vers le site de Michael Jordan.

 

Le gros défaut
Il n'y a même pas un lien vers le site Internet du Medef.

 

L'arnaque
Sur le site de Marcel Desailly, on est content d'apprendre qu'il faut payer pour "discuter" avec le joueur. Pour pouvoir écrire et obtenir une réponse de sa part, il faut en effet appeler un numéro de téléphone spécial (56 centimes d'euro, soit 3,68F l'appel) et se faire attribuer un mot de passe indispensable à toute correspondance.

 

Bréviaire

 

rouge qui fâche
Desailly :"Il existe d'autres vins en dehors des grands crus. Le Château Simone est un exemple." Le Château Simone, ça doit être un vin fort en bouche qui ne supporte pas de vieillir sur un banc.

 

vestiaire
Attention : "Fan de Marcel", c'est une rubrique de son émission sur TPS, pas une association de soutien aux amis du débardeur en coton.

 

extra-time
Desailly : "En Italie, le port de la montre est super important". D'où l'importance de ne pas oublier de la mettre en finale de l'Euro.

 

Partager

Les Bleus


Jérôme Latta
2020-10-05

1905-2020 : des Bleus à domicile(s)

Une Balle dans le pied – En 115 ans, l'équipe de France a visité une quarantaine de stades sur le territoire national. Surtout dans l'agglomération parisienne, et devant des affluences qui ont beaucoup varié. 


MinusGermain
2020-09-10

Zones blanches pour les Bleus

Infographies – Huit départements n'ont jamais fourni d'internationaux à l'équipe de France. Explorons ces déserts footballistiques et recensons leurs représentants chez les pros. 


Jérôme Latta
2020-07-29

Revoir Guadalajara

Une Balle dans le pied – Qu’est-ce qui fait le mythe d’un match comme France-Brésil 1986, faut-il sortir de la légende du football une rencontre qui y est entrée, que peut-il en rester ?

 


>> tous les épisodes du thème "Les Bleus"