> déconnerie

The Bernard Mendy Facts

> article suivant

Ode à la deuxième division

Le Feuilleton de la L1, épisode XVIII

L'avantage avec le Feuilleton, c'est qu'il la met toujours au fond. Avec enthousiasme.
Partager
Si Philippe Troussier a donné un "15 sur 20" à son équipe, il n'a pas précisé la note de son adversaire, une AJ Auxerre ayant su se mettre sur la bonne trajectoire du coup franc de Benjani qui, comme d'autres, aura réussi le match de sa saison contre l'OM. Inversement, le PSG a infligé une grosse désillusion au journal Le Parisien en battant des Sochaliens qui ont décidément tendance à passer à côté de certains matches. Ils ont peut-être été déconcertés par un schéma tactique plaçant Coridon en meneur de jeu derrière Pauleta et, plus sûrement, été assommés par l'efficacité retrouvée du buteur portugais. Neutralisé par Bordeaux, les Lyonnais voient Lille, Monaco et Auxerre, tous victorieux, effectuer un petit rapproché. Derrière, l'énorme ventre mou maintient une flopée d'équipes dans une position paradoxale, leur ménageant autant d'espoirs européens que de craintes de relégation… On y souffre pour arracher les victoires, à l'image de Toulouse face à Istres ou de Metz contre Strasbourg, et l'on s'y libère parfois aussi, comme Nice (3-0) et Saint-Étienne (5-0), victorieux respectivement d'Ajaccio et Caen.

Méthode Troussier : le déficit physique est tellement grand que les joueurs doivent continuer à faire des abdominaux pendant les matches.
Mihalis dans la vallée La semaine passée, nous nous étions arrêtés sur l'anticipation de Chevanton qui lui avait permis d'inscrire un but improbable contre Rennes. Cette fois, c'est l'intervention miraculeuse de Mihalis Kapsis qui mérite un coup de chapeau: alors que Frau avait fait l'essentiel en lobant Ramé, le défenseur grec est revenu "du diable Vauvert" pour sortir le ballon d'une sorte de tacle aérien plutôt spectaculaire… Au départ de l'action, on lui aurait donné une chance sur cent d'y parvenir (c'est-à-dire beaucoup moins que le défenseur d'Istres qui a regardé le lob de Thibault Giresse prendre le chemin des filets). Comme Chevanton le week-end précédent, le joueur a eu raison d'y croire. Tant qu'à rendre un hommage à "notre" champion d'Europe, autant signaler cette statistique étonnante, qui pourrait tenir lieu de bilan de sa première partie de saison: Bordeaux a perdu trois fois seulement cette année (contre Marseille et Strasbourg en L1, Dijon en Coupe de la Ligue) et les trois fois Kapsis était absent... Cela ne suffira peut-être pas à convaincre ceux qui estiment qu'il ne fait pas vraiment d'étincelles, souffrant d'une lenteur qui le rend peu complémentaire de Planus (son compagnon en défense centrale, dont la vivacité n'est pas non plus la principale qualité), et qu'il commet parfois des erreurs très visibles. Mais ses qualités sont évidentes: morales d'abord, les Girondins louant unanimement son état d'esprit et sa capacité d'intégration. Il fait aussi valoir son calme sur le terrain, et surtout sa force dans les duels, commettant très peu de fautes et se laissant rarement déborder dans les un contre un, n'hésitant pas non plus à apporter le surnombre au milieu. En tout cas, son exceptionnelle grinta a été joliment illustrée vendredi dernier.

Arrêt sur image : Vahid Halilhodzic jette un regard amical au joueur parisien qui vient de lui lancer un bout de strapping pendant que Laurent Paganelli l'interviewait.
Les observations en vrac > Cette fois, les Verts ont bien soigné leur marge pour s’assurer de ne pas se faire remonter dans le temps additionnel. > Doublés de Piquionne, Maoulida, Vahirua et Pauleta. Et après on vient nous parler d’une pénurie de grands attaquants en Ligue 1. > Jean-Claude Darcheville a réussi à se faire semer par Lamine Diatta. Il ne doit plus y avoir que Yepes et Ronaldo qui courent moins vite que lui. > La toute nouvelle stratégie défensive de Loïc Amisse a parfaitement fonctionné : Nantes n’a pas pris de buts à domicile. > Nice a nettement battu Ajaccio 3-0. Si on ne peut plus compter sur Rohr et Courbis pour produire des matches nuls et vierges, c’est vraiment que ce championnat a perdu tous ses repères. Le Top du côté obscur de l'entraîneur 1. Philippe Troussier (om.net) : "L'idée était de dire que nous étions dans une logique de débloquer ce match". 2. Patrick Remy (Ouest-France) : "C'est une défaite lourde mais pas sévère, dans la mesure où nous sommes les fautifs". 3. Élie Baup (C+) : "On a besoin de marquer des buts par rapport à notre jeu". Le Top des consignes pas trop compliquées 1. Fabrice Pancrate (Le Parisien) : "Le mot d'ordre a été de prendre du plaisir en montrant de quoi nous étions capables sans nous poser de questions". 2. Patrice Evra (L'Équipe) : "Le coach nous avait demandé de marquer rapidement. À partir de là, on savait qu'on allait se créer des occasions".

Euphorie à Saint-Étienne : les Verts ne touchent plus le sol.
L'optimisme inquiétant Philippe Troussier (sport24.com) : "Si nous continuons ainsi, nous gagnerons d’autres rencontres". La mauvaise imitation "Six 'supporters' du Racing finiront d'ailleurs au poste après la rencontre, pour avoir notamment envoyé un fumigène dans une partie du public. Le Marseille-PSG du pauvre en somme" (DNA). Le subterfuge animalier Guy Lacombe (AFP) : "Leur tentative d'endormissement avec l'histoire de la taupe, je n'y croyais pas trop. Mais ils nous ont bien eus quand même". La publicité subliminale Denis Balbir (C+) : "Le poteau a sonné sur cette frappe d'Ilan". Le sponsoring de la L1 par Orange va quand même un peu trop loin.

Carlo Molinari prévient : si BMW ne verse pas trois millions d'euros au FC Metz, il continuera à porter cette casquette.
L'hommage à Marc-Vivien Foé Marama Vahirua (C+): "J'adore ce genre de match où à la fin on est mort". La communication interne mal réglée Bruno Cheyrou (om.net) : "C'est un coup d'arrêt". Habib Beye (om.net) : "Ce n’est pas un coup d’arrêt". La communication interne interrompue Sébastien Renouard (L'Équipe) : "Mes coéquipiers m'avaient dit que je marquerais ce soir". On comprend pourquoi les coéquipiers de Luyindula ne lui ont plus adressé la parole depuis des semaines. Le jeu dans l'espace Philippe Troussier (om.net) : "Il y avait la place pour ne pas perdre". Ça ne devait pas être la place de l'entraîneur. La neurochirurgie au chalumeau Vahid Halilhodzic (psg.fr) : "Le groupe s’est rapidement ressoudé mentalement".

Voilà ce qu'il advient à des jeunes sans histoire quand ils subissent la désastreuse influence de José Cobos.
Le football-champagne éventé Lorik Cana (psg.fr) : "C’est un résultat important qui nous apporte une petite bulle d’air". L'amnésie subite Loïc Amisse (Ouest-France) : "On a oublié les principes qu'on avait bien appliqués en première mi-temps". L'assurance dégât des eaux Nicolas Savinaud (Ouest-France) : "Micka a un peu sauvé les meubles dans le premier quart d'heure". L'entraîneur qui tente de calmer les supporters déchaînés Élie Baup (L'Équipe) : "Il va de soi que nous continuons de viser le maintien". Le néo-autiste strasbourgeois Jacky Duguépéroux (L'Équipe) : "À la fin du match, je me suis enfermé dans un coin, je n'ai pas pu parler aux joueurs".

C'est bien de vouloir souffler leur texte aux joueurs pour qu'ils disent moins de conneries, mais il faudrait essayer d'être plus discret.
La demande de transfert à Istres Julien Sablé (Le Progrès) : "Ce genre de période favorable est difficile à gérer". La peur de la blessure Gernot Rohr (L'Équipe) : "Dire que [Vahirua] voulait sortir avant de marquer son second but". Il a peut-être eu peur de se luxer l'épaule sur le coup de pagaie de trop. L'alternance à la rennaise Laszlo Bölöni (L'Équipe) : "Je suis soulagé, mais ce sentiment va passer très vite. Je vais me replonger dans les problèmes du prochain match". Le panache à la rennaise Laszlo Bölöni (L'Équipe) : "On a encore pris un but idiot comme d'habitude". L'autodestruction à la rennaise "Carton jaune à Le Lan pour un mauvais geste sur Monterrubio" (lequipe.fr).

Comme le prouve cette image, les attaquants de l'OM ont toutes les peines du monde à retrouver les fondamentaux du football.
La peine capitale Joël Muller (L'Équipe) : "On se retrouve dans la situation de Rennes". La fine bouche Rolland Courbis (L'Équipe) : "J'aurais préféré l'ouverture du score [niçoise] sur un autre but". La défaite par forfait Jacky Duguépéroux (DNA) : "Je me suis demandé s'il y avait une équipe strasbourgeoise sur le terrain". La taille de la pilule Patrick Remy (L'Équipe) : "C'est finalement une défaite moins dure à avaler que celle de la semaine passée face à Marseille". C'est vrai que 0-5 contre Saint-Étienne, c'est moins la honte que 2-3 face à Marseille. Le complexe nordiste Joël Muller (rclens.fr) : "On a été trop moche et triste sur le plan défensif".

C'est un joueur noir surnommé "VS" que désigne cette banderole bastiaise?
La braderie de Paris Stéphane Pichot (L'Équipe) : "On avait hâte de se racheter". Ça n'a pas dû vous coûter trop cher. La réduction de la masse salariale Loïc Amisse (Ouest-France) : "On paye la jeunesse de notre défense". L'exception lyonnaise Michel Pavon (girondins.com) : "[Les Lyonnais] ont une ossature extraordinaire". Sauf Elber. La contradiction Pedro Pauleta (psg.fr) : "Il ne fallait surtout pas baisser la tête". Enfin si, sur ton deuxième but, c'était plutôt judicieux. Le coaching inversé Salim Arrache (DNA) : "Parfois, le coach nous demande comment nous faisons pour ne pas gagner".

C'est sympa pour Amisse de lui avoir enfin donné une parka à sa taille, mais mettre les poches à cette hauteur, c'était un peu se foutre de sa gueule quand même.
Partager

Le championnat de France


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard Coudrais
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 10h36 - L'amour Durix : Mevatlav Ekraspeckaujourd'hui à 10h33Ah bah clairement si demain t'as un cousin Traoré à qui il... >>


Ligue Europe, la coupe de l'UEFA

aujourd'hui à 10h35 - Tricky : (Pas le meilleur exemple Vion, vu qu’il a déjà été non conservé par un club de bas de... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 10h29 - L'amour Durix : Je saisis la transition parfaite de poiuyt : question poêle à bois ou granulés.Je l'envisagerais... >>


Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 10h13 - L'amour Durix : Le confinement a commencé et personne pour lancer un quignon ? >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 10h08 - kollop : Ok merci de ta réponse. Et si ces activités ont lieu dans une école, ouverte du coup, je... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 10h04 - Tricky : Yep. Et du coup, quel rapport avec un travail universitaire ? >>


Manette football club

aujourd'hui à 09h56 - Lucho Gonzealaise : Contacte-les magnus, j'ai un pote qui a aussi fait la précommande avec retrait en magasin, il a pu... >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 09h21 - Atli : Merci Raspou de te soucier de moi : je vais bien’ je t’ai répondu sur chess.com. >>


Futebol lusitano

aujourd'hui à 09h12 - Le génie se meurt ? Ah mais l'mage rit : J'ai pas pu voir les matchs hier mais on peut quand même se réjouir, en coupe d'Europe les clubs... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 09h02 - Pier Feuil Scifo : Tout à KL. Mais je rejoins Joey sur le fait qu'il a enfoncé le clou sur le cercueil des guignols.... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)