auteur
Pierre Martini

Du même auteur

> déconnerie

Do you speak Loulou?

> article suivant

Libres arbitres

> article précédent

Tour de chauffe

> article précédent

Le Cameroun régale et rigole

Le bonheur est dans le Grimonprez

Après des années d'incertitude, de reculs et de tractations, les dirigeants du LOSC se sont finalement ralliés au projet de la ville de Lille pour reconstruire un stade moderne (et modeste) sur l'emplacement du précédent.

Partager

 

Michel Seydoux, président du Lille OSC, avait déclaré en février dernier "Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis" (AFP 07/03). Il doit être très intelligent car il a changé deux fois d'avis dans l'épineux dossier de la rénovation du stade Grimonprez-Jooris, mettant fin à son rêve de "premier stade privé de France" et se ralliant de nouveau à l'option défendue par la municipalité, qui prévoit la construction d'une nouvelle enceinte de 33.000 places (contre 21.000 actuellement) sur l'emplacement de l'ancienne — conformément à la convention conclue en mai 2002 entre les dirigeants lillois et la mairie.

 


Photo Atelier de la Rize.

L'actuel stade avait été inauguré en 1975 et son inadaptation est aujourd'hui incontestable. Au moment de la cession du club à Francis Graille et Michel Dayan en juillet 1999, la municipalité s'était engagée à fournir au club un meilleur outil de travail. Ce projet au long cours et à rebondissements a nécessité de nombreuses et longues négociations avec les administrations et les élus d'opposition, la mairie ayant rapidement préféré la solution de la "restructuration" de Grimonprez-Jooris, moins coûteuse que l'aménagement du Stadium Nord de Villeneuve-d'Ascq ou à plus forte raison que la création d'un "grand stade" ex-nihilo.

 

Il avait encore reçu du plomb dans l'aile en septembre 2002, lorsque la Commission supérieure des monuments historiques l'avait interdit en raison de la proximité avec la citadelle Vauban, site classé du 17e siècle, recommandant même la destruction pure et simple du stade actuel. Il faut bien admettre que le site, enclavé entre la rivière Deûle et la forteresse, ne se prête guère à la présence d'un grand équipement sportif, la construction initiale se présentant rétrospectivement comme une anomalie urbanistique si près d'un tel trésor du patrimoine.

 

En fin d'année dernière, un recours de l'équipe de Martine Aubry auprès du ministre de la culture, Jean-Jacques Aillagon, avait toutefois permis de passer outre l'interdiction, en arguant du fait que le futur stade respectera le vénérable monument et permettra même sa revalorisation — il devrait en outre être bientôt libéré par l'armée, qui l'occupe actuellement.


Photo Atelier de la Rize.

 

Mais voilà qu'en février, les dirigeants lillois choisirent d'entrer en conflit avec la municipalité en défendant le projet d'un stade délocalisé de 50.000 places, destiné à accueillir une "équipe de dimension européenne" (1), conçu sur le modèle de l'ArenA d'Amsterdam, avec une pelouse rétractable et une modularité maximale pour accueillir toutes sortes de manifestations afin de le rentabiliser.

 

Mais faute d'emplacement viable dans la métropole nordiste, et en raison du caractère hasardeux de l'investissement, Seydoux s'est finalement rallié au projet initial, qui présente l'immense mérite d'être entièrement pris en charge par la collectivité (le sien, soi-disant "privé", ne l'était qu'à 50%) et d'être réalisable dans des délais plus brefs (sans revenir sur le débat de fond à propos du financement des infrastructures sportives par les collectivités, renvoyons à Les élus au stade de la mégalomanie).

 

La voix de la raison semble donc l'avoir emporté, car même modeste relativement à la taille de l'agglomération lilloise, Grimonprez 2 offre de réelles possibilités de développement pour un club en panne de projet faute d'infrastructures décentes. Et en limitant quelque peu les ambitions de ses dirigeants, il leur rend vraisemblablement service...

 

Si d'autres recours ne retardent pas un projet de plus en plus urgent, qui obligera le LOSC à se trouver un hébergement transitoire, les travaux devraient commencer au plus tôt à la fin de cette année et durer seize mois, pour un coût de 40M€ (Reuters 07/06). Pour desservir le stade et pallier l'absence de parking à proximité, la construction d'une ligne de tramway est également prévue à l'horizon 2008.

 

Pour découvrir la maquette du futur stade et son environnement, consultez le site des architectes du projet, Michel Constantin-Atelier de la Rize, déjà auteurs de la remarquable rénovation du Stade de Gerland. (1) En football, il est bien connu que c'est la taille du stade qui fait la grandeur de l'équipe. Dommage que le PSG ne soit pas allé au Stade de France.

 

Partager

> déconnerie

Tabloïd, numéro 3

> Dossier

Les stades

Les stades


Javier Aznar
2020-03-09

La moustache de Bernabeu

Revista Libero – Changer de place dans un stade quand on a occupé la même pendant des années conduit à prendre conscience de ce qui nous attache à ce lieu. 


Jérôme Latta
2019-10-04

Comment le Parc des Princes a survécu à son auteur

L'architecte Roger Taillibert, mort jeudi à l'âge de 93 ans, lègue à Paris et au football le Parc des Princes, chef-d'œuvre contesté et souvent menacé au cours de son histoire. 


Alan Fisher
2018-05-08

À Tottenham, l'inflation des billets atteint un nouveau stade

When Saturday Comes – Alors qu'ils s'apprêtent à remplir le successeur de White Hart Lane, les supporters de Tottenham déchantent en découvrant les tarifs des abonnements. 


>> tous les épisodes du thème "Les stades"

Le forum

Etoiles et toiles

aujourd'hui à 00h57 - Jah fête et aime dorer Anne : Brian Hainautaujourd'hui à 00h52--------------------C'est très bien (et Dufresne est... >>


La Route de l'Orient

23/09/2020 à 23h43 - Tricky : (Pardon, mais l’Olivier le plus célèbre, ce n’est pas le forumiste ?) >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

23/09/2020 à 23h32 - Julow : Oui, on pourrait remettre ça, quand tu en auras le loisir, Milan. C'est quand même tellement... >>


Foot et politique

23/09/2020 à 23h10 - Tricky : Mevatlav Ekraspeckaujourd'hui à 22h36———-Ca m’a frappé: je me suis tapé tout le discours... >>


Dans le haut du panier

23/09/2020 à 23h02 - Tricky : Ah non c’est moi qui me suis mélangé les pinceaux entre 0-2 et 1-3.A part ça, pourquoi Jaylen... >>


In barry we trust

23/09/2020 à 22h57 - manuFoU : Ils ont encaissé plus de points qu’ils n’en ont marqué (et accessoirement ils ont oublié de... >>


Premier League et foot anglais

23/09/2020 à 22h52 - Özil paradisiaque : En fait, si je lis bien le tableau ça devrait être Liverpool à Anfield.Joli tableau. >>


Bréviaire

23/09/2020 à 22h46 - Raïeaïeïe : Merlu sous gravillon"Andrew Gravillon se rapproche de Lorient" (footmercato.fr)....Oui je sais foot... >>


Le fil éclectique

23/09/2020 à 22h46 - L'amour Durix : Spafo.Le fait est que ma MED a pour but de récupérer une certaine somme d'argent, et du coup... >>


Aimons la Science

23/09/2020 à 22h35 - suppdebastille : En tout cas il y a une nouveauté aujourd'hui, c'est que le développeur des viz cartographiques au... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)