auteur
Richard N

 

Pionnier du foot sur le Web avec Kick'n'Rush, historien pour les Cahiers et Footichiste pour son compte.


Du même auteur

> déconnerie

[JDD #7] Irrésistibles

> article suivant

Revue de stress #174

> article suivant

Nouvelle ère à Budapest

> article précédent

El Mago Valdivia

Larqué 1975, une question d’équilibre

Un jour un but - Le 14 juin 1975, la finale de la Coupe de France entre Saint-Étienne et le RC Lens est le théâtre d'un but somptueux signé Jean-Michel Larqué.

Partager

 

C'est Jacques Thibert, dans L'année du Football 1975, qui dresse l'inventaire du geste parfait: "Regard sur le ballon, bras en balanciers, pied gauche d'appui pointé vers le but, pied de frappe pointe baissée, pivotement harmonieux et frappe en coup de fouet." Le but est signé Jean-Michel Larqué, et sur le ralenti SFP, Thierry Roland s'égosille: "Et une reprise de volée, mais alors, sensationnelle, extraordinaire... Lannoy plonge, mais il est battu!"

 

 

La rencontre touche à sa fin lorsque survient le moment de grâce. Lens et Saint-Étienne ont livré une finale d'excellente facture, l'une des plus belles, selon les spécialistes, que l'on ait disputé pour la coupe de France. Le public du Parc est ravi de suivre ce match, dans une ambiance festive, à mille lieues de l'esprit pourri du Bayern-Leeds disputé quinze jours plus tôt au même endroit, pour le compte de la Coupe d'Europe des clubs champions.

 

 

« On a même vu des Lensois applaudir »

Le résultat de cette cinquante-huitième finale de la Coupe de France n'a aucun impact sur l'avenir des deux clubs. Comme Saint-Étienne a conservé son titre de champion de France quelques jours plus tôt, Lens est certain de disputer la Coupe des coupes quoi qu'il arrive. Le Racing a toutefois tenté de faire chuter le favori stéphanois. Juste avant la mi-temps, le Gaulois Daniel Leclercq a déclenché un tir que Curkovic a détourné sur sa barre. Zuraszek a récupéré le ballon, mais a été stoppé par l'intervention in extremis de Christian Lopez. Lens a laissé passer sa chance. En deuxième mi-temps, les Verts ont fait parler leur supériorité technique et vu leur domination concrétisée par un but d’Oswaldo Piazza.

 

Il reste alors onze minutes à jouer. Piazza lance Gérard Janvion sur l'aile droite. Le Martiniquais centre. Jean-Michel Larqué, dans l'arc de cercle de la surface de réparation, trouve l'équilibre parfait et reprend du pied droit. La balle se niche sous la barre. "On a même vu des Lensois applaudir", lira-t-on le lendemain dans L’Équipe, qui met une photo du but à sa Une.

 

Jean-Michel Larqué a inscrit de nombreux buts pour l'AS Saint-Étienne, une centaine environ pour quatre fois plus de rencontres. Il a passé quinze ans sur les terrains de foot, puis plus du double par la suite dans les tribunes de presse et les rédactions, suffisamment pour que le commentateur donneur de leçons et un peu aigri brouille l'image du magnifique footballeur qu'il fut.

 

Avec sept titres de champion et trois Coupes de France, Jean-Michel Larqué détient l'un des plus grands palmarès individuels du foot français. Capitaine des glorieux Verts des épopées européennes, il n'a connu que quatorze sélections en équipe de France, entre 1969 et 1976, à une époque où celle-ci était encore au plus creux de la vague. Ce but magnifique en finale de la Coupe de France 1975 est la signature d'un talent que rien ne doit faire oublier.

 

Partager

Un jour, un but


Christophe Zemmour et Richard N
2019-05-06

Iniesta 2009, fucking grace

Un jour, un but – Le 6 mai 2009, au bout du bout de Chelsea-Barcelone, demi-finale retour de la C1, Andrés Iniesta trouve la lucarne de Petr Cech. Un but colossal et fondamental pour le club, pour lui et pour l’histoire récente du football.


Richard N
2019-05-01

Bellamy 2007, le swing de Barcelone

Un jour un but – Le 21 février 2007, l’attaquant gallois Craig Bellamy s’approprie un Barcelone-Liverpool de Ligue des Champions avec un but qu’il célèbre d’un étrange geste de golfeur.


Richard N
2019-04-16

Rep 1973, l’étoile rouge de l’Ajax

Un jour un but – Le 30 mai 1973 à Belgrade, le jeune Johnny Rep marque contre la Juventus le seul but d’une finale qui donne à un Ajax tout de rouge vêtu sa troisième Coupe des champions consécutive.


>> tous les épisodes de la série "Un jour, un but"

Sur le fil

Alexandre Ruiz pointing fingers at things, a collection. https://t.co/GxkD6WxkZ2

Ivan Ergić, footballeur et "dernier marxiste" - https://t.co/YsxXFwAQbH

RT @BilelGhazi: Le message du KVN contre la réforme des coupes européennes #OLSMC @lequipe https://t.co/yguyWRHJuF

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 02h42 - Radek Bejbl : Classicoaujourd'hui à 00h37Viril mais correct des deux côtés, ça joue. Le fait est que je suis... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 02h08 - valdo : jeannolfanclub20/05/2019 à 23h00Et pourtant il y en a eu des déclarations maladroites de joueurs... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 01h40 - Hyoga : Juninho et Cris sont peut-être de gros coups de moule. Cris arrive en effet après une expérience... >>


La L1, saison 2018/2019

aujourd'hui à 01h35 - Redalert : C'est parce que tu m'as vu citer Erasmus ?Aller, je vais même en citer un par ligne.Debec (sa... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 01h30 - Utaka Souley : Un article sur Pep (le vrai :-) sur kiplé explore aujourd'hui, intéressant et plutôt bien fait... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 01h13 - Lucho Gonzealaise : J'ai l'impression que cette histoire de joueurs mauvais qui arrivent à signer dans des clubs de... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

aujourd'hui à 01h04 - Mama, Rama & Papa Yade : Je m’étais permis de taquiner les colocs quand j’avais lu séant « Notre Téji », j’ai... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 01h01 - Redalert : Ben c'est vrai que j'ai pas mis non plus Jinani, Ivanov, Fleurquin ou Loeshbor mais c'est l'Équipe... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 00h57 - Lucho Gonzealaise : Faisons venir Heinze, les tire-au-flanc vont moins faire les malins. >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 00h25 - cocobeloeil : (Pas Lacombe qui est devenu un méchant Lyonnais alors que Pauleta s'est reconverti en gentil... >>


Les brèves

Alliance Arena

"Quand un arbitre assistant demande sa collègue en mariage." (lequipe.fr)

Prendre les shots les uns après les autres

"Hugo Lloris, le mister penalties de Tottenham." (lequipe.fr)

Milieu de tableau

"Rembrandt s'invite sur le ballon du Championnat des Pays-Bas." (lequipe.fr)

Trafic de coquines

“Football : la Colombie rattrapée par le mouvement ‘Me too’.” (ouest-france.fr)

Veuvage

"Pepe cherche à trouver la solution en solitaire." (lequipe.fr)