auteur
Richard N

 

Pionnier du foot sur le Web avec Kick'n'Rush, historien pour les Cahiers et Footichiste pour son compte.


Du même auteur

> déconnerie

Fahrenheit 4-5-1

> article suivant

Retour vers le footoir [1]

> article précédent

En zone dimitarisée

Landreau 2002, l'arrêt sur le côté

Un jour, une parade – Le 8 décembre 2002, au cours d'un PSG-Nantes de Coupe de la Ligue, Mickaël Landreau réalise face à Ronaldinho un des arrêts les plus invraisemblables du foot français.

Partager

 

Il a beau avoir été sacré champion du monde six mois plus tôt, être courtisé par les grands clubs européens et être reconnu comme l'un des tous meilleurs joueurs de la planète, Ronaldinho Gaúcho n'avait encore jamais vu ça. Le Brésilien, qui n'a après tout que vingt-deux ans, s'apprête à tirer un penalty dans une cage aux deux tiers ouverte.
 


Coup de bluff

Nous sommes dans les derniers instants d'un match palpitant qui a opposé au Parc des Princes le Paris Saint-Germain au FC Nantes. Ce seizième de finale de la Coupe de la Ligue aurait pu se jouer dans le froid et l'indifférence générale, mais les vingt-deux acteurs offrent au public, ainsi qu'aux téléspectateurs, un match débridé. Les Canaris ont mené 0-2 avant de se faire rejoindre 2-2, puis ont repris l'avantage dans le dernier quart d'heure. Lorsque M. Coué accorde un penalty au club de la capitale, à la 82e minute, le FC Nantes mène donc 3-2.

 

Landreau Ronaldinho penalty 2002


Le gros plan de la télévision montre le visage de Ronaldinho, qui a du mal à cacher sa surprise. Face à lui (enfin presque), Mickaël Landreau est bien positionné sur la ligne, mais résolument décalé sur sa droite, à deux mètres et demi de son poteau. Le défi est inédit. Le tireur se doute que ce coup de bluff n'a pas seulement pour but de le déconcentrer. Landreau est réputé pour son efficacité sur les penalties, et pour le travail spécifique qu'il effectue dans le domaine.


La Loi 14 relative au coup de pied de réparation spécifie bien que "jusqu'à ce que le ballon ait été botté", le gardien "doit rester sur sa ligne de but, face à l'exécutant et entre les poteaux". Or depuis 2000, la notion "face à l'exécutant" s'est un peu assouplie et il est toléré de se mouvoir sur toute la largeur de la cage, du moment qu'ils restent sur leur ligne. Les portiers peuvent ainsi gesticuler de droite à gauche. Mais aucun n'a encore pensé à se positionner sur un côté.
 


Côté fermé

Ronaldinho n'a jamais manqué un penalty de sa carrière. Mais c'est probablement la première fois que le gardien lui dicte le côté à choisir. Un footballeur pragmatique aurait sans doute tiré du coté ouvert, à ras du poteau, hors de portée du gardien. Seulement, Ronaldinho est très joueur. Et c'est sans doute en s'appuyant sur cet aspect que Mickaël Landreau a tenté le coup.


Puisque le gardien m'oblige à tirer à droite, c'est qu'il l'attend à droite. Il faut donc que je tire à gauche. C'est la résolution qu'a prise Ronaldinho. Sa frappe part en effet côté fermé. Landreau, qui s'était détendu dans un premier temps vers le centre, se rabat aussitôt sur sa droite. Là exactement où le Brésilien a placé son tir. Le gardien nantais bloque le ballon en deux temps, presque surpris d'avoir à ce point réussi son coup.


Le Brésilien se frotte le nez, ébahi par son échec. Le Nantais relance le ballon sans en rajouter: pas de poing levé, ni de geste déplacé, pas même le petit sourire en coin que l'on pourrait attendre. Il ne s'agissait pas d'humilier la star brésilienne, seulement d'arrêter ce fichu penalty pour finir le match en vainqueur.
 

 

 

Partager

Un jour, une parade


Christophe Zemmour & Richard N
2019-02-14

Banks 1970, l'arrêt du siècle

Un jour, une parade – Le 7 juin 1970, à Guadalajara, le roi Pelé marque un but que le gardien anglais Gordon Banks annule d'un réflexe extraordinaire. L'histoire a retenu qu'il s'agit du plus bel arrêt de tous les temps.


Christophe Zemmour
2015-05-25

Dudek 2005, double détente

Un jour, une parade — Parmi tous les faits qui ont participé au "Miracle d’Istanbul", il y a dix ans jour pour jour, il y a l’invraisemblable double arrêt de Jerzy Dudek face à Andryi Shevchenko en toute fin de prolongation. Aussi décisif qu’inattendu.


Christophe Zemmour
2014-10-24

Zamora 1936, la poussière divine

Un jour, une parade – Le 21 juin 1936, en finale de la Copa del Rey, Ricardo Zamora effectue un arrêt aussi confus que décisif en faveur du Real Madrid face au FC Barcelone. Ancienne gloire catalane, il signe là une dernière parade légendaire, à la veille de la Guerre d’Espagne. 


>> tous les épisodes de la série "Un jour, une parade"

Le forum

Dans le haut du panier

aujourd'hui à 22h30 - serge le disait : Donc vous y croyez encore à D12 ?Pour moi, si t'as l'assurance que lebron et noah se foutent pas... >>


Observatoire de la violence dans le football

aujourd'hui à 22h22 - Moravcik dans les prés : Sinon il y a greenflo qui a expliqué juste quelques posts avant le contenu du chant en question... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 22h21 - Utaka Souley : J'ai bien fait de demander des explications, j'avais rien, mais alors rien compris du tout. Merci... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 21h58 - Zénon Zadkine : Bien sûr que la conférence post-Rennes n'avait absolument pas pour but de prolonger Genesio, et... >>


LdC : La Ligue des Cahiers

aujourd'hui à 21h56 - RabbiJacob : Tu devrais t'entraîner à courir un peu plutôt que d'écrire tes conneries là. C'est pas comme... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 21h28 - sehwag : "A boy and his dog" >>


Choucroute et bierstub: l'indigeste menu du RCS

aujourd'hui à 21h15 - ricardo quaresmoi : Et pr acheter des places qd on n'est ni alsacien, ni abonné on se brosse.Quelqu' un a un tuyau pr... >>


Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 21h12 - L'avis des Hauts : @MilanEvaeverson Lemos Da Silva Brandao n'aime pas ton commentaire! >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 21h01 - Giresse au bout de mes rêves : On comprend mieux pourquoi les Écossais naturalisent des Australiens, ils ont le cou plus solide >>


Noir, Jaune, Foot

aujourd'hui à 21h00 - McManaman : Avec plaisir les cocos. >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)