auteur
Pierre Martini

Du même auteur

> déconnerie

Madar au Maccabi !

La responsabilité du jeu

Petite discussion tactique, avec une hypothèse pour expliquer le manque d'emprise des supposées grosses équipes cette saison. Le 4-4-2 sans vrai meneur de jeu est-il coupable?
Partager
On a pu constater depuis plusieurs années que le 4/4/2 avec deux milieux offensifs excentrés s'était imposé un peu partout, cette option ayant été en quelque sorte couronnée par le titre des Girondins de Bordeaux en 99. Il s'est depuis étendu, et cette saison il est ainsi adopté systématiquement ou très régulièrement par Baup, Dupont, Bergeroo, Lacombe, Santini, Nouzaret, Denoueix, Puel, Le Guen et Perrin. Autant dire qu'il est plébiscité... Quelques entraîneurs en difficulté (Toshack, Le Roy, Braga...) se sont repliés vers la formule alternative de la défense à cinq avec deux latéraux qui occupent les couloirs, dispositif qui est justement le mieux à même de contrer le 4/4/2 d'en face. Antonetti et Muller ont fait plus délibérément ce choix, probablement mieux adapté à leurs effectifs, alors que Perrin et Courbis modulent des formules moins discernables.

Ce qui surprend dans cette domination, c'est que des équipes aux effectifs et surtout aux ambitions très diverses évoluent de façon similaire. Comment ce système pourrait-il avoir la même efficacité partout et être aussi adéquat pour un club qui joue le maintien que pour un autre qui vise le titre?
Au départ de la vogue actuelle, il y a le constat qu'il est de plus en plus difficile de passer dans l'axe des défenses renforcées, et qu'il convient donc d'écarter le jeu sur les ailes pour les contourner. La présence de deux leaders techniques sur les côtés tend à faire disparaître le meneur de jeu axial placé derrière les attaquants (Zidane, Figo, Benarbia à Monaco etc.). Mais comme ils doivent aussi assurer leur replacement défensif, la construction du jeu repose grandement sur les deux milieux "récupérateurs", qui ont souvent autre chose à faire ou dont le bagage technique est plus limité. Ce recul de la construction du jeu a cependant permis à d'excellents techniciens de s'affirmer au poste de récupérateur-orienteur, (dont le modèle pourrait être Guardiola ou Vieira) comme Lamouchi et Okocha la saison passée, Saïb à Auxerre. Mais si ces rampes de lancement sont neutralisées, les liaisons entre les lignes apparaissent nettement plus problématiques.

Le refus de construire le jeu à partir de l'axe pose un problème aux équipes a priori supérieurs qui sont censées prendre leurs responsabilités. Si elle sont mises en échec tactiquement (par une bonne occupation du terrain, un pressing sur le porteur et de l'agressivité dans les duels), l'animation du jeu devient presque impossible et les attaquants ont peu de chances d'être servis dans de bonnes conditions. Dans une telle situation, il est effectivement moins aisé de faire valoir sa supériorité technique.
Le PSG de cette saison illustre parfaitement ce débat, tant l'absence d'un meneur semble parfois criante chez les Parisiens (où la solution du milieu "en losange" peine à s'imposer), mais on trouverait beaucoup d'exemples de milieux offensifs déportés contre leur gré le long de la ligne de touche, où ils n'expriment qu'une partie de leurs qualités. Ce 4/4/2 n'est-il finalement pas nettement plus rentable pour les challengers qui ne cherchent pas nécessairement la possession de la balle, mais sont disposés de sorte à offrir une bonne solidité défensive et à profiter de toutes les opportunités d'attaque?
Les équipes qui opèrent avec des moyens conséquents devraient, elles, assumer plus clairement leur statut de favoris sur le terrain, objectivement fondé, et prendre le jeu à leur compte en refusant de l'abandonner trop facilement à l'adversaire. Mais les numéros 10 sont-ils définitivement passés de mode?

Partager

Le jeu, les joueurs, les entraîneurs


Stéphane Pinguet et Pierre Martini
2020-01-10

Roger Courtois, buteur d'époques

Plus présent dans les palmarès que dans les mémoires, l'avant-centre Franco-Suisse Roger Courtois a marqué le FC Sochaux et traversé des époques agitées. 


Enzo Olivera
2019-12-25

Diego Forlan : « Tout ce dont tu as rêvé quand tu étais gamin »

Entretien – Meilleur joueur du Mondial 2010, Diego Forlan évoque l'émotion des Coupes du monde, ses passages à l'Atlético et Villarreal, ce qu'il garde de sa carrière…  


Christophe Zemmour
2019-12-25

Diego Forlan, blond céleste

Passe en retraite - Une nouvelle vie commence pour Diego Forlan, nouvel entraîneur de Peñarol, dans sa ville natale de Montevideo. Hommage au merveilleux footballeur qu'il fut. 


>> tous les épisodes du thème "Le jeu, les joueurs, les entraîneurs"

Le forum

In barry we trust

aujourd'hui à 04h55 - Gouffran direct : Énorme coquille sur laprese.ca (ça va pas rester en ligne... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 02h37 - cachaco : Bruno Guimarães, c'est un peu cher pour vous, non? Il a fait une bonne saison avec un club qui... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 01h34 - Gilles et jeune : Tonton Danijelaujourd'hui à 00h07Je sais pas, mais niveau audibilité, le communiqué de la... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 00h22 - Milan de solitude : "Pour Sama" : incroyable document sur ce que cela signifie de survivre ou de mourir dans une ville... >>


Café : "Au petit Marseillais"

19/01/2020 à 23h48 - Nicordio : Je sais pas trop qui j’ai envie de voir jouer ailier droit en ce moment. Ils ont tous déçu a... >>


Stades ultimes

19/01/2020 à 23h46 - Hyoga : Lego sort un modèle d'Old Trafford, dans la série "creator... >>


Tout en haut du Nou Camp

19/01/2020 à 23h30 - patrice : Espinas - 22h38Un des échos est que Valverde était très souple sur les libérations... >>


Merlus, Tango et Friture

19/01/2020 à 22h56 - Christ en Gourcuff : On s’évite une prolongation et un déplacement à Limonest c’est déjà ça >>


Paris est magique

19/01/2020 à 22h54 - PCarnehan : Bon, parfait. C'était nul, mais on s'évite une prolongation improbable dans l'obscurité... >>


Les enfants de la bulle

19/01/2020 à 22h47 - Gouffran direct : Les vêtements ont bien été achetés peu de temps après et je suis bien au chaud.Et puis les... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)