> article suivant

Dernier carré

> article précédent

Real : le modèle bat de l'aile

La Landrenka

"Les mots du foot", inédit - Épisode d'actualité de la célèbre série du journal, consacré à un néologisme nantais…

Partager

Mickaël Landreau aimerait qu'on arrête de lui tirer dessus.

 

Au travers des époques, sur le coin d’un zinc ou au bord d’un carton de pizza, le dialecte du footeux ne cesse de se réinventer. Sous l’effet de l’alcool ou d’anchois rances, apparaissent des mots éphémères qui griffent l’histoire comme un tacle de Francis lacère les tibias. Lors de la finale de la Coupe de la ligue 2004, la Landrenka fut l’œuvre du gardien nantais alors en poste. Dernière œuvre significative d’un éternel espoir, elle précéda sa chute dans l’anonymat. Il ne se remit jamais de l’échec de son transfert à la Juventus de Turin suite aux examens médicaux qui détectèrent une hypertrophie de cucurbitacée non compatible avec les normes italiennes.

 

Ce geste unique reposait sur une grossière erreur de jugement: "Sur les 80.000 personnes qui étaient au stade de France seul Richert a imaginé que je pouvais tenter une Panenka". Hélas, c’est lui qui gardait les buts ce soir-là. Pourtant, "cette Panenka, cela faisait plusieurs jours qu'[il] y pensait". Et ce ne fut pas vain, puisque la Landrenka décrit désormais une forme très élaborée de Panenka. Le geste particulièrement difficile se décompose ainsi. Après quelques grimaces de Garcimore mal rasé, la course d’élan se confond avec le début de sprint d’un chien fou s’apprêtant à traverser l’autoroute dans un art mortifère inspiré de la tradition des chihuahuas kamikazes. Elle se poursuit par un geste technique longuement travaillé à l’entraînement: l’amorti de glissade. Pour cela, le joueur doit planter son pied d’appui dans le sol tout en gardant le déséquilibre, feinter la chute et amorcer le démarrage d’une course auto-célébratrice de victoire.

Le tir ainsi décoché mérite qu’on s’y attarde. Un sniper des surfaces aura les plus grandes difficultés à l’exécuter comme en atteste Roberto Carlos: "À la vue de ces images, je sais pourquoi je ne jouerai jamais en France, je n’ai pas un niveau scolaire suffisant pour comprendre le jeu à la nantaise". Peu de joueurs morphologiquement aboutis sont capables de donner au ballon une trajectoire aussi lente, sans effet et parfaitement cadrée dans les bras du gardien adverse.
 

 

Définition dans le petit bob illustré
n.f du celtic ancien sous la forme de "Pan’n’drauhp". À l’origine, il illustrait le geste trop tendre du pêcheur débutant qui ne savait pas lancer les filets — geste généralement suivi d’un violent coup de pied au cul dudit pêcheur. C’est cette signification qui a d’abord été popularisée dans le rugby quand pour marquer les points de pénalité les rugbymen s’encouragent ainsi: "Pan and Drop". Mickaël Landreau a désormais remis au goût du jour le caractère initiatique et douloureux du sens originel du mot.
Synonyme : frappe de poussin hydrocéphale.

Partager

Déconneries


Christophe Kuchly
2018-06-26

Le match dont vous êtes le héros

L'Espagne et le Portugal, qualifiés dans le groupe B, seront au rendez-vous des huitièmes de finale du Mondial. À moins que…? Bienvenue dans un monde imaginaire dans lequel vous êtes l'arbitre et où chaque décision peut changer le cours de l'histoire.


Christophe Zemmour
2018-06-25

Messi, tel Son Goku

Un prodige que l’on attend sur le toit du monde mais qui peine à décrocher le titre suprême, tout en vivant dans l’ombre d’un prédécesseur génial et farceur: voilà une histoire que l’on a déjà entendue quelque part...


2018-06-17

[JDD #7] Irrésistibles

Le Journal de Didier – Conspiration tactique, incident avec Clément d'Antibes, start-up de Rami… Récit des derniers jours des Bleus à Clairefontaine. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Sur le fil

RT @ButterflAym: Article de U10 sur Valeri Lobanovski, entraîneur révolutionnaire soviétique. Il est notamment à l'origine de l'éclosion de…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

LdC : La Ligue des Cahiers

aujourd'hui à 22h13 - prime : J'ai pas le numéro du board. >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 22h10 - l'homme de la pampa : Question aux suiveurs assidus : Gasly aura le droit de jouer sa chance ou va-t-il devoir passer les... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 22h10 - Hyoga : Il Capitanoaujourd'hui à 19h43Si c'est 5M€ c'est pas mal,--Ca veut surtout dire que si on croit... >>


Go Mouest !

aujourd'hui à 21h54 - McManaman : (j'avais raté cette discussion)Je n'ai vu en entier que le match à Cholet, qui était en effet... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 21h42 - FPZ : Mama, je préfère très largement les Derechazos de Ripart après ses buts, qu’il continue... >>


LA GAZETTE : Les gestes / Les antigestes

aujourd'hui à 21h35 - Moravcik dans les prés : Antigeste : la tentative de dégagement d'Hiroki Sakai, très fort et droit sur Morgan Sanson, ce... >>


Marinette et ses copines

aujourd'hui à 21h25 - Vas-y Mako! : J'avais déjà vu des joueurs se signer en entrant sur le terrain ou en marquant un but, mais... >>


Les CdF : cahiers de doléances

aujourd'hui à 21h25 - McManaman : L'amour Durixaujourd'hui à 20h15C'est sur que présenté comme ça, je comprends mieux.@Mev : on... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 21h08 - lotbur : Avec Palencia à droite et Sabaly à gauche plus Kounde et Pablo dans l'axe je pense que ça... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 21h04 - Philou Vercruysse : Oui, tu peux quasiment calculer l’ecart si ta situation familiale n’a pas changée.Tu appliques... >>


Les brèves

Il est des nô-ôtres !

"Guingamp : Eboa Eboa prolonge." (lequipe.fr)

Souici 2

"ASSE : Souici vers un nouveau prêt." (lequipe.fr)

Speed dating

"Kylian Mbappé : pas de temps pour les filles." (femmeactuelle.fr)
Mbappé, court toujours.

Gaolin Soccer

“Chine : le superbe retourné de Gao Lin." (lequipe.fr)

Franche Sibérie

"Un policier russe aux Pussy Riot : 'Parfois, je regrette 1937'." (lemonde.fr)