> article précédent

6% Foot

> article précédent

La révolution d'Hervé Penot

La Gazette du Mondial #5,5

Partager

Les minutes


La minute paille et poutrinha de Juninho
"Je n'ai vraiment pas apprécié l'attitude de Patrice Evra. Déjà, je n'aime pas sa façon de s'exprimer. Il veut toujours donner des leçons". (Le Journal du dimanche)


La minute paille et poutre de Daniel Cohn Bendit
"On atteint le summum du ridicule! Le vaudeville joue les prolongations à un niveau supérieur. Le président de la République est là pour s'occuper des problèmes des Français: ce n'est tout de même pas à lui de faire le ménage dans la Fédération française de football" (AFP). Daniel Cohn Bendit, donc, député européen et membre de la "Team LCI" pour commenter le Mondial.


La minute de foutage de gueule intégral de Pierre Ménès
"Devant, le duo de laissés pour compte Klose-Podolski a de nouveau fait un super match et j'imagine déjà ce qu'on aurait dit en France si le sélectionneur avait pris un binôme d'attaquants ayant marqué 5 buts à eux deux dans la saison". (Yahoo!). "On"? Pourquoi ne pas utiliser la première personne du singulier, Pierrot?

bachelot_assemblee.jpg
"Et j'ai demandé un audit à Eric Woerth pour enquêter sur les avantages fiscaux extravagants des footballeurs".

La minute qui soulage d'Emmanuel Petit
"Ce que je regrette par rapport à tout ce marasme, au niveau de la presse, c'est qu'il y a trop de gens aujourd'hui qui emploient le conditionnel dans leurs phrases.  Aujourd'hui, le journalisme a besoin de vérifier ses sources". (France 2)


La minute de journalisme sportif de France 3
- Laurent Luyat : "Vous avez vu la une du Sun ?"
- Emmanuel Petit : "Oui en même temps le Sun, on sait ce que ce tabloïd vaut, c'est de la presse de caniveau".
- Laurent Luyat: "Oui, c'est vrai, j'espère que ça n'arrivera jamais en France".
- Emmanuel Petit : "Oh ben ça a commencé avec L'Équipe, on y vient, on y vient".


La minute corporatisme & esprit corporate d'Eric Di Meco
“Beaucoup de noms circulent, d’Alain Cayzac à ceux de la génération 98. Il y en a un qui se cache et qui pour moi serait parfaitement légitime: Jean-Michel Larqué. Il a été professionnel, travaille dans le football amateur en temps que président de ligue, et est aussi consultant et journaliste. Il connaît tout sur tout et serait le parfait compromis pour gérer au mieux une fédération dans sa structure et aussi dans sa communication. Maintenant, on sait qu’il est indésirable à la fédération peut-être à cause de sa compétence. Certains lui reprochent ses sorties médiatiques à l’encontre du football professionnel. A un moment donné, il faut faire un choix entre la compétence et les intérêts de personnes qui gèrent leurs petits portefeuilles.” (RMC)


La minute "Et si j'avais entraîné Grenoble, j'aurais râlé pour Matsui" de Luis Van Gaal
"C’est très mauvais pour notre préparation pour la nouvelle saison. Je regrette que mes joueurs réussissent une aussi belle compétition. Cela complique ma tâche et celle de mes joueurs". (AFP)


lizarazu_heyouais.jpg
- Allo la régie? Superbe cet arrangement son, je m'entends parler!
- Euh... on n'a rien touché, M. Lizarazu.



Le système, moi non plus

Au vu du déroulement de la Coupe du monde, il est assez cocasse de repenser au débat qui a fait rage dans l'hexagone ces deux dernières années. Pomme de discorde nationale, le système de jeu de l'équipe de France a été voué aux pires gémonies. Conspué, ce 4-2-3-1 archaïque qui empêchait les Bleus de donner leur pleine mesure. En deux temps, la Coupe du monde a d'abord montré qu'ils pouvaient très mal jouer dans plusieurs autres systèmes, y compris les plus à la mode.

Puis, l'organisation des équipes qui avancent dans la compétition éclaire les vieux débats d'un jour nouveau. L'Espagne, épouvantail de la compétition, joue en 4-2-3-1. Xabi Alonso joue d'ailleurs plus bas au Real que ne le faisait Lassana Diarra. L'Allemagne? 4-2-3-1. Les Pays-Bas? Idem. Des quatre demi-finalistes, seul l'Uruguay joue dans un 4-4-2… encore plus défensif que le système des Bleus.
On touche à l'inanité absolue du débat en entendant Eric Di Meco analyser Allemagne-Argentine en ces termes: "Le problème de l'Argentine, c'est ce milieu avec un seul milieu défensif".



Dans la presse allemande déchaînée
 
gazette_cm5_germany.jpg



Les questions

• Quand Alan Shearer défend l'idée de la vidéo en déclarant "Tout le monde la veut, et tout le monde ne peut pas avoir tort", combien de personnes lui ont spontanément envoyé un livre d'histoire?
• Quand on lui demande ce qu'il faut changer dans le football français, Jean-Claude Dassier déclare "Il faut en finir avec les valeurs des années 50, qui amènent au résultat qu'on vient de voir". Dix lignes plus loin, il explique qu'il faut en finir avec les écouteurs sur les oreilles. Du coup on n'a pas compris si c'était les racailles des années 2000 ou les vieillards des années 50 qui posaient problème. Un an après son arrivée, le président de l'OM finira-t-il par dire un seul truc intelligent?
• Cette fois Canal+ diffuse un reportage pour expliquer que les défaites ne sont plus acceptées, et qu'on donne trop d'importance aux enjeux du foot. Chiche les gars, chiche?
• Contrairement à ce qu'on pourrait croire, L'Équipe prend parti dans la friction Thuram / Dugarry. Si si, en page 21 dans sa  rubrique "jeu de l'été", le quiz demande dans quel club Dugarry a terminé sa carrière en proposant a) Qatar SC b) Birmingham c) Bordeaux.
• Combien de semaines Laurent Luyat a-t-il passées au Cours Florent pour parfaire son rictus faussement navré pour expliquer que ça va être la désolation au [insérer ici le pays de votre choix] et que l'entraîneur va se faire allumer par la presse.


gazette_cm5_tribune.jpg
La vidéo dans le foot d'accord, mais le déo d'abord.

Vu du forum

=>> cagouille - dimanche 27 juin 2010 - 12:54
Je suis le seul à être un peu énervé par la une de L'Équipe aujourd'hui? "Enfin du foot!"... C'est pas comme si cette semaine il y avait eu plusieurs matches de Coupe du monde par jour, c'est sûr. Ça fait plusieurs fois que j'ai l'impression que L'Équipe se plaint de la façon dont le foot est traité dans les médias, alors qu'ils en sont en grande partie responsables. C'est bien ce journal qui a préféré faire sa une sur une rumeur de transfert plutôt que sur les deux premiers huitièmes de la Coupe du monde, pas plus tard qu'hier?


=>> ravio - dimanche 27 juin 2010 - 19:04
Vous croyez que Kristöf Von Shavänn l'animateur de la Glücksrad sur ZDF va lancer une pétition pour rejouer le match?


=>> J'ai remis tout l'allant - dimanche 27 juin 2010 - 20:07
Petit interlude équipe de France. ILS sont quand même bien drôles, certains journalistes et autres consultants. On dirait que Domenech leur manque: ils arrivent à placer à gauche à droite des sous-entendus à peine voilés sur les incompétences de l'ex-sélectionneur, du genre "Vous voyez ce sélectionneur allemand, ah quand même, il a un style de jeu, un projet auquel les joueurs adhèrent, LUI" ou "Ah ces Chiliens, c'est pas défensif, c'est pas frileux pour un sou, ça joue, mais faut dire qu'ils ont pris soin de préparer l'équipe depuis SIX mois, hein, EUX". Ils sont trop forts: ils ont créé la cabale rétroactive.


=>> Tonton Danijel - mardi 29 juin 2010 - 13:14
Ce que je ne comprends pas, c'est comment l'UMP peut être favorable au vidéo-arbitrage suite aux matches Devedjian-Comparini et Hortefeux-Auvergne.
=>> lemeu - mardi 29 juin 2010 - 19:27
Oh oui, tiens, et l'arbitrage vidéo créerait de nouvelles polémiques à base de : "Oui, on voit les crampons toucher le tibia, mais le carton rouge n'est pas justifié, c'est pris hors du contexte". Ou bien: "Certes, on voit bien le joueur français cracher sur son adversaire, mais c'était dans une conversation d'ordre privé, il ne l'aurait jamais fait s'il avait su qu'il était filmé".


domenech_kimono.jpg
"Bien le bonjour mademoiselle, je viens pour réparer l'équipe de France..."


Faire le canard : définition

Sur TF1, Fabien Barthez a conseillé à Patrice Évra de "faire le canard" plutôt que d'annoncer des règlements de compte publics. L'expression a suscité un peu de perplexité, avant de recevoir une explication que, pour notre part, nous retiendrons.

=>> Mykland - mercredi 30 juin 2010 - 19h16
"Faire le canard" n'est pas une expression propre au sud de la France. C'est une expression souvent utilisée chez les djeun's.

Un exemple concret.
C'est la Coupe du monde, votre pote Dédé vous convie à regarder la demi-finale chez lui avec en accompagnement pizza et binouzes. Le top. Vous prévenez maman que ce soir, vous sortez entre potes pour une soirée foot.
Sauf que maman a un autre plan pour vous: le dernier Hugh Grant est à l'affiche avec un rôle à contre-emploi: séducteur dans une comédie romantique, et elle ne veut louper l'avant-première pour rien au monde.

Deux options :
- Soit, rien à battre du film, même si l'acteur principal à un lien avec une célèbre marque de whisky, et vous filez directos chez le poto. Maman ira voir sa daube avec sa meilleure amie ou sa mère.
- Soit après tergiversations et coup de pression, vous appelez Dédé pour décliner son invitation prétextant une gigitte que seul votre canapé peut soulager. Et au final, vous finissez à l'UGC de Rosny-sous-Bois en loupant le choc entre l'Espagne et l'Argentine.
Sur l'option 1, vous avez des cojones, sur l'option 2, vous faites le canard.


henry_main_afs.jpg
Tu t'es vu quand Jaibulanis?

> Remixez les lucarnes dans le Diaporama des lecteurs.

> La Gazette du Mondial #5 : première partie
Partager

> déconnerie

Génération ZZ

> sur le même thème

La Gazette du Mondial #5

La Coupe du monde 2010


Christophe Kuchly
2014-03-31

Coupe du monde 2010, refaisons l'histoire

Uchronie – Imaginons ce qui se serait passé si le cours du Mondial sud-africain n'avait pas été infléchi par… le clash Anelka-Domenech, la main de Suarez et le penalty de Cardozo. 


Jérôme Latta
2010-09-27

Feuilles mortes

Samedi, L'Équipe Mag a livré des extraits d'un livre des éditions L'Équipe sur la une à scandale de L'Équipe. Ou quand l'autopromo rejoint l'autojustification.


Jérôme Latta
2010-08-09

Anelka d'espèce

Premier rebelle de Knysna et dernier en date à avoir chargé Domenech, Nicolas Anelka a surtout témoigné contre lui-même.


>> tous les épisodes du thème "La Coupe du monde 2010"

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)