auteur
Le Feuilleton de la Ligue 1

Du même auteur

> article précédent

Le tourbillon de l'avis

> article précédent

240 millions, ça vaut combien?

LA GAZETTE DE LA LIGUE 1 // ÉPISODE 7

Partager

Le classement en relief

cer_2009_2010_j07.jpg

>> Retrouvez le vrai classement en relief et le générateur de classement.



Les résultats de la 7e journée
Le Mans-Lens : 3-0
Auxerre-Grenoble : 2-0
Valenciennes-Marseille : 3-2
Nancy-Sochaux : 2-1
Lyon-Toulouse : 2-1
Montpellier-Boulogne : 1-0
Bordeaux-Rennes : 1-0
Lille-Nice : 1-1
Lorient-Paris SG : 1-1
Monaco-Saint-Étienne : 1-2



Les 5 gestes de la journée

• L’enchaînement roulette derrière la jambe d’appuis, demi-volte, frappe enroulée au ras du poteau de Frédéric Thomas.
• Le mouvement lorientais qui rappelle la dernière phase du but de légende de Cambiasso contre la Serbie: sombrero de MVuemba, décalage au ras du sol, remise de Vahirua puis talonnade de Gameiro sans contrôle, petit extérieur de MVuemba dans les filets parisiens.
• L’enchaînement poitrine, sombrero retourné de volée, réussi par Lucho González, comme ça, juste pour se faire plaisir.
• Une "panenka" et une frappe de vingt-huit mètres dans la lulu qui donnent la victoire face à Sochaux. Hadji a vécu pire soirée.
• Le triple une-deux entre Gourcuff et Chamakh, dont les deux derniers en talonnade qu’aucun jeu vidéo ni dessin animé n’avait osé imaginer.



Les 5 antigestes de la journée

• La tête aux six mètres de Sissoko, qui rate le but vide pour nous rappeler que dans trois mois, Ibrahima Bakayoko fêtera ses vingt-quatre ans.
• La rétro chandelle de Bodmer, qui lance Sissoko vers l’ouverture du score.
• Le barrage de police mobile raté par Cris, dont la bavure ne rattrape pas celle de Bodmer sur le même Sissoko.
• La relance de Ciani, mal exploitée par M’Vila, mais pas par Ronald Zubar, qui l’a mise en boucle sur son blog, tout fier de constater que si l’OM a été ingrat, on ne l’oublie pas chez les champions de France.
• Les balayages de Makelele et Chamakh, dispensables.


gaz07_numero_arbitres.jpg
Marre d’être cloué au pilori par des pseudos spécialistes qui ne connaissent pas les lois du jeu? Peur d’une nouvelle entrevue en lieu clos avec Jean-Michel Aulas? Arbitres en détresse, nous sommes à votre écoute.


La bannette


Le jeu idiot
Grégory Coupet (Le Parisien) : "On joue au PSG".

Le mec grillé dans la profession
Didier Ollé-Nicole (France football) : "Ma spécialité, c'est le barbecue".

L'équipe sous X
Didier Deschamps (L'Équipe) : "Je n'ai pas reconnu l'OM".

L'escroquerie au bonneteau
Didier Deschamps (L'Équipe) : "Vous n'allez pas m'avoir. Vous n'avez pas l'équipe dans le journal car je vous ai embrouillé, j'ai tout mélangé lors de la mise en place".

Le match qui s'est joué dans un mouchoir
Guy Lacombe (L'Équipe) : "Vu la façon dont on a abordé le match, c'est une défaite qui nous pendait au nez".

Le président qui ne fera pas de petit trou dans le budget
Pierre Wantiez (L'Équipe) : "Il est hors de question de jouer à la roulette russe avec les finances du club".

L'entraîneur ornithologue
Laurent Guyot (L'Équipe) : "À ce poste-là, pour la Ligue 1, s'il y avait un oiseau rare, on le saurait".

Le joueur qui soutient son entraîneur mais pas trop
Rudy Mater (L'Équipe) : "Cela va faire taire ceux qui ne croyaient pas à notre nouveau schéma tactique.  Même nous, il faut le reconnaître, étions sceptiques".

Le joueur qui se croit à Grenoble
Grégory Coupet (L'Équipe) : "Là, on tombe un peu dans les abîmes".

Le gardien qui fait tourner les tables
Grégory Coupet (Le Parisien) : "Dans l’esprit, nous devons être plus présents".

L'étalon-plomb
Bafetimbi Gomis (Le Progrès) : "Même le PSG a livré son meilleur match contre Lyon!"

Le mercato entre la fête des mères et la fête des pères
Gaël Mahé, agent de Paul Pobga (France Football) : "Vous savez ce que Manchester a envoyé à la maman de Paul? Pas un gros chèque, non. Un bouquet de fleurs. Ça coûte 30€, un bouquet de fleurs, mais ça a touché la maman. Elle s’est sentie en confiance. Le père de Paul, a lui, reçu un livre sur l’histoire du club".


gaz07_canal_priere.jpg
Petit Papa Thiriez,
Quand tu r'descendra d'ton trône,
Avec des sous-sous par milliers,
N'oublie pas à qui tu les dois.



Les minutes

La minute légendaire de Toifilou Maoulida
"Il y a Raul qui embrasse son alliance, Anelka qui fait son signe, Pauleta qui fait l'aigle, et voilà, maintenant il y a aussi Maoulida et ses banderoles" (Canal Football Club)


La minute Brigitte Lahaie Jean-Michel Aulas
"[Robin Leproux] a dit que mon attitude était inacceptable... De la part de quelqu'un d'un peu puceau dans le milieu, je pense qu'il a réagi un peu vite à partir d'une situation qui n'est pas celle qui s'est passée. Comment s'appelle t-il? Ah, oui! Monsieur Leproux voulait aussi se justifier auprès de ses actionnaires qui sont des gens ambitieux et qui veulent que leur équipe gagne plus. Ils ont fait des progrès fantastiques..." (Le Parisien)


Le bréviaire hebdomadaire de Philippe Lucas
"Je le dis, je regrette que Michel Moulin soit pas resté président".
• "Et tu dis 'En France j'me branlais un peu les couilles et t'étais titulaire'."
• "Si en France on était bon, on le saurait".
• "La France c'est quoi, c'est Tournez manège, t'es champion olympique tu sais même pas pourquoi".
(M6, 100% Foot)


gaz07_jardinier_ldc.jpg
La seule image connue du légendaire Plastic Bertrand-Demanes.


Coupet sort à retardement

Depuis le temps, on le connaît, notre Grégory Coupet. Sa mauvaise humeur et ses conceptions un peu rigides du métier sont devenues fameuses à force de charges contre le manque de respect de ces jeunes qui le tutoient ou contre la mentalité insuffisamment guerrière du vestiaire lyonnais. Un "franc-parler" sujet à caution quand on sait aussi que Coupet explose un peu comme une grenade: pas tout de suite, et pas là où on l'a dégoupillée.

On a donc reconnu le sergent Coupet dans son interview au Parisien, peut-être moins quand il décrit ses "jaillissements à la kamikaze" que lorsqu'il sermonne ses troupes: "On joue au PSG et c’est une responsabilité. Nous ne disons pas qu’on va être champions mais il y a un minimum. Le PSG, c’est huppé et respecté. Quand on y joue, on a certains devoirs de combativité. Nous devons nous imposer une certaine pression". Peut-être avec quelque malice, le journaliste demandera: "Avez-vous déjà tenu ce discours à vos coéquipiers dans le vestiaire?" La réponse ne fuse pas vraiment: "Pas encore. On va voir. Il y a toute une semaine pour ça". Là, on aimerait avoir le numéro de la taupe pour lui demander si le joueur s'est exécuté ou si décidément, il pousse ses coups de gueule surtout dans les médias.


supp_stuttgart.jpg
Son équipe vient de prendre un but, mais ce supporter s'en bat les coudes.

Noms d’oiseux

On se demande quelle mouche a bien pu piquer Christian Gourcuff le lendemain de Lorient-PSG. "Makelele peut prendre le sifflet, c'est pareil. Son comportement et celui de l'arbitrage à son égard, c'est un scandale". Plus loin: "Il est dépassé et en bout de course et compense par des fautes". La pique sur l’arbitrage mise de côté, y a-t-il un fond de vérité? Certains joueurs sont-ils arbitrés différemment parce qu’ils parlent à l’arbitre, par roublardise? Probable, des joueurs comme Deschamps ayant publiquement avoué leur rôle d’influenceur en chef auprès de l’homme en noir. Mais réduire au seul Makelele un fait vieux comme le football, et surtout s’en émouvoir à ce point confine à la puérilité.

De puérilité il est question dans la réponse de cour de récré d’Antoine Kombouaré. "Gourcuff est une pleureuse", déclare-t-il à L’Équipe. Avant d’employer des métaphores à base de paille et de poutre, écoutons sa réaction sur RMC: "Excusez-moi de parler avec mes mots à moi mais ce genre de mecs mérite des claques dans la gueule". A accoler à une autre déclaration de l’entraîneur le plus suspendu de L1: "Il y a des choses qu’un éducateur n’a pas le droit de dire. Je suis outré" – qui, contrairement aux apparences, s’adresse à Gourcuff et non pas Kombouaré lui-même. 


L’échange nous renvoie au traditionnel trash talk, pratique très anglo-saxonne qui voit souvent deux boxeurs faire les coqs en s’invectivant lors de la pesée, ou dans le football joueurs et entraîneurs s’envoyer des roses par presse interposée. Mais là où Alex Ferguson peut sortir, après le derby de Manchester gagné par les siens "Parfois vous avez des voisins bruyants et il faut vivre avec. Ce qu’on peut faire, c’est monter le son de sa télévision", les acteurs hexagonaux manquent de deux ingrédients indispensables pour trash-talker avec panache: le recul et le second degré. 
On attend avec impatience que Gourcuff rétorque à Kombouaré "qu’il est un peu puceau dans le métier".



Les observations en vrac

• C'est pas tant d'apprendre que le salaire annuel de Lizarazu sur TF1 s'élève à 300.000 euros qui fait mal, que de savoir qu'il gagnait plus sur Canal+.
• Y a-t-il un alinea caché dans le règlement qui précise que Cyril Rool peut être bon partout, sauf à Marseille?
Toupargel, c'est une association caritative qui défend quelle cause, Jean-Michel?
• Kader Keita est parti, mais la scoumoune lilloise est restée. C'est Mathieu Bodmer qui était l'unique destinataire du testament.
• Scandale des emplois fictifs: après les consultants de L'Équipe du dimanche payés pour répéter ce qui est écrit dans les journaux de leur pays, Isabelle Moreau touche un salaire pour regarder ses collègues en souriant.
• Si Saint-Étienne a deux présidents, ils ne pourraient pas en prêter un à Marseille, qui n'en a aucun?
• Pavlov quand tu nous tiens : pour présenter un reportage sur les arbitres, qui s'immerge dans le quotidien des hommes en noir, Canal nous montre… une erreur d'arbitrage dans un extrait de trente secondes de promo.



L’envers du championnat
gaz07_lequipe_grenoble.jpgCette fois, les Grenoblois peuvent souffler: leur parcours sans faute est désormais gravé dans les annales de l’envers du championnat. Perfectionniste, Pierre Wantiez, le co-directeur général du club, avait pourtant fouetté les ego la semaine dernière, en assimilant le comportement de certains joueurs à celui de "petits merdeux".

A-t-il détecté avant tout le monde des signes avant-coureurs de suffisance ? A-t-il craint de passer à côté de ce record national de départ arrêté, qui lance si formidablement la saison? Toujours est-il que l’humilité reste de mise dans le discours d’un homme qui sait que rien n’est encore gagné en dépit des apparences: "Moi, ce que je retiens toujours, même si on ne peut pas se satisfaire de ça, c’est que les joueurs avaient envie, voilà, point final". L’exemplarité est sans faille. Tout juste consent-il à ouvrir brièvement son cœur à ses hommes pour marquer le coup, à l’issue cette historique série de sept matches. D’émouvants propos aux allures de célébrations de fin de saison: "On peut pas dire que je suis fier d’eux, j’ai pas à être fier d’eux, parce qu’ils savent que sur le fond, on les aime, on est fiers d’eux, les joueurs".

gaz07_tableau_grenoble.jpg
Mecha Bazdarevic a proposé une séance de tableau noir très innovante à ses joueurs, mais aucune copie ne lui a été remise cette semaine.

Côté terrain, Mecha Bazdarevic n’a semble t-il plus rien à apprendre à un groupe taillé pour la légende. C’est ce que dégage sa causerie d’avant match, teintée de sérénité fort à-propos: "Vous êtes très très bien comme ça, très compacts". Le tableau d’affichage lui donne une fois de plus raison. Reste à fixer un nouveau challenge à même d’entretenir la motivation d’un effectif au potentiel inestimable.

> Revisitez les lucarnes avec le Diapo des lecteurs.
Partager

> déconnerie

Le Noël de l'AS Monaco

Le championnat de France


Jérôme Latta
2019-09-13

La Ligue 1 a-t-elle sa place dans le "Big 5" ?

Une Balle dans le pied – Que diable fait le championnat de France dans le "Big 5 européen? Examinons la légitimité de cette appellation contestée, qui a pourtant la faveur des économistes du sport.


Richard N
2019-05-31

Platini à Nantes, le rêve de Lagardère

En 1979, le nom de Michel Platini est discrètement évoqué dans les couloirs du Football Club de Nantes. Rien ne s'oppose à un transfert, sinon la frilosité des dirigeants. Le club nantais a-t-il raté un rendez-vous avec son histoire?


Richard N & Christophe Zemmour
2019-05-29

Feindouno 1999, la proie du doute

Un jour, un but – Le 29 mai 1999 au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux conquièrent leur cinquième titre de champion grâce à un but de leur tout jeune espoir, Pascal Feindouno.


>> tous les épisodes du thème "Le championnat de France"

Le forum

Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 02h17 - Sos muy Grosa, Adli bitum : Avant de perdre notre energie au jeu des comparaisons, et se demander comment Pierre, Paul ou... >>


La L1, saison 2020/2021

aujourd'hui à 02h16 - PCarnehan : Et je parle de « toute » la L1. Venez pas me les briser avec les morceaux accordés à C+. >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 00h26 - Delamontagne est Belle : Ces deux derniers matchs demain vont être stressants.Ca serait assez intéressant d'être... >>


Ligue Europe, la coupe de l'UEFA

10/08/2020 à 23h57 - Bale de jour : C'était un chouette match avec notamment un gardien danois en feu (bravo a lui pour son match... >>


CdF Omnisport

10/08/2020 à 23h55 - Le déjeuner sur Hleb : et alorsaujourd'hui à 14h21Latour a clairement expliqué qu'il venait chez Direct Energie parce... >>


Qui veut gagner des quignons ?

10/08/2020 à 23h54 - Le déjeuner sur Hleb : @Toni, il y a Maxime Pélican évidemment mais bon, c'est plutôt pour les quignons hardcore ! >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

10/08/2020 à 23h37 - De Gaulle Volant : Jean-Jacques Usé(... ne parlera ni aux non-guingampais, ni aux guingampais de - de 30ans). >>


Le fil prono

10/08/2020 à 23h08 - Le déjeuner sur Hleb : 1 - Amiens2 - Le Havre3 - Troyes4 - Clermont5 - Dunkerque6 - Nancy7 - Auxerre8 - Sochaux9 -... >>


Présentons-nous...

10/08/2020 à 21h48 - 12 mai 76 : Un p’tit nouveau de 20 ans !Bienvenue. >>


Café : "Au petit Marseillais"

10/08/2020 à 21h48 - FPZ : De ce que j'en ai lu (côté Nîmois donc) :Domination ohèmienne en début de match, supériorité... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)